AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205049879
Éditeur : Dargaud (03/03/2001)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 174 notes)
Résumé :
Sept ans plus tôt, le " Constantin Tsiolkowsky " transportait 3000 jeunes gens envoyés par la Terre pour coloniser Bételgeuse, mais il y a eu une catastrophe. Kim et son équipe (le lieutenant Hudson et deux rescapés du Tsolkowsky) ont été envoyés sur Bételgeuse pour tenter de retrouver des survivants. En effet, ils en trouvent. Parmi eux, un certain Tazio Menegaz et le colonel Logan, qui leur fournissent une explication : à leur arrivée, le groupe de préparation du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  30 avril 2015
Dans ce deuxième tome, nous retrouvons notre petite équipe qui va très vite atterrir sur la planète. Nous allons de découvert en découvert et c'est l'occasion de rencontrer les premiers colons, et découvrir comment les choses ont si mal évolués. Des manigances, des prises de pouvoirs, les choses s'annoncent finalement pas si facile que ça pour la jeune Kim qui va encore une fois devoir lutter pour protéger tous ceux qui l'entourent.
Avec ce tome on retrouve également la passion nudiste de l'auteur, car dès qu'il peut montrer les seins de ses personnages féminins, il y va. Bon, ce n'est vraiment pas gênant, c'est juste amusant de remarquer cette petite obsession surtout qu'elle ne sert à rien dans l'histoire.(Certains se plaignent de cela dans les Manga, je vous rassure c'est pareil dans la BD ou dans les comics, la preuve est sous nos yeux.)
Hormis cela, l'histoire est passionnante, ce deuxième volume se dévore et on ressort de cette lecture avec mille questions et une seule envie : lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Foxfire
  21 janvier 2019
Ce 2ème volet fait avancer l'intrigue de façon intéressante et développe des thèmes qui donnent envie de poursuivre la série malgré les gros défauts de l'oeuvre. Comme je le dis pour chaque tome, le dessin de Léo n'est pas du tout ma tasse de thé, je le trouve plat et figé. Je trouve également qu'il s'appesantit trop sur les historiettes sentimentales de ses personnages qui sont assez peu intéressantes. Mais malgré ces passages longuets, le scénario est tout de même très réussi. « Bételgeuse » est un divertissement avec du fond. Cette histoire de colonisation aborde différents sujets, du féminisme au spécisme.
Malgré un dessin raté que je ne cesse de regretter, cette série parvient encore une fois à m'accrocher grâce à la richesse de son propos et le dépaysement amené par l'imagination fertile de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          240
meygisan
  03 avril 2016
La charte de l'ONU sur la conquête spatiale oblige les colons à annuler un projet de colonisation s'il s'avère que la planète est habitée par des êtres intelligents.
Ce tome nous raconte comment Kim Keller va être confrontée à deux groupes en désaccord complet et radicalement opposés quant à la définition de l'intelligence. En effet ceux ci ont découvert des animaux potentiellement aussi intelligents que les êtres humains. Mais là où le désaccord persiste, porte sur l'expression de cette intelligence. Pour les uns, il est nécessaire de montrer des signes évidents d'intelligence comme construire des routes ,utiliser des véhicules ou des machines. Pour les autres l'intelligence se traduit par des comportements plus subtils.
Pendant ce temps là, la planète continue de nous livrer ces animaux étranges et ces phénomènes déconcertants. C'est l'occasion pour Léo de nous abreuver de son imagination débordante.
Le personnage de Kim évolue dans ce tome, et plus globalement dans ce cycle, car elle réalise l'importance de son opinion quant à la colonisation ou non de Bételgeuse. Son point de vue en tant que responsable de la mission de renseignement pourra faire pencher la balance en faveur des uns ou des autres. Ainsi elle se rend compte de la position essentielle qu'elle occupe au sein de toute cette gigantesque entreprise de colonisation. Mais elle se sent beaucoup trop jeune et inexpérimentée pour porter le poids de ces responsabilités là.
C'est là l'aspect principal que j'aime beaucoup dans les bd de Léo. Il s'attache avant tout aux sentiments de ces personnages, en les plaçant dans des situations invraisemblables, ce qui lui permet d'explorer leurs personnalités. Et il le fait très bien et avec beaucoup de justesse. Car même s'ils évoluent dans des mondes hors normes, on s'attache très vite à ces personnages et c'est pour moi le signe que Léo écrit juste. Ces histoires nous touchent car elles nous concernent tous.
Au delà de tout l'aspect science fictionnel de cette oeuvre, Léo nous plonge au coeur de l'humanité même, avec ses contradictions, ses excès, ses extrêmes, ses revirements, sa fragilité et sa capacité de survie....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Oliphant
  08 janvier 2018
La petite équipe atterrit sur Beltegueuse dans le but de rétablir la communication avec les colons. Sur place, c'est très tendu, deux groupes sont diamétralement opposés, tant sur leurs idées que dans leurs actes. Peu à peu, nous découvrons aussi une espèce qui semble particulièrement développée et mystérieuse, les iums...
Beltegueuse est une planète intéressante, les dessins retranscrivent des déserts peu attrayants et des vallées vertigineuses riche en rivière, forêts et plantes en tout genre.
Commenter  J’apprécie          120
Eroblin
  25 juin 2017
Le premier tome permettait de à Léo d'installer son univers et sa nouvelle intrigue. Dans le deuxième, l'action commence. Et elle commence fort car, à peine après avoir sauvé Hector et Inge, le colonel Wong est tué par une affreuse bestiole ressemblant à une sauterelle mais en plus féroce alors qu'ils viennent d'atterrir sur Bételgeuse. Dès qu'ils sont remis de leurs émotions, ils partent à la recherche de survivants et ils en trouvent. Parmi eux, un certain Tazio Menegaz et le colonel Logan, qui leur fournissent une explication : à leur arrivée, le groupe de préparation du débarquement, composé de 55 personnes, a visité la planète, et tout s'est bien passé jusqu'à l'apparition des Iums - de jolies bestioles apparemment très intelligentes. Et c'est là que les avis ont divergé : d'après eux, les Iums étaient simplement des animaux intelligents. Pour les autres (dont Leilah Nakad, commandant du vaisseau), ils étaient dotés d'une intelligence comparable à l'intelligence humaine. Ce qui pourrait mettre un terme à l'idée de colonisation. Par ailleurs, Logan accuse Leilah d'avoir créé le virus provoquant la mise hors service du Tsiolkowsky et la mort d'environ 3000 personnes. Kim ne sait pas quoi penser par contre, elle sait qu'elle déteste Tazio, son colonel et leur manière de voir les choses. (Ils ont instauré un système de survie draconien : les femmes sont chargées de la reproduction au rythme d'un bébé par an, tandis que les hommes s'occupent des tâches " nobles ".) Mais ça ne suffit pas. Elle a besoin de mieux connaître ces fameux Iums. Et elle décide d'aller à leur rencontre. La suite de cette bande dessinée tient toutes ses promesses. On retrouve les idéaux démocratiques de Léo : encore une fois il dénonce la tentation totalitaire d'hommes dès lors qu'ils se trouvent dans des situations de crise. le rôle dévolu aux femmes sur Bételgeuse fait grincer des dents, celles de Kim (et les miennes par la même occasion !) puisqu'elles sont réduites à n'être que des ventres, aux bons plaisirs des hommes. Notre Kim va avoir du pain sur la planche pour se faire entendre de ces machos sur pattes. Enfin un ouvrage de Léo n'existerait pas sans la peinture de la nature, encore une fois somptueuse et celle d'un bestiaire original avec des animaux terrifiants et d'autres très beaux. Mes préférés restant les Iums.
18/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   15 décembre 2013
J'ai vécu une situation semblable sur Aldébaran et ça m'a traumatisé, Steve. Je n'y peux rien ! Je trouve que les hommes ont trop tendance à s'octroyer le droit de décider ce qui est bon pour les femmes ! Une petite crise et hop ! Les hommes décident que les femmes se transformeront en animaux de ferme, bonnes à procréer, pendant qu'eux se chargeront de commander, de chasser, d'explorer, de bâtir, de créer, de tout, quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
EveToulouseEveToulouse   01 février 2014
Kim Keller (l'héroïne) - C'est vrai qu'il y a certains aspects qui... qui me gênent. Surtout en ce qui concerne le rôle des femmes. Par exemple, cela me gêne que ce soit une femme qui nous serve le repas. pourquoi toujours destiner aux femmes les tâches les plus inintéressantes?
Le colonel Donovan (un très méchant) - Vous oubliez les contraintes biologiques, mademoiselle. dans une société avec un grand développement technologique, la femme peut être l'égale de l'homme... mais dans une société plus primitive, comme c'est le cas de la nôtre ici, en tant que survivants isolés dans un milieu hostile, les différences biologiques entre la femme et l'homme reprennent toute leur importance.
Tasio Menegaz (un méchant) - La répartition des rôles se fait alors tout naturellement. La femme, plus fragile et diminuée par les contraintes de la procréation, se chargera des tâches domestiques et de la garde des enfants, pendant que les hommes, plus forts physiquement et plus libres, s'occuperont de la chasse, des constructions et de la défense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
garrytopper9garrytopper9   30 avril 2015
Vous me nommez chef et le premier ordre que je donne est déjà contesté! à quoi ça sert un chef si personne lui obéit ?
Commenter  J’apprécie          240
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   27 novembre 2013
-vous me nommez chef et le premier ordre que je donne est deja contesté! à quoi ça sert un chef si personne lui obéit?
-lieutenant, vous êtes exaspérant! je vous reprends mes prérogatives de chef!
Commenter  J’apprécie          50
pgouiffespgouiffes   08 décembre 2016
Souvent ici sur Bételgeuse, les animaux n'ont pas l'air de ce qu'ils sont en réalité.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Léo (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Léo
Episode de Nexus VI sur Les Mondes d'Aldebaran
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez-vous Leo ?

Luiz Eduardo de Oliviera, plus connu sous le nom de Leo, est

péruvien
brésilien
américain

14 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : LéoCréer un quiz sur ce livre
.. ..