AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756026441
Éditeur : Delcourt (08/02/2012)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Afin de protéger leur gîte menacé de destruction, Kuranosuke le travesti a décidé de le racheter pour éviter que la communauté des geekettes ne se retrouve à la rue ! Elles se mettent alors à vendre de petits objets qu’elles ont confectionnés dans le but de récolter des fonds. Mais lors de cette journée cruciale, une nouvelle adversaire surgit et perturbe le coeur de jeune fille de Tsukimi !... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
nekomusume
  10 avril 2014
Une plongée dans le monde des otakus. Cette fois il est question de trouver de l'argent pour racheter la maison dans laquelle elles vivent. Seulement les otakus dépensent sans compter pour leur passion et n'ont pas l'ombre d'un yen de côté. Sous l'impulsion de Kuranosuke elles vont participer à un vide-grenier, mais de quoi vont elles pouvoir se séparer? Finalement, c'est une création de Tsukimi, une méduse en tissu, sous forme de teru teru bozu qui pourrait devenir leur salut.
Au delà de ça, Kuranosuke est de plus en plus attirée par Tsukimi qui a du mal à ne pas souffrir quand elle pense à son frère qui, de son côté est victime de chantage de la part de la promotrice voulant racheter l'immeuble des otakus.
Vous avez dit "les feux de l'amour"? Non! du shojo tout simplement. Mais celui-ci passe au second plan, après l'humour de la série.
Commenter  J’apprécie          180
Archessia
  26 janvier 2012
Opération : rachat de propriété !
Face à l'injustice dont elles sont victimes, notre groupe de jeunes filles (pas forcément en fleurs) se trouve bien démuni. Mais Kuronosuke est brûlant de motivation et va secouer cette communauté pour qu'elles puissent racheter leur bâtiment.
C'est bien beau de dire ça quand on vient d'une famille très riche, mais pour nos geekettes, tout ça n'est qu'utopie !
Mais le jeune homme a plus d'un tour dans son sac, et l'organisation d'une grande brocante à Harajuku va être l'occasion de se faire un peu d'argent.
Ce qui débute comme une grande épreuve sociale pour cette troupe hors du commun, va se transformer en belle découverte pour Tsukimi.
Et si c'était véritablement le début d'une nouvelle vie pour la jeune amoureuse des méduses ?
De son côté, Shû doit faire face à une situation totalement inédite : une belle jeune femme semble vouloir faire partie de sa vie, et elle est prête à n'importe quoi pour ça, même au chantage ...


Ha, qu'il est bon de se replonger dans l'univers tout doux et néanmoins coloré et dynamique de Princess Jellyfish.
Ce tome démarre d'ailleurs sur les chapeaux de roue, puisque c'est le grand branle-bas de combat dans la demeure des otakettes !
Kuronosuke est vraiment hilarant avec sa fougue dévastatrice, et on peut dire qu'il bouscule les habitudes de la maisonée.
La brocante à laquelle ils participent ne démarre pas spécialement très bien, mais avec un peu d'imagination et du cran, la situation se renverse rapidement.
Il y a quelques scènes vraiment très belles, en plus de l'humour et de l'énergie ambiante, et c'est avec un sourire ému que l'on assiste à la découverte de certains côtés de ces filles pas comme les autres.
Tsukimi est particulièrement mise en valeur dans ce volume, je trouve. Certains passages sont superbes et plein de douceur, de délicatesse. Et nous ne sommes pas les seuls à remarquer cette beauté que dégage la jeune fille ...
Voilà de bien jolis quiproquos en perspective.

Du côté du grand frère, Shû, il n'y a pas plus de calme, que du contraire !
Le pauvre se retrouve embarqué dans une sombre histoire de chantage dirigée par une magnifique femme de pouvoir bien décidée à pénétrer dans la vie de Shû et surtout, dans celle de son très influent père.
Voilà une relation destructrice qui va fortement déstabilisé Shû, et qui risque bien de profondément blesser la pauvre Tsukimi qui a du mal à comprendre ce qu'il se passe.

On s'attache de plus en plus aux personnages de ce manga, car à chaque tome, il nous montre des facettes d'eux que l'on ne connaissait pas, et qui nous les rend plus proches et plus attendrissants que jamais.
Tsukimi est vraiment le mignon personnifié. Que ce soit dans ses gaffes, quand elle essaye de bien faire ou quand on la surprend dans des situations où elle est au dépourvu, elle est juste adorable. J'ai constamment envie de la prendre dans mes bras tellement elle est choute.
Kuronosuke se dévoile de plus en plus également, et je dois dire que, plus le temps passe, plus je le trouve riche et intéressant. Il est tellement plus que ce qu'il veut bien montrer. J'ai hâte d'en savoir encore plus sur lui.
Shû est celui qui reste encore le plus en retrait, c'est le personnage le plus fermé. mais gageons qu'avec ce qu'il lui arrive en ce moment, nous allons apprendre pas mal de choses sur le jeune homme !

Ce tome comporte toujours les éléments qui nous a plu dans les précédents : l'humour avec ces filles complètement tarées qui sont capables de faire et dire des choses absolument abracadabrantes, les très beaux dessins légers, presque aériens qui sont particulièrement mis en valeur avec les méduses et quelques tenues spéciales, la tendresse et l'émotion avec quelques grandes cases superbes et des passages qui touchent droit au coeur.
Rajoutez à cela l'arrivée d'une touche de tension et d'intrigues avec "la méchante" qui débarque mettre le désordre, et vous avez un manga coup de coeur que je prend énormément de plaisir à lire et relire.
Vite avril pour la suite !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kazupanda
  20 avril 2013
C'est avec un immense plaisir que le tome 3 de Princess Jellyfish nous replonge dans la vie des Amars bouleversée par l'arrivée de Kuranosuke! Alors que nos geekettes ne se font pas trop de soucis concernant l'éventuelle vente de leur résidence, de toutes façons elles n'ont pas les moyens d'aller contre, Kuranosuke a bien l'intention de gagner assez d'argent pour la racheter! Son entrain et sa bonne humeur ne semblent pas motiver les Amars plus que cela mais il est difficile de lui résister bien longtemps! Aussi, une brocante organisée à Harajuku sera déjà l'occasion de récolter quelques fonds en vendant des vieilleries... Voilà donc Tsukimi partie pour affronter ce qu'elle appréhende le plus : les gens. Et malgré des débuts difficiles, la créativité de la jeune fille va porter ses fruits... Et voilà nos otakettes mises à contributions pour fabriquer des petites méduses en tissus qui se vendent comme des petits pain!
Ce volume est l'occasion pour nous de découvrir encore un peu plus Tsukimi qui s'épanouit de plus en plus au contact de Kuranosuke. La beauté artificielle qu'il faisait ressortir de la jeune fille grâce aux vêtements et au maquillage tend à devenir naturelle et ne le laisse pas indifférent. Mais Tsukimi n'en a toujours que pour Shû qui, lui, va être mis à rude épreuve par l'entrée fulgurante dans sa vie d'une belle jeune femme qui tentera tout pour le séduire... et qui n'est autre que celle qui veut détruire la résidence Amamizu! On continue donc sur la voie du carré amoureux, si je puis dire, avec de nombreux rebondissements! Et si Shû reste un peu en retrait cette fois (il faut dire que sa conquête a tendance à attirer toute l'attention sur elle) on découvre un peu plus Kuranosuke, qui s'avère être un personnage pas seulement drôle et déjanté mais aussi touchant, qui cache très bien ses sentiments mais qui est loin d'en être dépourvu. Les autres personnages ne sont pour autant pas laissés pour compte et on s'amuse toujours autant des bizarreries des Amars, sans oublier le chauffeur qui est de plus en plus drôle au fil des tomes! Non, vraiment, j'adore ce type!
Un troisième volume qui annonce donc pas mal de rebondissements à venir. Comme à chaque fois, on a hâte de connaître la suite, d'en savoir toujours plus sur les différents personnes, de savoir ce qu'il va finalement advenir de la pension Amamizu. Et on est de plus en plus admiratifs devant le coup de crayon d'Akiko Higashimura qui crée toujours de magnifiques tenues pour Kuranosuke et qui sait toujours rendre Tsukimi mignonne, même dans ses maladresses. Cette série fait définitivement partie de mes coups de coeur!
Lien : http://kazupanda.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ptitelily01
  03 août 2013
Ah, j'aime de plus en plus cette série, même si je connais déjà ces passages. C'est difficile de ne pas tomber amoureuse de cette série. Les personnages sont toujours aussi sympas et de plus en plus attachants. Malgré qu'on stagne un peu, ce qui est dommage, on en apprend un peu plus sur de nouveaux personnages. J'aime beaucoup le chauffeur de Shû, qui avec de simple promesse de Mercedes, il débite tout ce qu'on veut savoir. Kuranosuke, essaye de sauver la résidence de Tsukimi. Il/elle a trouvé un moyen sympa, mais au final ses idées évoluent en fonction des opportunités qui se présente à lui/elle. La dernière est à mon avis la meilleur, mais on en sera un peu plus sur cela dans les tomes suivant. Tsukimi a le coeur brisé, par une menteuse en plus, grrr il y a de quoi rager. C'est marrant de voir qu'elle ramène tous aux méduses. En même temps ce n'est pas une Otaku pour rien ^^.
En conclusion, on commence à faire du surplace, enfin les choses n'évoluent pas assez vite pour moi, c'est dommage. Mais j'ai quand même une grande satisfaction à travers les personnages ^^. Vivement, la suite !!!
Lien : http://petitemyu01.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
darko
  14 mars 2012
un shojo bien décalé, bien loufoque et en même temps trop mignon! un mélange qui prend bien et qui nous fait aimer ses anti-héroïnes!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ptitelily01ptitelily01   03 août 2013
Ma chère maman…
Comment réagir face aux choses que je n’aurais pas voulu savoir ?
Comment surmonter cette douleur ?
Dis-moi …
Comment faire !
Que faut-il que je fasse…
Pour effacer cela de ma mémoire ?
Je veux tout oublier !
Ce qui s’est passé aujourd’hui… Et les autres jours.
Quand il m’a pris la main …
Quand il m’a souri…
Quand il ma surprise…
Tous ces souvenirs qui le concernent…
Je voudrais tant les effacer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NicolasFJNicolasFJ   30 mars 2012
Ils craignent tes vêtements... Même sur moi c'est moche !
Commenter  J’apprécie          70
boumabouma   06 août 2015
Mon coeur s'est emballé pour une otaku ?!
J'en ai froid dans le dos.
Commenter  J’apprécie          40
NicolasFJNicolasFJ   30 mars 2012
Essuyez vite vos larmes et votre morve. On ne souille pas les sièges d'une Mercedes !
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Akiko Higashimura (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Akiko Higashimura
Kuragehime (Princess Jellyfish) - Ending
autres livres classés : otakuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Auteurs proches de Akiko Higashimura
Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
827 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre