AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2815100096
Éditeur : OREP Editions (20/11/2009)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
De la conquête de la Normandie par les Vikings au débarquements du 6 juin 1944, de "Madame Bovary" aux séjours de Marcel Proust à Cabourg, du naufrage de la "Blanche Nef" à la révolte des Nu-pieds, du Mont Saint-Michel à la Tapisserie de Bayeux, de Guillaume le Conquérant à Pierre Mendès France, Roger Jouet et Claude Quétel nous invitent à parcourir l'histoire d'une province au rayonnement international.
Cent trente dates-clés, richement illustrées, offrent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
dgwickert
  24 février 2016
J'ai lu "Et la Normandie devint française", du même auteur,, mais je n'ai pas trouvé ce titre.
Dommage que Rollon ou Guillaume ne se soit pas proclamé "roi de Normandie" !
Je me suis toujours demandé pourquoi mes ancêtres Normands ne s'étaient pas révoltés contre la conquête de la Normandie par Philippe II Auguste en 1204.
La réponse semble être dans le livre, à la fin : les vikings, en 911, étaient peu nombreux, se marièrent avec des Normandes, perdirent leur langue en quelques dizaines d'années, les Normands étaient, comme les sujets de Philippe Auguste, des celtes-romains-francs. La langue des Normands est proche de celle des Francs. Les Normands étaient lassés de cette guerre perpétuelle entre Normands et Francs, surtout depuis 1180, et particulierement depuis 1199, à la mort du Duc Richard coeur de Lion : son sucesseur le duc Jean sans terre n'a pas une stature à la hauteur de la finesse et la pugnacité de Philippe Auguste. Les îles anglo-Normandes n'ont jamais été conquises car Philippe Auguste n'était pas un marin dans l'âme.
La fermeté de Philippe Auguste, puis la diplomatie de st Louis et de Louis X amadouent les Normands.
cependant, quelques Normands, souvent plus par intérêt que par sens historique de la grande Normandie, trahissent la France :
En 1346, le Normand Godefroid d'Harcourt convainct le roi anglais Edouard III d'envahir la France, d'où la bataille De Crécy, puis Poitiers. le roi Henry V défait les français à Azincourt de 1415. La Normandie est sous contrôle anglais entre 1417 et 1449. Comment va t-elle se comporter face à "son ancien pays" ? Guillaume le Conquérant est oublié, la Normandie est bien assimilée à la France en cette période troublée de la guerre de 100 cents : Caen, Rouen, Cherbourg résistent. Les résistants sont appelés des brigands par Henry, qui les met volontairement dans le même sac que les bandits de grand chemin.
Le retour à la France en 1449 se fait dans l'enthousiasme.
Peu de mouvement jusqu'en 1900. C'est alors que la poésie l'idéalisme des mythes vikings blonds, forts fait son apparition : Rossel, le révérend et Louis Beuve sont dans la mouvance raciste de Gobineau (et de l'interprétation de Nietzsche) qui influenceront Hitler.
4 étoiles, car :
Ce livre est "dur" à lire par son style haché, non fluide : l'auteur ne raconte pas vraiment "une histoire", mais expose des faits chronologiques, ....et à nous de nous y retrouver !
Cependant, l'immense richesse, le nombre de personnages Normands, Français, Anglais cités ainsi que leur caractères, nous permet d'enrichir notre culture et de comprendre l'évoluton parallèle de ces trois "pays" Normandie, France, Angleterre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
OREP
  23 septembre 2015
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1086 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre