AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1035200163
Éditeur : Thierry Magnier (05/04/2017)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Gaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'État les tient-ils sous haute s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  06 décembre 2017
Lu pour le travail, Les Porteurs est un roman vers lequel je ne me serais pas dirigée sans y avoir été « obligé ». Le résumé me paraissait un peu risqué et j'avais peur que le sujet soit mal traité… Et puis, il faut dire que je fais un peu une indigestion de dystopies adolescentes depuis quelques mois car j'en ai beaucoup trop enchaîné ces quelques dernières années. Ce premier tome des Porteurs fut cependant une bonne surprise. Je me suis laissé prendre au jeu dès les premières pages et j'ai passé un bon moment de lecture.
A cause d'une catastrophe nucléaire, le corps humain s'est retrouvé modifié. Il est notamment devenu impossible de faire des enfants naturellement. De plus, les enfants naissent avec les deux sexes. A eux, arrivé à l'âge de 16 ans, de choisir le sexe avec lequel il souhaite terminer leur vie. Dans ce premier tome, nous suivons majoritairement le personnage de Matt, jeune adolescent(e) de 15 ans qui est déterminé(e) depuis longtemps à devenir un garçon. Pourtant, au moment où sa cérémonie de choix de son sexe (la "Séza") approche, et Matt va malheureusement découvrir qu'il est un Porteur et son choix va être largement retardé…
Ce premier tome nous propose un rythme haletant. Les différents points de vue s'enchaînent, on y retrouve celui de Matt en majorité mais on découvre également d'autres personnages notamment des camarades de classes de Matt tout aussi intéressant. Nous avons Flo, qui préférait rester neutre plus longtemps (si ce n'est pour toujours) ou encore Gaëlle qui a choisi de devenir une femme lors de sa Seza. Ces trois protagonistes ont un parcours et une vision différente et cela enrichit clairement l'univers. de plus, ils sauront évoluer au gré des révélations de façon très intéressante et on s'attache d'autant plus à eux. L'intrigue est prenante et plutôt bien amenée. L'univers se dévoile au gré des pages et j'ai trouvé la dystopie plutôt intéressante et bien décrite tout en gardant des mystères pour les tomes suivants.
Bien que je puisse comprendre que le sujet de l'identité sexuelle puisse choquer ou déranger quelques personnes, je ne suis malheureusement pas assez informé sur ses questions là pour me faire un avis. J'ai tout simplement passé un bon moment de lecture sans pour autant me sentir déranger par les questions soulevées dans ce roman. Je pendant que l'auteure a voulu faire un roman agréable à lire et qui nous permet de nous poser des questions sur comment on aurait vécu cette situation sans pour autant avoir la prétention de lancer un débat sur l'identité sexuelle.
Matt est un premier tome surprenant. le sujet est original et que j'ai trouvé plutôt bien traité. La fin est particulièrement prenante et pleine de rebondissement, je reste donc très curieuse concernant le tome 2 qui, en plus de cela, nous permettra d'en découvrir plus sur le personnage de Gaëlle, vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
Saiwhisper
  12 décembre 2017
J'étais très intriguée lorsque j'ai commencé cet ouvrage, car la thématique me rappelait « La symphonie des abysses » de Carina Rozenfeld, ouvrage que j'avais bien apprécié… Comme avec les personnages de Sa et Ca, le lecteur se retrouve face à des êtres au sexe indéterminé devant choisir son sexe lors d'un rite initiatique. Dans cette néo-société dystopique inventé par C. Kueva, tout le monde naît hermaphrodite : chacun a seize ans pour choisir ce qu'il veut être afin d'être enfin un adulte accompli. C'est à la fois sombre, inquiétant et intéressant. On est vraiment sur les thématiques de la quête d'identité, de la sexualité, du désir, de l'amour et de la place dans la société. Hormis Gaëlle pour qui la décision est assez évidente, Flo et Matt vont réaliser que choisir est vraiment très difficile… Flo ne veut pas accepter le système. Aucun des sexes ne l'attire ! Elle laisse même le hasard décider pour elle et se révèle être une féministe engagée. J'ai beaucoup aimé sa façon de penser et les préjugés qu'elle met en avant. Ces derniers sont assez résistants et existent toujours dans le futur… Il en va de même pour les inégalités. Cette société n'est donc pas aussi tolérance ou ouverte qu'elle ne laisse penser… Avec Flo, on aborde également des questions qui font toujours polémique comme la question des poils qu'on laisse ou que l'on rase/épile… On touche également au sujet de la sexualité (hétéro/homo/bi-sexualité) de façon générale. Chaque protagoniste suit son propre parcours et met en avant sa façon d'être et de penser. Ces différents points de vue enrichissent l'univers, tout en permettant d'approfondir les caractères de chacun. Cela se fait toujours sans jugement et avec simplicité… Ce que j'ai beaucoup apprécié !
Au début, je n'appréciais pas spécialement le personnage de Matt que je trouvais assez fade… Néanmoins, c'est un héros qui va radicalement évoluer et amener une multitude de réflexions ! Son cas est véritablement complexe : alors qu'il était certain de devenir un homme, Matt va découvrir qu'il est atteint d'une dégénérescence l'empêchant de subir le changement de sexe. Il semble être condamné à devenir un pré-séza/un être neutre jusqu'à ses trente ans… Désespéré, il va errer un peu partout afin de comprendre ce qu'il lui arrive et d'envisager un avenir. Il apprend alors qu'il est un Porteur et qu'un grand nombre de mystères entoure les êtres comme lui… Quel dommage que l'on doive attendre les deux tiers du roman avant de rentrer dans l'action et dans les révélations ! J'ai trouvé le début très long et assez répétitif, tandis que mon intérêt a tardé à venir. Mon ressenti a totalement changé lorsque Matt a fait la rencontre de Lou avec qui il a mené l'enquête… Dès lors, mon coeur a joué au yoyo et je suis tombée de haut lorsque j'ai découvert les derniers chapitres ! Bon sang, j'ai été aussi crédule que Matt ! Je ne m'attendais pas du tout à ce que le scénario prenne ce chemin ! Quelle claque !!
Il m'a fallu du temps avant d'apprécier l'intrigue et les personnages principaux, mais je ressors finalement satisfaite et étonnée par le twist final. Ma surprise s'est également vue accrue avec l'extrait du chapitre un du second opus proposé en fin d'ouvrage. On se prend une nouvelle révélation de poids en plein visage ! Apparemment, il s'agirait d'un premier roman de l'auteure… Cette dernière maîtrise vraiment bien les cliffhangers et propose un monde aussi riche qu'intéressant ! On a là un beau mélange d'anticipation, de dystopie et de thriller psychologique qui pousse à la réflexion ! Ceci dit, je ne sais pas si les lecteurs masculins apprécieront autant ce livre que la gent féminine… On ne peut pas dire que les Hommes ont le beau rôle ! J'espère donc que cela sera un peu plus nuancé par la suite… À voir… En tout cas, je ne regrette pas d'avoir pris sur moi en continuant ma lecture. Même si ces longueurs étaient assez pesantes, la suite vaut la peine !

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          137
Gaoulette
  09 janvier 2019
Lu dans le cadre challenge Multi-défi 2019.
J'ai eu beaucoup de mal à faire une critique sur ce premier tome. Je suis passée par tout plein d'émotions mais pas assez distinctes.
Que me propose la première trilogie dystopique de Cat Kueva ? Un nouveau monde où tout enfant naissent hermaphrodites. A l'âge de 16 ans, il ont libre arbitre pour choisir leur sexe et ainsi devenir adulte. Une sorte de puberté chez nos adolescents. Matt notre premier héros, n'aura pas cette chance. Il est malade. C'est un porteur. Il sera obliger de rester neutre pendant des années. Alors comment le monde de Cat Kueva en est-il arrivé là ?
Un premier tome est sensé présenté les bases de la dystopie. Comme héros nous avons Matt qui se retrouve dans un chaos personnel. Son monde s'écroule et pas de futur à l'horizon. A cause de sa maladie et ses rencontres, il va devoir se poser les bonnes questions qui va le pousser à remettre en cause le système dans lequel il vit.
La trame principale de l'auteure, j'adore. Je suis admirative par son travail, son imagination, ses détails techniques qui sont clairs pour le lecteur. Concernant Matt, j'ai eu du mal à m'attacher au personnage. Je l'ai trouvé dans ses répliques trop enfant par rapport à son âge. J'ai eu du mal à me l'imaginer héros d'une dystopie. Normalement ces héros grandissent et on les voit évoluer. Matt évolue que dans les derniers chapitres, trop tard à mon goût. J'étais du coup plus concentrée sur la partie scientifique, les réponses sur les secrets du CPH, les secrets du lycéum...
Pour un premier tome, je trouve cet opus un peu long à rentrer dans le vif du sujet. Beaucoup d'informations mais on a du mal à cerner leur utilité.  Il en devient addictif qu'à la moitié du roman. Par contre, je tiens à féliciter l'auteure pour sa direction de trame, de la manière qu'elle a joué sur la subtilité homme/femme, d'avoir été droite dans ses baskets sur le personnage neutre. C'est rondement mené pour un personnage hermaphrodite. Elle arrive même à aborder la sexualité chez les adolescents.
Malgré cette petite déception les deniers chapitres ont attisé ma curiosité. Une fin de tome qui annonce une héroïne plus punchy comme je les aime et des mystères à résoudre...
J'ai hâte de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Missnefer13500
  09 janvier 2019
Sous couvert de dystopie, l'auteure aborde un sujet intéressant et délicat : l'identité propre au delà-de l'identité sexuelle que nous impose notre apparence physique dès la naissance.
Dans un futur indéfini, une catastrophe nucléaire a perturbé l'ordre des choses. Chaque individu qui naît se trouve avec un sexe indéfini, ou plutôt avec les 2 à la fois, ce que l'on nomme communément un hermaphrodite. Sauf que de nos jours lorsqu'un enfant voit le jour avec cette anomalie, il se voit imposé un sexe très rapidement.
Dans ce monde dystopique, à l'âge de la puberté présumée, chaque ado se voit avoir le choix de son devenir physique. Ils sont formés et accompagnés dans leur choix personnel des leur plus jeune âge.
Chacun attend avec impatience cette nouvelle naissance, suite à quoi sous traitement il deviendront ce qu'ils veulent être.
Sauf que pour Matt, tout ne sera pas aussi simple. Il est atteint d'une anomalie génétique, porteur d'un gêne qui ne lui permet pas de faire sa transition.
Il devra subir de lourds traitements durant presque 20 ans avant de pouvoir être sexué. le monde s'écroule pour Matt qui rêvait de devenir un homme et devenir le compagnon de Gaëlle sa petite amie.
A vrai dire je n'ai pas très compris cette relation. Ce volet là étant pour moi, pas suffisamment développé. Les motivations des personnages quand à leur choix d'orientation sexuelle sont trop peu explicite.
Par contre j'ai mieux saisi les questionnements de Flo, ses réserves et ses doutes. Après tout qu'est-ce qui fait que les jeunes asexués penchent pour un sexe plutôt qu'un autre ? le lecteur ne ressent pas un besoin viscéral comme chez les transgenres, malheureux dans leur identité physique.
Matt veut être homme pour Gaelle, pour ne pas être une femme comme sa mère à cause de l'image qu'elle renvoie, celle de son père le séduit. Les codes sociaux sur l'image de l'homme et de la femme sont donc ici abordés. La différence entre les sexes est basé en dehors du physique sur des idées et des règles établies depuis la nuit des temps. Et si on pouvait décider de son sexe, qu'est ce qui nous inciterait à faire un choix plutôt qu'un autre et peut-on vraiment faire un choix à l'encontre de ce que les chromosomes font de nous ?
Matt va être emporté dans une tourmente qui va le dépasser. Manipulé ? Ou mis devant le fait accompli par un concours de circonstances ? Là encore je n'ai pas très compris la relation avec Lou. Encore une fois mal appréhendée. La personnalité de Matt n'est pas à mon sens, assez aboutie, pour que l'on comprenne ses comportements.
Bien que l'histoire peine un peu à se mettre en place, que l'on se demande où Cat Kueva veut nous mener, on se laisse entraîner dans cette intrigue, avec des rebondissements inattendus et de nombreuses questions qui restent, à l'issu, de ce tome sans réponses.
On cherche à élucider le mystère des porteurs et bien que l'auteur apporte quelques explications, 'l'énigme reste entière. Des pourquoi et des comment me titillent encore et j'attends donc beaucoup des tomes suivants.
Coté écriture, le style est plaisant et fluide. le récit est à deux voix, celle de Matt et d'un narrateur extérieur qui apporte des infos extérieures, en lien à ce que vit Matt et apporte des éléments intéressants.
En résumé un roman dystopique intéressant, avec une idée originale. Un premier opus qui ne se contente pas de poser les bases de l'intrigue, qui déconcerte, en dit trop et pas assez. de plus les 3 tomes avec leurs titres étonnent le lecteur, après la lecture du 1. Chacun étant consacré à un personnage : Matt, Gaelle et Lou.
Lecture pour le Challege Multi-Défis Babelio
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EnjoyBooks
  22 avril 2017
Les Porteurs – Tome 1 : Matt de C. Kueva.
(Genre : Dystopie, YA).
Editions : Thierry Magnier
Prix : 14,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 5 avril 2017.
Résumé : Gaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. À seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'État les tient-il sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d'État, et bien entendu, d'amour.
Mon avis : Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de dystopie. Je dois dire que j'en ai tellement lu que j'ai fini par me lasser. Pas assez originales ou déjà vues… je me suis tourné vers d'autres genres. Pourtant, « Les Porteurs » m'a attiré par son sujet : pouvoir choisir son sexe. de plus, le fait que ce soit une auteur française, ça m'a doublement tenté. J'aime beaucoup la couverture, comme une esquisse de deux personnes… devant faire un choix. Et puis ce résumé, accrocheur et mystérieux. Au final, j'ai passé un excellent moment de lecture.
C. Kueva commence son histoire en nous présentant une carte de tarot. Carte qui aura son importance dans le reste du récit. A travers le regard de Matt, le lecteur fait la connaissance de ses amis collégiens, tout comme de sa famille. L'auteur place également le contexte de son histoire en évoquant les bases de cette société dystopique. J'ai de suite eu envie de continuer ma lecture. J'étais curieux de voir comment l'histoire allait basculer. J'avais beaucoup de questions en tête.
Matt est un personnage (à défaut de pouvoir dire garçon ou fille) auquel on s'attache facilement. Il est déterminé à devenir un garçon parce qu'il s'est toujours senti homme. Pourtant, son statut de Porteur va le mettre en difficulté. Sa « Seza », cérémonie de choix du sexe, ne pourra s'effectuer à ses 16 ans. C'est là où Matt va devenir encore plus intéressant. Il va se poser d'innombrables questions. Il va évoluer et chercher des réponses sur son statut. Sa curiosité et sa soif de savoir le rend pour le lecteur important. Je l'ai adoré du début à la fin. On fait aussi la connaissance de Flo, sur le point de choisir son sexe. Un personnage tout aussi intéressant qui se pose des questions sur son identité et sur les conséquences de son choix. Gaëlle, Lou et d'autres vont intervenir dans l'histoire. Certains auraient mérité d'être plus développés mais je suis sûr que l'auteur le fera dans les prochains tomes.
Le rythme est vraiment bon. L'auteur alterne entre différents points de vue, amenant de la fluidité et une bonne dynamique au récit. On est vite pris par l'intrigue qui se révèle encore plus complexe qu'il n'y parait. Les chapitres sont courts, le livre l'est tout autant. On arrive vite à la fin en tournant les pages à toute allure. le lecteur voudra comme Matt en savoir plus sur ce qu'il se passe dans cette société. Sur les expérimentations des Porteurs, sur ce qu'ils sont vraiment. On se pose plein de questions. Et puis un personnage devient vite la clef pour Matt, c'est Lou. On ne sait pas si on doit lui faire confiance ou pas… à découvrir.
Je regrette que l'univers ne soit pas plus développé dans ce 1er tome. On a des explications sur l'arrivée des premiers bébés hermaphrodites, mais cela fait à peine quelques pages. J'aurais aimé que l'auteur aille plus dans le détail, qu'elle creuse un peu plus sont récit. C'est dommage parce que cette dystopie est vraiment bien faite. On soulève des thèmes importants : le choix de son sexe, la bioéthique, le gouvernement totalitaire, les secrets d'une société manipulée. J'espère que l'auteur ira encore plus loin dans le 2ème tome. Elle tout de même le mérite de faire des révélations de folie.
Sa plume est addictive, même si elle est simple. J'ai ressenti pas mal de choses au cours de ma lecture. J'ai été choqué, surpris, perplexe, désireux de connaître la vérité sur Matt et sur les Porteurs. C'est un style qui vous emporte dans un cocon, un univers bien pensé. Et cette fin, un truc de fou ! En fait, ce n'est pas véritablement la fin mais le 1er chapitre du tome 2 qui me reste en tête. L'auteur nous fait une énorme révélation ! J'espère qu'il arrivera vite parce que j'ai tellement hâte de le lire. Même s'il possède certains défauts, ce 1er tome m'a beaucoup plu ! Je vous le recommande vivement.
Ma note : 8/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   02 juin 2017
Comme toutes les très bonnes dystopies, le premier tome de cette série exhorte le jeune lecteur à réfléchir sur la société et la politique actuelles, sur le concept d’homme et de femme et sur les dangers de la Science.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   16 mai 2017
- Condamné à devenir une femme! Rien que ça! Juste avant la prison, quoi. Et d'abord pourquoi voulais-tu être un homme?

- Pourquoi je veux être un homme? Eh bien...

Je cherchais mes mots...

- Parce que les hommes sont pleins d'élans, ils sont persévérants et courageux, ils aiment dépasser leurs limites, ils sont protecteurs. Ils s'occupent de choses intéressantes, pas de futilités.

Lou m'écoutait attentivement, bienveillant, sans l'ombre d'un jugement.

-Bon, OK. Tu me décris comment tu vois les hommes, tu manifestes ton admiration pour ces qualités, ces comportements, reprit-il. Mais est-ce que tu te sens un homme ou est-ce que tu aimerais avoir les qualités que tu leur prêtes? Ce n'est pas la même chose, tu sais... Les femmes aussi peuvent être courageuses et persévérantes, protectrices. Est-ce que tu te sens un homme? Toi. A l'intérieur de toi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   05 décembre 2017
J’étais entouré de chercheurs. Gaëlle cherchait des solutions, Lou cherchait des preuves et quant à moi, je cherchais surtout à ce qu’on me fiche la paix. Le résultat n’était pas très probant.
Commenter  J’apprécie          100
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   28 novembre 2017
- Pourquoi vous avez choisi le métier de chercheur ?
Ce métier, son métier qui lui tient tant à cœur.
- Parce qu'il est venu me chercher dans mes rêves.
Commenter  J’apprécie          120
JuinJuin   15 janvier 2019
Je me sentais tout intimidé et en même temps çà m'énervait d'être aussi facilement facile à déstabiliser. Je me trouve tellement nul parfois. Je sais bien que ça n'a aucune importance et que les gens m'oublient deux minutes plus tard. Mais moi, je ne m'oublie pas.
( p 48)
Commenter  J’apprécie          30
GaouletteGaoulette   02 janvier 2019
Tout le charme du flou tient dans l'espoir qu'il suscite. Chercher la vérité, c'est accepter le difficile retour au réel.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : genreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2619 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..