AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266243276
Éditeur : Pocket (05/06/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 599 notes)
Résumé :
Pour échapper à son ex qui l'a trompée, Sara Dillon, une jeune prodige de la finance, a emménagé à New York City et cherche un peu d'action mais pas de relation. Faire la connaissance de l'irrésistible britannique dans un club n'aurait dû être qu'une nuit de fun, mais la manière et la vitesse à laquelle il noie ses inhibitions va transformer ce coup d'un soir en son Bel Étranger.

Toute la ville sait que Max Stella aime les femmes, bien qu'il n'en ai j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  13 juin 2017
J'ADORE le style, J'ADORE l'histoire !!! Troisième tome et on ne s'en lasse toujours pas !!
Sara Dillon se sépare de son petit ami infidèle Andy. Elle décide de faire une croix sur les hommes pour se consacrer à sa carrière chez Ryan Media Group.
Mais lors d'une soirée en boîte, elle va tomber sur un bel anglais, Max Stella, dragueur invétéré, qui va lui faire vivre une vie sexuelle palpitante.
Ni l'un ni l'autre ne souhaite de relation durable, mais peut-on rester indéfiniment un "plan cul" sans qu'aucun sentiment ne finissent par arriver ?
J'aime la façon dont Christina Lauren aborde son histoire. Il n'y a pas de perte de temps, on rentre de suite dans le vif du sujet et on ne peut qu'adhérer. La co écriture est vraiment réussie. C'est fluide, simple et passionnant. Les idées sont bonnes et la recherche des lieux pour leur partie de jambe en l'air était bien trouvé.
On apprécie retrouver nos héros des premiers tomes Bennett et Chloé qui s'aiment toujours autant et découvrir de nouveaux personnages.
Sara, qui au final passe pour la naïve de service du fait de sa relation avec Andy, va totalement changer et profiter de la vie sans prise de tête. Elle explore tous ses fantasmes sans se soucier des conséquences et se retrouve beaucoup plus épanouie.
Max, qui est un coureur de jupon va totalement changer après sa rencontre avec Sara. Il va apprécier la relation qu'elle lui propose et se rend compte qu'il a besoin de plus.
Ces deux personnages ont donc des rôles qui s'inversent entre le début et la fin de l'histoire.
J'ai bien aimé le rôle de George, l'assistant homo de Sara. Il fait toujours sa petite fouine et a toujours le mot pour rire. Il aime bien se mêler de ce qui le regarde pas mais ça ne l'empêche pas de réaliser son travail à la perfection.
Pour conclure, un roman torride et passionnant qui nous donne qu'une envie : de lire les suivants.
Je le conseille pour tous les amateurs de romans érotiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
verobleue
  15 septembre 2014
Sara Dillon est bien décidée à prendre un nouveau départ dans la vie. Elle quitte Chicago pour venir bosser dans la dernière succursale de Ryan Media à New-York. Elle quitte aussi Andy, l'homme qu'elle devait épouser et qu'elle a découvert intéressé et infidèle. C'est aussi l'occasion de retrouver ses amies, Julia et Chloé, l'héroïne de BB tome I, officiellement fiancée à Bennett. Sara est bien déterminée à s'épanouir dans sa nouvelle vie sans avoir de relation durable.
Mais dès le début du roman, en boite de nuit avec ses amies, Sara, grisée d'alcool et de liberté, rencontre un inconnu au charme dévastateur et s'offre à lui en risquant d'être surprise en pleine action.
Lui c'est Max Stella, britannique à l'accent charmant, convoité des femmes et connu de la presse à scandale. Max, ami et homme d'affaire proche de Bennett, qui bouleverse son quotidien et les émotions qu'elle aurait tant voulu éviter.
Aucun des deux ne nie l'attirance qu'ils éprouvent, Max comprend les réticences de la jeune femme à s'engager. Sara n'a plus confiance dans les hommes, ne veut plus de relation durable avec sentiments. Seule une liaison purement sexuelle l'intéresse.
Ils vont arriver à un consensus mutuel. Ils se verront un soir par semaine, toujours dans un lieu public, jamais dans un lit, pour une nuit de sexe torride et débridée. En échange, Max n'exige qu'une chose : prendre des photos de Sara.
La fascination de Max pour Sara ressort par son besoin de prendre des clichés d'elle : photographies douces et sensuelles remplies d'amour, de passion et qui capturent leurs instants d'abandon. En outre, l'imagination de Max explose dans les préparations des rencontres avec Sara.
Beaucoup de similitudes entre les deux tomes, côté personnages: des hommes trentenaires au physique imposant, patrons d'entreprises et deux jeunes femmes intelligentes et pourtant fragiles
Ils commencent une relation sans tabou qui les conduit progressivement à une liaison profonde et romantique. Toujours les deux points de vue des deux héros pour suivre la relation.
La primauté du roman érotique c'est d'éveiller la curiosité, d'imaginer, de laisser l'esprit vagabonder vers des fantasmes inaccessibles… Tout est permis, même ce dont on ne se sentirait jamais capable « dans la vraie vie ». J'estime que l'objectif est rempli.
Parce que l'imaginaire, ça compte beaucoup dans l'amour, dans la vie de couple, dans la sexualité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
stokely
  12 novembre 2017
J'ai acheté ce livre lors d'une brocante, je n'ai pas lu le premier roman Beautiful Bastard mais cela n'empêche pas la lecture de celui-ci de plus dans Beautiful Stranger il est également un peu question de Chloé et Bennet.
Ici Sara vient de quitter Andy son fiancé avec qui elle est restée de nombreuses années mais qui l'a fait cocu. Elle part de Chicago pour vivre à New York et rejoindre son amie Chloé.
Sarah ne cherche donc pas de relation mais elle va faire la connaissance d'un jeune homme intriguant lors d'une virée en discothèque.
Elle se rendra compte plus tard que celui-ci est d'ailleurs un ami de son patron.
Une lecture sans prise de tête de quelques heures en un après-midi, une alternance de point de vue entre Sara et Max avec un petit bémol sur le fait que ces deux personnages sont encore très aisés financièrement.
Commenter  J’apprécie          190
MorganeTryde
  31 janvier 2015
Il y a quelques temps, j'ai lu le tome 1 de la saga Beautiful écrite par deux écrivains: Christina et Lauren.
J'avais moyennement aimé ce livre. J'avais trouvé l'histoire vraiment trop simple, en gros c'était bourré de sexe avec une petite intrigue bien faible par derrière.
J'avais cependant envie de lire la suite afin de voir si les autres tomes continuaient sur cette lancée.
C'est ainsi que je me suis procurée le tome 2: Beautiful Stranger.

De quoi ça parle?
Sara, 27 ans, vient de se séparer de son compagnon après 6 ans de vie commune, après avoir découvert qu'il l'avait trompée avec presque tout Chicago.
Dégoutée, elle change de boulot et se retrouve dans l'entreprise de sa meilleure amie, Chloé (dont on suit l'histoire dans le tome 1), à New York.
Bien décidée à s'amuser, elle rencontre, un soir, en boite, un magnifique Anglais. Il lui fait du rentre-dedans et elle se laisse charmer.
Lui, ne peut se sortir Sara de la tête et tente par tous les moyens de la revoir. Elle, ne veut pas d'une relation sérieuse. Ils décident alors que leur histoire ne serait qu'un plan cul et rien d'autre.
Sara se découvre un côté exhibitionniste qu'elle ne se connaissait pas. Avec Max, elle se sent libre de tout faire, elle n'a pas de contrainte et se laisse entraîner dans la découverte de sensations jusque là inconnues.
Evidemment, comme attendu, le plan-cul finit par évoluer en sentiments amoureux. Mais Sara est-elle réellement prête pour ça?

A quoi faut-il s'attendre en lisant ce livre?
- du sexe: quasiment que ça du début à la fin. Dans le genre bien détaillé et un peu vulgaire sans être dérangeant.
- Une intrigue encore une fois très pauvre. Disons qu'il n'y a pas réellement d'histoire. On suit juste le parcours de Sara qui tombe peu à peu sous le charme de cet étranger qui lui retourne la tête.
- le livre est écrit en Je et au présent. D'un chapitre à l'autre, on saute de Sara à Max, tantôt c'est l'un qui parle, tantôt l'autre. L'écriture est dynamique, simple et agréable à lire.
- Un monde de luxe: Sara est une riche héritière, Max est un riche homme d'affaire.
Les personnages principaux:
- Sara: jeune femme de 27 ans, trahie par l'homme de sa vie. Elle s'est mise en couple à 21 ans et se sent vieille. Elle veut profiter de sa jeunesse et de sa liberté recouvrée. Elle veut faire quelque chose de complètement fou pour se prouver à elle-même qu'elle en est capable.
- Max: jeune Anglais, brillant homme d'affaire, grand et beau. C'est LE play boy qui change de femme toutes les semaines. Il n'est jamais tombé amoureux car les femmes s'intéressent principalement à lui pour sa notoriété.

Finalement, j'en pense quoi?
J'ai préféré ce livre au tome 1 bien que je trouve toujours l'histoire très pauvre.
Pour moi, il s'agit essentiellement d'un bouquin érotique qui n'a pas d'autre vocation que de réveiller la libido des femmes.
C'est agréable à lire mais vite lassant.
Je compte lire les tomes suivants mais je ne pourrais pas les enchaîner.
C'est sympa comme lecture pour se distraire, pour ne pas trop réfléchir, lors d'un voyage en amoureux par exemple.
Pour qui?
Pour les femmes sans conteste et majeures de surcroît.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sousweet
  22 juin 2017
Après la déception que j'ai éprouvée avec le premier tome il me semblait difficile de faire pire, alors j'ai tenté le tout pour le tout et me suis lancée dans la lecture de ce second tome. Incroyable mais vrai il est pire que le premier. Des personnages encore moins réels, des clichés encore plus fort et plus présent... des mots simplement pour noircir les pages , des métaphores à en mourir de rire...du sexe pour les personnes sensibles à l'exhibitionnisme... Autant dire que je n'ai pas aimé.
Commenter  J’apprécie          152
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   11 janvier 2014
— Tu mets la robe argentée ou je te tue ! me crie Julia du coin-cuisine, comme je l'appelle. Un espace certainement pas assez grand pour le considérer comme une cuisine à part entière.

Je suis passée d'une maison victorienne pleine d'échos et de recoins, dans la banlieue de Chicago, à un appartement adorable de l'East Village. De la taille de mon salon. J'exagère à peine. Ça a l'air encore plus petit depuis que j'ai déballé mes cartons et tout installé, avec mes deux meilleures amies au milieu. Le salon-salle à manger-coin-cuisine est encadré par d'immenses baies-vitrées – mais ça fait plus aquarium que palace. Julia est en ville pour le week-end et la fête de ce soir, et elle m'a déjà demandé dix fois pourquoi j'ai choisi un appartement si petit.

À vrai dire, je l'ai choisi parce qu'il est différent de tout ce que j'ai connu jusque-là. C'est aussi la première chose qu'on trouve quand on arrive à New York sur un coup de tête.

Devant le miroir de la chambre, je tire sur l'ourlet de la minirobe à sequins. Mes jambes, qu'on voit dans leur intégralité, sont pâles à faire peur. Et je vais montrer ça ce soir ? Je me gifle intérieurement : mon premier réflexe a été de me demander si Andy trouverait ça trop voyant. En fait, je réalise que j'adore l'idée. Je dois absolument me débarrasser de ces vieux automatismes qui me renvoient à Andy. Au plus vite.

— Donne-moi une seule bonne raison de ne pas porter ça ce soir !

Chloé entre dans la chambre, sa robe d'un bleu profond flotte autour d'elle comme une aura. Elle est éblouissante, comme d'habitude.

— Je n'en vois aucune. On va boire et danser : montrer ses jambes, c'est la base.

— Mes jambes jusqu'en haut des cuisses ? J'en suis encore au stade « fille fraîchement célibataire et coincée ».

— Il y aura plein de filles là-bas qui se baladeront les fesses à l'air. Tu n'auras rien d'une extraterrestre avec une robe même ultra-courte, si c'est ce qui t'inquiète. D'ailleurs, il est trop tard pour changer d'avis : la limousine est en bas, conclut-elle, en jetant un coup d'œil à la rue, par la fenêtre.

— C'est toi qui devrais montrer tes fesses, après trois semaines en France à bronzer nue au soleil, un cocktail à la main !

Chloé me sourit avec un clin d'œil et serre mon bras :

— On y va, ma belle. J'ai passé ces dernières semaines avec BB1, je suis plus impatiente que jamais à l'idée de passer une soirée entre filles !

Nous nous installons dans la voiture qui nous attend et Julia débouche le champagne. Après une gorgée de bulles pétillantes, j'ai l'impression que le monde s'évapore. Rien n'existe plus à part trois jeunes amies dans une limousine qui dévale les rues à vive allure pour célébrer un nouveau départ.

Et, ce soir, on ne fête pas seulement mon arrivée : Chloé Mills va se marier, Julia est là en week-end et la nouvelle Sara célibataire doit vivre un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   11 janvier 2014
En finir avec ma vie passée à Chicago n'a pas été de tout repos. Une véritable déflagration.

Pour être honnête, j'y suis un peu pour quelque chose... En une semaine, j'ai vendu ma voiture, quitté ma maison et un petit copain sans intérêt. Et même si j'ai rassuré mes parents, super protecteurs, en leur assurant que je savais ce que je faisais, j'ai attendu d'être à l'aéroport pour appeler ma meilleure amie et lui dire que je la rejoignais.

Tout cadre parfaitement. Tout est parfaitement clair, maintenant.

Je suis prête pour un nouveau départ.

— Chloé ? C'est moi.

Ma voix tremble, je lance un regard circulaire dans le terminal. « Je pars pour New York. J'espère que ça tient toujours pour le job. »

Elle se met à hurler d'excitation, laisse tomber son téléphone. Je l'entends dire à quelqu'un, là-bas, que tout va bien.

— Sara arrive ! s'écrie-t-elle.

J'ai des papillons dans l'estomac à la simple idée de me lancer avec eux dans cette nouvelle aventure. « Elle a changé d'avis, Bennett ! »

On applaudit de l'autre côté du fil. Bennett grommelle quelque chose que je ne comprends pas.

— Qu'est-ce qu'il a dit ?

— Il a demandé si Andy venait avec toi.

— Non.

Je m'arrête un instant. Je repousse le malaise qui envahit ma gorge. Je suis restée six ans avec Andy. J'ai beau être heureuse d'en avoir fini avec cette histoire, le virage que prend mon existence est trop spectaculaire pour que j'y croie tout à fait.

— Je l'ai quitté.

Elle soupire :

— Et tu tiens le choc ?

— Ouais !

C'est vrai. Je ne me rends pas encore compte à quel point.

— Je pense que c'est vraiment une très bonne chose... Elle laisse la phrase en l'air, écoute Bennett parler. « Bennett dit que tu vas filer à travers le pays comme une comète. »

Je me mords la lèvre en retenant une grimace.

— Ne nous emballons pas. Je suis tout juste à l'aéroport.

Chloé pousse des petits cris stridents et puis me promet de venir me chercher à La Guardia.

Je souris et raccroche. Je tends mon billet d'avion à une hôtesse de l'air. Une comète, c'est trop déterminé, trop bien piloté. Je me vois plutôt comme une étoile un peu fatiguée, à court de carburant. Je me recroqueville sur moi-même sous l'effet de ma propre gravité. Je n'ai plus assez d'énergie pour ma vie trop parfaite, mon job trop prévisible, ma relation sans passion – épuisée, à seulement vingt-sept ans. Ma vie à Chicago s'est éteinte toute seule, comme une étoile morte. Il est temps de partir.

Les étoiles les plus importantes laissent des trous noirs derrière elles. Les petites, d'infimes traces blanches. J'abandonne à peine une ombre à Chicago. J'emporte toute la lumière.

Je suis prête à repartir comme une comète : me ravitailler, me rallumer et filer dans le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   11 janvier 2014
La boîte de nuit est sombre, assourdissante de musique et pleine à craquer de corps en train de se tortiller – sur le dance-floor, dans les couloirs, contre le bar. Une DJ mixe sur une petite scène, des flyers placardés à l'entrée promettent qu'elle est la toute nouvelle et très sexy DJ Chelsea.

Julia et Chloé semblent être dans leur élément. J'ai passé la plus grande partie de mon enfance et de ma vie d'adulte dans des événements mondains calmes et formels. Je réalise que je suis en train de me débarrasser de mon existence sans vagues passée à Chicago, pour vivre le rêve new-yorkais.

C'est parfait.

Je me fraye un chemin jusqu'au bar – les joues rouges, les cheveux humides et les jambes douloureuses à force de rester debout. (Un lointain souvenir, où donc ai-je passé ces dernières années ? Certainement pas en boîte de nuit !)

Je crie : « S'il vous plaît ! » en espérant attirer l'attention du barman. Sans avoir aucune idée de ce qu'ils contenaient, j'ai déjà commandé un Slippery Nipple, un Orgasm et un Sex on the Beach. À cette heure-ci, la boîte est si bondée, la musique si forte, qu'il ne me voit même pas. OK, il ne sait pas où donner de la tête mais, quand même, faire des shooters aussi lentement, c'est agaçant. En plus, j'ai une amie tout juste fiancée en train de mettre le feu au dance-floor et une autre en manque d'alcool.

Je m'égosille en frappant le bar : « Hé ho ! »

— Il fait exprès de t'ignorer, hein ?

Je regarde par-dessus mon épaule (et plus haut encore) l'homme collé contre moi, au bar. Il a la taille d'un séquoia, ou presque ! Il désigne le barman d'un signe de tête pour être sûr de se faire comprendre.

— Il ne faut jamais crier sur un barman, princesse. Surtout s'il sait ce que tu vas prendre : Pete déteste faire des cocktails de fille.

Bien sûr. C'est bien ma chance de rencontrer un mec sublime alors que je viens de jurer que tout ça, c'est fini pour moi. Un type avec un charmant accent so british. Le destin se fout de ma gueule.

— Et comment sais-tu ce que je vais commander ?

Mon rictus s'élargit. Lui aussi me sourit, il a tout de même l'air moins ivre que moi. Sans tous les shooters que j'ai ingurgités, j'aurais à peine fait attention à lui. Une Sara sobre aurait répondu par monosyllabes et un hochement de tête gêné. Ç'aurait été tout.

— Je vais peut-être demander une pinte de Guinness. Qui sait ?

— Impossible. Je t'ai vu commander des petits verres violets toute la soirée.

Il m'a observée toute la soirée ? Je n'arrive pas à savoir si je trouve ça fantastique ou angoissant. Je pivote sur mes talons, il suit mes mouvements. Il a un visage carré à la mâchoire marquée, des pommettes saillantes et des yeux lumineux. Une fossette se creuse sur sa joue gauche quand il sourit. Ce mec mesure bien plus d'un mètre quatre-vingt-dix, explorer son torse pourrait me prendre des années.

Salut, Big Apple.

Le barman se retourne et jette un coup d'œil au type à côté de moi. Mon bel Anglais hausse à peine la voix. Grave et profonde, elle porte sans effort :

— Trois doigts de Macallan's, Pete, et quelque chose pour mademoiselle. Tu l'as fait attendre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
claire37claire37   04 septembre 2014
- Tu rigoles? Tu parles à la fille qui a baisé avec son patron dans la cage d'escalier du dix-huitième étage.
J'éclate de rire. Je bois encore un peu d'eau pour calmer ma toux.
- Putain, Chloé. Je ne connaissais pas ce détail. Je me représente la scène. "Mon Dieu, heureusement que je n'utilise jamais les escaliers. Dégueulasse. C'aurait été super gênant.
Commenter  J’apprécie          80
verobleueverobleue   19 octobre 2015
Quel genre de femme proteste pour un dîner? Le genre de femme, Sara, qui reconnait qu'un dîner mène à une nuit entière chez l'autre, qui mène à dormir ensemble tous les soirs. Et puis, à l'échange de clés et à l'emménagement dans un seul appartement. Ensuite viennent les excuses, le sexe de routine, puis plus de sexe du tout et plus de conversations. Seul reste l'espoir d'être invité en couple à un événement public pour passer du temps ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Christina Lauren (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christina Lauren
Christina Lauren: Sublime Trailer
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Saga Beautiful : Tome 1

Quel est le titre du tome 1 ?

Beautiful Renard
Beautiful Bastard
Beautiful Connard

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Beautiful bastard de Christina LaurenCréer un quiz sur ce livre
.. ..