AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359103695
Éditeur : Ankama Editions (10/01/2013)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :
La jungle luxuriante et menaçante de la planète Zarkass réserve bien des surprises aux deux agents spéciaux que l’ambassadeur de la colonie terrienne de New Pondichery a contraints à collaborer pour une mission ultrasecrète : Louis, dite « Loulou », et Marcel dite « casse-burnes ». Leur couverture officielle ? Étudier la faune, la flore et les singulières et extravagantes coutumes du peuple autochtone zarkassien.
Escortées d’un groupe d’indigènes, nos deux va... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  04 novembre 2018
Expédition sur une planète, colonie terrienne, Louis et Marcel à califourchon sur des chenilles géantes, accompagnées de leurs guides sont en mission, entomologiste officiellement, traversent la jungle luxuriante et inquiétante. Ne vous détrompez pas, j'ai bien écrit “accompagnées” car Louis et Marcel sont deux femmes. L'histoire est palpitante, pleine d'inventions biologiques, souvent drôles avec deux personnages formidables, aux caractères marqués, forts et parfois opposés, c'est pétillant, le graphisme est à la hauteur de l'ambiance, vif, dynamique. Et par rapport à l'original, les auteurs se sont permis une petite nuance iconoclaste en remplaçant les personnages masculins par des femmes. Explication : “Après des siècles de domination masculine émaillés de guerres, viols, rapines, pillages et autres joyeusetés ayant ravagé, dépouillé, pollué, éventré et épuisé la planète bleue et qui ont surtout fini par exaspérer la patience féminine pourtant réputée infinie, les hommes ont été déchus de leur souveraineté et les femmes ont pris le pouvoir. Vexée dans sa virilité, la communauté masculine boudeuse s'est repliée sur elle-même et ses membres se consacrent désormais à leurs vraies passions : jeux vidéo, football, philatélie, alcoolisme et homosexualité…” Yann en profite pour agrémenter les dialogues de références, de calembours, parfois de grossièretés, de situations cocasses. Je l'ai surement déjà écrit, mais j'aime quand les adaptations apportent quelque chose de nouveau, de propre à ses auteurs, et ici je suis servi. Cette version risque de déplaire aux puristes, mais moi je me suis régalé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Pavlik
  13 avril 2014
Piège sur Zarkass fait partie d'une série publiée ces derniers temps par ankama dans le cadre de l'adaptation en bd de l'oeuvre de Stefan Wul, un auteur français de science-fiction qui a écrit une douzaine de romans entre 1956 et 1959. Cet écrivain est loué pour son sens de l'imagination assez développé et sa capacité a créer des images fortes.
Ainsi il apparait comme étant idéale pour être adapté en bd. de fait, ce Piège sur Zarkass, dessiné par Cassegrain et scénarisé par Yann, est visuellement une réussite, bien que je trouve que le trait manque de souplesse et de dynamisme. En revanche les couleurs sont intéressantes, notamment dans les scènes qui décrivent la jungle en jouant sur le contraste entre nuances chaudes et froides.
Le monde de Zarkass est riche mais cohérent, on ne part pas non plus dans l'onirique à outrance. Les deux personnages principaux sont des femmes aux caractères très différents, mais qui s'accordent assez bien (en gros la baroudeuse et la citadine). Elle sont chargées de retrouver l'épave d'un vaisseau triangulaire qui s'est écrasé en pleine jungle. Ce vaisseau appartient à une mystérieuse espèce extra-terrestre qui semble remettre en cause la présence de l'homme sur Zarkass. Une des originalité de ce récit est qu'il prend place dans un futur ou, justement, on ne croise plus guère d'hommes mais plutôt des femmes. En effet, celles-ci ont pris le pouvoir sur Terre et occupent tous les postes importants, renvoyant la moitié de l'humanité non pourvu d'ovaire au rang de nounous et d'homme de ménage. D'où la présence, dans les dialogues, d'un vocabulaire savoureux qui marque ce renversement de perspective. Ainsi, on ne dit plus maman mais paman. de même une femmelette devient une hommelette. Voilà donc une idée intéressante mais on peut regretter que, finalement, les femmes semblent avoir une gestion du pouvoir qui reproduit les mêmes erreurs que les hommes, ce qui indiquerait que l'auteur du roman original ne croit guère à la différence des sexes ou encore que le pouvoir corrompt quiconque le détient. En conclusion, Piège sur Zarkass est une bd sympathique qui donne envie de (re)découvrir Stefan Wul et c'est peut-être bien là l'essentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
tchouk-tchouk-nougat
  30 janvier 2014
Pièges Sur Zarkass est l'adaptation BD d'un roman d'anticipation de Stefan Wul. Que je n'ai pas lu... Je ne sais donc pas ce que les lecteurs de cet auteur en penseront mais moi en tout cas je me suis laissée entrainer dans l'univers de cette planète sauvage. J'ai pris plaisir à suivre nos deux héroïnes dont le caractères est aux antipodes l'une de l'autre, ce qui donne naissance à quelques scènes amusantes bien que pas forcèment originales. La découverte d'un nouveau monde, faune, flore, culture locale est toujours très intéressante.
L'histoire de base est encore assez peu développé dans ce premier tome. On sait que nos deux charmantes humaines partent en exploration dans la jungle pour retrouver une épave d'une espèce extraterrestre hostile et inconnue.
En ce qui concerne les dessins, au premier coup d'oeil j'avais un avis assez partagé. le coup de crayon était sec et nerveux donnant des postures raides. Mais au final le rendu est plutot sympathique, voir contribue au petit côté humoristique assez plaisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Vexiana
  19 novembre 2018
Après le temple du passé, c'est la deuxième histoire que je lis dans cette série dédiée aux univers de Stephan Wul. J'ai lu que cette adaptation n'avait pas beaucoup plu aux puristes de Stephan Wul mais je n'ai jamais lu ses romans, je ne peux donc pas juger de la qualité même de cette réinterprétation. Ceci dit, pour ma part, je me suis régalée.
Le monde créé ici est très complet et vraiment intéressant à découvrir. Les rapports entre les personnages sont souvent amusants et les situations sont entrainantes et donne vraiment envie de connaitre la suite de l'histoire. Ce tome d'introduction fait donc parfaitement son travail et nous délivre juste ce qu'il faut d'information pour nous donner l'envie de se précipiter directement sur la suite. Ce que je fais de ce pas.
Commenter  J’apprécie          70
meygisan
  08 décembre 2016
Ce Piège su Zarkass m'a attiré d'une part parce qu'il s'agit d'une autre adaptation d'un des romans de Stephan Wul, d'autre part parce que je viens de terminer Oms et Rayons pour Sidar, que j'ai particulièrement apprécié. A tel point que je tente de me procurer les romans correspondants. A l'inverse de Rayons pour Sidar, pour lequel j'ai commencé par lire le roman, je découvre ici d'abord la bd. Là encore je ne suis pas déçu car je découvre une histoire pleine d'aventures et d'imagination, et qui, contrairement à ce que laisserait présager son étiquette de "vieille sf", est toujours d'actualité. Certes certains éléments rappellent furieusement son appartenance à ce genre là, mais le talent de l'auteur du texte originel, ainsi que celui des auteurs de l'adaptation bd, est tel qu' on a l'impression de lire une histoire contemporaine. Je n'y retrouve pas le côté rétro de Rayons pour Sidar et les thèmes abordés, ici de manière cynique, volontairement provocateur ainsi que les nombreuses références à des personnalités, des marques connues, ( par le biais de jeux de mots parfois à se tordre de rire, parfois judicieusement fins), font de cette adaptation une bd d'aujourd'hui. Elle fera rire les plus anciens d'entre nous, et l'humour caché toujours présent n'empêchera pas d'en apprécier toute la signification et tout son sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
BullesEtOnomatopees   25 février 2013
Ce premier volume de Piège sur Zarkass avait tout pour séduire : une histoire de colonisation spatiale, un peu de magie et un univers riche. [...] La volonté parfois pataude du clin d’œil humoristique vient cependant ternir quelque peu l’ensemble.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BulledEncre   19 février 2013
Les aficionados de Stefan Wul seront peut-être surpris et déçus de cette adaptation, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre originale devraient pour leur part y trouver leur compte. Un premier opus qui pose les jalons de cette aventure coloniale.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   23 janvier 2013
Le dessin de Didier Cassegrain est en parfaite osmose avec le scénario, nerveux et leste. Ses deux héroïnes, superbes, évoluent dans un monde issu d’un subtil mélange de Pandora et de Naboo et son crayon nous ravi dans le lent périple de l’expédition qui au fil des cases nous ouvre de nouvelles perspectives sur les protagonistes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   18 janvier 2013
Après deux albums enthousiasmants, la collection Les mondes de Stefan Wul en révèle un troisième qui laisse circonspect et aux frontières de l’ennui.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
jamiKjamiK   04 novembre 2018
Après des siècles de domination masculine émaillés de guerres, viols, rapines, pillages et autres joyeusetés ayant ravagé, dépouillé, pollué, éventré et épuisé la planète bleue et qui ont surtout fini par exaspérer la patience féminine pourtant réputée infinie, les hommes ont été déchus de leur souveraineté et les femmes ont pris le pouvoir. Vexée dans sa virilité, la communauté masculine boudeuse s’est repliée sur elle-même et ses membres se consacrent désormais à leurs vraies passions : jeux vidéo, football, philatélie, alcoolisme et homosexualité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   30 janvier 2014
-Les zarkassiens vivent en symbiose avec leurs chenilles-lions depuis l'enfance! Elles sont un peu comme leurs grandes soeurs, quoi!
-Une grande soeur gluante qui rote, qui bave et qui pète? Merci bien!
-Fuck! T'as d'la chance de ne pas m'avoir eue comme soeur...
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Yann (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yann
[BD] LA CHRONIQUE DE THOMAS - ANGEL WINGS
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre