AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365753715
247 pages
Éditeur : Marivole Editions (02/11/2017)
4.58/5   6 notes
Résumé :
1960, à Saint-Fly-en-Bray, commune rurale de 1 500 habitants. Fraîchement installé, maître Louis découvre un monde en pleine métamorphose. Arrivée du franc lourd, mécanisation, démantèlement des fermes… le jeune notaire assiste à l’expansion et à la prospérité croissante qui vont marquer cette décennie. Confident des uns, partageant leurs secrets les plus intimes, et conseiller des autres, il est confronté à de nombreuses affaires souvent cocasses et insolites, qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  07 décembre 2017
Ce livre est vraiment très agréable à lire. C'est un niveau de langage soutenu, qui retranscrit des tranches de vie en toute simplicité. de plus, les nombreux dialogues rendent la lecture très vivante.
Chaque histoire est une photographie de l'époque. Même si elles peuvent faire sourire, elles traduisent les peurs, les angoisses et les mentalités de ces années-là. Très vite, nous nous apercevons que, souvent, les situations relatées par maître Louis sont liées. C'est normal, c'est un petit village. Ce notaire, plein d'humour, partage avec nous ses souvenirs. Il nous parle de Marie qui veut le bien-être de ses poules, de la succession de Boniface qui avait un partage très malicieux, de jeunes qui détournent à leur avantage les projets de mariage prévus pour eux, etc. Et en même temps, Alain Lebrun décrit la dure réalité de l'époque pour les petits exploitants, la profession de notaire dans les années 60, etc.
Certaines histoires sont marrantes, d'autres émouvantes, mais tout est dit sur le ton de l'humour. Maître Louis a l'art de tourner en dérision les décès, les vies pas toujours faciles de ses voisins ou encore les querelles de voisinage.
Ce roman donne le sourire. En le lisant, une image m'est venue en tête, à savoir que Journal d'un notaire de campagne était un bonbon que l'on savourait. Il fait du bien.
Merci aux Éditions Marivole, et particulièrement à Céline Luneau, de m'avoir fait découvrir Alain Lebrun.
Lien : https://www.facebook.com/Val..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
aurelie78260
  16 janvier 2018
Je dois avouer que la 4ème de couverture a attisé ma curiosité. Et pourtant, cela n'était pas gagné d'avance car sincèrement je ne pense pas que j'aurais accordé un regard a cet ouvrage si je l'avais vu dans le commerce. Ne vous fiez donc pas aux apparences, ce livre est très plaisant à lire. Pour ma part, je l'ai lu en deux jours tellement j'étais avide de toutes ces histoires.
En 1960, Maître Louis, notaire, arrive sur Saint Fly, petit village d'un peu plus de 1000 habitants. Fraîchement débarqué, il devient vite la personne qu'on vient voir pour demander un conseil, un service ou tout simplement parler. Maître Louis va être au coeur des histoires afin de trouver une solution aux différents litiges ou aménager des arrangements. Il sera le témoin de beaux actes, mais aussi de décès...
Avec le "Journal d'un notaire de campagne", nous partons dans les années 60 avec les tracas et joies des gens du village. Nous ferons la connaissance de Marie, et des trois Jean (Jean-Jacques, Jean-Pierre et Jean-Paul) d'où tout commencera. J'ai particulièrement aimé la première anecdote avec "La bonne à Boniface" et sa suite avec "Dans le cochon tout est bon". Des anecdotes salvatrices avec une belle morale.
Nous ferons également la connaissance d'autres personnages tels que Gaston, Annie, Françoise,... toutes ces anecdotes se succèdent telles des nouvelles. Nous croiserons à nouveau des personnages des histoires précédentes, quoi de plus normal pour un si petit village où tout le monde se connaît et sait tout les uns sur les autres. L'attachement des gens pour leurs animaux ou leurs terres est inépuisable surtout dans "La vente aux enchères".
Je suis passé tour à tour par tous les sentiments : le rire, la dérision, la pitié, l'énervement, la satisfaction, la joie... L'émotion est présente quoi qu'il arrive. Un livre qui vit littéralement à travers ses personnages.
Alain Lebrun décrit l'atmosphère des années 60 avec ses difficultés, ses nouveautés,... toutes ces petites choses mais toujours avec une touche d'humour et de dérision. J'ai vraiment apprécié cette lecture où chaque histoire est unique.
Un beau moment de lecture avec toutes ses histoires qu'on est pressé de découvrir.
Lien : http://livresaddictblog.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SophieSonge
  11 décembre 2017
1960, maître Louis notaire, prend ses fonctions dans le village de Saint-Fly-en-Bray. C'est le début pour lui d'une belle aventure humaine avec le monde rural et ses habitants qui commence...

C'est une jolie fresque au coeur des campagnes que l'on nous propose ici. À travers les actes notariés Louis va découvrir l'intimité, les difficultés des citoyens. Il va assister aussi à un bouleversement dans la vie agricole.
On suit son arrivée et sa manière d'évoluer avec un regard curieux et amusé. Petit à petit, on éprouve beaucoup de respect pour cet homme qui on le sent, aime profondément les gens. Plus qu'un notaire, un conseiller, un médiateur, il devient pour certains un confident, un ami... L'écriture est sincère, vivante, l'auteur a un vrai don pour donner du relief à son récit. On sourit des anecdotes, on est peiné par les malheurs qui s'abattent sur les familles. Il se dégage une véritable force de ce récit, une infinie tendresse...
À travers ce roman, on ressent très fort les liens entre les hommes, la pierre, la terre, les animaux.
Simple et profond, vous y trouverez un moment d'une rare intensité à savourer les rencontres et les péripéties variées.
Lien : http://www.sophiesonge.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : années 60Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LNHI-44259

Qui chantait ceci en 1977? On a tous dans le coeur une petite fille oubliée Une jupe plissée, queue de cheval, à la sortie du lycée On a tous dans le cœur un morceau de ferraille usé Un vieux scooter de rêve pour faire le cirque dans le quartier Et la petite fille chantait (et la petite fille chantait) Et la petite fille chantait (et la petite fille chantait) Un truc qui me colle encore au cœur et au corps Everybody's doing a brand-new dance now Come on babe do the locomotion I know you gonna like it if you give it a chance now Come on babe do the locomotion

Alain Souchon
Laurent Voulzy
Eddie Mitchell

12 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , années 60 , enterrement , animauxCréer un quiz sur ce livre