AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791035200947
Éditeur : Thierry Magnier (01/11/2017)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Gaëlle est prête à tout pour que Matt redevienne un homme. Elle cherche de l'aide auprès des Naturalistes, mais côtoyer ce mouvement alternatif n'est pas sans risques? Ce deuxième volume déploie l'univers inquiétant du premier et prolonge la réflexion sur le genre, la bioéthique et la privatisation du vivant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  05 février 2018
Après avoir découvert Matt dans le premier tome dans la série Les Porteurs, nous nous penchons ici, dans ce deuxième tome, sur le personnage de Gaëlle, sa petite amie.
Dans cet univers où les enfants naissant avec les deux sexes et doivent choisir arrivés à l'âge de 16 ans, Gaëlle a déjà fait son choix : elle sera femme et deviendra celle de Matt ! Comme on le découvre déjà dans le premier tome, son plan de vie ne va se passer aussi facilement que prévu. Dans le premier tome, nous rencontrons une Gaëlle assez nunuche. Au début de ce tome consacré sur son personnage, Gaëlle m'a paru un peu plus profonde et plus intelligente. Cela n'a malheureusement pas duré. Ce personnage se révèle au final sans consistance et carrément bête par moments (les passages où elle parle de ses « sentiments » pour Matt sont exaspérants au possible et manque clairement de crédibilité tant on dirait le discours d'une enfant de 8 ans qui parle de son premier amoureux).
Ce deuxième tome est tout autant divertissant que le premier. le rythme est bien géré, on passe un moment de lecture agréable et le tout est très divertissant. Mais une fois le roman terminé et qu'on commence à faire le point, on se rend compte qu'on n'a rien appris de plus. L'intrigue autour de l'univers n'avance pas et au final, on n'est pas loin d'une relecture du premier tome. Loin d'être un véritable deuxième tome, ce tome-ci offre juste un autre point de vue (point de vue loin d'être passionnant) sans pour autant faire avancer l'intrigue de base et c'est là ma grande déception. le troisième tome se penchera cette fois-ci sur le personnage de Lou, personnage qui j'en sûre a beaucoup plus à offrir que celui de Gaëlle, je serais donc présente pour la suite, en espérant que l'intrigue avancera cette fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Gaoulette
  17 janvier 2019
Lu dans le cadre Challenge Multi-défi 2019.
Et voilà je le redis. J'aurais du attendre les autres tomes pour pouvoir juger correctement le tome 1. Mais je préfère donner mes ressentis à chaud et j'en ressortais mitigée après le tome sur Matt. Que dire de la suite des aventures des Porteurs ? Un tome plus vivant, plus punchy, plus aventure, plus dynamique... Une héroïne plus badass (qui le devient par amour) comme je les aime. Ce tome répond à beaucoup de questions sachant que le un nous laissait dans un flou artistique. Quelques zones d'ombre se dévoile pour notre plus grand plaisir et surtout rendre la saga addictive.
Ce que j'aime dans les dystopies, c'est quand l'auteure à travers ses récits soulève des sujets sensibles... Je vous le disais j'adore la trame principale. La mise en avant des hermaphrodites comme sujet de départ. L'auteure aborde du coup l'identité sexuelle chez nos ados mais aussi au fait que notre société n'accepte pas ce qui est hors moule. Je pense au personnage de Flo qui m'a vraiment touché et nous dévoile que même si on est acteur de notre vie, il est parfois compliqué de rentrer dans une case bien définie. Tout ne peut-être blanc ou noir, le gris existe aussi... Sous sa trame, Cat Kueva s'attaque à un État totalitaire, aux scientifiques bornés, aux entreprises non concurrentielles, les médias qui gardent les informations. On comprend vite que dans la société dans laquelle vit Gaëlle est corrompue... Mais dans quel but ? Pour cacher quel désastre ? La nature contre la science, joli combat proposé par l'auteure. Je suis conquise par tout ce qu'aborde l'auteure et j'ai hâte d'avoir le bouquet final et toutes mes réponses.
Avec son tome 1, je ne savais pas où elle voulait en venir. Avec cet opus, elle éclaircit certains points et nous dévoile certains secrets. L'auteure recentre son histoire et la rend beaucoup plus addictive. Un tome plus centré sur la dystopie et secrets d'état et qui relance la quête de l'identité. On remarque que nos ados évoluent, deviennent plus mature pour certains, d'autres changent complètement de personnalité qui reflète leur nouvelle condition.... Pour moi, Flo devient malgré elle un personnage clé. Des nouveaux protagonistes débarquent et nous montrent que les choses ne sont pas aussi simples qu'on ne le pense. Une nouvelle intrigue sous les traits du docteur du CPH se profile et annonce un tome 3 avec beaucoup plus de suspense et de danger.
J'ai hâte d'avoir toutes mes réponses et découvrir le personnage de Lou qui reste un mystère pour le lecteur....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Missnefer13500
  17 janvier 2019
Comme tout lecteur de la saga, après un tome 1 déconcertant, j'attendais beaucoup de ce tome. Celui reprend la conclusion du précédent, et c'est un peu étonnée que je me replonge dans un retour en arrière et que je partage, la même suite d'événements vécus dans le tome consacré à Matt. Cette fois-ci du point de vue de Gaelle. Je craignais donc que cela soit un peu redondant. Il n'en est rien.
Nous en apprenons davantage sur le groupe de dissidents qui luttent pour avoir le choix de leur mode de vie. Au décours des rencontres Gaelle découvrira une partie des secrets de sa mère.
Dans cette société-post-apocalytique l'Etat est tout puissant et nous entrons donc au coeur d'un des thèmes centraux, avec un parallèle sur nos sociétés contemporaines dans desquelles, pouvoir rime avec argent, contrôle et manipulations.
Dans cet Etat fictif, le gouvernement gère les naissances, impose un mode de soin, ses règles, exclu tout individu s'il ne les suit pas. Que devient-on quand on n'a pas d'identité reconnu ? Comment peut-on travailler se faire soigner ? Ca ne vous évoque rien ?
Le lecteur découvrira à travers l'histoire de Floriane qui veut rester neutre pour l'instant, ( image d'un enfant qui ne veut pas grandir), qu'elle n'est pas libre de son choix, l'autodafé des livres symboles de la connaissance à travers les références au combat mené par une jeunesse rebelle, et aux citoyens résistants, qui se battent pour un autre mode vie. Nous vivons tout ceci à travers les rencontres de Gaelle.
Nous rencontrons ainsi d'autres personnages et de nouveaux liens entre divers protagonistes. On s'y perd un peu parfois. D'autant que certaines rencontres sont surprenantes et peu explicités, comme l'entrée en scène de Filippi.
Un tome riche en rebondissements qui pose un peu plus le thème des porteurs sans toutefois l'expliquer totalement. Quelques chapitres en dehors du récit de Gaelle apportent quelques éléments de réponse, d'autres consacrés à Josef, Idriss et Théodort restent encore un peu flous. On se demande où veut bien en venir l'auteure.
Cependant, même du point de vue de Gaëlle, je ne parviens pas à adhérer à sa relation avec Matt (personnage somme toute assez transparent, soumis,) et aux sentiments de ce dernier pour Lou.
Le récit est très rythmé et passionnant, mais les personnages ne me touchent pas. Peut-être à cause du fait que les profils psychologiques des enfants hermaphrodites ne sont pas assez approfondis. Je ne parviens pas à comprendre ce qui les lient entre eux très tôt. Leur relation étant plus que fraternelle. Certes ,je devine que l'auteure souhaite privilégier l'importance de l'identité d'un individu, que l'on aime pour e qu'il est et pas pour son enveloppe charnelle, cependant elle n'occulte pas l'alchimie entre certains personnages avec l'allusion aux contacts physique, lors que certains sont asexués ou indéfinis. Et c'est là que je ne la crédibilité fait défaut.
Un tome néanmoins particulièrement addictif, riche en rebondissements et en questions dont la plus importante : Les porteurs sont-ils vraiment les êtres déficients comme l' Etat s'obstine à leur laisser croire ?
Réponses dans le dernier tome sur Lou ? Qu'un tome lui soit consacré en conclusion me laisse perplexe. Et c'est avec un peu d'appréhension que je vais me plonger dans le dernier opus, redoutant une déception.

Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Athanase45
  30 juin 2018
Dans ce roman d'anticipation, l'auteur, qui ne veut pas se dire autrice, nous transporte dans une société post-apocalyptique où le genre des individus n'est plus donné à la naissance mais choisi à 16 ans. Comme pour conférer son plein sens à la formule psycho-sociologique de Simone de Beauvoir : on ne naît pas femme, on le devient. Sauf que dans ce monde-là, la formule est biologique et s'applique aussi aux garçons potentiels.
Le premier tome était centré sur Matt, qui s'avérait être porteur d'une anomalie génétique rendant le traitement de sexuation inopérant. Matt se voyait donc condamné à rester neutre, ni homme ni femme pendant de longues années, ce qui ne faisait pas l'affaire de son amie Gaëlle déjà en route vers son destin assumé de femme amoureuse, et qui se retrouvait face à un être humain inachevé.
Dans ce deuxième tome, centré sur Gaëlle, nous reprenons l'histoire là où s'était achevée la première partie : à la mort brutale de Lou, assassiné par balles dans un parc public, sans mobile apparent. Crime crapuleux, passionnel ou crime d'Etat ? Nul ne le sait. Mais Gaëlle, jalouse de l'ascendant que ce Lou un peu mystérieux semblait avoir pris sur Matt, se sent à la fois soulagée et coupable de cette mort dont elle est en partie responsable. C'est elle qui, ce jour-là, avait donné rendez-vous à Lou dans le jardin.
Suit une longue analepse (ou un flashback si vous préférez la version anglaise). L'histoire semble repartir au début, sauf que tout est vu désormais du point de vue de Gaëlle. de son côté, il y a en effet de sérieux blancs à explorer, que le tome 1 avait laissé de côté. Gaëlle vit seule avec sa mère qui ne lui a jamais rien dit de son père, si ce n'est qu'il était parti. Secret de famille ? La mère de Gaëlle est une sorte de résistante : elle travaille avec une militante de l'accouchement naturel, alors que la norme pour toutes les femmes qui accouchent, c'est la césarienne. Ce groupe de santé dissident est mal vu par les services de l'Etat qui ont mis sous tutelle non seulement la fonction de sexuation mais aussi celle de reproduction. Gaëlle va bientôt rencontrer d'autres résistants à l'ordre établi, en la personne du jeune Filippi et de son grand-père Tonio, deux naturalistes qui cultivent en toute illégalité des plantes traditionnelles et en tirent des remèdes clandestins. Tandis que Matt, fuyant et indéterminé, disparaît de plus en plus souvent, irrésistiblement séduit par Lou, Gaëlle ne reste pas insensible au charme rebelle de Filippi, un « vrai » garçon. D'autant que Gaëlle et Filippi se découvrent beaucoup de choses en commun. Gaëlle a un autre souci. Son amie Flo refuse de choisir un sexe et de subir le traitement qui la transformerait en homme ou en femme. Si Matt ne peut pas, Flo, elle, ne veut pas. Mais en a-t-elle le droit ?
Dans ce deuxième tome, Kueva développe l'univers aussi attirant que menaçant mis en place dans le premier. D'un côté, la vie sans les soucis du genre jusqu'à 16 ans semble permettre un développement harmonieux des êtres. de l'autre côté, des mensonges d'Etat sont bien entrevus mais ils sont trop gros pour être dénoncés : d'ailleurs, la vérité n'est-elle pas trop effrayante pour qu'on puisse s'y confronter ? L'Histoire n'a-t-elle pas été réécrite pour la masquer ? Les porteurs sont-ils des êtres déficients ou exceptionnels ? Gaëlle se bat et se débat dans un monde dont elle cherche les clés, non sans courage. Qui les détient ? le pouvoir établi ou ceux qui lui résistent ? Et qui est vraiment Lou ? C'est à suivre…
Pour entendre un extrait lu à voix haute, mon phonoblog Litté'Jeune :
Lien : https://littejeune.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapier
  17 février 2018
Le premier tome nous présentait une époque future où le sexe des individus n'est plus déterminé par hasard. Les enfants naissent hermaphrodites et c'est à l'âge de seize ans qu'ils choisissent le genre qui leur convient le mieux. Au début du roman, Gaëlle, Flo et Matt étaient sur le point de faire leur choix. Alors que Flo avait du mal à se décider et que Gaëlle savait qui elle était depuis longtemps, Matt découvrait qu'il était un Porteur et qu'il resterait neutre. J'avais trouvé le sujet de ce roman particulièrement original et bien exploité et c'est avec plaisir que je me suis plongée dans le second tome.

Ce deuxième tome n'est pas réellement une suite au premier puisqu'il s'agit ici de revivre les aventures de nos trois héros mais cette fois-ci avec la mise en avant du point de vue de Gaëlle, la petite amie de Matt. L'auteure a pris un risque en nous présentant la même histoire et j'avais quelques appréhensions. Pourtant, j'ai été agréablement surprise par cette lecture. le récit est très différent, on redécouvre l'histoire et on prend connaissance d'évènements qui n'étaient pas mentionnés ou peu développés dans le premier tome. Ces évenements soulèvent de nouvelles questions et viennent enrichir intelligemment cet univers futuriste déjà très intéressant. On continue dans un même temps à garder l'esprit ouvert et à réfléchir sur des sujets forts comme l'identité sexuelle, l'évolution et les dérives de la science...

Pendant que nous suivions l'aventure de Matt dans le premier tome, Gaëlle a elle aussi vécu bien des épreuves difficiles. Alors qu'elle est en pleine période d'adaptation suite à sa propre Seza, elle voit sa meilleure amie Flo s'inquiéter à l'approche de son baptème et son petit ami Matt prendre ses distances. A cette même période, un dénommé Filippi l'approche pour une mystérieuse histoire de sculptures que sa mère possède et la met en contact avec le mouvement Naturaliste. La vie de Gaelle en est toute chamboulée et son passage à l'âge adulte est particulièrement éprouvant.

Gaëlle est d'abord une amoureuse, qui est prête à prendre des risques pour aider ceux qu'elle aime. Elle se révèle aussi être un personnage fort et intelligent. de cette aventure, elle apprend énormément, tire des leçons mais on réalise vite qu'elle perd aussi beaucoup au change. Je ne m'étais pas spécialement attachée à elle dans le premier tome mais son point de vue m'a beaucoup plu. Même si Gaëlle est cette fois-ci au coeur du récit, on suit toujours le parcours de ses deux amis. Nos trois héros sont très différents les uns des autres et c'est très probablement la véritable force du récit. Je reste particulièrement touchée par le parcours de Flo. C'est un personnage plein de doutes, qui reste très courageux. Un personnage qui ne veut se plier aux règles dictées par la société, qui prend des décisions difficiles et qui s'affirme au fil des pages.

Nous avons aussi une belle surprise dans la dernière partie du roman qui nous offre la suite directe du premier tome. On avance alors doucement dans l'intrigue de base. J'ai dévoré ces quelques chapitres pour découvrir où en étaient nos trois héros et je ne suis pas déçue. Et je ne vous parle pas de l'extrait du tome suivant en bonus, tome qui sera consacré à Lou (et qui contient une révélation choc dans son premier chapitre!). J'ai hâte de lire la suite !
Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
agelagel   28 mars 2018
Il lui demande souvent la permission de la toucher, de parcourir ses traits du bout des doigts. Il veut sentir les détails, le coin de ses yeux, de ses lèvres, les cheveux dispersés sur le front ,l'arrondi des joues, la pointe des pommettes, la courbe du menton. Il aimerait voir ses rides, ses paupières fatiguées par les années, sa peau qu'il sent moins ferme. Au lieu de ça, il n'a que l'image d'une jeune femme, celle qu'elle était la dernière fois qu'il l'a vue, le visage de sa mère éternellement jeune. Parfois il a peur de la perdre, qu'elle disparaisse à jamais. Perdre ses souvenirs, ce serait comme devenir aveugle une seconde fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JuinJuin   31 janvier 2019
Je fis de mon mieux pour répondre longuement sans donner aucune information consistante. Ce n'était pas bien compliqué, il me suffisait d'imiter mon prof de sociologie. Deux heures de cours par semaine pour l'écouter parler pour ne rien dire, c'était bien suffisant pour m'entraîner.
Commenter  J’apprécie          30
agelagel   28 mars 2018
- Ils ont fait connaissance lors des grandes manifestations sur la Réforme de la connaissance. A l'époque, la loi sur les bibliothèques venait d'être votée. Les enseignants et les étudiants se sont immédiatement opposés à la fermeture des établissements publics de consultation. Ils ont défilé tous les jours pendant plus d'un mois. Ils campaient devant les bâtiments pour empêcher l'évacuation des livres.
La raison de cette opposition m'échappait.
- Pour quoi faire ? ça ne sert à rien une bibliothèque. On a tout sur le net sans se déplacer. Je n'ai jamais mis les pieds dans une bibliothèque papier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GaouletteGaoulette   09 janvier 2019
Une femme, ce n’est pas un vente. Ce n’est pas qu’une machine à produire des enfants.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   12 décembre 2017
Je m’étais ennuyée à mourir. Heureusement que j’avais des bouquins et des trucs à grignoter, ça m’avait aidée à passer le temps. J’avais déjà choisi deux bouteilles de jus de fruits et plusieurs sortes de gâteaux, il ne manquait que les noix. Mais cette saleté d’écran semblait s’être mis en grève. J’avais beau poser mon doigt sur l’image du paquet que je convoitais, il ne se passait absolument rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : bioéthiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2810 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre