AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226173323
Éditeur : Albin Michel (17/08/2006)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
«Elle voulait subir sa punition jusqu'au bout. Puisqu'elle la méritait. Puisqu'elle méritait toutes les punitions qu'on lui infligeait. Les coups qu'on lui donnait. Tous ceux auxquels elle avait échappé depuis quinze ans. Même si elle n'en connaissait pas les raisons, elle acceptait ces châtiments comme les règles d'une loi immémoriale.»
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pyrouette
  20 novembre 2012
On devrait leur dire, à tous ces enfants, que parfois, et même souvent, l'abandon est un geste d'amour. Tous les psychiatres n'ont que le mot vérité à la bouche, incitant les enfants adoptés à retrouver leurs parents biologiques. Et si on laissait vivre ces petits, profiter de leur bonheur d'être avec des parents aimants ? E si ?
Kathy se souvient de son abandon. Elle avait trois ans. Elle a grandi dans une famille qui l'aimait. Kathy a attendu sa majorité pour partir et retrouver ses géniteurs. Elle n'a pas compris pourquoi elle n'avait pas vécu l'horreur comme ses deux soeurs, alors elle va se jeter dedans à corps perdu. Inceste, coups, elle va tout endurer, c'est sa punition. Sa mère ne lui adresse presque pas la parole. Quand elle le fait c'est pour lui demander de partir, de retourner vers ses parents adoptifs. Ces derniers vont tout faire pour ramener Kathy mais elle les congédie, les renie. IL faudra un long cheminement intérieur, la mort de sa soeur ainée qui lui confie son bébé, sa fille, et lui demande de la protéger et de la sortir de l'enfer pour que Kathy réalise enfin ce qu'elle a fait… Et encore, il faudra que sa mère, maltraitée depuis toujours - son seul acte de courage est l'abandon de Kathy – puise ses dernières forces pour la sauver.
Il faudrait leur dire à tous ces enfants…
Patrice Juiff a écrit ce roman en partant d'un fait divers.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Carmendb
  18 décembre 2018
Une femme conduit sa fille, Kathy, âgée de trois ans dans un orphelinat. Kathy est adoptée mais quinze ans plus tard, elle retourne chez elle. Très mal accueillie au départ, elle est rapidement acceptée par les siens car elle a de l'argent et leur fait de nombreux cadeaux.
Ses parents d'adoption la retrouvent et la supplient de revenir chez eux, mais Kathy refuse leur offre : sa place est à la ferme, avec sa famille biologique. Pourtant la vie y est plus que rude, elle est souvent privée de nourriture, maltraitée, battue, violée. Misère et barbarie.
Et pourtant, elle reste.
Le destin de Kathy me touche. Je m'interroge. Je ne comprends pas.
Comment peut-elle supporter toutes ces souffrances qu'elle endure ? Pourquoi reste-t-elle ?
Comment ses tortionnaires peuvent-ils continuer impunément à la maltraiter ?
S'il s'agissait d'une pure fiction, il serait sans doute facile d'affirmer que j'ai aimé ce livre, m'attachant à certains personnages, détestant les bourreaux, ou au contraire, reconnaître que j'y ai trouvé un manque d'intérêt, voire un certain agacement devant l'attitude incompréhensible de Kathy qui tient à tout prie à rester dans le cercle familial au nom de … au nom de quoi, au juste ? Des liens biologiques sacrés pour elle ?
Au nom des liens familiaux, des liens "biologiques", sommes-nous donc tenus de supporter la maltraitance, le viol ?
Mais, il ne s'agit pas d'une pure fiction. L'auteur nous a raconté cette douloureuse histoire avec ses mots, mais les faits qu'il relate se sont réellement produits, en France, à la fin du XXème siècle. Dérangeant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elyssa
  07 avril 2012
J'ai lu ce livre d'un trait peut-être simplement tenue en haleine par l'histoire de cette Kathy, une cabossée de la vie, qu'un placement / abandon à l'âge de 3 ans a déboussolé à jamais. de retour sur les lieux de ses premières années, elle tentera de rattraper vainement les quinze années passées loin des siens. Mais se rend-elle compte, laminée par cet arrachement, qu'elle vient de se payer un aller simple pour l'enfer ? Que ce placement est sans doute la meilleure chose que sa mère ait faite pour l'arracher à cette misère incroyable dans laquelle dépérit sa famille, que dévastent à tour de bras alcool, violence, inceste, maladie et pauvreté?
La quête du bonheur peut-elle tolérer autant de déchéance ? Peut-on être à ce point aveuglé par le besoin d'être parmi les siens ? Qu'est ce qu'une famille ? Les liens du sang justifient-ils tout ?
Quelle morale retenir de cette histoire justement immorale ? Je ne sais pas si j'ai aimé ce livre parce qu'il m'interroge beaucoup, ou si, justement, il me dérange par l'outrance de ce désastre familial auquel je ne peux donner du crédit ( histoire tirée pourtant de faits réel) et l'aveuglement insupportable de Kathy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  22 novembre 2010
Au cas où on ne le comprendrait pas tout au long du livre, l'épilogue nous synthétise le message: quoi que tu vives, quoi que tu endures, le plus important, c'est d'être avec ta famille, et surtout, avec ta mère. Je ne sais pas trop ce que l'auteur veut promouvoir avec ce roman, ni s'il compte vraiment prouver à quel point les liens du sang sont sacrés avec un roman décrivant quelque chose de si négatif.
En général, je prône la différence et la tolérance quant à la différence. Je prône aussi le libre arbitre, la liberté des personnages. Mais là, j'avoue que j'ai du mal à comprendre. La mère de Kathy lui a donné la plus grande preuve d'amour qui soit en l'éloignant de cette famille où Ray boit, frappe sa femme, et viole ses filles, et où plus tard, Adam violera ses soeurs.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   18 novembre 2012
Ma femme est morte en mettant notre fils au monde et mon fils m'en veut encore. Est-ce que vous comprenez pourquoi, vous ? Il a cinquante ans passés, je l'ai pas vu depuis vingt-cinq et je sais même pas où il vit.
Commenter  J’apprécie          110
pyrouettepyrouette   17 novembre 2012
Des pensées la traversaient parfois sans qu'elle s'y attarde. Une revenait plus fréquamment que les autres. Une certitude confuse. Que chaque jour était un temps nouveau. Un cycle entier. Récurrent. Certes dépendant. Mais aussi recelant tous les éléments de l'existence.
Commenter  J’apprécie          80
pyrouettepyrouette   20 novembre 2012
En fait, je suis sûre qu’elle a fait ça parce qu’elle voulait qu’une d’entre nous s’en sorte.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Patrice Juiff (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Juiff

Patrice Juiff présente "Tous les hommes s’appellent Richard"
Depuis près de quatorze années, dont treize passées derrière les barreaux, Richard, ancienne star sportive, tente de comprendre ce qui l'a poussé à assassiner sa femme. Comment un type...
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre