AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290314296
J'ai Lu (23/07/2001)
3.41/5   76 notes
Résumé :
uatrième de couverture

L'histoire est celle d'un ménage à trois : Lui, Elle et l'Autre. L'Autre, c'est la mouflette, un bébé de six mois. Pas le genre " risettes et gazouillis ", mais un bébé à problèmes.

Un bébé à angoisses. Un bébé tyran, d'une fragilité... herculéenne. Elle s'appelle Ophélie.

Elle, c'est la grand-mère d'Ophélie. Pas le genre " Mamy confiture ", mais une grand-mère qui voyage, qui travaille, qui sort,... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,41

sur 76 notes
5
0 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

jg69
  03 août 2015
Ils sont trois : La mouflette, un bébé de quelques mois; la grand-mère du bébé; et enfin l'homme indépendant qui ne veut pas s'encombrer d'enfants. La rencontre entre ces trois êtres va être détonante…
Livre agréable à lire pour le style de Françoise Dorin, vivant, drôle et percutant.
Commenter  J’apprécie          110
lailasamburu
  29 octobre 2012
Par l'arrivée d'un bébé dont il est impossible de se défaire, c'est toute la remise en question d'une autre vie, avec un nouvel amour, lorsqu'on atteint un certain âge et que peut-être d'autres aspirations sont au rendez-vous. Un sujet traité avec beaucoup d'humour, même si parfois certains passages sont longs et provoquent un sentiment de répétition. Mais dans l'ensemble, j'ai trouvé cette lecture un très bon divertissement, avec des idées claires et parfois cinglantes, où tout un chacun pourrait se retrouver dans certaines situations.
Commenter  J’apprécie          80
ggrosjean
  12 juillet 2014
Certes, c'est du Françoise DORIN, c'est donc agréable à lire de bout en bout, tellement elle utilise bien son art d'écrire, son art de manier les mots, et surtout les bons mots. Oui mais, de là à remplir un livre avec des banalités... Quoi de plus banal en effet, qu'un homme qui n'éprouve aucun attachement pour un bébé qui n'est pas de lui. Et quoi de plus banal aussi, qu'une femme prête à tout pour tenter de garder ces 2 êtres aussi incompatibles que sont l'homme et le bébé. Quoi que, pour arriver à ce point d'incompatibilité, il reste à espérer que ça ne peut exister que dans les romans et pas dans la réalité !
Alors, pendant une bonne partie du roman, on passe son temps à suivre une héroïne qui tente de venir vers l'homme et revient systématiquement vers le bébé, à tel point que, quand on pose le livre, on n'a même pas envie d'aller plus loin pour connaître la suite ! Oui mais, voilà que ça change, au fur et à mesure qu'on approche de la fin. Petit à petit, on a envie de la connaître, cette suite. Est-ce que Françoise DORIN va nous avoir trouvé une fin digne d'elle ? Et bien oui ! Et il lui faut vraiment tout son art et son talent pour nous amener une fin, qui n'est pas décevante !
Donc, mon conseil pour ceux qui liraient cette critique avant de lire le roman : allez jusqu'au bout, même si ça vous paraît long !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
litolff
  05 mai 2010
la délicieuse histoire d'une (très) jeune grand-mère tiraillée entre un bébé tyrannique, sa petite-fille, et une nouvelle histoire d'amour avec un homme (très) indépendant : léger, attendrissant, un bonheur de lecture !
Commenter  J’apprécie          80
BiblioFoxy
  11 mars 2017
J'ai eu dû mal dans les premiers chapitres à me faire aux différents échanges entre Barth et Paule (Lui et Elle). La plume est originale, il faut un temps d'adaptation.
J'ai aimé les passages ou la "mamie" s'adresse à sa petite fille pour l'apaiser. de beaux moments de complicité et de tendresse. Au fils des chapitres, on est happé par l'histoire avec l'envie de savoir si Paule arrivera à concilier sa vie amoureuse et sa vie avec Ophélie. le personnage de Barth m'a agacée et je souhaitais fortement que Paule trouve quelqu'un d'autre. du coup j'espérais une belle rencontre et s'est ce qui m'a fait être scotché à ce livre.
Le thème de la séropositivité y est également abordé. Avec le regard de ces quadragénaires qui n'ont pas utilisés de préservatifs dans leur jeunesse et qui se heurtent à la maladie. Avec des nouvelles rencontres, ils doivent se protéger et l'auteur aborde la gêne et les questionnements que ça engendre. Françoise Dorin a su poser des mots simple sur le sujet.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
lailasamburulailasamburu   29 octobre 2012
On ne peut pas en vouloir aux gens d’être ce qu’ils sont. On ne peut que s’en vouloir à soi d’avoir eu la présomption de croire qu’ils vous aimaient assez pour changer.
Commenter  J’apprécie          40
GamayunGamayun   27 septembre 2022
Bref, tout à tour fuyante comme une anguille et encourageante comme une chatte, elle se serait pliée consciencieusement aux règles éternelles qui régissent les relations des hommes et des femmes quand ils sont candidats au jeu de l’amour et de ses environs. Mais là, avec cet homosexuel qui n’attendait rien d’elle et dont elle n’avait rien à attendre, pourquoi se serait-elle donné toute cette peine ? Pourquoi, pour une fois, ne pas se laisser aller ? Baisser la garde et ôter le masque ?
Paule l’avait fait sans hésiter. Elle s’était engagée dans ce tête à tête – qui ne risquait pas de devenir un corps à corps – avec le cœur nu. Elle avait découvert les voluptés de la franchise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lailasamburulailasamburu   29 octobre 2012
L’enfant est le plus avide des chronophages, il grignote le temps de travail, engloutit les jours de loisirs, dévore les heures de détente, ronge les nuits d’amour et picore jusque dans les minutes de réflexion.

Commenter  J’apprécie          20
lailasamburulailasamburu   29 octobre 2012
La consanguinité n’oblige ni à l’indulgence, ni à la partialité ; un imbécile reste un imbécile même s’il est votre enfant ; l’amour maternel ou paternel, pas plus que l’amour filial, n’est inscrit dans les gênes, il s’acquiert, il se mérite.

Commenter  J’apprécie          10
lailasamburulailasamburu   29 octobre 2012
Les années avec enfant pour les femmes, c’est comme les années de guerre pour les hommes : ça compte double.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Françoise Dorin (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Dorin
Emission complète : http://www.web-tv-culture.com/gran-paradiso-de-francoise-bourdin-1319.html
Avec Françoise Bourdin, c?est un peu comme si on retrouvait une amie, un membre de la famille. Chaque année, elle nous revient et nous raconte une histoire. Lire Françoise Bourdin, c?est comme passer un moment avec un proche autour d?une tasse de café et l?écouter évoquer des personnages de notre quotidien, de notre entourage. de son enfance dans les coulisses des théâtres où évoluaient ses parents, artistes lyriques, Françoise Dorin a conservé le goût de l?aventure, des destins brisés, de ce grain de sable qui fait changer de direction, de ses rencontres amoureuses qui peuvent bouleverser une vie. Et l?on retrouve tout cela dans ses romans, ce qui fait de Françoise Bourdin l?un des auteurs les plus réputés du roman populaire à la française. Avec « Gran Paradiso », voici Lorenzo, une trentaine d?années. Malmené depuis son enfance par un beau-père un peu jaloux de la vie que son épouse a pu avoir avec son premier mari décédé, Lorenzo s?est construit tout seul et a réalisé son rêve. Ouvrir un parc animalier. Mais son amour des animaux n?est pas au goût de tous et sa vision des choses bien loin d?un zoo classique où la rentabilité financière reste primordiale. Lorenzo parviendra a rendre viable son projet de parc ? Parallèlement, que fera t-il de sa vie ? Saura t?il trouver une femme sensible à sa passion ? Jusqu?à quand courbera t?il le dos face à son beau-père pour préserver le reste de la famille ? François Bourdin nous interpelle sur la difficulté de faire sa place, en famille, dans la société, dans sa vie professionnelle. L?autre grand thème du roman est lié aux animaux, au respect qu?on leur doit, à la légitimité de les enfermer ou non, et sous quelle forme ? Tout cela porté par une plume vive et agréable dans ce nouveau roman rythmé, avec des personnages attachants et proches de nous. « Gran paradiso », de Françoise Bourdin est publié chez Belfond.
+ Lire la suite
autres livres classés : dilemmeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Françoise Dorin (1928-2018)

Ce matin en me levant, je ne me suis pas reconnue dans la glace de la salle d'eau, et pour cause, mon miroir était ....?.....

Brisé
Brumeux
Truqué
Sale

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise DorinCréer un quiz sur ce livre