AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205067389
Éditeur : Dargaud (08/04/2011)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Après le Grand Effondrement, seuls quelques enfants et ados tentent de survivre dans la mégalopole. Traqués par des robots tueurs chargés d'éradiquer toute trace de vie, même végétale, ils se sont réfugiés dans les sous-sols et égouts, et ne remontent à la surface que pour chercher de quoi subsister. Un beau jour, Yann, l'un de ces enfants, à l'écart de son groupe, tombe nez à nez avec un robot de type inconnu. Se produit alors un événement qui pourrait changer la f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  27 novembre 2017
Une ambiance post apocalyptique plutôt réussie, seul des groupes d'ados semblent avoir survécu à un drame, laissant la métropole en ruines. Les caractères des personnages sont assez stéréotypés, avec le prudent, le bagarreur, l'aventurier... Rien de très original, mais au niveau de la trame de l'histoire, avec les rebondissements, les questionnements, je me suis laissé prendre au rythme de l'histoire. le dessin est léché, détaillé, le trait fin, les détails des robots plutôt chiadés et élégants, une beau travail de ce côté. Par contre, les choix de colorisation, bien que très justifiés du point de vue scénaristiques, très finement travaillés au niveau des nuances d'ombres et de lumières, rendent la lecture fastidieuse, voire carrément impossible si vous vous obstinez à lire à la lampe de chevet. Il y a aussi beaucoup d'angles de vue cinématographique, plongée, contre plongée, vu de dos, angles improbables... qui finissent par donner le tournis, à la manière des comics américains actuels, avec des onomatopées à tout bout de champ, et là aussi, la linéarité de la lecture, on peut s'assoir dessus. Dommage, un l'ensemble est prometteur, mais la lecture qui n'est pas fluide, à cause de choix graphiques emphatiques et un peu prétentieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Saiwhisper
  19 octobre 2016
L'univers de ce premier tome m'a fortement fait songer à un mélange de « Seuls », « U4 », « Matrix » et « Terminator ». En effet, l'auteur met en scène de jeunes survivants dans un monde dévasté qui sont obligés de vivre reclus et qui font de leur mieux pour subsister, car une horde de robots chargée d'éradiquer les humains rôde dans la ville… le concept me plaît : c'est typiquement le genre de série que j'aime découvrir ! D'autant plus que ces machines tueuses sont intelligentes, puisqu'elles peuvent prendre en filature un rescapé afin de le suivre jusqu'à sa cachette et peut détecter ses cibles grâce à un radar thermique. Les esquiver et survivre semble ardu… Hélas, comme dans tout scénario post-apocalyptique, cette menace n'est pas la seule à rentrer en jeu. Richard Marazano a su mettre en avant la notion de vie en communauté avec toutes les tensions que cela peut engendrer. Or, certains des jeunes héros ne sont pas encore prêts à penser pour le groupe et sont encore assez individualistes au point de mettre en péril les autres rien qu'en suivant une intuition…
À mes yeux, cet univers est très bien construit, cependant j'ai vite tiqué sur l'un des points importants : les vivres. À un moment, Yann explique que tout a commencé lorsqu'il avait environ trois ans… À moins d'avoir loupé des informations, il est maintenant un adolescent et n'a jamais quitté la ville… Alors comment un groupe de plus de trente survivants (et sans doute plus avant) a pu tenir toutes ces années ? Les vivres ne sont épuisés que maintenant. C'est impossible d'avoir pu trouver à manger aussi longtemps sans quitter la zone ou cultiver pendant plus de dix ans… Une pénurie alimentaire aurait dû survenir bien avant ! Il y a donc une certaine incohérence qui m'a un peu dérangée…
Côté illustrations, je suis assez partagée : cette façon de dessiner me plaît assez et les planches sont dynamiques, notamment dans les scènes d'action ou de fuite. Toutefois la plupart des planches sont vraiment trop sombres ! Ce n'était pas toujours facile de bien voir en détails certaines cases… Certes, je me doute que c'est un parti-pris bel et bien voulu afin de donner une ambiance, néanmoins un peu plus de luminosité supplémentaire aurait été la bienvenue. Par ailleurs, les personnages sont aisément identifiables : on ne se mélange pas entre les survivants. Même dans l'obscurité des galeries, on devine assez bien qui est représenté. D'ailleurs, j'apprécie les double-pages intérieures qui présentent tous les protagonistes ainsi que leurs armes ou encore quelques robots. Quant aux décors, je les trouve bien faits.
L'histoire en elle-même est surtout une mise en bouche : l'auteur présente le monde dévasté et amène cette étrange rencontre entre le robot S.A.M. et Yann. Il est donc difficile de se prononcer sur l'intrigue, car on a finalement pas vu grand chose (mais c'est juste assez pour éveiller ma curiosité). Cette saga semble prometteuse ! Ainsi, j'espère mettre la main sur la suite assez prochainement…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
celosie77
  05 avril 2018
Un thème très en vogue dans la littérature jeunesse en ce moment : la fin du règne des humains et le début du règne des machines. Cette BD reprend les thèmes très classiques en SF depuis Ravage ou autres : un groupe d'humains confrontés à la fin de leur civilisation et qui, après avoir dominé le monde pendant des millénaires, en sont réduits à se terrer pour échapper à la mort. Ici ce sont des robots qui ont pris le pouvoir et qui détruisent toute forme de vie (comme dans une autre BD jeunesse publiée plus tard : Rock & Stone).
Ici il semblerait que seuls des ados aient survécu en se cachant dans les souterrains de la ville depuis près de 10 ans. Comment ont-ils survécu ? Ce n'est pas expliqué. Toujours est-il qu'ils doivent régulièrement sortir de leur cachette pour aller chercher des ressources dans les ruines. Lors de l'une de ces expéditions l'un d'eux, Yann, tombe nez à nez avec un robot tueur mais il est sauvé in-extremis par un gigantesque robot (qui ressemble à s'y méprendre au Géant de fer). Yann est alors convaincu que ce robot peut les aider.
Cette BD se lit bien et n'est pas désagréable, mais il y a pas mal d'incohérences qui m'ont un peu dérangée. Tout d'abord, la nourriture : dans ce monde devenu totalement stérile, il y a pourtant des rats. Comment se nourrissent-ils ? Quant aux humains, ils sont sensés survivre en mangeant des lichens et des champignons... Bon, admettons, après tout c'est de la SF, on peut imaginer ce que l'on veut.
Ensuite, l'électricité : on voit des lampes, des appareils électroniques, un biper, un chalumeau, des caméras etc. Comment l'énergie est-elle produite alors que tout est détruit partout ? Soit nous allons découvrir que d'autres communautés survivent et produisent des choses, soit le scénariste ne s'embarrasse pas de ce genre de détails...
Et enfin, comment ces pré-ado ont-ils acquis toutes leurs compétences ? L'un est médecin, l'autre est un génie de l'électronique, ils savent manier les armes etc. et pourtant, apparemment, tout le monde a été tué alors qu'ils étaient encore tous petits...bizarre
Concernant les graphismes, je n'ai pas trouvé les couleurs trop sombres, au contraire, le les trouve vraiment bien adaptées à ce monde en ruine qu'on imagine très poussiéreux. Il y a de nombreux détails, tout est minutieusement dessiné et correspond bien à l'histoire.
Ce n'est pas désagréable mais je m'attendais à mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
temps-de-livres
  11 juillet 2011
Dans un futur probable, presque toute vie aura disparue d'une mégalopole. Les survivants se cachent où ils peuvent jusqu'à ce que les vivres s'épuisent. A moins que les robots ne les retrouvent. Comme d'autres survivants, Yann et ses compagnons s'aventurent à la surface pour trouver nourriture et médicaments. Alors qu'il s'aventure plus loin, Yann est repéré par un robot, mais celui-ci ne le supprime pas. Par curiosité, et parce qu'il s'y connaît en mécanique, Yann va démonter la machine géante, malgré les récriminations de son groupe... Sans oublier le danger de se faire repérer, suivre et exterminer la population restante...
Richard Marazano a la particularité d'écrire des scénarios simples en apparence, et terriblement humain. Encore une fois, il nous prouve ce talent à travers les questions que se pose Yann. Si la série S.A.M est en quatre tomes, ce premier album ne sert pas qu'à la mise en place de l'intrigue. j'irais même jusqu'à écrire qu'il peut se lire individuellement. On se déplace dans une ambiance crépusculaire, où le desespoir n'est jamais loin. Les conditions de vie sont extrêmes et vivre est un challenge. La communauté dont fait partie Yann rassemble uniquement des enfants et des adolescents. Chaque personnage semble avoir une responsabilité (Yann est le mecanicien, Cassandre le scout). La technologie décrite semble avancée (robots, beeper), mais les armes qu'utilisent les "héros" sont contemporaines. Une ambiance post-apocalyptique pour le futur probable et le décor, mais la technologie utilisée me ferait penser au Cyberpunk. Ce n'est que supposition.

Pour la plupart d'entre nous, Shang Xiao était un nom inconnu. Il ne devrait pas le rester longtemps. Son trait rappelle la bande dessinée asiatique, mais on sent d'autres influences et c'est ce mélange qui fait qu'on remarque le dessin. Loin des copier-coller "On est tout seul mais on va survivre", Shang nous offre des planches où l'être humain est constamment présent. La technologie n'entre pas ou peu en compte. Pas de gros plan sur des armes, ou sur la complexité des robots. Ils feraient presque partie du décor. Justement, parlons du décor! Quelques plans nous montrent une ville détruite, mais sinon, la presque-totalité des planches se passent en sous-sol, dans l'obscurité. Malgré celà, les détails abondent.
S.A.M est un condensé de bonnes idées. Scénario qui se finit, dessins et couleurs superbes de précision. Voilà un duo d'auteurs qui se sont trouvés. La série sera en quatre tomes, mais on sait pas encore comment l'histoire va évoluer. Un album à posséder de toute urgence. Petit bonus : Les pages intérieures montrent le design des enfants, des robots et leurs armements respectif.

S.A.M tome 1
Après l'homme
Auteur : Richard Marazano
Dessinateur : Shang Xiao
Editions : Dargaud

Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
silverfab
  15 novembre 2015
Une gigantesque mégalopole pratiquement déserte, dans un futur post-apo. Un groupe d'enfants déambule silencieusement parmi les ruines cherchant quelque autre présence de vie et de quoi se nourrir. Traqués par des essaims de robots belliqueux, leur quotidien se résume à cette quête désespérée le jour et à se planquer dans quelque refuge souterrain de fortune la nuit. Yann, gamin dynamique et nostalgique de ses parents mystérieusement disparus comme le reste des adultes depuis le premier jour de « l'Apocalypse », se lie d'amitié pour un robot géant nommé « S.A.M ». Mais peut-on se fier à une machine et envisager un monde meilleur ? Cette histoire d'amitié particulière dans un univers meurtri est le point de départ de cette histoire d'anticipation pour tous publics et sous influence des classiques films de SF comme « Terminator » mais aussi « Iron Giant ». Avec beaucoup de points volontairement en suspens, le scénario est simple mais pas futile. L'ensemble des trois tomes (sur quatre) est plaisant à lire et fait la part belle aux scènes d'action ou de stress liés à la traque constante des jeunes héros. Shang possède un trait lisible et particulièrement travaillé dans des décors fouillés rappelant fortement la ville de « La Belle Mort » de Mathieu Bablet. La colorisation informatique est particulièrement appropriée dans des éclairages crépusculaires du soleil aveuglant aux teintes sombres d'égouts sans fin. Sans être exceptionnel, le mix reste suffisamment plaisant pour que l'on attende de pied ferme la conclusion du 4ème et dernier tome à paraître. A lire en musique: http://bobd.over-blog.com/2015/11/de-metal-et-de-poussiere-s-a-m-vs-hardware.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   18 octobre 2016
- Tu lui as demandé s'il était d'accord pour ça, ton saint-bernard, là ?
- Mon... Mon quoi ?!
- Ton saint-bernard ! C'était une sorte de chien qui aidait les gens perdus. J'ai vu des photos dans un livre. Ils en avaient de plein de sortes, tu sais !
- Ella, pourquoi tu continues à accumuler des infos qui servent à rien ? Ça existe plus les chiens !
- Je sais pas, Yann, ça me rappelle le monde d'avant...
- Un monde qu'on n'a pas connu, Ella, et qu'on connaîtra jamais ! Alors ça sert à rien d'y penser tout le temps ! Tu devrais te focaliser sur notre vie, notre présent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   18 octobre 2016
– Hey, les mecs, il y avait pas un supermarché par-là, avant ?
– Laisse tomber, Marco ! Même les sachets lyophilisés ont passé la date de péremption depuis longtemps… J’ai pas envie de mourir intoxiquée.
– Bah ! De ça ou d’autre chose…
Commenter  J’apprécie          70
Shan_ZeShan_Ze   26 mars 2019
Avec leur système de quadrillage systématique, ils finiront par nous repérer, ces saletés.
Commenter  J’apprécie          120
Lire un extrait
Videos de Richard Marazano (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Marazano
Richard Marazano en interview pour planetebd.com
autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3012 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..