AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371020252
384 pages
Éditeur : Lumen (06/11/2014)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Sept mois ont passé depuis le King’s Game qui a décimé la classe de seconde de Nobuaki. Le jeune homme a déménagé, rejoint un lycée différent et s’est rapidement fait de nouveaux amis. Pourtant, chaque soir, à l’approche de minuit, il fixe avec angoisse son téléphone, redoutant l’arrivée d’un SMS du roi. L’être maléfique qui a provoqué la mort atroce de ses anciens camarades semble cependant s’être évanoui dans la nature. Nobuaki finit par croire que le cauchemar es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
April-the-seven
  28 avril 2016
King's Game… La seule saga de Lumen qui me laisse perplexe, incapable de trancher si j'aime ce que je lis ou non. le tome 1 m'a filé les frissons, me tenant éveillée pendant de longues heures pour en connaître le fin mot. Et si je n'étais pas totalement convaincue, j'ai tout de même tenu à poursuivre, même si j'attendais vraiment l'auteur au tournant. Verdict : ce deuxième opus est en dessous, mais soulève de nombreuses questions, ce qui promet pour la suite.

Pour éviter les spoilers, je vous conseille de passer directement au prochain paragraphe. Dans King's Game Extreme, c'est le retour du côté de Nobuaki, seul survivant au dernier jeu du roi de son lycée. Sa classe a été intégralement décimée, et le jeune homme a changé d'école, la mort dans l'âme, ses amis défunts comme fantômes. Ce qu'il sait pertinemment, c'est que le jeu du roi va reprendre, car c'est ce qu'il a choisi à la fin du premier tome. Bien des mois après son intégration, les tueries recommencent, et Nobuaki, qui s'était échiné à ne pas trop s'attacher à ses camarades de classe, se retrouve en plein dans les projecteurs. En plus, l'une des élèves est la seule à ne pas s'émouvoir de la situation, et elle risque d'être le pire cauchemar de la classe tout entière.

Bien, bien bien. Je pressens déjà qu'énoncer mes ressentis va être compliqué, car malgré toutes les choses négatives que j'ai à dire sur cette histoire, je ne suis pas parvenue à me détacher du livre avant de l'avoir terminé. J'ai dû le lire en 3-4 heures tellement j'étais dedans. Il est vrai que je craignais aussi une fin brouillonne comme celle du premier opus.

Parlons personnages, pour commencer. Il y a beaucoup à dire à ce sujet. Il est facile de s'imaginer à quel point une telle situation peut engendrer la folie collective. Nobuaki Kanazawa nous en donne un très bon aperçu. Dans cet opus, les élèves redoublent de violence et de paranoïa. le lecteur assiste bel et bien à un phénomène d'hystérie qui s'étend à la classe tout entière. Les personnages en deviennent excessifs, et même très bizarres dans leur manière d'agir. La mort peut avoir différents effets sur eux : elle les amuse, les indiffère, ou engendre un sentiment de panique proche de la psychose. C'est franchement perturbant.

Nobuaki semble être le seul à garder les pieds sur terre. Il est héroïque, avec un sang-froid à toute épreuve, et n'hésite pas à se mettre en danger pour des gens qui – bien souvent – ne méritent pas son dévouement.

Natsuko, elle, se montre très manichéenne. On la découvre assez pot de colle au début, sirupeuse et extrêmement enjouée, puis de but en blanc et sans trop comprendre pourquoi, elle se transforme en abominable monstre. Je n'ai pas réussi à cerner ses motivations, à comprendre la finalité de ses agissements. Pour moi elle constitue une véritable énigme.

Ce qui me dérange, je crois, c'est que malgré tous mes efforts, les personnages m'ont laissée de marbre. Les morts ne m'ont fait ni chaud ni froid - sauf lorsqu'elles étaient particulièrement violentes et insoutenables. L'auteur a tendance à développer le vécu d'un personnage juste avant son décès, ce qui crée déjà une redondance dans le schéma ; ça m'a empêché de m'attacher tout à fait. Car finalement, ces gens-là sont presque des inconnus que je n'ai pas eu le temps d'apprivoiser et de comprendre.

Concernant les ordres du roi, eh bien je suis assez déçue. Dans le tome 1, l'auteur faisait peu à peu monter la tension, ici, j'ai juste eu l'impression d'avoir affaire à du réchauffé et de la surenchère inutile. Encore une fois, l'idée de départ est excellente, mais ça manque d'innovations. Il y a tellement de possibilités avec une intrigue comme celle-là ! Pour le coup, King's Game a pris du plomb dans l'aile.

De plus, au risque de me répéter : que font la police, les professeurs, les médias, les parents...? Comment peut-on imaginer que ces tueries de masse restent dans le secret et ne fassent aucun remous ? Comment est-il possible que le jeu du roi ne soit pas pris au sérieux ? Que les parents laissent leur enfant disparaître pendant plusieurs jours sans même prendre des nouvelles ? Encore une fois, King's Game n'est pas une série qui s'ancre dans la réalité, et il faut y être préparé, sinon ça peut vraiment devenir un frein.

À ce stade de ma chronique, vous devez vraiment avoir l'impression que je désosse le roman sans pitié. Mais en fait, c'est ça qui est curieux : avec tous les points négatifs que j'ai soulevés, j'ai quand même trouvé le moyen d'accrocher à ma lecture. Et même de la trouver addictive. Sans doute l'ambiance glauque et morbide… La fin donne carrément envie de dégobiller. C'est un étalage de violence et de scènes sanguinolentes. Les ordres gagnent en intensité, et l'originalité va crescendo, je ne peux pas le nier. Âmes sensibles s'abstenir, l'auteur ne fait pas dans la dentelle !

J'ai malheureusement trouvé les explications finales ampoulées, cousues de fil blanc. C'est comme si l'auteur avait trouvé cette excuse au dernier moment et l'avait enrobée derrière un tas de termes biologiques. Ces explications m'ont donc plus embrouillée qu'autre chose, et je ne pense pas avoir compris le fin mot de l'histoire... C'est dommage, parce que ces révélations, je les attendais depuis plus de 300 pages !
En résumé, King's Game Extreme n'est pas le thriller psychologique de l'année, les personnages ne sont pas très fouillés et l'auteur prend beaucoup de raccourcis, mais ce qui est étrange, c'est qu'il se lit à toute vitesse et on ne peut pas s'empêcher de vouloir enquiller sur la suite. Évidemment je continue l'aventure, car j'ai très envie d'approfondir un peu plus cet univers à suspens. Paraît-il que Origin, le tome 0 de la saga, vaut le détour ! Je ne peux donc pas m'arrêter en si bon chemin !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Aelynah
  03 novembre 2014
Dans cette suite de King's game nous retrouvons Nobuaki, le seul survivant du précédent jeu du roi. Il a changé de ville, changé de lycée et au départ décidé de ne se lier avec personne. Mais les mois passant, l'espoir l'a rattrapé et il s'est attaché à ses camarades.
Alors lorsqu'un soir à minuit le premier texto qui déclenche tout arrive, il est désespéré.
Car cette fois-ci tout va beaucoup plus vite, beaucoup plus loin. Dès le deuxième jour les morts s'amoncellent et tout le monde le croit coupable. Pour se venger de lui et de son jeu débile, ils le passent même à tabac. Seul Kenta le défend.
Pourtant un de ses camarades change du tout au tout dès l'annonce du jeu du roi. Et les soupçons de Nobuaki se renforcent au fur et à mesure de ses observations.
Une seule solution retourner dans ce petit village de Yonaki pour retrouver ce fameux journal qu'il n'avait pu terminer la première fois. Peut être y trouvera-t-il enfin la solution à ce jeu du roi?
Ce deuxième opus commence sur des chapeaux de roue. En l'espace de quelques heures les gages tombent et les sanctions en font de même. Comme la fois précédente une phrase sibylline termine le texto, cette phrase qui leur signifiait dans le jeu précédent de ne pas pleurer semble ici encore leur intimer une mission impossible : "Ne prenez pas de profond repos. Avancez sur la voie tracée pour vous".
L'auteur nous lance cette fois dans l'action sans échauffement. Les premières pages tournées nous permettent de situer Nobuaki et de comprendre son état d'esprit quelques mois après la fin de ce premier jeu du roi. Lui qui n'était que solidité est devenu fragile. le traumatisme d'avoir vécu la mort de ses amis et particulièrement celles de Naoya et Chiemi est ancré profondément en lui et entre les cauchemars et une trop grande sensibilité le Nobuaki que nous avons connu semble avoir disparu. Mais qui serait resté le même après avoir vécu ce genre d'atrocité?
On suit donc le coeur battant dès les premiers chapitres ce nouveau jeu du roi plus sombre et plus glauque encore que le précédent. Car cette fois nous avons des soupçons dès le début. Rappelez-vous le premier tome et surtout les derniers paragraphes, un nom en commun vous sautera au visage. Est-ce la solution ou l'origine?
Ce suspens va nous tenir en haleine et nous plonger dans l'intrigue avec encore plus d'impatience que la première fois.
Plus sombre que le tome précédent , King's game Extreme nous donne pourtant des descriptions des punitions plus soft, comme tamisées.
Et c'est là que l'auteur a su faire fort car notre mémoire se rappelle des descriptions sanglantes du tome précédent. Et ce sont ces souvenirs et notre propre imagination qui vont combler les discrétions de l'auteur.
Les élèves sont ici aussi un peu plus âgés mais devant leur mort annoncée personne ou presque ne peut rester indifférent. Les trahisons vont être chose commune, les vengeance ne plus faire profil bas, et les bons sentiments semblent étouffés par le besoin de survie.
King's game a fait monter la pression petit à petit. Extreme ne prend pas de précaution et nous jette dans l'arène dès les premières pages. La mort rode et nous prend aux tripes. Nous n'avons même pas le temps de nous attacher à certains élèves qu'ils ne sont plus. C'est l'hécatombe, la mort en masse qui s'abat sur eux.
Rapidement sur 31 élèves il n'en restera que 11.
C'est là je dirais que tout va vraiment commencer et que nous nous installerons vraiment dans le roman et surtout avec les personnages. Car les "survivants" du premier round vont enfin avoir une véritable existence à nos yeux et cela nous entraînera d'autant plus en avant dans l'histoire.
Car nous aussi nous aurons nos favoris et nos dommages collatéraux. Nous aussi nous réfléchirons à ceux qui doivent mourir pour que vivent nos préférés.
Ce livre nous montre une facette peu reluisante de l'être humain et en même temps que même dans les périodes sombres certains sont là pour éclairer le chemin ou tout simplement pour survivre et raconter ensuite leur expérience.
Il relate aussi des horreurs au nom de l'amitié et du courage. Je ne crois pas avoir été aussi proche de la nausée dans le tome 1 même si la fin avait été glauque et sanglante elle n'était qu'un prélude à ce qui vous attend dans celui-ci.
Une gêne et un sentiment de dégoût m'ont poursuivi tout au long des derniers chapitres. C'est bien la première fois que j'expérimente ce genre de ressenti à la lecture d'un livre. Il me laissera un sale goût dans la bouche et dans la tête je pense pendant quelques temps.
Je suis peut être trop sensible vous dites-vous. Possible !
De plus après coup certaines découvertes me paraitront aberrantes concernant Chiemi et Natsuko par exemple et leur lien avec Nobuaki. Mais sur le moment nous sommes tellement surpris de la tournure des événements que cela n'est pas important. Car au final cela ne change hélas pas grand chose.
Contrairement à cette Révélation,Telle, qu'elle pourrait mettre fin à tout. Quand elle nous est jetée en pâture, l'espoir renaît et en même temps ces implications nous renvoient dans notre désespoir. Désespoir car nous nous sommes attachés à ces jeunes gens. Nous en avons haï ou ignoré certains, aimé d'autres mais nous les avons suivi tout du long,leur avons tenu la main parfois le coeur au bord des lèvres devant tant de cruauté, de désespoir ou de courage.
Mais le pire est que lorsque l'on pense enfin en avoir fini de l'horreur... Elle recommence!!
Lien : http://aelynah.skyrock.com/3..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
harmo20
  26 novembre 2014
J'ai découvert King's Game il y a quelques mois à peine, ça fait quelques temps que le manga est sortie, mais j'ai lu d'abord le livre et ensuite le manga, pour celui-ci, j'ai alterné avec les deux pour avoir plus plaisir pendant ma lecture !
Quand j'ai lu une centaine de pages du roman, j'ai lu le manga et ainsi de suite, j'ai pu voir les différences de suite et personnellement j'ai adoré les deux. C'est vrai que le tome cinq n'est pas encore sortie en manga, donc je ne sais pas si la fin est différence ou non. Mais en tout cas, pour ce qui est de l'histoire les ordres restent les mêmes… de plus, en lisant les mangas après avoir lu l'histoire, je savais ce qu'il allait se passer et je me préparais déjà aux scènes qu'il allait y avoir car ce tome est beaucoup plus gore que le premier ! le jeu du roi a pris beaucoup plus d'ampleur !
Nobuaki a survécu au premier jeu du roi. Ce tome se passe sept mois plus tard, Nobuaki est passé en première, il a déménagé et reprends sa scolarité, mais voilà, il ne veut pas s'attacher à ses camarades de classe car il sait que le jeu va reprendre. Mais avec le temps, voyant que le SMS n'arrive pas, l'attachement apparaît petit à petit…
Encore pleins de questions concernant le Roi, qui envoie les messages ? Comment les personnes meurent par asphyxie ?... J'avoue qu'on a pas mal d'informations, en fait, on a un passage, notamment à la fin du roman. J'ai relu ce passage pour bien comprendre et je suis restée assez perplexe. Comme je sais qu'il y a une suite, j'espère en apprendre plus…
Concernant le style de l'auteur, je l'ai trouvé plus travaillé par rapport au premier. J'avais trouvé trop simple, l'auteur écrivait comme il parlait et là, je l'ai trouvé plus soigné. J'avoue que ce n'est pas pour me déplaire, bien au contraire. L'intrigue est vraiment prenante, l'ordre numéro un avait commencé fort et comme je me doutais que les ordres allaient en crescendo, je ne savais pas à quoi m'attendre et ce tome est plus gore ! D'ailleurs, l'auteur nous décrit parfaitement bien les scènes.
J'ai beaucoup apprécié le fait que Nobuaki cherche encore à savoir qui est le Roi, comment ce jeu a commencé. Je pensais qu'il allait encore subir le jeu et suivre les ordres, mais pas du tout, il va essayer de sauver tout le monde, de chercher comment ça a commencé et surtout pourquoi !
On est pris dans l'histoire, on découvre de nouveaux personnages, l'intrigue est encore plus prenante et ce livre se lit super vite.
En conclusion, vu mon avis je pense, au final, avoir préféré ce tome-ci par rapport au premier. La fin m'a surprise, je ne m'attendais pas à ça ! Je me langui vraiment de découvrir la suite, car le troisième tome promet d'être intense. Un style plus travaillé que j'ai apprécié, on en apprend plus sur le jeu du Roi, mais ça reste pour le moment assez brouillon, à voir avec la suite ce que ça donne. Je me demande vraiment comment l'auteur va nous démêler tout ça.
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fantasybooksaddict
  17 novembre 2014
Je voudrais tout d'abord remercier Livraddict et les éditions Lumen pour ce partenariat. J'étais très impatiente de découvrir ce nouveau tome, après avoir laissé Nobuaki, seul survivant de son ancienne classe à cause du jeu du roi, intégrer un nouveau lycée. Par ailleurs, j'ai été très surprise de recevoir moins d'une semaine après l'annonce des résultats sur Livraddict. Ayant déjà reçu d'autres SP de la part de cette maison d'édition, je peux vous certifier qu'ils sont extrêmement rapides pour la livraison, en plus de proposer une très bonne sélection de livres !
Il est, désormais, temps de passer à ce livre-ci. Encore une fois, je n'ai pas été déçu !
On retrouve notre personnage, Nobuaki, toujours aussi attachant car alors qu'il pensait en avoir fini avec le jeu du roi, celui-ci est de retour dans sa nouvelle classe à laquelle il s'est efforcé, sans grand succès, de ne pas s'attacher. Fidèle à lui même, il va essayer de sauver ses camarades, en continuant ses recherches dans le but de démasquer le roi et et de mettre définitivement fin au jeu ! le livre va donc principalement se concentrer sur ces 2 axes.
Cependant, une autre élève, Natsuko, ne semble pas aussi désorientée que ses camarades. Elle m'a vraiment fait "flipper" ! Même si je comprends sa logique visant à éliminer le plus rapidement possible ses camarades de classe pour qu'ils ne souffrent pas à cause du jeu, je l'ai trouvé sadique et sans coeur, en plus d'être complètement folle voire, bipolaire ! Elle passe de la gentillesse à la cruauté en un clin d'oeil, ce qui la rend imprévisible et terrifiante !
L'une des nouveautés de ce tome, c'est que désormais nous connaissons les pensées des personnages secondaires à certains moments. J'ai beaucoup apprécié cet aspect !
Par ailleurs, l'ambiance est toujours aussi pesante et prenante que dans le premier tome, j'ai été à nouveau conquise ! On sent que l'auteur est passé maître dans l'ambiance du thriller. Tout est bien dosé ! Il nous en révèle juste assez pour nous donner matière à réfléchir et ne pas perdre son lecteur car une fois que l'on a refermé ce livre, grâce à la fin qu'il nous propose, on ne désire qu'une chose : connaître la suite (quand est-ce que sort le prochain tome d'ailleurs ?) !
Cependant, j'ai relevé quelques petites choses, qui m'ont dérangé !
J'ai trouvé qu'à certains moments, l'écriture de l'auteur n'était pas très claire. En effet, à plusieurs reprises, j'ai dû relire certains passages pour bien saisir ce qui se passait !
Quant aux éléments de réponses que nous fournit l'auteur, pour l'instant, il me laisse un peu dubitative. J'ai hâte d'en apprendre davantage dans l'espoir que cela me les rende plus vraisemblables. En tout cas, si cette hypothèse se confirme, cela me donne des frissons rien que d'y penser (ceux qui l'ont lu comprendront de quoi je parle) !
Pour conclure, ce second tome est encore une réussite, malgré quelques défauts ! L'auteur mène l'intrigue avec brio et je ne languis qu'une chose : la sortie du troisième tome !
Lien : http://fantasybooksaddict.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Megworld
  29 décembre 2014
Nobuaki a survécu au Jeu du Roi mais au lieu de choisir un gage, il a accepté de participer à nouveau à ce jeu sanglant. Même concept, nouvelle classe, c'est reparti pour un King's game encore plus stressant mais toujours aussi addictif!

Après avoir dévoré le premier tome, j'avais hâte de connaître la suite de l'histoire. Nous retrouvons notre héros, Nobuaki, déterminé à stopper, par tous les moyens possibles le Jeu du roi. Encore une fois, "King's game extreme" commence sur les chapeaux de roues. Nobuaki est à peine arrivé dans son nouveau lycée qu'il entraîne déjà toute sa classe dans l'enfer du Jeu du roi. le premier tome était hard et celui-là l'est tout autant (voir plus). Loin d'être redondant, le système est toujours le même mais les gages sont différents. Nobuaki va essayer de protéger ses camarades. Lui sait ce qu'il se passe mais si les règles du jeu ont changé, comment éviter le pire ?
Nobuaki va avoir d'autres problèmes à gérer. Une jeune fille de sa classe, Natsuko Honda semble en savoir long sur le King's Game. Qui est-elle ? Une alliée ou une ennemie ? Elle semble déterminée à survivre et ce, à n'importe quel prix...

On retrouve tout ce qui nous avait séduit dans "King's game" : une extrême tension, un rythme frénétique et un héros attachant. Nobuaki est plus fort, c'est un survivant et il n'a pas peur de la mort. Son but n'est plus uniquement de rester en vie. Il a appris et grandi durant la première cession et s'est juré de ne pas reproduire les mêmes erreurs. de plus, notre jeune héros va poursuivre ses recherches sur l'origines du Jeu du roi. Il sait que pour l'arrêter, il doit le comprendre.
"King's game extrême" n'est pas toujours réaliste et certains passages sont tirés par les cheveux. Honnêtement, ce n'est pas dérangeant. On ne lit pas "King's game" pour ces raisons! Un bon "survival horror" a besoin d'être angoissant, dérangeant, intense et "King's game" réunit ces caractéristiques.

J'aimerai vous parler plus en profondeur de ce roman mais je pense qu'il faut laisser le mystère. Je ne m'attarderai donc pas sur les défis, les gages ou les personnages. Sachez seulement que ce second opus est un véritable page-turner. Plus on avance, plus la tension monte et plus l'histoire nous obsède! On ne peut s'empêcher de se demander : "que ferais-je à la place des personnages ?".

Pour conclure, l'auteur signe une très bonne suite, à la hauteur du premier opus. "King's game" est un survival horror addictif et plein d'action & de surprises! Je vous le conseille fortement!

★★★★⋆☆
Une très bonne lecture.
Lien : http://www.megworld.fr/2014/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MaksMaks   17 janvier 2016
Autrefois vivait une tortue qui dévorait les humains. Un jour, elle donna aux villageois des alentours un ordre qui les mit en rage. Ils essayèrent alors d'exterminer la tortue, mais malgré le sacrifice d'un grand nombre d'entre eux, leur tentative échoua. Ce furent finalement un garçon et une fille qui mirent un terme à la tragédie. Ils réussirent à trancher le cou de la tortue, dont la tête tomba dans la mer et forma un grand rocher qui finit par devenir une île.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MaksMaks   17 janvier 2016
Tu es increvable ! Fit Aimi, soudain tout sourire.
— Je ne suis pas increvable... je suis déjà mort, répondit Nobuaki d'une voix inaudible.
Commenter  J’apprécie          30
Ali83600Ali83600   21 juillet 2015
Personne n'est plus faible que celui qui est incapable de faire confiance aux autres.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Nobuaki Kanazawa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nobuaki Kanazawa
King's Game de Nobuaki KanazawaUn premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !
autres livres classés : langage smsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
675 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre