AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Eagle tome 1 sur 11

Satoko Fujimoto (Traducteur)Éric Cordier (Traducteur)
EAN : 9782290345238
212 pages
J'ai lu (08/06/2005)
3.62/5   4 notes
Résumé :
Takaishi Jo, jeune reporter dans un journal japonais, est le héros de ce thriller d'anticipation qui, entre complots, manipulations et trafics d'influence, revisite l'histoire des Etats-Unis et mêle intrigues politique, familiale et économique.
Que lire après Eagle, tome 1 : Candidat Kenneth YamaokaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Une nouvelle fois, le manga s'aventure dans des chemins souvent délaissés par la BD traditionnelle.

Ici, nous assistons à la mise en route d'une campagne d'élection américaine avec un candidat métis d'origine japonaise Kenneth Yamaoka, jeune avocat BCBG. Celui ci demande à avoir auprès de lui pour couvrir sa campagne, un jeune journaliste japonais Takashi Jo qui a quartier libre, pour relater les faits.
Cette série est intéressante à plus d'un titre.
En premier lieu, elle dévoile les coulisses d'une élection aux USA et c'est peu de dire que tous les faits évoqués apparaissent très crédibles, avec ce professionnalisme exacerbé, y compris (on le verra dans les volumes suivants) dans la manipulation et les coups bas.
En deuxième lieu, si cette histoire date des années Clinton, elle pourrait facilement être transposée aujourd'hui.
Et l'idée qu'on pourrait remplacer le métis Yamahoka par Obama, ne peut que nous effleurer.

Un bémol toutefois qui n'étonnera pas les familiers de l'univers de Kaiji Kawaguchi : le dessin des visages. En effet, les caractéristiques ne sont pas assez prononcées d'un visage à l'autre, ce qui crée un peu de confusion. Toutefois, si ce défaut était vraiment pénalisant dans "Spirit of the sun" et surtout "Zipang", que j'ai abandonnés tous 2 en cours de route, ce n'est pas le cas ici où les personnages sont mieux définis.
A part ça, le dessin est toujours aussi plaisant et je ne peux pas m'empêcher de lui trouver une parenté avec les personnages d' "Archibald Andrews" sortis des Archie comics des années 40.
De plus, contrairement aux 2 autres séries précitées, on ne rencontre ici, nul soupçon de nationalisme particulier.

Il s'agit donc d'une excellente série avec un scénario malin, qui se construit patiemment et intelligemment.
Ultime atout : la série s'arrête au volume 11, ce qui est une "durée" très raisonnable.
Commenter  J’apprécie          12
Après huit tomes parus aux éditions J'ai Lu, cette saga fut reprise en 2008 par Casterman dans sa collection Sakka.

L'auteur des excellentes séries "Seizon life", "Zipang" et "Spirit of the Sun" propose ici un thriller politique abordant le thème de la famille. le début de l'album est assez moyen, avec un lien de parenté entre le jeune journaliste et le candidat à la présidence des Etats-Unis qui se devine dès les premières pages, et une campagne électorale dont le climax se limite à la capacité du candidat à enchaîner deux repas d'affilé.

Heureusement, une fois la révélation faite et la belle-famille présentée, les tensions familiales deviennent plus intéressantes, tout comme la campagne électorale, qui commence à délivrer quelques coups bas.

Au niveau du graphisme, ce premier tome n'est pas non plus exempt de défauts, avec un dessin qui est encore loin du niveau de celui de "Zipang".

A suivre !
Commenter  J’apprécie          10


Video de Kaiji Kawaguchi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kaiji Kawaguchi
Zipang, bande-annonce
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (16) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}