AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782820337818
224 pages
Éditeur : Kazé Editions (19/02/2020)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Shintarô Jagasaki est un jeune flic de quartier qui jour après jour se fait humilier par de jeunes voyous et par ses collègues du commissariat. Son avenir semble tout tracé : fonder une famille avec sa copine et poursuivre sa vie insignifiante… Mais cette perspective lui donne la nausée et derrière son sourire de façade, se cachent de violentes pulsions meurtrières. Un jour, lors d’une mission de routine, il tombe face à face avec un mutant chaotique et ravageur ! C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bouvy
  25 février 2020
Jagasaki s'est, depuis sa fusion partielle avec Yuma Kujô, découvert de nouveaux pouvoir. Il est désormais membre du S.K.A.T. Et est devenu collègue de l'inspecteur Takemitsu Mikazuchi, qui dirige ce nouveau service destiné à chasser les semis-détraqués. Il enquête avec ses collègues sur des meurtres en série. Les victimes sont empoisonnées, prisonnières d'un genre de cocon. le S.K.A.T. soupçonne que le ou les criminels sont des semis-détraqués car ils contrôlent intentionnellement leur mobile de meurtre et les victimes ne sont pas choisies au hasard car elles ont toutes fréquenté le même lycée. Jagasaki, maintenant devenu inspecteur et enquêteur, découvre très vite la piste des tueurs. Il va e suite les confronter et découvrir qu'ils sont coupables mais ses derniers sont redoutables et ne se laissent pas capturer. Ils vont même blesser gravement le collègue de Jagasaki, Nakadai. L'enquête révèle que les suspects étaient les victimes de sévères brimades de la part de leurs camarades de classes. Les victimes sont donc leurs anciens bourreaux. Parmi eux, il y en a un particulièrement cruel, Sôta Bandô. Contrairement à Jem et Imocchi, qui ont vu leur vie détruite par les comportement de Bandô, ce dernier vit des jours heureux avec sa femme et sa fille et gagne superbement bien sa vie avec son métier d'avocat d'affaire. Il est resté un sal type, prétentieux, qui n'a aucune empathie pour l'humanité désargentée. Les policiers , bien malgré eux, sont obligé de le protéger. La loi et la justice ne fait pas toujours bon ménage mais le devoir des policiers devrait les empêcher de juger qui sont les vrais salauds…
La série a vraiment pris une nouvelle direction. Jagasaki est maintenant inspecteur pur l'unité spécialisée dans la chasse aux semi-détraqués. Ce sont de nouveaux types de détraqués, qui ne perdent pas leur humanité et contrôlent leurs transformations. Ils sont donc responsables de leurs actes. La série se veut plus policière, avec de vrais enquêtes. L'action est moins trash, moins spectaculaire et rentre dans un scénario plus classique côté policier mais reste fantastique et horrible. le scénario semble y avoir gagné en profondeur, il est plus charpenté. Les oiseaux, fournisseurs de crottes qui soignaient les détraqués sont devenus inutiles et ont pour le moment disparu de l'histoire. Jagasaki filtre toujours le parfait amour avec Belle. Maintenant, il maîtrise et contrôle son pouvoir sans risque de devenir irréversiblement un monstre. Ses collègues ne sont pas en reste. Mais les nouveaux criminels et ennemis ne sont pas non plus des tendres et sont tactiquement plus difficiles à vaincre. Cet épisode met particulièrement l'accent sur ce que pourrait être la justice et l'injustice. La loi n'est visiblement pas le reflet de la justice mais la justice ne permet pas les meurtres et la vengeance. Selon que nous sommes du côté de la barrière des nantis ou des paumés, souvent victimes des autres, la vision de la justice est différente. On peut être un résistant et un héros aux yeux de certains alors que nous seront perçus comme de simples terroristes et criminels aux yeux des autres. L'histoire nous l'a souvent prouvé et malheureusement nous le prouve encore. Bref, ma passion pour ce manga ne faiblit pas et c'est avec beaucoup d'impatience que j'attends le prochain opus qui semble, en en ayant découvert les prémices dans ce tome, déjà palpitant. Lu en numérique avec une très belle numérisation en format KINDLE.

Personnages :
Ville : Buppa, petite ville située dans la préfecture de Tokyo. La ville à une mascotte, une peluche qui ressemble à une aubergine et qui s'appelle Buppaman.
Shintarô Jagasaki : agent de police, agent de quartier qui rêve de se servir de son arme. C'est le héros principal. Après une transformation qui échappe au héros, son bras droit se transforme en arme à feu. La chouette l'a surnommé Jagaaan, le détraqué combattant.
Belle : collègue de Jagasaki, policière au caractère bien trempé.
Yuriko : petite amie de Jagasaki. Elle a un rôle éphémère. Elle ne survivra pas au premier épisode.
Sanshirô Dokuyamada, plus simplement appelée Doku : la redoutable chouette solitaire. Elle dévore les crapauds qu'elle appelle les crapadingues. Elle est douée de parole et ses croutes après avoir dévoré les crapauds, sont un médicament qui permet de maîtriser les mutations dues aux crapauds.
Les crapauds : espèce : les xénopathes fous. Ils sont tombés en pluie sur la ville de Buppa, comme une des plaies d'Egypte. La chouette Doku les appelle les crapadingues et les dévore pour les éliminer. Ces batraciens entrent dans les corps d'humains et prennent le pouvoir de ces derniers. Ils les mutent en fonction de leurs désirs les plus enfouis et les transforment en pulsions. le résultat est que les humains contaminés deviennent des monstres sanguinaires aux pouvoirs surpuissants.
Les détraqués : c'est le nom que Doku donne aux humains contaminés par les crapauds.
Jagun : c'est le nom du bras droit de Jagasaki. C'est une trouvaille de Doku.
Autres personnages : visiblement, vu l'espérance de vie des premiers personnages de ce premier épisode, je pense que ce serait perdre mon temps à vouloir les nommer ici.
Nouveaux personnages qui apparaissent dans le tome 2 :
Chiharu Matsuyamachi : C'est un détraqué qui, comme Jagaaan, est possédé par un crapaud déficient, ce qui fait qu'il contrôle son pouvoir aussi. Avec son bras gauche, il se transforme en arbre ou bien emprisonne ses victimes en créant des branches. Comme Jagasaki, il est accompagné d'un rapace, lui, c'est un faucon.
Baraka : c'est un faucon du paradis. Il accompagne Chiharu, le nouveau détraqué dit combattant.
Motomu Robahata, alias Roba, est un personnage qui espionne les jolies femmes en installant des caméras chez elles. Il tombe amoureux mais… c'est devenu un détraqué qui à le pouvoir d'asservir les femmes pour réaliser ses fantasmes. C'est aussi un ancien camarade de lycée de Jagaaan.
Les nouveaux héros, qui, comme Jagaaan, sont des détraqués qui se contrôlent et combattent les autres monstres. On les appelle les détra-combattants.
Hakuto Misoki : vingt-et-un ans, il se transforme en un humanoïde mécanique. C'est le premier à se présenter à la télévision et il en profite pour lancer un appel aux autres détra-combattants et en deviendra le leader. Il rêve de sauver le monde. Son surnom de détra-combattant est Misogideon, le détra-combattant au grand coeur.
Tarô Kida : vingt-quatre ans, doux rêveur, il a le pouvoir de devenir visqueux et de se transformer en une espèce de slime. Son surnom de détra-combattant est Allslimer, le détra-combattant visqueux.
Moroha Imashika : lycéenne de seize ans, c'est la plus jeune du groupe. Elle rêvait d'être coiffeuse. Orpheline de mère, elle était abusée par son père. Ses doigts ou ses bras se transforment en redoutables lames. Son surnom de détra-combattante est Cutwoman.
Aruto Aruko : trente-cinq ans. C'est un éboueur et un ivrogne ; Il peut percevoir la vie au ralenti. Il est surnommé Mad Drunk, le détra-combattant éméché.
Yuma Kujô : vingt-cinq ans, bibliothécaire. Elle a des cornes qui lui poussent sur la tête mais elle a le pouvoir de guérir les gens blessés. Elle est surnommée Yumana, la Démone Guérisseuse.
Les nouveaux oiseaux partenaires des détra-combattants.
Minmi : chouette femelle, partenaire de Yuma Kujô, dite : Démone Guérisseuse . C'est un hibou femelle, Jagun va en tomber amoureux.
Buzzer : vautour famélique, partenaire de Tarô Kida, dit : Allslimer, qui peut se transformer en slime.
Ronflard : cacatoès léthargique, partenaire d'Aruto Aruko, dit : Mad Drunk.
Aristide : pivert savant, partenaire de Moroha Imashika, dite : Cutwoman.
Chantéclair : coq de combat militaire, partenaire de Hakuto Misoki, dit : Misogideon.
Shinjirô Buchikowa : député du parti démocrate qui propose de scanner tous les habitants de Buppa pour découvrir ceux qui seraient infectés par les crapadingues. Il veut commencer par les détira-combattants. Il devient naturellement l'adversaire de Hakuto Misoki, dit Misogideon, le fondateur et leader des Triples H.
Yadori : jeune homme livreur de repas à domicile. Il est d'une banalité sans nom. Il devient détraqué. Comme un poulpe, il dévore ses victimes et par mimétisme, en prend l'apparence.
A partir du tome 6 :
Nouvelle évolution des détraqués, les semi-détraqués ou demi-détraqués. Ils ne sont plus infectés par un têtard comme les détracombattants ou par un crapaud adulte comme les détraqués mais par un crapaud entre les deux stades de l'évolution entre la larve et l'animal adulte. Il s'agit d'un crapaud qui possède déjà ses quatre pattes mais qui possède encore sa queue, juste avant le stade final de la croissance. Ces semi-détraqués possèdent des pouvoir et les utilisent tout en gardant leur humanité, ce qui en fait des criminels conscients de leurs actes. Il vont devenir la cible principale du S.K.A.T. (Voir la définition ci-dessous).
S.K.A.T. : Spécial Kaijin* Analysis Team, unité spéciale d'analyse des détraqués. L'unité est composée par des policiers qui sont en partie des semi-détraqués. Elle va recruter Jagasaki.
* Détraqué en japonais.
Takemitsu Mikazuchi : chef du S.K.A.T. Il est un demi-détraqué qui a le pouvoir de transformer son corps en carbone, ce qui le rend résistant aux agressions physiques. C'est lui qui va recruter Jagasaki.
Nakadai : ancien collègue policier de quartier de Jagasaki. Enfin, il était aussi son collègue dans le commissariat de quartier pour le surveiller car lui aussi est un demi-détraqué. Il a le pouvoir d'invisibilité et est aussi membre de l'unité d'élite du S.K.A.T.
Semi-détraqué : personne contaminée par un semi-crapadingue. Les semi-crapadingues sont des crapadingues développés entre le têtard et le crapaud adulte. L'hôte contaminé peut alors se transformer à volonté en détraqué tout en conservant sa conscience humaine et redevenir humain quand il le désire. Il devient donc un parfait criminel responsable de ses actes, peu importe dans quel état il se trouve.
Watchy : jeune homme demi-détraqué qui pleure des larmes qui sont une drogue redoutable.
Tocatarentule : détraqué qui se transforme en une espèce d'araignée humaine. Son moteur est la jalousie et l'envie.
Jem : semi-détraqué à l'esprit enfantin qui se fait appeler « chenille poilue ». C'est un véritable psychopathe et l'assassinat est pour lui un jeu. C'est l'ami de Imocchi, avec qui il forme un duo de tueur.
Imocchi : semi-détraqué à l'esprit fraternel qui se fait appeler « chenille verte ». Il est le complice psychopathe de Jem avec qui il forme un duo de tueur redoutable.
Sôta Bandô : avocat véreux, quand il était au lycée, il était le principal tortionnaire de Jem et d'Imocchi. Il est particulièrement prétentieux et fier de lui. Par sexe comportements, il a détruit la vie des deux jeunes qui étaient à l'époque adolescents. Maintenant qu'il risque d'être une victime potentiel de ses anciennes victimes, il est protégé par le S.K.A.T. Mais il n'a guère changé et est toujours une véritable ordure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
pommerouge
  20 janvier 2021
⚠ Pour un public averti, contient des scènes violentes ⚠
Je remercie les Éditions Kazé pour l'envoi de ces lectures. Plus les tomes avances, plus cela se confirme, cette saga est un vrai coup de coeur pour moi. Autant par l'action, que par le fond !
Jagaaan est maintenant un membre du S.K.A.T. et à un nouveau réacteur, ce qui le rend d'autant plus puissant ! Dans le tome 7 il va se retrouver à devoir traquer deux semis-Détraqué qui provoquent des meurtres en série. Pour Jagaaan rien ne peut légitimer un meurtre, mais sa vision de la justice risque d'être mise à rude épreuve quand il va comprendre la motivation des coupables. Tuer peut-il être excusable ?
Bon, autant vous dire, je suis vraiment de plus en plus fan de Jagaaan. L'histoire est intéressante, les scènes d'action sont magnifiques, mais surtout, SURTOUT, il y a un message de fond, peut-être subtil, mais il est présent.
En effet, les crapadingues transforment les gens en semi-détraqué, mais pourquoi se transforme-t-il ? Car ils ont un désir profond, qu'ils n'ont pas assouvi, qu'ils cachent. Au fur et à mesure des tomes, ont fait face à différents vices, qui nous poussent à chaque fois au questionnement. Y a-t-il une raison valable de tuer quelqu'un ? La vie des autres paraît meilleure, mais serait-on vraiment heureux si on l'avait ? À quoi serait-on prêt pour ramener à la vie l'être qui compte le plus pour nous ? Toutes ces questions viennent nous titiller l'esprit pendant notre lecture et nous font réfléchir.
En bref, ce manga continue à me surprendre, me plaire et surtout me toucher. On a le droit à différents flash-back sur les personnages qu'on découvre petit à petit. Ce qui permet de renforcer l'attachement pour ces derniers, de nous faire verser notre petite larme !
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Camille_Pixie
  03 avril 2020
Au début de ce tome 7 nous retrouvons Jagasaki, le nouveau membre du SKAT, une équipe de semi-détraqués qui ont pour rôle de traquer... les semi-détraqués.
On va notamment se concentrer sur le meurtre commis à la fin du tome 6... du duo de semi-détraqués se prend pour des chenilles et tue des gens en les transformant en chrysalides. Bien morbide le truc.
Jagasaki et son équipe se retrouvent à enquêter sur eux et sur les potentielles futures victimes.
Contrairement aux tomes précédents où différentes histoires se déroulent en parallèle, dans ce tome, on va se consacrer uniquement sur la storyline des amateurs de chenilles et notamment sur les raisons de leur transformation et les flashbacks.
Mais qu'est-ce que j'ai pu être en colère ! C'est fou comment en l'espace de quelques pages, je suis passé d'un avis à un autre, d'une envie de justice à un désir de vengeance ! Les victimes ne sont pas forcément celles qu'elles semblent être.
Ce tome 7 est une vraie réussite ! J'ai été abasourdie par le tournant de l'intrigue, par la rage que j'ai éprouvée, par mon envie de sauver les "coupables".
Les dernières pages laissent supposer un tome 8 bien original....
Bilan :
Halala, ce tome était juste ouf ! de quoi nous mettre la tête à l'envers. J'adore ma manière qu'ont les auteurs de remettre en question nos convictions, de revoir nos a priori... le bien, le mal, ou est la frontière. Justice ? Vengeance ? Franchement, dans cette histoire, je n'avais pas envie de faire le bon choix.
Lien : https://ibelieveinpixiedust...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lectiole
  15 novembre 2020
Un septième tome de "Jagaaan" lu dans la continuité du sixième. le contenu paraît beaucoup plus homogène : on se concentre le temps d'un volume sur une enquête menée par Jagasaki et Mikazuchi autour d'une série de meurtres. Aucun passage érotique dans ce septième tome, pratiquement aucune digression non plus : des semi-détraqués cherchent à arrêter d'autres semi-détraqués selon les attendus d'un scénario d'épisode policier (avec des mutants 😈). Mais comme les coupables, dont on connaît par avance l'identité (comme dans un épisode de "Columbo") sont d'anciens collégiens harcelés, le type que Jagasaki et le S.K.A.T protège est un pourri, selon lequel la société se compose de faibles et de forts, ce qui remet en question le manichéisme de départ et nous rappelle la question qui parcourt tout le manga, même s'il paraît souvent poursuivre plusieurs lièvres à la fois : qu'est-ce que la justice et doit-on condamner l'envie de la rendre soi-même ?

Lien : https://www.instagram.com/fo..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BouvyBouvy   25 février 2020
Vilain garçon... la vie, ça se respecte !
Commenter  J’apprécie          60
lectiolelectiole   15 novembre 2020
— Ha... Ha... ils sont cinglés, ces types ! Ils ont quel âge, sérieusement ?
Commenter  J’apprécie          10
lectiolelectiole   15 novembre 2020
— Eh bien oui, en quelque sorte...
Mais c'étaient juste des blagues entre collégiens...
Tout le monde fait ça à cet âge-là, non ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Muneyuki Kaneshiro (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Muneyuki Kaneshiro
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Akû, le chasseur maudit T01 de Muneyuki Kaneshiro et Akeji Fujimura aux éditions Pika https://www.lagriffenoire.com/140184-livres-mangas-aku--le-chasseur-maudit-t01.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
706 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre