AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Luc Istin (Illustrateur)
EAN : 9782845654570
48 pages
Soleil (25/06/2003)
3.69/5   29 notes
Résumé :
Le mal s'éveille de 8.000 années de sommeil, un sommeil qui dure depuis que le dieu Corgone a été vaincu, pourtant son âme hante à nouveau Asceltis, le pays aux mille peuples. Seul un dernier espoir subsiste. Elya, la sylve, fille d'un druide et d'une naïade, porte en elle un lourd secret capable de terrasser un Dieu. Un Oslan hors la loi, un templier Kägne et un jeune Naadir se joindront à elle.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Pavlik
  05 juin 2015
Scénarisée par Nicolas Jarry et dessinée par Jean-Luc Istin (avec des couleurs de Elsa Brants), "les Brumes d'Asceltis" est une excellente série de fantasy, publiée chez Soleil (faut reconnaitre que ce n'est pas la seule).
Le monde d'Asceltis (du nom du grand roi qui unifia "le pays aux mille peuples") se nommait, il y a huit mille ans, Amenohir "le pays des pierres dressées". Une grande guerre eut lieu qui vit s'affronter cinq peuples : les nobles Kâgnes, et leurs Templiers de Naia (des moines guerriers aux visages caprins), les arrogants Akorenns (à l'allure d'extraterrestre humanoïde qui rappellent les aliens de "Valerian et Laureline"), les irascibles Oslans (des Nains aux oreilles d'Elfes), les farouches Scents (ceux qui, dans cet univers, se rapprochent le plus des hommes, version "t'as vu ma hache à double tranchant") et les cruels Corgones (humanoïdes à têtes de chacal). La domination du continent alternait, au gré des victoires et des défaites, mais un certain équilibre perdurait. Puis un jour, Azell, le dieu Corgone, s'incarna dans une enveloppe mortelle et se mit en tête de mener son peuple vers la victoire finale. Les dieux des autres peuples condamnèrent leur frère et désignèrent chacun un champion. les quatre élus affrontèrent Azell durant une nuit et finirent par le tuer.. Les Scents l'inhumèrent en un endroit tenu secret, que nul n'a trouvé jusqu'ici...
Ce tome débute par la révélation, par Kyrell, le dieu Scent, à Elya, une Sylve (qui sont issues de l'union d'un Scent et d'une Naïade, un esprit de la nature) qu'Azell est sur le point de se réincarner. Or le domaine des cieux et Asceltis se sont considérablement éloignés en huit mille ans et les dieux n'ont plus la capacité physique d'intervenir, ni même d'investir des élus de leur pouvoir. La seule façon de vaincre Azell est de retrouver son tombeau qui renferme également ses armes, les seules à posséder assez de pouvoir pour le vaincre. Elya est donc chargée de cette mission mais ne sera pas seule dans sa quête : capturée par des Oslans, pour la faire combattre dans les arènes d'une de leur forteresse, elle va faire la connaissance d'un Kâgne et d'un Oslan et, aidés par un Naadir (un peu les Hobbits d'Asceltis, servant les Oslans en échange de leur "protection") ils vont réussir à s'évader et se mettre à la recherche de Moa'scel, le roi éternel des Akorenns qui peut les aider à localiser le tombeau...
Un premier tome très maîtrisé qui plante bien le décors et nous fait découvrir le monde d'Asceltis de manière progressive. Les personnages représentent tous des archétypes (de classe ou de race) bien connus des amateurs de fantasy et c'est surtout leur aspect physique qui amène de l'originalité. La narration est bien maîtrisée et l'action va crescendo. les auteurs arrivent sans peine à imposer l'idée de la richesse de leur univers sans en faire trop, ni en révéler plus qu'il ne faut. On n'a qu'une envie, se jeter sans attendre sur la suite : un premier tome accrocheur donc. Sinon, j'ai bien aimé l'explication de l'impossibilité de trouver, jusque là, le tombeau d'Azell.
Au niveau des dessins, Istin enchaîne des successions de petites cases où il peut se concentrer sur les personnages, sans s'embêter avec les arrières-plans, ponctuées de plans plus larges dans lesquels il met en valeur tel ou tel décors (la forteresse Oslane, la forêt des Sylves etc...). le tout est servi par un trait très sur et lisible.
Au final, on passe un très bon moment, pour peu qu'on aime la fantasy, bien entendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Witchblade
  06 janvier 2016
BD lue dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
BD découverte il y a longtemps dans une médiathèque mais dont, bizarrement, je n'ai gardé aucun souvenir à part la superbe couverture.
Les graphismes sont à l'image de la couverture, très beaux et très détaillés. L'auteur a fait preuve de beaucoup d'imagination en créant ce monde, ses différents peuples et ses légendes. Ce tome est celui de la présentation des personnages et des lieux, avant le début de leurs aventures. 4 compères appartenant à 4 peuples différents obligés de s'associer pour avoir une chance de sauver leur monde d'une engeance du mal qui ne va pas tarder à se réincarner après 8000 ans de silence.
Je vais donc de ce pas lire le tome 2 car l'histoire m'intéresse, même si elle n'a rien d'exceptionnelle et fait penser à bien d'autres histoires du même genre, et les graphismes sont très beaux à regarder et à détailler. Il me semble que cette série comporte 4 tomes et suivant ma lecture du second, j'achèterais la suite de cette histoire, ou non...
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Mladoria
  28 avril 2019
Épique c'est sans doute le mot qui résume le mieux cette BD. On suit Elya une sylve qui part en mission pour le dieu Kyrell, dieu Scent, retrouver et mettre hors d'état de nuire la réincarnation du dieu félon des Corgognes, Azell.
La BD se déroule en deux parties : d'abord la mission (qui contient toute l'histoire du monde d'Asceltis depuis le temps où elle se nommait Amenohir "le pays des pierres dressées") et ensuite 26 ans plus tard le démarrage de cette quête en la cité des irascibles Oslans.
J'ai vraiment beaucoup aimé le foisonnement des races et leurs histoires respectives, cette espèce de cosmologie du monde en début de tome. le groupe d'aventuriers qui n'est pas sans rappeler bon nombre de groupes d'héroic fantasy est disparate, complémentaire avec un membre chaque race, chacune avec ses particularités et les circonstances de leur rencontre rendent comptent du tour exceptionnel que va prendre leur destin ensemble.
Les graphismes sont très détaillés, on sent l'inspiration de la geste arthurienne notamment dans les décors de la première partie. Les inspirations druidiques mais aussi de multiples mythologies : égyptienne, nordique et de Tolkien notamment pour les Naadir donnent une consistance d'épopée à cette aventure.
J'ai tellement hâte de connaître la suite de cette quête !!! Avis aux amateurs de fantasy pur jus et de peuples hétéroclites, de cités-états et de courses-poursuites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
meygisan
  18 janvier 2016
Je me plonge littéralement dans ce premier tome. Les dessins sont superbes et l'histoire nous invite dans un univers riche et développé. Sans révéler trop de l'intrigue, Jarry plante son décor avec efficacité et parcimonie, permettant au lecteur une immersion immédiate autant dans l'action que dans l'univers qu'il propose. Sa richesse et sa diversité est mise en valeur et en image par les planches d'Istin, qui nous en proposent quelques unes de vraiment magnifiques.
L'histoire en elle même ne présente pas grand chose d'original mais c'est avant tout dans le traitement et la caractérisation des personnages. En effet si les races sont connues ou ressemblent plus ou moins à quelque chose de connu, elles le sont moins par leur apparence et leur complexité sociale.
J'ai ouvert cette bd un peu par hasard, attiré par les noms Istin et Jarry, mais j'ai très envie de découvrir la suite.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_
  24 novembre 2020
Cette production signée par Istin et Jarry ressemble malheureusement à toutes les autres. Nous sommes dans un monde d'héroïc fantasy proche de celui du Seigneur des anneaux. La trame sera des plus classiques avec un démon millénaire qui menace l'équilibre d'un monde car il va se réveiller. Cependant, le développement réserve tout de même de bons moments de lecture.
Le dessin d'Istin est toujours aussi beau. La mise en couleur évite le piège du flashy. Il est dommage que certaines cases soient si petites par rapport à d'autres passages ce qui rend la mise en scène un peu chaotique.
En conclusion, c'est de la bd de pur divertissement qui n'amènera rien de nouveau. J'ai bien aimé les décors ainsi que les différents peuples qu'on rencontre. le dépaysement est garanti. de la fantasy tout à fait correct à défaut d'être innovante.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PavlikPavlik   06 juin 2015
De mon temps, on attendait toujours que les anciens aient parlé avant d'agir ! On respectait leur avis...ça évitait pas mal de désagréments !
Commenter  J’apprécie          220
WitchbladeWitchblade   17 mars 2016
Celui qui croit en la destinée sait que le hasard n'existe pas (…).
Commenter  J’apprécie          150
Erik_Erik_   24 novembre 2020
C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Nicolas Jarry (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Jarry
Nains 21  Orcs et gobelins 15  Mages 6
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1940 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..