AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290036285
Éditeur : J'ai Lu (21/09/2011)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Payton Kendall, féministe convaincue, et J.D. Jameson, fils d'un juge de renom, sont radicalement différents et... rivaux. Avocats depuis huit ans dans le même cabinet à Chicago, ils vont être contraints de collaborer durant plusieurs semaines sur une importante affaire. Mais, lorsqu'ils apprennent que seulement l'un des deux sera promu à l'issue de cette mission, une véritable concurrence s'installe, et la guerre des sexes peut alors commencer !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
RoseTissier
  21 octobre 2015
CONFLITS, AMOUR ET PREJUDICES
Auteur : Julie JAMES
« Payton Kendall, féministe convaincue, et J.D. Jameson, fils d'un juge de renom, sont radicalement différents et … rivaux. Avocats depuis huit ans dans le même cabinet à Chicago, ils vont être contraints de collaborer durant plusieurs semaines sur une importante affaire. Mais, lorsqu'ils apprennent que seulement l'un des deux sera promu à l'issue de cette mission, une véritable concurrence s'installe, et la guerre des sexes peut alors commencer ! »
Cette quatrième de couverture fait partie de celles où on se demande si celui qui l'a pondu a vraiment lu le livre. Car non, ils ne vont pas travailler ensemble sur la même affaire pendant plusieurs semaines. Par contre, oui, un seul des deux se verra proposer le poste d'associé du cabinet qu'ils convoitent tous les deux depuis huit ans.
Payton Kendall est effectivement une féministe issue d'une famille de classe moyenne, luttant chaque jour pour qu'on la prenne au sérieux dans ce milieu plutôt sexiste où ses collègues masculins sont tous issus de Harvard. J.D. Jameson est un homme séduisant, issu d'une famille riche dont le juge de père le rabaisse sans cesse.
Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé ce rapport d'égalité entre les personnages. Payton est l'opposé des héroïnes de roman d'amour. C'est une femme forte, sûre d'elle, qui à aucun moment ne semble avoir besoin du secours d'un preux chevalier servant.
Ensuite, les personnages sont tous les deux très bon dans leur domaine mais aussi très sûr de leur valeur et très orgueilleux. En perpétuelle concurrence, sans vraiment se l'avouer, ils cumulent les heures de travail et ne manque jamais une occasion de se lancer des piques et des sarcasmes. Leur caractère et leur statut de collègue est propice à de nombreuses situations comiques.
En dehors des personnages, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur Julie James. L'écriture est légère, fluide et pleine d'humour. Il y a de nombreux dialogues, elle passe des pensées de Payton à celles de J.D. avec facilité et sans nous perdre. J'ai bien remarqué quelques maladresses de traduction qui m'ont demandé de relire les phrases en question mais rien qui ne m'empêche d'apprécier le livre ou d'en comprendre le sens. Julie James sème des allusions, des moments, des regards qui nous font voir ce que les personnages eux-mêmes ne comprennent pas encore.
Le roman se passe à Chicago, autre bon point. Et même si on ne voit que très peu la ville, j'ai apprécié de sortir de New-York, ville où se déroule habituellement les comédies romantiques américaines.
L'univers des gros cabinets d'avocats était également appréciable étant donné que je connais très peu ce milieu. Cela m'a changé de mes lectures et, petit coup de nostalgie, m'a fait penser aux épisodes d'Ally McBeal !
Cerise sur le gâteau ou comble de la coïncidence, l'allusion vers la deux centième page à Orgueil et préjugés de Jane Austen. Surtout lorsque le chauffeur de taxi, casquette de baseball sur la tête et tatouage de scorpion sur l'avant-bras, suggère pour lire Orgueil et préjugés l'English breakfast comme thé un peu fort, plutôt que le Earl Grey plus Raison et sentiments ; juste jouissif !
Dès la lecture de ces lignes, j'ai repensé à Orgueil et préjugés pour faire des analogies. Conflits, amour et préjudices n'est pas une austennerie, l'histoire est bien trop éloignée de l'oeuvre de Jane Austen pour prétendre être une réécriture moderne (ce que l'auteur ne cherche pas du tout à faire). Mais il y a beaucoup de ressemblances entre les caractères de Payton et J.D. et ceux d'Elizabeth et de Mr Darcy ; tout du moins dans leur orgueil et leur « foutue caractère » rapporté à notre époque. D'une certaine manière, Payton répond à J.D. de la même manière qu'Elizabeth cloue le bec à Mr Darcy.
C'est bien sûr la seule ressemblance avec Orgueil et préjugés donc si vous cherchez du Jane Austen ici, passez votre chemin.
Un reproche cependant, il en fallait bien un… J'aurais aimé que l'auteur approfondisse la question des familles des personnages et des préjugés qu'ils ont. Car assurément, ce sont des points très importants qui ont façonnés leurs caractères et influencés leurs décisions. Bien que les deux héros du roman aient de l'épaisseur (comme on dit), ils y auraient gagné en profondeur, faisant passer le roman de Julie James de la catégorie comédie romantique à celle de Littérature.
En conclusion je dirais que j'ai adoré ce livre. Je l'ai dévoré en à peine deux jours. Arrivé au trois quart, je n'ai pu le refermer, il fallait que je sache la suite. Une fois le livre fini et mon impatience satisfaite, je n'avais qu'une envie, le relire pour en apprécier toutes les subtilités.
Conflits, amour et préjudices est donc pour moi une très bonne comédie romantique, à recommander absolument pour passer un très bon moment.
Rose
Lien : https://www.facebook.com/not..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VoyLitteraires
  25 mai 2015
Il y a quelques mois de cela, j'ai découvert les livres de Julie James et j'ai tout de suite accroché à son style, à l'univers qu'elle nous présente et aux personnages qu'elle crée.
Ne sachant pas quoi lire cette semaine, je me suis souvenue de la présence dans ma pal de certains livre de Julie que je n'avais pas encore lu, je me suis donc lancée et j'ai été conquise (comme à chaque fois).
Dans ce livre nous nous retrouvons une nouvelle fois dans le monde juridique.
Comme le résumé est clair, je ne vais pas m'éterniser dessus, j'ajouterai seulement que Payton & J.D sont en "guerre" depuis 8 ans mais sans qu'aucun des deux ne sachent réellement pourquoi. Une fois que l'on en connais la raison, on ne peut qu'en rire.
Payton et J.D. sont deux personnages aux caractères fort qui n'ont comme seul point commun que leur travail. Ceux sont des acharnés de boulot qui viennent d'horizons différents. Payton sort d'une petite fac de droit qui ne paye pas de mine alors que J.D. sort de Harvard. L'une a grandi avec sa mère (baba cool) alors que l'autre vient d'une famille assez rire.
Au travail, Payton & J.D. ne comptent pas leurs heures, leurs vies ne tournent qu'autour de leur boulot et de leurs carrières. Ils n'attendent qu'une chose, le jour où ils seront enfin nommés associés, mais leur chemin est semé d'embûches et ils devront faire front ensemble avant de se lancer une guerre sans merci. Tout en essayant de tirer au clair les sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre.
J'ai tout aimé dans ce livre, les personnages sont drôles et têtus. le changement de point de vue, m'a permis de m'attacher à chacun d'eux. L'humour est au rendez-vous, on rigole des situations. Tyler et Laney, les personnages secondaires sont également drôles. Tyler et sa passion pour "Orgueil et Préjugés", j'ai adoré ! Laney et ses principes qui peut les mettre de côtés, de temps en temps seulement. Les secrétaires toujours au coeur de l'information et des ragots.
Ce livre a tout ce qu'il faut pour vous faire passer un très bon moment. Des personnages drôles, attachants, des situations vraiment très drôles et qu'on aimerait (ou pas) voir dans les salles d'audiences.
Donc si vous ne savez pas quoi lire en ce moment et voulez rire je vous conseille ce livre. Je vous laisse avec une citation qui m'a bien plu
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gwenlan
  02 juin 2014
J.D et Payton se connaissent depuis 8 ans, depuis qu'ils se rencontrés dans le cabinet d'avocat où ils travaillent tous les deux. Depuis tout ce temps ils se détestent sans savoir vraiment pourquoi… Mais voilà qu'ils doivent travailler ensemble sur un gros dossier pour espérer passer associés dans quelques semaines. C'est leur souhait le plus cher. Mais voilà maintenant que leur patron leur apprend qu'il n'y aura pas deux nouveaux associés cette année mais seulement un. La guerre est officiellement déclarée et les coups les plus bas sont permis – mais fait avec discrétion. Ils doivent se battre pour avoir ce qu'ils ont toujours voulu… Mais s'ils se trompaient? Si Payton et J.D Voulaient quelque chose d'autre mais qu'ils ne le savaient pas encore?
Dès le début du roman, pas le temps de s'ennuyer. C'est que j'apprécie avec les romans de Julie James c'est qu'il n'y a pas de temps mort et qu'on entre rapidement dans le vif du sujet… J.D et Payton se détestent mais c'est marrant parce que personne ne le sait. Ils savent que si on l'apprend au cabinet cela pourrait nuire à leur réputation mutuelle et réduire leur chance d'être promu associé… Au fil du temps la guerre montre d'un cran si je peux dire ça comme ça car ils savent qu'ils sont au coude à coude pour la seule promotion de cette année… Et là j'ai envie de dire tout les coups sont permis et j'avoue que j'ai bien rigolé à certains moments… Mais je n'aurais pas aimé être à la place de la pauvre Payton. Elle a fait preuve d'un sang froid époustouflant.
Nous avons ici deux personnages avec des caractères forts et de l'ambition et c'est pour ça que ça fait des étincelles… Ils se pensent très différents l'un de l'autre mais pourtant non. Il leur faudra du temps pour le découvrir et un petit voyage au soleil aussi. Ce que j'apprécie aussi c'est que même si nos deux héros ne s'entendent pas ils se protègent mutuellement vis à vis des autres. Payton ne pourra pas laisser P.D avec des ennuis au boulot – même si elle aurait un avantage pour l'obtention de la promotion – et J.D n'acceptera pas que la jeune femme soit insultée par des hommes même si elle n'est pas là. de même, même s'ils ont du mal à le reconnaître l'un en face de l'autre, ils respectent le travail de chacun et reconnaît les qualités professionnelles de l'autre.
Ici on se retrouve plusieurs fois au tribunal car nos personnes s'en vont plaider – c'est leur travail – et je trouve aussi ça très intéressant de voir sur les affaires sur lesquels ils travaillent notamment le harcèlement sexuel au travail…
Une nouvelle fois c'est bien écrit, c'est fluide, les chapitres sont courts et j'adhère définitivement au style de Julie James. C'est une petite romance sans prétention mais elle ne nous laisse pas insensible et vous aurez souvent le sourire aux livres si vous avez ce roman dans les mains. Si vous avez envie d'une petite lecture sans prise de tête alors ce roman est fait pour vous.
Lien : http://lamalleauxlivres.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maylibel
  15 novembre 2011
Payton Kendall et J.D. Jameson, avocats depuis huit ans dans le même cabinet, se détestent quasiment depuis le premier jour. Or leur patron leur demande de travailler ensemble sur un dossier, tout en sachant que dans quelques semaines, seul l'un d'entre eux deviendra associé du cabinet et mènera à bien l'affaire… La collaboration va faire des étincelles.
De Julie James, j'avais déjà lu et aimé "Mon ange gardien". Mais "Conflits, amour et préjudices" s'est avéré encore meilleur. le duo des personnages principaux, deux êtres aux fortes personnalités et aux caractères opposés, nous offre quelques scènes franchement drôles. de plus, l'auteure en profite pour faire un certain nombre de clins d'oeil très réussis à "Orgueil et Préjugés", réussissant faire soutenir à Payton et J.D. la comparaison avec Elizabeth Bennet et Mr Darcy sans qu'ils aient trop à rougir. Bref, une romance à l'histoire bien menée, avec une pelletée de références bienvenue, où le seul reproche que l'on pourrait faire est le manque de scènes un peu osées (Julie James y reste très elliptique, peinant à dépasser les clichés). Mais un très bon moment de lecture, qui m'a offert quelques belles heures de divertissement dans un contexte pénible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MxlleAnaB
  18 avril 2012
Après deux romans de Julie James, c'est celui-ci que j'ai dévoré. Et sans regret ! L'histoire est vraiment sympa car au début J.D et Payton ne peuvent se supporter et se détestent presque. En réalité, une énorme attirance pour l'autre sommeille en chacun d'eux et s'amplifie avec le temps. On assiste à des nombreuses situations très comiques lorsque les deux héros se font sales coups pour humilier l'autre. Je pense par exemple au moment où Payton tombe la tête la première dans le banc des jurés, sa jupe se déchire laissant apparaitre sa culotte et ses talons sont cassés. Tout ça à cause de J.D qui a eut la bonne idée de scier ses talons pour ensuite les recoller à la colle forte. Pourtant, la tension sexuelle entre eux ne cesse de progresser et ils finissent même par se le révéler. Pour une troisième histoire avec une héroïne avocate, je trouve qu'il n'y a rien à redire.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
paraty62paraty62   01 juin 2013
Peu avant 13 h 30, Payton rassembla ses notes et son classeur pour son rendez-vous avec Ben. Elle ne savait pas exactement pourquoi il voulait la voir, mais il s’agissait sûrement de faire un point sur le procès de la semaine suivante. En tant que directeur du département contentieux du cabinet, Ben chapeautait l’ensemble des dossiers présentés au tribunal, y compris ceux qu’il ne plaidait pas lui-même.
Comme avant chaque entrevue avec son supérieur, Payton se sentait légèrement nerveuse. Avec Ben, elle ne savait jamais sur quel pied danser. Même s’il n’avait jamais manifesté la moindre désapprobation quant à son travail - bien au contraire, chaque année, elle recevait de lui la meilleure évaluation possible -, elle sentait parfois s’immiscer entre eux une sorte de malaise, une drôle de sensation qu’elle ne parvenait pas à définir mais qui resurgissait de temps à autre. Il était versatile avec elle : tantôt sympa, tantôt un peu… rigide, collet monté. Au début, elle s’était dit que ça faisait partie de son tempérament, mais à d’autres occasions, elle l’avait entendu plaisanter avec des collègues. Tous des hommes. C’est alors qu’elle avait commencé à soupçonner Ben d’être légèrement misogyne sur les bords, bien qu’il ne manquât jamais de professionnalisme. Rien d’étonnant à cela, malheureusement. Les cabinets d’avocats avaient parfois un côté vieux jeu, et dans ce milieu, il arrivait que les femmes juristes se heurtent à une sorte de coalition masculine.
Mais Ben était son supérieur, et à ce titre, il jouait un rôle clé dans son avenir. Aussi était-elle résolue à briser la glace entre eux. D’ailleurs, elle se considérait comme quelqu’un de plutôt avenant, et à une exception près (mais dans le fond, est-ce qu’il comptait vraiment ?), elle se targuait de bien s’entendre avec tous ses collègues.
Elle attrapa un stylo et un bloc-notes qu’elle fourra dans son classeur, puis elle sortit dans le couloir et passa devant la table de travail d’Irma, qui se trouvait juste devant son bureau. Tout en se tournant vers sa secrétaire pour lui signaler qu’elle s’absentait, elle faillit bousculer quelqu’un qui arrivait en sens inverse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   05 février 2016
— Dis-moi, j’ai raté le chariot déjeuner ? Il est déjà midi ?
Dieu qu’elle détestait cet homme !
« Il est très rare que j’arrive à midi », faillit-elle répliquer, mais elle se mordit la langue. Non. Elle n’allait pas s’abaisser à son niveau.
— Si tu passais moins de temps à guetter mes allées et venues, J. D., et un peu plus à te concentrer sur ton boulot, peut-être que tu n’aurais pas besoin de travailler quinze heures pour en facturer dix. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EzzoxEzzox   08 mai 2014
— Attends, laisse-moi deviner : c'a été le coup de foudre ? l'amour au premier regard ? plaisanta Tyler.
— En fait, non, répliqua J. D. C'était juste après. Quand elle m'a tenu tête pour la première fois : « Vous en jugerez par vous-même, J. D. Jameson.»
Eh oui, bien qu'il ait tenté de refouler ses sentiments pendant des années, se mentant aussi bien à lui-même qu'aux autres, le petit regard malicieux qu'elle lui avait jeté à ce moment-là l'avait mis à ses pieds, et pour de bon.
Tyler s'esclaffa.
— Ne le prends pas mal, J. D., mais te connaissant, ça me paraît un peu trop profond pour toi.
— J'ai réussi l'exploit de vivre ma vie de manière extraordinairement superficielle à tout point de vue, alors ça compense, me semble-t-il.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EzzoxEzzox   08 mai 2014
— En temps normal, Payton, ça me plairait beaucoup de jouer à ce petit jeu avec toi. Mais j'ai plusieurs choses à te dire, et tu ne me facilites pas la tâche. Alors, pour l'instant, ça m'arrangerait que tu t'assoies et que tu la fermes.
[...]
Il s'arrêta devant elle.
— Tu pourrais peut-être faire oui ou non de la tête pour que je sache si tu me suis.
Payton secoua la tête, les sourcils toujours froncés.
J. D. se remit à faire les cent pas.
— Tu me rends dingue, tu sais. La manière que tu as de te trémousser au bureau dans tes petits tailleurs moulants, tes piques incessantes, et ton acharnement à me tenir tête, quoi que je dise ou fasse... Pendant huit ans, j'ai essayé de te sortir de ma tête, Payton, mais je n'y arrive pas.
Il fit une nouvelle pause devant elle, plein d'espoir.
— Tu vois où je veux en venir, à présent ?
Et Payton de secouer de nouveau la tête. Mais, au moins, elle ne fulminait plus.
J. D. prit une profonde inspiration.
— Je suis amoureux de toi, Payton
[...]
Il guettait une réaction de sa part.
— Si mes aveux te parlent, n'hésite pas à intervenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   05 février 2016
Au moins s’étaient-ils mis d’accord tacitement pour ne jamais révéler aux autres leur animosité. Car tous deux désiraient plus que tout faire carrière et savaient que, comme à l’école, il n’était jamais bon dans un cabinet d’avocats d’obtenir un « peut mieux faire » dans la case « jouer avec les autres ».
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : AvocatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3275 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre