AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756095516
Éditeur : Delcourt (19/04/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Perséphone est une jeune fille ordinaire… et c’est bien son problème : fille adoptive de la célèbre magicienne Déméter, elle peine à trouver sa place aux côtés d’une mère qui en prend un peu trop. Poussée par des cauchemars récurrents et une légitime curiosité, elle décide de découvrir la vérité sur des origines qu’on tente de lui cacher. Une décision qui va l'emmener jusqu’aux Enfers, dans une aventure épique dont les enjeux dépassent de loin sa quête personnelle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
alouett
  26 avril 2017
Sur la planète de Perséphone, deux civilisations ont échoué à cohabiter. La République d'Eleusis, également appelée « le monde de la surface », est un territoire pacifié où quatre peuples vivent en harmonie avec les ressources que la terre fertile leur apporte. Dans ce monde, vivent des mages dotés de pouvoirs magiques. Ils transmettent leurs dons de façon héréditaire à leurs enfants. Les mages ne sont plus qu'une poignée. Sous la terre, « le monde souterrain », également appelé « Les Enfers ». C'est un royaume qui fut gouverné par Hadès, un roi généreux qui finit par perdre la tête, devenir despotique. Il entraîna son armée dans une guerre sans merci contre le monde de la surface. Hadès mourut lors du conflit et son fils Rhadamante lui succéda. Depuis quinze ans, il n'est plus possible d'aller et de venir d'un monde à l'autre. Après la guerre, les mages ont scellé la porte qui reliait les deux mondes. le monde de la surface continue à prospérer tandis que le monde souterrain agonise, tirant ses ressources de bric et de broc car la terre stérile ne leur permet de développer aucune forme d'agriculture.
Perséphone est une adolescente ordinaire. Excepté en Botanique, matière dans laquelle elle excelle, elle est loin de briller à l'école. Fille adoptive de la célèbre sorcière Déméter, elle déplore de ne pas avoir de sang de mage, elle n'a donc aucuns pouvoirs. Un secret qui est parfois lourd à porter. L'année scolaire touche à sa fin et Perséphone va bien effectuer le voyage de fin d'année avec sa classe. Et si Perséphone n'est pas inquiétée par les alertes et le couvre-feu mis en place depuis qu'un soldat des enfers a été aperçu en ville en revanche, elle se questionne quant au sens à donner aux violents cauchemars qu'elle fait chaque nuit. Dans ces visions oniriques, elle s'appelle Coré et voit une cité inconnue dans laquelle se déroulent des combats magiques d'une grande violence. Lorsque vient le jour du départ de sa classe, Perséphone est excitée. Elle attendait tant ce séjour et se réjouissait de passer quelques jours avec ses deux meilleures amies. Mais le train qui devait les conduire à bon port est intercepté par le soldat des enfers qui semait la terreur en ville. Il kidnappe Perséphone, franchit avec elle la porte des enfers et l'oblige à manger le « Fruit des damnés », frappant ainsi la jeune fille d'une terrible malédiction.
Mais ce n'est là que le début de l'aventure…
Sincèrement, ce n'est pas simple de résumer cet album et j'espère avoir perdu un minimum de monde en route ! Maintenant que j'ai reposé rapidement quelques bases de la mythologie grecque et que je vous ai présenté le point de départ de cette épopée, on va pouvoir parler un peu de l'album. « Perséphone » est le cinquième album de Loïc Locatelli-Kournwsky. Il compte à son actif un roman graphique qui traite du suicide (« Canis Majoris » publié en 2013 chez Vide Cocagne), deux albums co-réalisés avec Maximilien le Roy et un premier album jeunesse revisitant le mythe de Pocahontas. Il signe également avec le pseudo de Renart (sous ce nom de plume, il a trois one-shot et plusieurs séries à son actif).
Le scénario est dense et le défi d'adapter le mythe de Perséphone était risqué. Pourtant, l'auteur parvient à la fois à rester fidèle aux figures de la mythologie grecques tout en proposant un univers qui réinvente totalement les codes de ces légendes anciennes pour en faire un récit entraînant. Il y a des passerelles entre les deux univers qui gardent de précieuses notions comme la présence de la botanique qui rappelle le fait que Perséphone est une nymphe de la terre et sensible à la nature ou comme le fait qu'elle soit Coré dans ses cauchemars. le personnage de Déméter est dépoussiéré ; il reste une figure maternelle symbolique forte, il reste aussi ses pouvoirs surnaturels mais elle perd en revanche sa position de souveraine des Enfers. le personnage de Cyané – meilleure amie de Perséphone dans l'album – est présent au moment du rapt de l'adolescente et tente d'aider cette dernière… une aide qu'elle avait déjà tenté de lui apporter dans les textes fondateurs de la mythologie grecque.
... : lire l'article complet sur le site : https://chezmo.wordpress.com/2017/04/24/persephone-locatelli-kournwsky/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les_deux_artistes_
  09 juin 2019
Beaucoup de libertés ont été prises à propos du mythe de Perséphone dans cette bande dessinée. Mais ce n'est pas plus mal.
On retrouve tout de même la base du mythe, Perséphone se retrouve bloquée en l'enfer après avoir mangé le fruit maudit. Cependant, cette Perséphone n'est pas la femme d'Hadès, mais une jeune fille tout ce qui a de plus normal qui va se retrouver entraîner dans une guerre d'une autre époque. Une époque où le monde de la surface et le monde d'en bas était en guerre. Les mages, des personnes de la surface dotées de pouvoirs magiques, ont combattu Hadès devenu surpuissant. Suite à cette guerre, les portes des enfers ont été scellées. Depuis ce jour, les habitants des enfers meurent peu à peu de faim, car sur cette terre aride rien ne pousse excepté le fruit défendu.
Mais revenons à Perséphone, elle n'est pas dotée de pouvoir magique contrairement à sa mère, une mage très puissante qui se trouve se nommer Déméter comme la mère de Perséphone dans la mythologie. Déméter est la déesse de l'agriculture et des moissons. Cependant, dans notre histoire, c'est Perséphone qui est plutôt du genre main verte. Notre jeune Perséphone se retrouve donc bloquée au enfer et l'objectif est là encore de s'en échapper, mais avant ça elle va découvrir le mystère qui entoure ses origines.
Donc si, à première vue, la bande dessinée est très librement adaptée du mythe de Perséphone, elle en reprend quand même certains épisodes comme l'enlèvement de la jeune fille amenée aux Enfers, ou bien le fait qu'elle mange un fruit maudit qui la lie à jamais à ce royaume. de même, Déméter apparaît toujours comme une mère protectrice, prête à tout pour retrouver sa fille. le trio Déméter, Hadès et Perséphone est conservé. le fait qu'Hadès épouse une princesse du monde de la surface ou bien la passion pour la botanique de Perséphone, agissent comme des rappels du mythe antique. Mais d'autres mythes antiques sont évoqués, le Tartarus dans lequel sont enfermés les sous la protection de Campé, ou bien Rhadamante, le gouverneur des Enfers, prénommé d'après un héros crétois mythique, appelé aux Enfers pour juger les morts. Certains noms font référence à d'autres mythologies anciennes. C'est le cas du conseiller de Rhadamante, Azrael qui tient son nom de l'ange de la mort apparaissant dans certaines traditions hébraïques et musulmanes par exemple. Si vous voulez un peu plus d'information, je vous conseille de suivre ce lien dont la dernière partie de ma chronique s'inspire grandement https://reainfo.hypotheses.org/10183
Si vous aimez la mythologie de vous recommande cette bande dessinée, pour ma part, c'est une belle découverte.
Lien : https://lesdeuxartistes.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
agnesrobert
  09 septembre 2017
Un bilan en demi-teinte pour cette BD librement inspirée du mythe de Perséphone. le récit est plein de rebondissements, les principaux personnages attachants, mais le graphisme ne m'a pas vraiment enthousiasmé, je le trouve assez "plat".
Commenter  J’apprécie          40
Bdziles97
  06 mai 2017
(SC971) Je suppose qu'adapter le mythe de Perséphone en BD devait relever du défi. Au final, je trouve le tout un peu long et confus, mais je pense néanmoins que l'album plaira à nos jeunes lecteurs, notamment le graphisme qui emprunte un peu les codes du manga. Donc oui pourquoi pas pour le Prix Collège
(MAD971) J'ai pris plaisir à découvrir cette BD et je pense que cette aventure plaira à nos élèves.
Commenter  J’apprécie          22
Mathsy
  13 février 2018
Dessin imprécis qui donne une pâte particulière à cette BD.
Découpage des planches dynamiques (m'a donné l'impression de voir un dessin animé).
Prend bien le temps de planter ses personnages, on s'y attache; les enjeux se tiennent.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
BoDoi   05 mai 2017
Le résultat est mitigé, car s’il on pénètre facilement dans cet univers et que l’on s’y sent bien, le rendu visuel est assez frustrant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   02 mai 2017
Une revisite du mythe grec de Perspéhone et Déméter réussie.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   25 avril 2017
Belle surprise dans son traitement graphique et scénaristique, Perséphone offre un vrai bon moment de lecture et met en lumière le talent d'auteur à l'univers envoûtant.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
okkaokka   06 janvier 2019
p.70-1.
J'ai été naïve. Je m'insurgeais contre les atrocités des soldats infernaux et je m'aperçois avec effroi et tristesse que les pires sauvageries naissent parfois dans notre camp. Tout n'est que ruine sur notre passage, et des gens qui courent, perdus, démunis, délogés. Il y a des jours où je suis assignée aux soins des blessés, soldats d'Éleusis ou civils des Enfers. Ces jours-là sont les pires. J'imaginais avoir été affectée ici pour venir en aide à ces gens en souffrance... mais pour eux je ne suis qu'une meurtrière de plus amenée dans les bagages d'Éleusis. Et j'ai peur qu'ils n'aient raison. Il faut mettre un terme à cette guerre très vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   06 janvier 2019
p.77.
- Mais comment ils ont pu être aussi stupides pour croire ça ! Ils ne se rendaient pas compte qu'ils allaient massacrer des innocents ? À leur place j'aurais... J'aurais...
- Tu aurais fait quoi ? Ils crevaient la faim, ces gens-là ! Ils voyaient leurs enfants grandir dans la misère, dans ces ruines stériles desquelles nous sommes toujours prisonniers ! Et la faute à qui ? Qui se prélasse tranquillement dans vos beaux quartiers, mange à sa faim et écrit ensuite ces discours pleins d'orgueil qui ont tant de succès chez vous ? Le camp des vainqueurs s'arrange toujours pour se donner le beau rôle, n'est-ce pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maiasb_maiasb_   12 août 2017
Quand elle me regarde... qu'elle me sourit... elle effacé de son visage rond la douleur de mes plaies...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Loïc Locatelli Kournwsky (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loïc Locatelli Kournwsky
Prix de la BD historique 2015 : les nominés (8/9) Pierre Serna, professeur à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), spécialiste d’histoire moderne, et membre du jury du Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique, présente l'album Vaincus mais vivants de Loïc Locatelli et Maximilien Le Roy au Lombard, un des 9 albums nominés pour le Prix 2015. (Tendez l'oreille. Toutes nos excuses pour la mauvaise qualité sonore)
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3497 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre