AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302053850
Éditeur : Soleil (12/10/2016)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 74 notes)
Résumé :
Épiphanie Frayeur est une petite fille qui grandit en même temps mais moins vite que sa peur. Ses cheveux sont constamment dressés sur sa tête. Elle a peur de tout, tout le temps. Cette peur est une énorme masse noire qui prend différentes formes la suit partout, attachée à ses pieds comme son ombre.
- Aaahhh !!! Vous m'avez fait peur ! Qu'est-ce que c'est que ça ? - Ma peur justement. - On dirait votre ombre. - Oui, j'ai peur de mon ombre.
À l'orée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Cyelle
  02 mars 2017
L'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur, un conte initiatique original et extravagant.
Epiphanie est une enfant de 8 ans et demi. Elle a peur de son ombre. Une de ces peurs qui vous fait hérisser les cheveux sur la tête. Gênée et étouffée par sa peur, elle part à la recherche d'une aide. Au cours de sa quête initiatique elle rencontrera de nombreux personnages extravagants qui tenteront de l'aider à grandir.
Les premières pages sont déconcertantes et nous amènent progressivement dans un univers étrange, fantasque et tortueux. L'illustration est fantastique. le dessin est rond et coloré. Ainsi, malgré un récit torturé, l'ambiance est certes décalée mais pas oppressante. Chacun des personnages rencontrés sont extravagants, à l'image de leur rôle et de leur propos.
L'histoire tend à se déliter au 3/4 du récit et perd de sa force écrite. Finalement, pour se terminer sur une fin touchante.
Le texte est fort et les jeux de mots et d'esprit sont nombreux. Attendez-vous à devoir parfois clarifier quelques propos ou passages auprès d'un jeune public.
Pour les plus grands, ces jeux de langages sont exquis et nous plongent dans les méandres d'une psyché tourmentée et en questionnement.
Un très bel album, un conte initiatique original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FungiLumini
  29 octobre 2016
La collection Métamorphose a encore frappé avec sa nouvelle sortie BD : une magnifique couverture – avec des effets brillants à certains endroits – qui accompagne un très beau livre-objet ! Je ne connaissais pas encore l'illustrateur – Clément Lefèvre – mais ce fut un réel plaisir de découvrir son univers étrange et fabuleux.
Le thème principal de cet ouvrage est la peur et comment l'affronter. Épiphanie est une enfant de 8 ans avec une peur assez incommodante : elle a peur de son ombre ! C'est plutôt gênant, puisque celle-ci la suit partout. Elle part à la recherche du docteur Psyche qui pourra, à ce qu'elle a entendu dire, l'aider à se débarrasser de sa peur. Son voyage est long. Elle croise sur sa route de nombreux personnages qui ont d'autres problèmes et qui l'aideront à appréhender sa frayeur.
L'univers proposé par l'illustrateur est incroyable, totalement décalé ! On nous parle de peur et de frayeur, mais tout est coloré et mignon. Même l'ombre d'Épiphanie se transforme au gré de ses envies en des formes plus chous les unes que les autres. L'apothéose du mignon vient au moment où la jeune fille croise le cirque : tous les personnages sont tout petits et adorables. Un concentré de cuteness !
Le personnage de l'Ombre d'Épiphanie est fascinant. Il peut prendre des formes et des tailles multiples. Il est parfois adorable, parfois intriguant et souvent assez encombrant. Cette ombre n'est cependant jamais effrayante ou oppressante : ce livre convient aussi bien aux adultes qu'aux enfants ! Les références à d'autres oeuvres littéraires sont multiples : je citerai le magicien d'Oz, Alice au pays des merveilles, Don Quichotte ou encore l'univers magique du cirque.
La fin est super touchante et conclut bien cette jolie histoire. Deux bonus sont présentés à la fin du livre : un petit précis de psychiatrie concernant les phobies étranges, ainsi qu'un jeu type du jeu de l'oie qui se déplie !
Un magnifique album à l'univers décalé, tout en couleurs et en originalité. Des dessins ultra-mignons, plein de belles références et une histoire tout aussi adorable ! Je recommande fortement cette BD coup de coeur !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mladoria
  17 novembre 2018
C'est l'histoire d'Épiphanie Frayeur, 8 ans et demi, qui a peur de son ombre. Elle cherche un remède à cette peur qui la suit comme son ombre (d'ailleurs c'est son ombre) et s'en va voir le Docteur Psyche, rencontre un guide flottant et un cirque itinérant.
Un titre accrocheur, des graphismes colorés et doux, une histoire de quête de soi d'une petite fille qui apprend à comprendre sa peur. Très jolie métaphore de la peur que ce polymorphe un peu morfal. Les jeux de mots sont nombreux et tout à fait goûteux pour tout amoureux de la langue française. Un BD aux nombreux niveaux de lecture appréciable par des lecteurs de tout âge.
Commenter  J’apprécie          90
Oliphant
  15 mars 2018
Epiphanie Frayeur c'est avant tout la promesse de passer un doux moment avec de très beaux dessins aux couleurs chatoyantes qui donnent du mouvement aux paysages. C'est beau et relaxant. L'histoire est plutôt onirique. Epiphanie vit dans un monde à part du nôtre et est poursuivi par sa peur, ici une ombre disproportionnée et qui prend vie et de l'ampleur quand Epiphanie s'effraie. Elle essaie en vain de se faire aider par des personnages originaux qu'elle rencontre au fil de l'histoire…
C'est une belle parenthèse, il faut rentrer dans l'histoire pour adhérer à la fantaisie des personnages. Chacun peut s'y retrouver tout de même, on a tous des peurs inexpliquées qui prennent le dessus et qui semblent pourtant dérisoire parfois… Une belle bande dessinée dont j'ai surtout apprécié les dessins.
Commenter  J’apprécie          70
alouett
  21 novembre 2016
Épiphanie a 8 ans ½ et elle a peur de son ombre. Par je ne sais quel miracle, cette fillette se retrouve toute seule dans une forêt surprenante, peuplée d'êtres aussi mystérieux que bienveillants. Epiphanie se lance dans une quête : celle de parvenir à trouver le moyen de se débarrasser de sa peur qui la hante depuis toujours.
« Garance », « Coeur de pierre », « Aliénor Mandragore »… les scénarios de Séverine Gauthier m'ont déjà emportés plusieurs fois. Mes enfants aussi ont succombé à ses histoires. Ces dernières les captivent, les font rire, les émeuvent. Des livres qui ne laissent pas indifférents, qui apportent cette satisfaction rare d'avoir vécu un moment de lecture qui laissera une trace. Des livres vers lesquels on revient, que l'on relit et à chaque nouvelle découverte, on savoure… encore et encore.
Séverine Gauthier propose une réflexion sur un sujet qui touche de nombreuses personnages, adultes et enfants confondus : la peur viscérale que l'on nourrît vis-à-vis de quelque chose et dont, souvent, on en ignore la cause réelle. Ce genre de peur qui nous grignote, insidieusement, et finit par envahir totalement l'esprit. La peur qui grandit et devient phobie. La phobie qui fige, qui empêche de vivre les choses, qui frustre, qui paralyse…
La scénariste installe facilement la fillette au coeur de cette fable contemporaine. Les illustrations de Clément Lefèvre campent pourtant l'histoire au beau milieu d'une forêt généreuse, où les hautes cimes se substituent à l'architecture austère des villes. L'ambiance graphique donne vie à ce décor apaisant… en apparence, car Epiphanie est terrorisée. Tout est contraste mais on se sent bien dans ce dédale de sentiers forestiers. On mesure à chaque page toute l'ambiguïté de la phobie d'Epiphanie. Les auteurs jouent avec l'électricité créée par cette rencontre entre la tension intérieure de l'enfant et les vertus apaisantes de la nature. En parallèle, l'héroïne joue elle aussi de ses ambivalences ; elle cherche à la fois à se débarrasser de ce qui la gêne mais elle y est si habituée… qu'elle s'est finalement attachée à cette ombre encombrante. Sa peur fait partie d'elle, de sa personnalité. On perçoit une autre peur sournoise qui la fait hésiter, un doute immense : qui sera-t-elle lorsqu'elle sera « guérie » ?
Par ailleurs, chaque étape de cette épopée nous permet de rencontrer de nouveaux personnages ; certains ont dépassé leurs peurs, d'autres les ont laissé prendre de l'ampleur. L'héroïne, en toute innocence, va leur permettre de témoigner voire de se confier quant à ces peurs inavouées… honteuses. Difficile de ne pas rire en découvrant des phobies totalement loufoques. Difficile de ne pas s'attendrir en observant cette entraide tacite qui se met en place. Les plus forts viennent en aide à ceux qui sont en difficulté et leur montrent les différents choix qui sont à leur portée. Séverine Gauthier ne formule aucun jugement, elle construit son récit à l'aide de métaphores qui laissent au lecteur toute la liberté de s'approprier les choses à sa guise. Avec la présente du docteur Psyché (psychiatre), Séverine Gauthier montre que la parole est libératrice. Au final, l'auteur est parvenu à créer un récit initiatique drôle, magique et surprenant.
(...) Lire l'article complet sur le site : https://chezmo.wordpress.com/2016/11/21/lepouvantable-peur-depiphanie-frayeur-gauthier-lefevre/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (5)
Ricochet   28 février 2017
Il s'agit d'un objet hybride et réussi, qui reprend certains codes de l'album et de la bande dessinée pour un message des plus naturels et des plus humains.
Lire la critique sur le site : Ricochet
BulledEncre   02 janvier 2017
Magnifique album qui montre le cheminement complexe mais salutaire pour affronter ses phobies.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDZoom   18 novembre 2016
En explorant les peurs enfantines, elle construit ici une riche fable, inventive, surprenante sur un sujet déjà mille fois traité, toujours délicatement poétique.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   25 octobre 2016
Un « petit précis de psychiatrie à l’usage des phobiques », dans le même ton que le reste de l’album, clôt un récit à savourer seul ou en lecture accompagnée avec les plus jeunes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   18 octobre 2016
Friande de jeux de mots et de situations cocasses, l’auteure fait de cet album un cocktail pétillant et sucré, teinté d’humour et de magie qui enchante davantage qu’il n’effraie.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   12 janvier 2017
Voici Epiphanie. Elle a huit ans et demi.
Et voici sa peur, elle a huit ans aussi.
En huit ans, Epiphanie n’a pas beaucoup grandi.
Sa peur, SI.
Commenter  J’apprécie          40
OliphantOliphant   07 mars 2018
-Mais je ne veux pas m'oublier. Je veux juste oublier ma peur.
-Pourquoi ?
-Elle m'empêche d'avancer.
-Et où diable voudriez-vous aller ?
Commenter  J’apprécie          40
carnetplumecarnetplume   14 juin 2018
Si c’est grave ? Je ne pense pas. Mais je n’en sais rien. En perdant mon sérieux, j’ai perdu ma gravité aussi.
– Ah. Et c’est gênant ?
– Plutôt. Oui. Je dis n’importe quoi et je ne peux plus renseigner les gens correctement. Je n’ai plus les pieds sur terre, je flotte.
Commenter  J’apprécie          10
Dine777Dine777   25 décembre 2017
M'aider ? J'ai perdu mon sérieux, jeune fille. Mon sérrieux ! Est-ce que vous savez où le trouver mon sérieux ? Hein ? Le saviez-vous ? Pensez-vous que quand on a perdu son sérieux, il soit si facile de le retrouver ? Hein ?! Vous vous y connaissez en sérieux ?
Commenter  J’apprécie          10
boumabouma   24 septembre 2017
Cette ombre que vous voyez. Je la connais. C’est mon ombre… Elle me suit partout. Depuis toujours… Elle est de plus en plus grande et elle me fait peur…
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Séverine Gauthier (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Gauthier
Séquence 4 Séverine Gauthier L'Homme montagne Delcourt 2015
autres livres classés : PhobiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..