AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211303668
48 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (11/09/2019)
4.14/5   21 notes
Résumé :
Avec ses parents, Maryam doit quitter le pays où elle est née. Elle va devoir dire au revoir à ses poupées. Apprendre à jongler avec la langue d'ici et la langue de là-bas. Manger des plats qu'elle n'a jamais goûtés. Découvrir un monde où elle sera une inconnue. Un monde où il faut tout recommencer. Jusqu'à ce que quelqu'un lui demande : « Comment tu t'appelles ? »
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 21 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

dedanso
  01 mai 2021
J'ai lu Je m'appelle Maryam avec mes deux fils, dans le cadre de prix littéraires organisés à l'école. Et ce fût une excellente découverte qui nous a permis de discuter de l'immigration de manière concrète et empathique.
L'on suit la petite Maryam dans son périple, de son pays Là-bas où ses poupées ont été dispersées et où vit encore sa mamie tant aimée, jusqu'Ici où elle se sent bien seule. Pas de jouets, pas de vraie maison, pas d'amis. L'intégration de Maryam n'est pas simple, déchirée qu'elle est entre deux vies bien distinctes : dans l'une elle parle la langue de Là-bas, mange les bons petits plats de sa maman, se sent aimée. Dans l'autre, elle doit apprivoiser une nourriture qu'elle ne comprend pas, une langue qu'elle ne parle qu'à l'école, des enfants qui l'ignorent gentiment.
Et c'est grâce à une main tendue (en l'occurrence plutôt une simple question), posée par une petite fille rousse, que Maryam va apprendre petit à petit à trouver sa place, dans le respect et l'amour de ses deux cultures.
Maryam Madjidi a écrit là un très beau témoignage, d'une plume tendre qui dit les émotions simplement et qui porte son lecteur jusque dans le coeur et l'âme de la petite fille qu'elle était. Les illustrations de Claude K. Dubois, comme de coutume, accompagnent les émotions du lecteur tout en douceur et rondeurs grâce à ses pastels et ses flous.
Un beau premier roman à lire et à faire lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
letilleul
  20 janvier 2020
Ce petit roman est issu du récit de vie de Maryam Madjidi qui a quitté l'Iran quand elle avait 6 ans. Elle s'adresse ici avec beaucoup d'authenticité aux enfants qui ont l'âge qu'elle avait quand elle a quitté son pays d'origine. La langue est simple, dépouillée, d'une évidente puissance. Tout est dit, avec une infinie pudeur, du désarroi de cette petite fille contrainte à tout réapprendre.
Tout est dit de l'exil, des racines, des liens nouveaux à trouver.
Car, très vite, la petite Maryam du livre pour enfants va devoir répondre, pendant la récréation, à la question d'une gamine aux yeux doux et aux cheveux roux : « Comment tu t'appelles ?” » En acceptant de se nommer, elle existe à nouveau et bientôt joue, parle et mange à nouveau. Les illustrations, en rondeurs et pastels, donnent la main au texte, distillant les émotions au fil des pages qui passent lentement du gris à la couleur. Bref un petit roman social fort en émotions et constructifs pour tous jeunes lecteurs !
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          181
Saiwhisper
  01 novembre 2020
Après avoir apprécié l'histoire du loup rouge abordant la migration, voici les aventures de la petite Maryam qui touchent à la même thématique. On suit une bambine qui, pour survivre, a quitté son pays avec ses parents. Ainsi, elle a dû abandonner ses amis, ses jouets, sa grand-mère. Ce changement est un choc : la voilà partagée entre deux cultures et deux langues. Elle n'arrive pas à s'adapter à cette nouvelle vie. La solitude la ronge et, malgré tous ses efforts pour garder la tête hors de l'eau, la fillette s'enferme dans le mutisme et ne mange plus. le texte est plein de sensibilité, de réalisme et de poésie. J'ai trouvé que les émotions de Maryam étaient vraiment bien retranscrites ! On a de la peine pour elle et on ressent son mal-être…
Même si les jeunes lecteurs n'ont pas forcément vécu la même chose que la narratrice, je suis certaine qu'ils seront touchés par ce qu'elle traverse. Il est aisé de s'imaginer seul, sans camarades de jeu et sans rien pour s'occuper. L'auteure, Maryam Madjidi, a une plume délicate, simple, authentique et pleine de pudeur. On sent qu'elle s'est inspirée de sa propre expérience, lorsqu'elle a dû fuir l'Iran… le style de Claude K. Dubois, l'illustrateur, m'a également charmée. Il a un coup de crayon doux, rond et épuré. Pour souligner la peine de l'héroïne, il privilégie les teintes grises. Puis, lorsque les choses s'améliorent, des touches de couleurs apparaissent, laissant place à des illustrations magnifiques et aux couleurs pastel ! L'ensemble est réussi et change des fictions que les petits lecteurs peuvent habituellement trouver.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Leslecturesdemamannature
  02 mars 2020
Nous nous appelons Lou et Julie et nous sommes nées Ici, nous n'avons pas eu à quitter cet Ici pour un ailleurs, pas eu à choisir ce que nous devrions laisser, pas eu à quitter amis et famille. Pas eu à jongler entre deux cultures… Maryam si!
Un joli conte pour aborder le déracinement, l'émigration et toutes ses difficultés pour les plus jeunes. Comment abandonner les siens, comment jongler entre deux langues, deux cultures? Comment s'approprier cet Ici sans perdre son identité? Un sujet d'actualité qui nous concerne tous et ce livre nous permet d'expliquer à nos enfants toute la complexité de ce thème.
Peu importe où sont Là-bas et Ici, la question n'est pas là mais plutôt comment accompagner ces enfants qui doivent quitter leur maison. Là est la magie de l'enfance qui par un "comment tu t'appelles" peut tout réparer ou du moins aider et accompagner.
Des dessins tout doux aux tons variant en fonction de l'humeur de Maryam accompagnent ce joli texte.
Un court livre tout doux, tout tendre, si délicat, à mettre dans les mains de tous nos enfants!
Belle soirée en famille à vous.
Lien : https://leslecturesdemamanna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Mar-Khe
  21 juillet 2020
Livre offert juste pour le plaisir parce que je porte le même prénom que l'auteur.
C'est un joli roman jeunesse, avec de belles illustration qui traite de façon simple et à portée de compréhension pour les enfants du sujet de l'exil, du choc des cultures, des difficultés de faire cohabiter 2 cultures différentes pour cette enfant qui a du quitter son pays en guerre, de façon indirecte des difficultés que peut lui poser l'intégration dans son nouveau pays.
C'est une jolie façon d'aborder les choses.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   30 octobre 2020
Dans sa tête, deux langues parlent sans cesse en même temps.
Sa tête est énorme et lourde à porter avec ces deux langues qui se chamaillent à l'intérieur.
Laquelle choisir ?
Maryam ne sait pas. Alors elle se tait.
Commenter  J’apprécie          70
StemilouStemilou   02 septembre 2019
Un matin, Maryam a pris l'avion et elle est arrivée dans un nouveau pays.
Elle est arrivée Ici.
Ici: c'est le pays où elle vit, c'est le pays où nous sommes.
Là-bas: c'est le pays où elle est née, c'est le pays qu'elle a quitté.
Commenter  J’apprécie          40
letilleulletilleul   20 janvier 2020
Maryam au fond d’elle, a un peu honte de la langue de sa mère. Elle voudrait que sa mère lui parle dans la langue de l’école. Elle ne veut pas être différente des autres.
Commenter  J’apprécie          30
letilleulletilleul   20 janvier 2020
Maryam doit quitter le pays où elle est née.
Le père et la mère de Maryam ont décidé de quitter le pays
Où ils sont nés.
Ils doivent partir ailleurs pour vivre librement, pour vivre
Sans avoir peur de l’avenir.
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   30 octobre 2020
- Mais je ne veux pas donner mes jouets. Je veux les emporter avec moi.
- On ne peut pas, on n'a pas assez de place dans nos valises, et c'est beau de donner.
- Non, je suis obligée de donner, ce n'est pas la même chose.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Maryam Madjidi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryam Madjidi
Portrait chinois de Maryam Madjidi
autres livres classés : intégrationVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Maryam Madjidi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1133 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre