AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sillage tome 1 sur 23

Philippe Buchet (Illustrateur)
EAN : 9782840551775
47 pages
Delcourt (30/11/2007)
3.9/5   316 notes
Résumé :
Navire amiral de la Constituante, croiseurs d'interventions, astronefs amiraux, frégates de guerre, bidonnefs, téléportails, navettes de maintenance, prisonefs, vaisseaux pirates. Ils sont des millions à constituer un formidable convoi spatial lancé à la recherche de nouvelles planètes exploitables. Dans ce convoi nommé SILLAGE se côtoient toutes de peuples d'origines et de croyances multiples. Mais une race y demeurait inconnue: les êtres humains. Et puis débarqua ... >Voir plus
Que lire après Sillage, Tome 1 : A feu et à cendresVoir plus
Kookaburra universe, tome 1 : Le Secret du sniper par Paty

Kookaburra universe

Christian Paty

3.28★ (787)

15 tomes

Sillage, Tome 1 : A feu et à cendres par Buchet

Sillage

Philippe Buchet

3.90★ (8775)

23 tomes

Kookaburra, tome 1 : Planète Dakoï par Mitric

Kookaburra

Nicolas Mitric

3.29★ (807)

8 tomes

Aquablue, tome 1 : Nao par Cailleteau

Aquablue

Thierry Cailleteau

3.27★ (3339)

18 tomes

Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 316 notes
5
5 avis
4
13 avis
3
11 avis
2
1 avis
1
0 avis
Il n'est jamais trop tard pour commencer une série de SF. Sillage comporte à ce jour plus de 20 albums au compteur, sans compter les séries périphériques. le premier tome, A feu et à cendres campe donc l'arrivée en scène de son héroïne principale, Nävis.
Nävis est un jeune humaine qui survit, seule de son espèce, sur une planète jungle, accompagnée d'une sorte de mentor, un animal mélange de tigre, de lion et d'ours. Cette planète fait face à un grave danger. Une race extérieure, les Hottas, souhaite la transformer pour leur propre compte. Et comme ils vivent à des températures très chaudes (très très chaudes), cela suppose la destruction de l'éco-système local. Évidemment, Nävis ne va pas se laisser faire et va affronter ces « envahisseurs ».
Le scénario aurait pu n'être qu'un succédané de Danse avec les loups, Avatar, ou autre, mais Jean-David Morvan, à partir de ce point de départ, somme toute très classique, en fait autre chose. On apprend que l'espèce Hotta fait partie d'un énorme convoi spatial de plusieurs milliers (plus ?) de vaisseaux qui sillonnent l'espace mélangeant une multitude de civilisations, mais pas d'humains.
Les grands méchants Hottas du début de l'histoire ont des motivations pas si maléfiques qu'on ne le pense . Sont-ils d'ailleurs si méchants ? Quelques thématiques politiques et philosophiques (très abordables et très simples) sont traitées, surtout dans la deuxième partie de l'album. Est-ce mal de vouloir assurer la survie de son espèce, même au prix de la destructions d'autres ? A cette réponse, il n'y a que des nuances, des degrés et surtout des situations de départ. Si vous faite partie de l'éco-système menacé, oui évidemment, mais si vous êtes un Hotta ?
C'est aussi le premier tome d'une saga et déjà des questions se posent. Qui est Nävis, d'où vient-elle, seule humaine sur cette planète qui ne l'a sans doute pas vu naître ? Qu'est-ce que Sillage ? Son origine, son but, celui des espèces qui le composent ?
L'intrigue est donc très dense pour un seul album, mais elle a l'avantage de se terminer. Il y a évidemment des suites, mais l'histoire peut se lire toute seule. En revanche, cela oblige les auteurs à des accélérations qui ne laissent aucun temps morts. Ça va à cent à l'heure, les scènes d'actions sont nombreuses jusqu'au climax final. C'est sans doute ce qui a fait le succès de cette BD, mais cela va un peu vite pour moi. J'aurai aimé qu'on nous laisse le temps de respirer un peu et de voir se développer les notions abordées. C'est toutefois très addictif et une fois lancé, on ne s'ennuie pas une seconde.
Les dessins de Buchet collent parfaitement avec cette histoire. C'est dynamique, c'est fluide, c'est beau. Un problème de lecture toutefois, j'ai eu beaucoup de mal avec les bulles de dialogues des hottas (noir sur fond rouge). C'est peut-être la vieillesse ou une lumière trop tamisée, mais cela a perturbé ma lecture.
Un premier tome prenant, présentant une héroïne très réussie et dont on a fortement envie de connaître la destinée à venir, des questions dont on voudrait connaître les réponses. La lecture des albums suivants s'impose donc.
Commenter  J’apprécie          1184
Pour leur série space-opera Jean David Morvan et Philippe Buchet ont repris la formule gagnante qui avait été de régénérer cette bonne vieille BD franco-belge en piochant dans les mondes des comics et la Planète Manga… Sillage a été ainsi été présenté comme « le Valérian de l'an 2000 », mais franchement la série fait plutôt office d'« Aquablue des années 2000 » (en sachant que la série "Aquablue" avait été créée en réaction à l'embourgeoisement de la série "Valérian" ^^). Au final la série a su trouver son public, puisque les auteurs sortent 1 tome par an depuis 20 ans, sans compter les séries dérivées qui en sont nées… Tout cela joue plutôt dans la catégorie des best-seller SFFF puisque que les ventes comptent plusieurs dizaines millier à chaque sortie. Plus que Sillage, le grand convoi alien qui ressemble à un Point Central itinérant, plus que la structure de la série mélangent serial et feuilleton, le succès vient sans doute de son héroïne et la ressemblance avec la Gally de "Gunmm" n'est absolument pas fortuite du tout… Comme elle, elle grandit au fil des épisodes pour gagner en maturité, en expérience, mais surtout en badassité tout en poursuivant sa quête d'identité : qui sont les humains, cette espèce à laquelle elle appartient, et où peut donc se trouver cette fichue Terre dont elle proviendrait ?!


A relecture pas fan de ce tome inaugural et introductif de la saga intitulé "A Feu et à cendres" car le je l'ai trouvé plutôt assez « gamin » : je ne sais pas si c'est délibéré pour toucher un certain public cible, si on a forcé ou pas la main aux auteurs, ou si c'est fait exprès pour bien montrer le côté pré-adolescente de Navïs avant de la faire évoluer par la suite…
On est dans "Avatar" avant "Avatar", avec une société hyperdéveloppée qui s'approprie un planète sous-développée. Mais on est d'abord dans un détournement d'"Aquablue" avec une sauvageonne pièce rapportée qui va défendre bec et ongles sa planète d'adoption. Mais c'est « gamin » : on transforme une planète entière en quelques heures à partir d'un seul site, on veut éviter le manichéisme avec un antagoniste en armure de méchant millénaire qui enchaîne les rires diaboliques dans des phylactères rouges sang, la sauvageonne qui sait à peine ouvrir une porte débite de grands discours sur la liberté pour rallier à sa cause les esclaves clonés du convoi alien (sauvageonne en string et poitrine au vent pour aguicher le lectorat ciblé ?), ou bien le pathos facile avec le baroud d'honneur et la dernière heure d'Houyo la/le tigre-ours qui parle, le Gardonnias psionique qui fait office de deus ex machina qui disparaîtra dans la suite de la saga… C'est coloré, c'est dynamique, mais on attendra la suite pour adhérer ou ne pas adhérer !
Commenter  J’apprécie          474
Une jeune humaine se retrouve seule sur une planète que de gentils extraterrestres veulent exploiter pour leur survie.
Au premier abord j'ai pensé a une version d'un tarzan féminin intergalactique... mais que nenni !!

J'ai été agréablement surprise par l'histoire.. (sachant que le tome 1 sert surtout à mettre en place l'histoire).. j'ai vraiment hate d'en savoir plus.
J'avoue aussi qu'il est très rare qu'une BD arrive a me faire ressentir des sentiments d'horreur ou de haine (c'est comme pour les films je sais que ce n'est pas réel).. mais la mort de la grande tigresse (amie protectrice de notre héroine) m'a fortement perturbée....
Les graphismes sont supers agréables et même avec son unique morceau de peau de bête l'héroine est super sexy !!
Commenter  J’apprécie          330
L'histoire démarre assez simplement, avec des gros méchants qui veulent bousiller une planète sans prendre en compte les nombreuses espèces qui y résident. Nous suivons la jeune Navis, une petite fille sauvage qui est arrivé sur cette planète on ne sait pas trop comment. Enfin, si on le sait pendant la lecture, mais je ne sais pas vous spoiler inutilement.

L'univers qui est mis en place dans ce premier tome est très intéressante, on est dans de la science-fiction comme je l'aime, avec de nombreuses espèces, de la politique, et surtout beaucoup de ramifications entre les personnages. On découvre cela du point de vue de la petite Nävis, et tout comme elle, on remarque que certaines choses clochent.

Les dessins et les couleurs sont vives, la découpe des cases est claire, les nombreuses scènes d'actions s'enchainent sans aucun soucis, et on suit avec plaisir les aventures de Navis et l'impact qu'elle va avoir sur toute l'organisation de la Constituante. J'ai hâte de voir comment son intrigue va évoluer car la dernière page promet de bien belles choses.
Commenter  J’apprécie          310
les hottas sont en train de mourir d'une épidémie liée au confinement dans leur vaisseau. Ils ont la possibilité de transformer la planète jungle que le convoi avec lequel ils voyagent, Sillage, vient de découvrir. Mais les hottas vivent dans de très hautes températures (hot = chaud en anglais). Alors Hotta-former cette planète, c'est la rapprocher de son soleil et détruire tout ce qu'il y a de vivant à sa surface. Y compris Navis, une adolescente, enfant sauvage plus ou moins surdouée. Naufragée, elle a grandi et surtout survécu grâce à la protection d'un doudou géant mi-Winni l'ourson, mi-Tigrou, un tigrours quoi ! mais en version femelle de trois mètres de haut : Houyo . L'être responsable de l'expédition envoyé par Sillage, un hotta tourmenté et inquiet mais d'une extrême arrogance, la découvre. Il ne signale pas son existence pour terminer la modification planétaire et ainsi permettre à son peuple de survivre. Il cherche cependant à la capturer et dans un accrochage Houyo est tuée par accident par les gaz surchauffés qui s'échappent de son scaphandre...

L'histoire est assez dense, bien amenée et bien menée. On ne s'ennuie pas. Finalement, le point de vue est loin d'être manichéen. Il n'y a pas de bon ou de méchant, de bien ou de mal. C'est très positif. Peut-être même un peu trop angélique. Justifier les actions des uns et des autres par la pression des évènements, faire preuve de compréhension et de compassion même pour celui qui détruit la vie sur une planète entière, c'est très habile, très intelligent mais est-ce vraiment ainsi que le monde tourne ?

Le dessin est agréable avec quelques fantaisies de construction de page. Enfin c'est une histoire complète ... ou presque. On peut la lire sans attendre la suite dans le prochain volume. Elle se suffit à elle même. C'est assez exceptionnel pour être signalé.
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
- Qui est-ce qui vous force à obéir ? Votre maître n’a de pouvoir sur vous que parce que vous vous comportez vous-mêmes en esclaves ! On dirait des bêlants, trop peureux pour user de leur libre arbitre !
Commenter  J’apprécie          240
Je prends cette punition avec satisfaction car sa sévérité atteste de la valeur de mon engagement auprès de mon peuple.
Commenter  J’apprécie          220
- Nuée d'animaux planants en approche. Déverrouillage du champ de forces.
- Quadrillage secteur A“. Vigilant 329 au rapport. Aucune trace de vie intelligente repérée. Je poursuis mes investigations…
- Désolée Volant… J'ai besoin de ta chair pour survivre !
Commenter  J’apprécie          30
_ Espèce de salopard!! Tu vas tout de suite arrêter de brûler la jungle et repartir d'où tu viens!! Je te conseille de le faire tant que je suis encore capable de contrôler mes envies de vengeance parce que sinon...!!
_ Je ne comprends pas ce que tu baragouines mais tu as l'air très énervée! Je tremble dans mon scaphandre!
Commenter  J’apprécie          20
La violence n’est jamais une solution.
Commenter  J’apprécie          161

Videos de Jean-David Morvan (82) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
Simone 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (966) Voir plus



Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 : Le ghetto de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..