AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366240498
173 pages
Cambourakis (18/09/2013)
3.82/5   14 notes
Résumé :
Quelque chose en elle appelait la tyrannie et la terreur, et elle corrompait mes rêves, m'entraînait dans des recoins obscurs que je ne tenais nullement à explorer. Je ne savais plus au juste qui de nous deux était la victime. Peut-être étions-nous la victime l'un de l'autre. Un homme sans nom poursuit obstinément une femme qu'il a aimée jadis - une femme fragile comme le verre, à la chevelure étincelante comme le clair de lune - dans un monde de catastrophe imminen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jlvlivres
  01 mai 2021
« Neige » de Anna Kavan, traduit par Ronald Blunden (2013, Cambourakis, 173 p.)
Cela commence par des miroirs, elle ne s'appelle pas Anna Kavan (1901-1968), mais Helen Emily Woods. de plus, le K de Kavan est emprunté à Kafka, et entre temps, dans les années 20, elle a publié sous le nom de Helen Ferguson, le nom de son premier mari. Après, ce sera Stuart Edmonds, dont elle divorce en 1942. Mais on lui pardonne car elle est anglaise, née à Cannes il est vrai, et remariée en Birmanie et elle va voyager et vivre à travers toute la Nouvelle Zélande. C'est dans ces paysages, proches de l'Antarctique, qu'elle s'inspire pour écrire « Neige » (Ice en anglais, mais on n'est plus à cela près). Enfin, pour clarifier le tout, dans mon édition de 1975, la traduction est annoncée en tête comme étant celle de Ronald Blunden et Marie Noël, puis de Marie-Noëlle Blunden.
Ne pas s'attendre, après cette introduction, à un roman commun, à la platitude digne d'un Goncourt. Rédigé lors ou juste après son séjour en Nouvelle Zélande, Anna Kavan décrit le pays comme étant « Nul, ennuyeux, tièdasse, médiocre, l'antipode de l'esprit ». Sur ce dernier point elle joue sur le « downunder ». Bref, on a compris qu'elle n'aimait pas beaucoup. Mais elle y est partie avec Ian Hamilton le frère de Margerie en pleine liaison avec son ancien mari Stuart Edmonds.
Bref, on est dans un pays, envahi par le froid et la neige, avec une femme (F) qui recherche un homme (H), à moins que ce ne soit l'inverse. Tous les deux sont anonymes, dans un monde froid, glacé, interchangeable. « Jamais vu un froid pareil en cette saison ». Il est vrai qu'il est venu « enquêter sur les rumeurs faisant état d'une crise imminente et mystérieuse menaçant cette partie du monde ». Et le désordre ambiant ne l'aide pas. « La région toute entière semblait laissée à l'abandon et désertée »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LauraHalter
  18 juin 2022
C'est une espèce de chose, complètement fantasmagorique, au delà de l'absurde !
Un texte extraterrestre mais avec des sujets forts et profonds.
Que faire quand tout tombe en ruines ?
L'illogisme est parfait, l'homme recherche l'être aimé dans un monde ultra chaotique.
Peut-être verrons nous un reflet avec le chaos d'aujourd'hui ou peut-être pas, chacun peut interprêter cette histoire comme il l'entend...
Prenez quand même gare aux coups de froids 🌨
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LauraHalterLauraHalter   18 juin 2022
"𝑱'𝒂𝒗𝒂𝒊𝒔 𝒔𝒐𝒖𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒓ê𝒗é 𝒅𝒆 𝒄𝒆𝒕 𝒆𝒏𝒅𝒓𝒐𝒊𝒕, 𝒐𝒖 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒆 é𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒎𝒊𝒍𝒍𝒆 𝒇𝒐𝒊𝒔 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒆𝒙𝒂𝒍𝒕𝒂𝒏𝒕𝒆 𝒆𝒕 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒃𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒆 𝒔𝒖𝒓 𝒕𝒆𝒓𝒓𝒆"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ramettesramettes   22 octobre 2013
Une poignée de petits cailloux blancs frappa le pare-brise, me faisant sursauter. Il y avait si longtemps que je n'avais pas passé l'hiver dans le Nord que je n'avais pas reconnu le phénomène. La grêle se transforma bientôt en neige, diminuant la visibilité et rendant la conduite plus difficile. il faisait extrêmement froid, et je pris conscience du rapport entre ce et mon malaise croissant.
Commenter  J’apprécie          40
Alice_Alice_   29 novembre 2015
Les brimades systématiques qui lui avaient été infligées au moment de sa vie où elle était la plus vulnérable avaient faussé la structure de sa personnalité, en avaient fait une victime vouée à la destruction, que ce fût par les choses ou par les êtres humains, par les gens ou par les forêts et les fjords. De toute façon elle ne pouvait y échapper. Le mal irréparable qu'on lui avait fait subir avait depuis longtemps rendu son destin inévitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jlvlivresjlvlivres   01 mai 2021
Jour après jour, la glace grignotait la courbe du globe, dans une progression que ni les mers ni les montagnes n’entravaient. Elle s’approchait régulièrement, sans hâte ni lenteur, laminant des villes entières, remplissant des cratères d’où avait coulé de la lave en fusion. Il n’y avait aucun moyen d’arrêter les gigantesques bataillons de glace envahissant inexorablement le monde, écrasant, rasant, détruisant tout sur leur passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jlvlivresjlvlivres   01 mai 2021
Quelque chose en elle appelait la tyrannie et la terreur, et elle corrompait mes rêves, m’entraînait dans des recoins obscurs que je ne tenais nullement à explorer. Je ne savais plus au juste qui de nous deux était la victime. Peut-être étions-nous la victime l’un de l’autre
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : angoisseVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4003 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre