AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9783822881200
264 pages
Éditeur : Taschen (01/09/1997)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le peintre des peintres
Lumière, couleur et portraits pénétrants de l’artiste phare de l’Âge d’or espagnol

Pour Manet, il était «le plus grand de tous les peintres». Son chef-d’œuvre Les Ménines a si bien inspiré Picasso que celui-ci en a réalisé 44 variations. Monet, Renoir et Degas ont beaucoup été influencé par les tableaux du grand chambellan de Philippe IV. Francis Bacon a peint une célèbre étude de son portrait du pape Innocent X. Diego ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   05 décembre 2018
Pour autant que nous sachions, Quevedo fut le premier, sinon à déceler, du moins à dire, que le naturalisme de Velázquez n'avait pas pour objet la ressemblance physique alors usuelle, mais qu'il savait doter de traits conceptuels sa vivante description de la figure humaine.
Commenter  J’apprécie          30
JacopoJacopo   06 décembre 2018
Émile Bernard résume à son tour pourquoi Velázquez impressionne et intrigue tant les artistes modernes : Il est à la fois le technicien le plus fécondant et l'esthéticien le plus dangereux. Il faut l'étudier pour apprendre à bien peindre : il faut l'oublier pour devenir artiste.
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   06 décembre 2018
C'est le mérite de Pacheco, en tant que connaisseur et pédagogue, de pas avoir laissé ses conceptions passéistes lui masquer le présent, et d'avoir su apprécier la saveur de ce nouveau naturalisme dont Velázquez , avec l'ardeur de sa jeunesse, se faisait l'adepte. Mais ce brillant jeune homme était également un créateur-né, et s'il saisit le sens de la modernité de son temps, il ne la considéra pas comme un but, mais comme un point de départ, vivifiant, qu'il ne tarda pas à dépasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   06 décembre 2018
Velázquez fut engagé officiellement au service du roi le 6 octobre 1623, au salaire mensuel de vingt ducats, comportant obligation de peindre toutes oeuvres qui viendraient à lui être commandées. Dès avant la fin de ce mois, Phillipe améliora les conditions financières du contrat et ordonna que, en sus de son salaire, Velázquez serait payé pour chacune des oeuvres qu'il exécuterait en sa qualité de peintre du roi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   06 décembre 2018
De nos jours, en termes artistiques, bodegón est presque synonyme de nature morte. Au temps de Velazquez, ce mot avait conservé de fortes connotations avec son sens premier de cabaret, voire gargote, et s'appliquait généralement à des compositions groupant un ou deux personnages du menu peuple et représentant de la nourriture, des boissons et de la vaisselle de table.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : peinture espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
631 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre