AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Teleportation Inc. tome 1 sur 3

Dominique Latil (Autre)Romain Sordet (Autre)
EAN : 9782490735112
48 pages
Drakoo (31/03/2021)
2.9/5   24 notes
Résumé :
La téléportation…
Le rêve du déplacement instantané est désormais une réalité. Mais les masses d'énergie mises en jeu lors de tels transferts et les exigences des lois de la physique imposent une gestion stricte de ces échanges. C'est le travail de la Compagnie de Téléportation Galactique.
Et lorsque certains de ses clients croient pouvoir profiter de la facilité de ce mode de transport pour disparaître, la C.T.G. se doit de réagir vite et fort. >Voir plus
Que lire après Teleportation Inc., tome 1 : Perdus en translationVoir plus
Sonata, tome 1 : La vallée des Dieux par Haberlin

Sonata

Brian Haberlin

3.77★ (33)

2 tomes

Danthrakon, tome 1 : Le grimoire glouton par Arleston

Danthrakon

Christophe Arleston

3.81★ (286)

3 tomes

Nautilus, tome 1 : Le théâtre des ombres par Mariolle

Nautilus

Mathieu Mariolle

3.60★ (128)

3 tomes

La Pierre du chaos, tome 1 : Le sang des ruines par Katz

La Pierre du chaos

Gabriel Katz

3.61★ (104)

3 tomes

Conquêtes, tome 1 : Islandia par Istin

Conquêtes

Jean-Luc Istin

3.93★ (974)

10 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Encore un titre qui me déçoit réellement. C'est sans doute un genre de BD que je n'ai plus envie de lire mais on ne sait jamais à l'avance sur quoi on tombe et si cela va nous plaire. Il faut tout lire puis après, on peut juger et apporter des arguments dont certains seront de toute façon subjectifs.

Au niveau du graphisme, j'ai juste eu l'impression que toutes les planches étaient noyées sous une couche épaisse de colorisation informatique comme pour masquer la faiblesse du trait.

L'intrigue ne m'a absolument pas intéressé, pas plus que les personnages et l'ambiance du récit. En effet, nous avons un monde futuriste où la téléportation est devenue un enjeu majeur avec une brigade qui contrôle sa bonne utilisation. Ce procédé tiré de la série Star Trek aurait pu donner lieu à une intrigue des plus intéressantes mais cela ne sera pas le cas en l'espèce.

Notre héroïne est partie pour enquêter suite à une mystérieuse disparition de 5 utilisateurs. Elle fera un duo improbable avec une sorte d'extraterrestre ce qui provoquera un décalage assez comique que j'ai trouvé pour ma part assez grotesque.

Il y a deux grosses scènes d'action qui occupe la majeure partie de l'album comme pour tirer en longueur. Ce fait encore très clichés avec des dialogues complètement décousues qui n'apportent pas grand-chose. D'ailleurs, si on fait le bilan, il ne se passe rien de concluant, ni de marquant. Certes, il y a la toute dernière case qui montre notre héroïne en mauvaise posture mais bon, on sait d'avance qu'elle va s'en tirer sans la moindre égratignure. On n'a même pas peur pour elle.

On est dans la bande dessinée de pure divertissement sans aucune psychologie, ni profondeur. C'est un peu comme si on comparait une oeuvre de Tolstoï avec un article du nouveau détective ou un roman de gare, un film de Jean-Claude van Dame avec un François Truffaut. Maintenant, je dis qu'il en faut pour tous les goûts.

Bon, pour résumer, je dis que ce titre peut plaire à un public moins exigeant que moi. Dans ce cas, il ne vaut mieux pas trop insister et passer à autre chose car ce ne sont pas les oeuvres de BD qui manquent.
Commenter  J’apprécie          362
Repérée grâce à sa couverture durant l'un des derniers Masses Critiques, Téléportation Inc. me faisait de l'oeil autant pour son design que pour le sujet au centre de l'intrigue : la téléportation. Malheureusement, la sauce n'a pas prise et cela dès le départ…

Parlons déjà de ce que j'ai apprécié. le design est très sympa. On y retrouve une ambiance industrielle et mécanique qui se prête tout à fait à l'univers. Expressifs et plein de détails, les dessins nous permettent de découvrir ce monde futuriste et un peu steampunk ainsi qu'une panoplie de personnages assez hétéroclite.

Le problème, c'est que dès le départ, on est perdu. On ne sait pas où l'on est, ce qu'il se passe, quels sont les codes de l'univers. C'est un peu comme vous mettre entre les mains un nouvel appareil technologique sans le mode d'emploi. On arrive à glaner des informations par-ci, par-là mais difficile de rentrer dans l'histoire. J'avoue que le principe de permettre aux gens de se téléporter mais de ne pas les laisser faire ce qu'ils veulent ensuite est totalement bizarre. Un peu comme si la SNCF vous envoyez le RAID parce que vous n'étiez pas monté dans le train de retour. A pas compris !

Certaines scènes sont aussi étranges. Je suis restée devant plusieurs minutes à chercher un détail que je n'aurais pas vu, ou bien à relire ce qu'il se passait avant pour les comprendre mais là encore… Mystère et boule de gomme. Cela concerne des scènes avec notamment des rayons rouges autour des personnages. Les combats aussi m'ont parfois laissée perplexe… On a beau être dans un monde futuriste, le corps humain a des règles et des capacités bien définis. A moins qu'il ne manque une bulle entre deux actions mais sinon non cela n'avait rien de réel.

Et c'est dommage parce que le duo est pas mal du tout, entre l'agent badass ultra efficace et dégourdie, et son acolyte maladroit et un peu lent, on a une bonne dynamique. Mais ils nous manquent trop d'information pour qu'on puisse vraiment s'y plonger convenablement. J'ai eu l'impression de prendre le train en marche, et clairement cela n'aide pas du tout.
Commenter  J’apprécie          330
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Drakoo pour l'envoi de cette bande dessinée dans le cadre de la dernière opération masse critique.

L'histoire est centrée sur le personnage de l'agent Lubia Thurel. Elle est chargée par le C.T.G. de retrouver des personnes qui se sont servis de la téléportation pour échapper à la justice ou celles qui ont tout simplement disparu (on les appelle les « flottants »).

Pour un premier tome, j'ai trouvé la mise en place un peu brouillonne. Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. J'ai trouvé que les clins d'oeil (attaque de la diligence par exemple) n'aidaient pas à créer un univers très original, c'est un patchwork de « déjà vu quelque part ».

Je n'ai pas trop aimé les graphismes/couleurs qui donnaient plus une ambiance steampunk que de space/planet opera.

Pour résumer mon impression, cela manquait d'uniformité et je ne lirai pas les tomes suivants.




Challenge BD 2021
Challenge SFFF 2021
Commenter  J’apprécie          283
Lubia Thorel est agent de la C.T.G. (Compagnie de Téléportation Galactique).

Sa mission est de ramener les passagers qui ne se seraient pas présentés, pour l'une ou l'autre raison, à leur embarquement.

Les lois entourant ce type de voyage sont en effet très strictes, à l'inverse des méthodes que peuvent utiliser les agents pour ramener ces passagers "manquants".

Lubia est à ce titre assez performante et comptabilise d'excellents résultats au point que la direction va lui confier une nouvelle mission importante, ramener non pas un mais cinq passagers manquants en même temps.

Comme si son enquête n'était pas déjà assez complexe, elle va aussi rapidement se rendre compte qu'elle est suivie par un bien étrange personnage, un Duagin, aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine tant il accumule les gaffes.

Et si les agents de la C.T.G. ont l'habitude de travailler en solo, notre improbable duo risque bien de devoir bientôt faire équipe...

Commenter  J’apprécie          90
La C.T.G est la compagnie privée la plus puissante de l'univers connue grâce à la découverte de la téléportation. Procédé qui fut créé non sans mal car lors de la mise au point la société a tout de même fait disparaître trois planètes. Lubia Thorel est l'un de leur agents. Elle est convoquée par le directeur du service de recherche et de rapatriement pour une mission confidentielle. Elle doit rapatrier cinq passagers qui sont manquants. Après un très court débrifieng la voilà partie pour enquêter sur ces disparitions. "Teleportation Inc." est une nouvelle série des éditions Drakoo. le scénario est de Dominique Latil. Quant au dessin, il est de Romain Sorbet accompagné d'Aurélie F. Kaori pour la mise en couleurs. Un conseil avant de débuter la lecture, lisez le resumé de l'éditeur car à aucun moment les infos référencées sur celui-ci apparaissent au cours de la lecture. Sans cette lecture préalable, cela rend le tout totalement incohérent ce qui est vraiment dommage car cela n'a du coup, aucun sens de plonger presque immédiatement dans l'action. le duo de personnages est intéressant. D'un côté un agent expert et de l'autre, un gaffeur. C'est du déjà vu mais cela fonctionne bien. Au niveau du dessin, pas mal de détails sont présents et permettent de découvrir l'univers créé par les auteurs. Les premières pages sont intéressantes et font découvrir des paysages différents. À contrario, même si cela ne dure que très peu de pages, il ne faudrait pas que l'aventure s'éternise en ville car cela rend le tout trop terne. Au final, "Teleportation Inc" est une série qui a un potentiel certain à condition de développer le tout car actuellement cela ne se cantone qu'à de l'action sans grande compréhension

Lu et commenté sur iznéo
https://www.izneo.com/fr/bd/fantastique/teleportation-inc-38315/perdus-en-translation-tome-1-87980
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (5)
Bedeo
05 octobre 2021
Téléportation Inc T1 et T2 est un diptyque qui n’en est pas un. Une histoire de SF réussie avec des personnages forts, dans un récit qui ne s’achève pas en deux tomes.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest
21 avril 2021
Malgré un survol général de l'univers dépeint, Perdus en translation parvient à transporter et procurer une dose convenable d'adrénaline.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
19 avril 2021
Ses personnages, en particulier la sémillante Lubia, sont très plaisants à suivre dans leurs gesticulations actives et passives les plus surprenantes. Une ouverture futuriste en demi-teinte malgré son gros potentiel graphique.
Lire la critique sur le site : Sceneario
SciFiUniverse
19 avril 2021
On a hâte de connaitre la suite des aventures de notre charmante héroïne badass Lubia Thorel qui exécute d’une main de maître toutes ses missions dont cette exaltante chasse à l'homme et qui donne du fil à retordre à ses supérieurs par son franc parlé.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
BulledEncre
16 avril 2021
Teleportation INC propose une approche originale de la téléportation : elle est désormais possible mais reste strictement encadrée par une entreprise commerciale
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ceux qui croyaient que la mise au point de la téléportation allait permettre à toutes les intelligences de l’univers de se rencontrer, d’échanger et de progresser ensemble avaient oublié une donnée cruciale concernant toute nouvelle technologie. Elle ne libère des contraintes que ceux qui en ont la maîtrise.
Commenter  J’apprécie          100
Lorsque vous recherchez quelqu'un, il est parfois plus facile de le laisser vous trouver.
Commenter  J’apprécie          112
T'as pas l'air d'avoir beaucoup d'atouts dans la vie, alors ne dénigre pas ceux qui te tombent dessus.
Commenter  J’apprécie          41
Ceux qui croyaient que la mise au point de la téléportation allait permettre à toutes les intelligences de l'univers de se rencontrer, d'échanger et de progresser ensemble avaient oublié une donnée cruciale concernant toute nouvelle technologie. Elle ne libère des contraintes que ceux qui en ont la maîtrise.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsque votre prospérité économique et votre stabilité politique et sociale dépendent en large part d'une seule compagnie privée, vous évitez de la contrarier.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : téléportationVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (42) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4851 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}