AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782704812226
256 pages
Éditeur : France Empire (20/06/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
1569. La France s’embourbe dans les guerres de religions qui opposent catholiques et huguenots. Ambroise Clercy, larron sans ambitions, s’enrôle dans les armées du roi Charles IX pour ne pas être rattrapé par la justice et finir gibier de potence. Le duc d’Anjou, frère du roi et futur Henri III, remporte la bataille de Jarnac. Pour fêter leur victoire, les soldats, sans soldes et tenaillés par la faim vont « à la picorée » : ils pillent, saccagent, s’enivrent… C’est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
tynn
  16 février 2014
De temps en temps, il convient de s'offrir un roman historique pour quelques recadrages de connaissances. Heureuse de cette découverte par un partenariat avec Babelio et France-Empire
Je confesse humblement ne jamais avoir entendu parler des batailles de Jarnac et de la Roche-l'Abeille ( respectivement remportées par les catholiques et les huguenots).
En 1569, la France est donc en pleine guerre de religion et cela parle davantage à mes souvenirs scolaires: les Valois, rois très catholiques, vent debout contre ces mécréants de réformés hérétiques menés par Condé et Coligny, contestant l'autorité royale.
La Saint Barthélémy est encore à venir.
En regard de l'hécatombe en pertes humaines (huit conflits en 36 ans), les armées recrutent à tour de bras des soudards de tout poil, sans trop regarder à la qualité. le lecteur est immédiatement immergé dans un univers soldatesque car Ambroise Clercy se raconte, fantassin corvéable et affamé, misérable reître d'une armée de gueux ne cherchant "qu'un peu d'or, des garces et du pain". Manon, la petite servante y perdra sa virginité.
Cabossé dans l'esprit et le corps par les combats, Ambroise jette "l'épée" et regagne Paris pour y devenir le fossoyeur du Cimetière des Saints-Innocents. Un métier insolite et introspectif, incitant à la rédemption pour fautes passées, à un désir d'instruction pour honorer la Mort et trouver le salut avant de rentrer dans la Danse macabre.
Langage truculent et fleuri des commères, descriptions imagées, auditives, olfactives, ironie du ton narratif, reconstitution vivante du petit peuple et des quartiers de la capitale: voici les points forts de ce roman gaillard, très documenté sur le Paris du XVIIeme siècle. Il flotte ici une touche rabelaisienne réjouissante, un clin d'oeil au poète libertin Francois Villon.
Celine Knider sait aussi nous offrir des jolies trouvailles, des petites perles élégantes comme la description des saisons sur la vie publique du cimetière. L'usage du procédé narratif à la première personne donne une proximité au récit, de l'empathie pour des personnages bien troussés. L'auteure revisite toute une époque, avec une belle sensibilité, en privilégiant l'aspect documentaire au romanesque.
Confiteor au champ des morts à l'époque où Paris se réveillait encore avec le chant des coqs dans les arrière-cours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
brinvilliers
  19 février 2014
Un grand merci à Babelio pour ce livre de la masse critique.
Ambroise Clercy, né d'une prostituée, se retrouve seul dans la rue. Seul, il décide de s'engager dans l'armée du Roi pour lutter contre les huguenots. Exactions sur exacyions, sa conscience est bouleversée lorsqu'il viole une jeune fille. Il est marqué son regard qui le hante. Après avoir sauvé la vie d'un noble du camp adverse, il repart sur Paris avec une bourse bien remplie. Mais Ambroise a peur, il a déserté. Il devient le fossoyeur des Innocents, pensant que là personne ne le retrouvera. Mais la nui de la Saint Barthélémy va changer une nouvelle fois son destin. Il va participer à une purge et retrouver cette jeune fille qui le hante. Il va l'épargner, et l'emmener elle et son fils dont il est le père chez lui. Ambroise pense qu'il peut obtenir son pardon, mais c'est sans compter la haine farouche qu'elle lui porte. Ambroise décide d'apprendre à lire et à écrire, il veut inscrire des épitaphes sur les morts qu'il enterre. La fin du livre change la donne quant au lien qui unit Ambroise et Manon, mais n'empêche pas de penser que ce livre est moyen. J'attendais plus d'actions, de rebondissements. le moment historique choisit était propice à mes attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Laurkri
  10 mars 2014
Un très bon livre historique, fort bien écrit. On est happé par cette histoire d'Ambroise, ex soldat devenu fossoyeur. Il porte un lourd fardeau qu'il essaie de racheter. On se prend à aimer cet homme simple, humble, et qui malgré les conditions de vie difficiles à cette époque, essaie de trouver un sens à sa vie, et à toutes celles des malheureux qu'il enterre. On espère que Manom lui pardonnera l'impardonnable. L'auteur, dont c'est le premier livre a su me captiver et m'a rappelé quelques faits de l'histoire que j'avais oubliés. Un double bonheur dans mon cas. Merci encore à Babelio et Masse critique pour permettre de si jolies découvertes
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tynntynn   15 février 2014
A mes éclats de voix scandalisés, Lison redresse la crête et me toise, hautaine, au fond de mon trou.
-C'est-y à nous que tu parles, le fossoyeur? Allons, cesse donc de t'égosiller! A force de râler de plaisir dans mon cou, tu m'as rendue sourde. Essaye plutôt de parler à mon cul, peut-être qu'il t'entendra.
Et se penchant en avant, elle m'offre à la vue son croupion, aussi gras que sa farce.
Commenter  J’apprécie          90
brinvilliersbrinvilliers   19 février 2014
Creuser des trous pour y ensevelir des morts, il y a plus séduisant comme perspective. Ai-je le droit d' hésiter ? Pourtant, c'est ce que je suis en train de faire, j'hésite?. Ambroise Clercy, fossoyeur...Je souris en mon for intérieur. Ne voulais-je pas disparaître ? Voilà qu'aujourd'hui, on me propose de creuser des trous. Au fond de mes fosses, je serai insoupçonnable. A ce propos, une question me traverse l'esprit : si le fossoyeur est mort qui a pu l'enterrer ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Céline Knidler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Céline Knidler
Émission complète : http://www.web-tv-culture.com/l-equilibre-du-funambule-de-celine-knidler-1279.html
Céline Knidler est journaliste dans l?audiovisuel. Elle est aussi romancière. En 2013, son premier livre « La grâce des innocents » nous entrainait dans le Paris du XVIème siècle, dans la violence des guerres de religion. Cinq ans après, elle revient en librairie avec un nouveau titre « L?élégance des funambules ». Là encore, Paris sert de toile de fond à l?intrigue mais la romancière a choisi notre époque contemporaine, ou plus exactement 1989 pour une raison que vous découvrirez au fil de l?histoire. Quand je dis que la capitale sert de décor, en fait, ce n?est pas vrai car Paris est un personnage à part entière. Effectivement, dans ce livre qui se veut fois à la fois roman d?aventures, conte fantastique, intrigue amoureuse, nous sommes embarqués dans une incroyable histoire aux quatre coins de Paris. Nous allons suivre Ornicar dont le seul bonheur est d?être sur les toits en zinc de la capitale. Il est couvreur et voir la ville d?en haut le préserve de la cohabitation avec ses semblables. C?est un ours mal léché ! Mais un jour, une chute accidentelle l?entraine dans les profondeurs de Paris, dans d?anciennes carrières abandonnées. Dans sa lutte pour retrouver la lumière du jour, il rencontre Helle, une jeune femme, exploratrice urbaine. Tout les oppose mais ces deux-là vont finir par s?apprivoiser. Surtout, Helle ayant sauvé Ornicar, notre couvreur zingueur n?aura d?autre solution que répondre à la sollicitation de la jeune femme qui doit remplir une mission cruciale et secrète. Des souterrains de Paris aux sommets du Louvre, de la crypte du Panthéon au dernier étage de la Tour Eiffel, ils vont vivre les nuits les plus vertigineuses de la capitale. Un roman plein de fougue et d?originalité. Une intrigue bien ficelée et inattendue portée par une écriture rythmée et inventive. Voilà un joli roman non dénué de poésie. « L?équilibre du funambule » de Céline Knidler, aux éditions Larousse.
+ Lire la suite
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2161 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre