AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2923975634
Éditeur : Les éditions Héliotrope (20/04/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Coin Papineau et Saint-Zotique. Luc Touchette est assassiné dans la ruelle derrière sa garderie, qui se trouve dans le même immeuble que le Salon Spa Afrodite. Y a-tu juste une autre place que Montréal où ça se peut de mettre une garderie à côté d'un salon de massage érotique ? s'indigne Mélissa Picard, éducatrice en deuil de son patron, devant le sergent-détective Sylvain Paquet qui ne sait trop quoi répondre, ÉROTIQUE ! hurle l'éducatrice, c'est quoi le lien avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MichelRoberge
  30 avril 2018
Résumé : Rosemont – La Petite-Patrie, coin Papineau et Saint-Zotique.
Luc Touchette est assassiné dans la ruelle derrière sa garderie, qui se trouve dans le même immeuble que le Salon Spa Afrodite. Y a-tu juste une autre place que Montréal où ça se peut de mettre une garderie à côté d'un salon de massage érotique ? s'indigne Mélissa Picard, éducatrice en deuil de son patron, devant le sergent-détective Sylvain Paquet qui ne sait trop quoi répondre, ÉROTIQUE ! hurle l'éducatrice, c'est quoi le lien avec une garderie, hein ? pis après c'est le bordel pis vous vous demandez pourquoi!
Gil Papillon, le héros, fréquente la rôtisserie Excellence Poulet, à un jet de pierre de la garderie. Il n'a rien à voir dans cette histoire, mais il est curieux et, depuis son retour forcé du Portugal, s'ennuie. C'est comme ça qu'il finira par s'en mêler.
Commentaires : J'avais beaucoup aimé Cinéma royal publié par Patrice Lessard en 2017. Là, je me suis régalé, c'est le cas de le dire, avec cette réédition d'Excellence Poulet dans une nouvelle collection de poche à prix abordable par les éditions Héliotrope. Un petit roman que j'ai dévoré en 3 jours sur le bord d'une piscine d'un hôtel de Varadero, quelques Cuba libre désaltérants d'une main et un polar original de l'autre. Une enquête menée par un personnage haut en couleur mêlé bien malgré lui à une sordide affaire de meurtre. Une histoire hilarante campée entre une garderie, une rôtisserie et un salon de massage érotique.
Un polar dans lequel la police, du moins un de ses membres les plus tordus, ne joue pas un rôle classique. Avec une brochette de personnages secondaires, pas si secondaires que ça, d'ailleurs, tous aussi truculents les uns que les autres du milieu interlope (propriétaire de pawnshop, motards, prostituées…) sans oublier un certain journaliste qui évolue des deux côtés de la ligne. Et, comme il est question d'une garderie, le Parti libéral du Québec et son illustre ministre Tony Tomassi! Je n'en dis pas plus afin de ne pas révéler le pot aux roses… ou au poulet portugais.
Je me suis bidonné de chapitre en chapitre avec parfois le fou rire à la lecture de certains dialogues à la fois savoureux et souvent d'une absurdité déconcertante. Patrice Lessard y excelle. Une intrigue captivante et bien ficelée : mais qui a bien pu tuer le propriétaire de cette garderie et l'abandonner dans un amoncellement de déchets de cuisine? Vous le découvrirez en courant vous procurer le 5e opus ludique de Patrice Lessard.
Ce que j'ai aimé : L'originalité de l'histoire, les niveaux de langue des différents personnages, la qualité des dialogues, l'humour caustique de l'auteur.
Ce que j'ai moins aimé : -
Lien : https://avisdelecturepolarsr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rennath
  19 septembre 2018
Un polar avec énormément d'expressions québécoises, c'est à la fois amusant et pas toujours facile. D'autant plus que le style est dur à suivre. Il y a beaucoup de dialogues mais rien pour séparer les interlocuteurs, ce qui rend la lecture du livre assez difficile. Sinon l'histoire n'est pas trop intéressante (on connaît le coupable très rapidement) mais tout est dans le style et dans l'humour ...
Commenter  J’apprécie          10
zazoolaro
  29 juillet 2016
Il y a toujours du positif: c'est écrit en pur québécois, l'histoire est intéressante. Négatif à mon humble avis: des dialogues tout en paragraphe sans tirets, ca m'énerve! et connaître le meurtrier au 3/4 du livre, ca m'énerve encore plus. C'est peut-être moi qui est trop conventionelle...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   10 juin 2016
Tu fais ton enquête ? demanda-t-elle, Oui, c’est ça, j’aurais besoin de ton aide, Là, je suis un peu occupée pis c’est vraiment le bordel chez nous, Oui oui, je comprends, il ne put s’empêcher d’être déçu, imagina qu’elle n’était pas seule, avec un homme, peut-être, Je peux-tu quand même te parler deux minutes ? reprit-il, et elle, Oui, pas de problème, Bon, OK, euh je voulais savoir, Pilon, Éric Pilon ? s’assura Mélissa, le père de Julos ? Oui, c’est ça, confirma Gil, le père de Julos, sais-tu où il se tient ? Chez Dupuis, répondit Mélissa, Dupuis ? fit Gil, La taverne Dupuis, précisa-t-elle, sur Bélanger, entre De Lorimier pis Des Érables, c’est là qu’il se tient, Pis tu sais ça comment ? demanda-t-il un peu jaloux à cause de cet homme qu’il venait d’inventer chez Mélissa, C’est toi qui me l’as demandé ! s’exclama-t-elle, Oui mais comment tu le sais ? demanda-t-il encore, Ben si tu me l’as demandé ça devait être parce que tu savais que je le savais ! C’est pas ça que je te demande, insista Gil, je te demande comment ça se fait que tu le sais ! Je le sais ! s’emporta Mélissa, mais toi comment tu savais que je le savais ? OK laisse faire, dit Gil, Ben là ! fit Mélissa en raccrochant. Quelle hostie de discussion sans queue ni tête, pensa-t-il. Ils n’étaient pourtant pas en couple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AnekdotaAnekdota   27 octobre 2019
La stratégie des libéraux, c'est que plus ils font affaire avec l'entreprise privée, reprit Phil, plus ils ont de pots de graisse où se mettre la patte, c'est pour ça que le Gouvernement Charest a mis en place les fameux partenariats public-privé, ça fait que les libéraux favorisent toujours le privé même quand ça coûte plus cher, pour garantir un retour sur l'investissement, ce qui est pas mal plus compliqué au public. C'est vraiment des cochons!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15384 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre