AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Geneviève Imbot-Bichet (Traducteur)
EAN : 9782080669100
239 pages
Éditeur : Flammarion (16/11/1993)
3.76/5   23 notes
Résumé :
Dans la Chine des années 20, Xiao Shitou et Xiao Douzi sont deux jeunes enfants abandonnés par leur mères respectives au maître Guan, qui forme rudement les petits garçons à l'opéra de Pékin. Shitou et Douzi deviendront de grands amis et se révéleront être les meilleurs élèves du maître Guan. Très tôt, ils interpréteront la pièce Adieu ma concubine, qui met en scène un grand seigneur (Shitou) et sa favorite (Douzi). Pour Douzi, ce rôle ira au-delà de sa vie théâtral... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
franceflamboyant
  19 février 2021
Il y a bien longtemps, comme beaucoup, j'ai vu le film de Chen Kaige où Leslie Cheung et Gong li étaient magnifiques. Je viens de tomber sur le livre qui a inspiré le film et l'ai lu. Deux orphelins se rencontrent très jeunes alors qu'ils apprennent la tradition du théâtre chinois auprès d'un maître violent. Plus tard, l'un et l'autre deviennent de grands interprètes de l'opéra chinois. L'Histoire n'épargne ni leurs carrières ni leur vie privée...Cinquante ans d'histoire de la Chine défilent ainsi. Un monde ancien disparaît avec les guerres, l'insurrection nationaliste, le communisme dans une phase très sanguinaire puis plus "calme". Amis, antagonistes, jamais amants, les deux héros subissent tour à tour les assauts et les avanies de l'amour, de la renommée, du reniement de soi-même et des autres et au final de l'acceptation de sa propre vie dans ce qu'elle a eu d'incompréhensible.
Beau livre, vraiment.
Rien d'étonnant à ce qu'un cinéaste se soit arrêté à un tel roman...
Commenter  J’apprécie          20
FanActuel
  11 avril 2016
Le roman Adieu Ma Concubine est à l'origine du film de Chen Kaige, qui a obtenu la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1993. Il suit l'itinéraire de deux hommes, de l'enfance à la vieillesse : abandonnés dans une école de l'Opéra de Pékin, ils deviennent des stars de cet art. L'un, Dieyi, est forcé à jouer les rôles de femmes, et ne connaissant pas grand-chose d'autre du monde, finit par
confondre son existence avec celle de la concubine Yu, son rôle favori. Il nourrit un amour plus que fraternel pour son comparse Xiaolou, abonné aux rôles de roi et de héros, alors que celui-ci épouse une ex-prostituée. Ensemble ou parfois séparés, ils traversent l'histoire très chaotique de la Chine de 1924 à 1977.
Le roman est très proche de l'histoire du film, tout en fournissant un peu plus de données de contexte sur les repères temporels : invasion de la Chine par le Japon, fin de la guerre, Gardes Rouges etc... Même si ça devient assez confus vers la fin, car les régimes se succèdent et chacun bouscule encore plus la vie des protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReader
  30 juin 2020
Chronique de Diana :
J'ai vu le film il y a longtemps et j'avais adoré, mais je suis toujours curieuse d'avoir le texte, de pouvoir comparer une même oeuvre, sous un axe artistique différent.
C'est un historique et deux histoires d'amour que l'on peut suivre. Une sans issue, car impossible à cette époque et l'autre dramatique. Alors attention aux âmes sensibles, car on termine le coeur gros malgré la beauté des mots et des sentiments.
Ce roman est l'occasion de voir la Chine évoluer entre le début et la fin du XX ième siècle. La Chine impérialiste avec les Seigneurs de la guerre, puis la République de Chine, la guerre contre le Japon, et pour finir la partie nationaliste et le partie communiste avec Mao.
Cette chronologie est particulièrement importante dans l'évolution des moeurs, nos protagonistes étant des artistes à la base, des acteurs de théâtre. Leur vie va devoir s'adapter radicalement et leur statut va considérablement se détériorer.
C'est une histoire d'amitié entre enfants qui vont se serrer les coudes pour survivre dans une Chine en plein mouvement. Une histoire d'amour impossible et bouleversante, où chacun perdra un peu de soi pour aider l'autre. Et une histoire d'amour qui sera saccagée sur l'autel du pouvoir populaire.
Cette lecture est telle une poésie, c'est beau et mélancolique ; à la fois plein d'espoir et de désillusions. On se prend d'affection pour ces personnages au parcours atypique qui auraient surement pu vivre mieux leurs amours à notre époque. Et encore que, la Chine n'étant pas la plus fervente partisane des libertés et des droits de l'homme.
C'est aussi un roman qui fait réfléchir à notre évolution très succincte par rapport à ses années, mais aussi au parcours qui semble définir une vie sans possibilité de la changer par la suite.
Une merveilleuse lecture. A lire absolument autant pour la plume que l'intrigue. C'est pour moi un classique.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ladybug
  24 février 2012
On suit les enfants dans leur apprentissage du théâtre qui impose une discipline très dure. Ils en seront récompensés par le sens que cette passion va donner à leur vie. C'est un beau roman qui expriment des sentiments très forts, une histoire d'amitié ambiguë où l'on ressent la frustration qu'engendre le désaccord des sentiments et les actes honteux mais finalement humains qui en découlent. C'est aussi le roman d'un homme qui veut rester aveugle au contexte politique mais qui n'y échappera pas... Bouleversant !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
terrystadterrystad   05 novembre 2020
La terreur accentuait et stimulait leur passion. (...) Seul l'amour, la fusion intime de 2 êtres, leur donnait la force de lutter contre les lendemains incertains qui les attendaient. (...) Le plaisir parvint à leur faire oublier leur désespoir et leur crainte et à les faire échapper, ne fût-ce qu'un instant, à la dure réalité des événements.
Commenter  J’apprécie          00
terrystadterrystad   05 novembre 2020
On appelle le rat, le 8e seigneur gris, le hérisson, le 5e seigneur blanc, tous les serpents ou les vers, 7e seigneurs verts, la belette, le seigneur jaune et le renard, le roi des immortels.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Lilian Lee (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lilian Lee
Vidéo de Lilian Lee
Dans la catégorie : Littérature chinoiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature chinoise (201)
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Auteurs proches de Lilian Lee
Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre