AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803636190
Éditeur : Le Lombard (26/08/2016)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 56 notes)
Résumé :
"Rumeurs de débarquement de sous-marins allemands sur la côte est... Mystérieuses apparitions, et disparitions, sur les bords de l'East River... Mise sous tutelle des laboratoires d'Edison par le FBI... Expérimentations de terribles armes secrètes par les forces japonaises dans le Pacifique... Pour celui qui sait voir au-delà des apparences de calme trompeur, tout démontre que New York sera bientôt plongée au coeur des événements qui ravagent aujourd'hui le reste du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  21 décembre 2016
En 1942, une jeune femme et son fils débarquentt à New york afin de trouver du travail. Une nouvelle vie commence pour le jeune garçon mais en même temps il doit faire face au décès de son père disparu au front.
Mais New york est une ville qui recèle beaucoup de secrets.
Un premier tome assez prenant, avec un intrigue qui donne envie d'en savoir plus. le fantastique est de mise dans cette BD et le tout avec des graphismes assez rétro qui correspondnet parfaitement à l'époque et aux thèmes traités.
Une BD de qualité sur papier glacé et une couverture magnifique.
Je suis conquise et je n'ai qu'une envie c'est de poursuivre la lecture, d'autant que les couvertures prévues pour les tome 2 et 3 sont tout aussi belles.
Je tenais a remercier Babelio et tout particulièrement Marie Delphine pour cette agréable découverte
Commenter  J’apprécie          560
Dionysos89
  18 avril 2017
Un, deux, trois : lumière ! Alors que la Deuxième Guerre mondiale fait rage en Europe comme en Afrique et en Asie-Pacifique, la ville de New York est en proie à d'intenses rumeurs sur le devenir des inventions potentiellement destructrices de Nikola Tesla. Or, plusieurs années après la mort de son collègue et concurrent Thomas Edison, celui-ci est introuvable et fait craindre le pire sur le devenir de son savoir.
Un duo d'auteurs composé de Richard Marazano en scénariste-coloriste et Guilhem Bec en dessinateur (semble-t-il aiguillés par un défunt ami scénariste), s'est lancé dans une trilogie « uchronie / histoire secrète » (nous découvrirons le fin mot de l'histoire à partir du tome 2) à propos des inventions de Nikola Tesla et des convoitises qu'elles soulèvent à l'heure d'une militarisation industrielle des grandes puissances. Ce premier tome s'intéresse au « mystère chtokavien » (du nom de ce dialecte serbo-croate parlé dans le lieu d'origine de Tesla, car en effet où est passé Nikola Tesla ? Thomas Edison est mort il y a une dizaine d'années (à l'âge vénérable de 84 ans) et seul Tesla semble en mesure à la fois d'utiliser le potentiel militaire des applications de l'électricité et de contrôler les machines d'ores et déjà construites et que la population craint de voir apparaître ça et là. Justement, les rumeurs vont bon train sur la présence de lumières étrangères au fond de l'East River, sur la disparition de certains scientifiques, ainsi que sur les espionnages pratiqués par les grandes puissances vis-à-vis de ce nouveau pouvoir à contrôler qu'est l'électricité.
Cette trilogie des Trois fantômes de Tesla s'appuie sur deux bons aspects qu'on ne peut que louer de la part des auteurs. Tout d'abord, l'histoire est construite sur une connaissance poussée de l'ambiance new-yorkaise dans les années 1940, de sorte que tout changement dans l'Histoire n'est pas perceptible au premier coup d'oeil. Richard Marazano tisse une histoire qui tend pour l'instant vers l'histoire secrète car le conflit mondial est bien présent, les États-Unis n'y sont pas encore vraiment entrés mais les questions se posent concernant les relations à adopter avec l'Allemagne nazie et le Japon impérial. Dans ce vaste conflit prend place un conflit plus personnel, moins d'autant plus symbolique : Thomas Edison vs. Nikola Tesla, si on caricature un poil « commercialiser des brevets privatisés pour en tirer profit » vs. « construire en service public des technologies fondées sur le bien commun », et cela prend forme notamment dans l'usage de l'électricité. Deuxièmement, l'atmosphère dessinée par Guilhem Bec tend vers ce que certains pourraient appeler du steampunk sans que cela en soit véritablement. En effet, ses jeux de lumière donnent une idée un peu vieillotte d'une technologie du mi-XXe siècle qui se teinte doucement d'électricité dont les reflets hantent les dernières pages. Cette vaste atmosphère plus ou moins sensible est presque le plus réussi dans ce qui n'est pas véritablement dans l'histoire : les coupures de journaux qui constituent les 2e et 3e de couverture ! On y trouve ainsi des anecdotes qui éclairent le récit de la bande dessinée et des références directes à l'entourage des deux auteurs.
En revanche, s'il y a bien un choix qui m'est plus étrange, ce serait le suivant : quel est l'intérêt du personnage du jeune Travis ? Sa mère cherche à subvenir à leurs besoins à tous deux, se fait embaucher dans une usine et loue un petit appartement dans Manhattan. Plusieurs coïncidences mettent alors Travis sur le chemin du scénario cousu de fil blanc : ses petits camarades du quartier le poussent dans de longues scènes à dépasser certaines limites ; son voisin ermite, qui répond au nom de Kaolin Slate, s'intéresse à lui, même s'il n'y a pas de raison apparente ; sa mère finit par se faire lourdement draguer par l'inspecteur du FBI chargé de l'enquête qui nous intéresse. On sent bien que Travis sert de liant à l'histoire, mais est-il nécessaire ? À mon humble avis, non, car celle-ci se tient d'elle-même avec un petit degré de complexité supplémentaire qu'on aurait pu davantage attendre du côté des antagonistes que de cet adolescent pas très passionnant (pour l'instant du moins : peut-être est-il amené à faire des choix cruciaux lors des tomes à venir).
Ce « Mystère chtokavien » ouvre la voie, timidement, à une série qui a du potentiel et qui a le mérite d'aborder un conflit plus ou moins secret pour l'époque et encore trop peu connu à la nôtre. À voir donc pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Foxfire
  14 juin 2017
Une couverture superbe à l'ambiance rétro-futuriste du plus bel effet, un titre alliant mystère et sciences, il n'en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir "les 3 fantômes de Tesla" en espérant que l'ouvrage tienne les promesses de l'emballage. Et bien promesse tenue ! le contenu est aussi bon que le contenant est beau. Ce 1er tome d'une trilogie est un vrai régal.
Le dessin de Guilhem, réaliste avec une touche rétro, est superbe. Les cases fourmillent de détails, les personnages sont expressifs et le design des étranges machines arachnéennes et des scaphandriers est tout simplement à tomber. le trait est sublimé par la mise en couleurs qui contribue à l'ambiance réussie de l'album.
L'intrigue est très prenante et très bien menée. Marzano tisse une histoire aux multiples ramifications qui s'imbriquent bien les unes aux autres et qui promettent de former un tout cohérent et passionnant.
Ce 1er tome est donc une très belle entrée en matière qui se dévore avec un grand plaisir. C'est avec plaisir et enthousiasme que je lirai la suite.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LiliGalipette
  01 avril 2017
1942, à Manhattan, le jeune Travis et sa mère s'installent dans un petit appartement miteux. Ébranlés par la mort du père à la guerre, ils sont cependant déterminés à s'en sortir. Travis rencontre une bande de gamins qui le défient de remettre une étrange lettre à son voisin, un vieux bonhomme assez inquiétant. Et il y a d'autres mystères qui se profilent : depuis quelque temps, des personnes disparaissent sur les rives de l'East River alors que des lumières inexpliquées apparaissent au fond de l'eau. La guerre fait rage en Europe et le Japon affirme avoir développé une arme terrible qui lui donnera la victoire. « Aucun savant digne de ce nom ne devrait mettre ses inventions au service de la guerre. » (p. 33)
Avec son esthétique steampunk très réussie, cette bande dessinée a plus d'un atout. Un grand bravo aux faux articles liminaires qui encadrent la bande dessinée et qui parlent en vrac d'Edison, de la disparition de Nikola Tesla, d'énergie infinie, d'armes et de monstres. Au passage, on apprend que les auteurs sont en procès pour leur livre d'images. Quel complot va-t-on découvrir dans cette bande dessinée ? Nikola Tesla a-t-il vraiment disparu ? La mort est-elle vraiment la fin de tout ? La Seconde Guerre mondiale est-elle sur le point de s'achever ? Pour le savoir, il faudra que je lise les tomes 2 et 3. Et c'est le seul reproche que je peux faire à cet ouvrage : j'aurais préféré un album unique plus étoffé que trois volumes distincts. Mais je chipote : maintenant que j'ai l'eau à la bouche, je vais évidemment me resservir, et lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
jamiK
  08 août 2017
Premier tome d'une série très prometteuse, Les trois fantômes de Tesla est une uchronie, l'histoire se passe en 1942, sous fond de guerre mondiale et de concurrence entre grands savants. L'image de la couverture n'est pas sans rapeller une image du "Secret de l'Espadon", et d'autres éléments viennent viennent corroborer cette impression : le rythme est aussi soutenu, plusieurs enquêtes se croisent, celle du garçon et celle de l'inspecteur Kelly, les découvertes scientifiques sont extraordinaires et fantastiques, les mystères s'accumulent, certains seront résolus à la fin de ce premier tome, mais beaucoup restent en suspend pour la suite qui risque d'être tout aussi palpitante. le dessin joue sur le côté rétro en utilisant un style et des couleurs d'époque, je ne suis pas absolument conquis par la colorisation mais le parti pris des auteurs est tout à fait justifié.
Un premier tome qui donne bougrement envie de connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          180

critiques presse (8)
Culturebox   30 janvier 2017
Dans un style inspiré de la BD américaine des années 50 mais aussi en lien direct avec Blake et Mortimer – une autre de ses passions – Guilhem Bec imagine un monde au diapason de la démesure de Tesla.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BDGest   02 septembre 2016
Album à l'esthétique soignée, Le mystère Chtokavien constitue un point de départ très convaincant. Il lance les bases d'une aventure riche et rythmée où chaque élément prend sa place avec fluidité.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   29 août 2016
Au-delà de la séduisante idée de départ, la trame est somme toute assez classique et emprunte des ressorts connus qui ont déjà prouvé leur efficacité.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   25 août 2016
Premier opus d’une nouvelle série orientée thriller- SF, « Le Mystère Chtokavien » est une séduisante réussite qui fait des étincelles dès sa couverture !
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDZoom   25 août 2016
"Le Mystère Chtokavien" est une séduisante réussite qui fait des étincelles dès sa couverture !
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   25 août 2016
Ces infimes détails n’entachent pas l’excellente impression qui domine à la fin de la lecture de ce premier tome. [...] tous les éléments qui concluent cet opus nous promettent une série de haut niveau !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   25 août 2016
Un scénario habile porté par un graphisme éblouissant : un des coups de cœur de ce mois d'août !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   05 août 2016
Ce premier tome est une excellente surprise que je vous recommande sans hésiter. Le duo Guilhem Bec / Marazano fonctionne à merveille !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 septembre 2016
- Je...excuse-moi, gamin... Je dois me protéger, tu comprends...Je ne peux faire confiance à personne...
- À cause de vos secrets, c'est ça?!
- Oui, à cause de mes secrets...
- Et qui sont-ils ceux qui en ont après vos secrets ?!
- Ce sont des gens puissants... oui très puissants... et impitoyables ! Mes inventions... Je ne peux pas les laisser s'en emparer !!!
- Vous êtes un inventeur ?!
- Un scientifique...et l'un des plus grands !
- Bah... vous n'êtes pas un grand inventeur ! Si vous étiez un inventeur, vous aideriez le gouvernement pour la guerre !
- Tu es un jeune imbécile... Aucun savant digne de ce titre ne devrait mettre ses inventions au service de la guerre !
- Edison le ferait, lui ! S'il n'était pas mort il y a dix ans, il nous aiderait à la gagner, cette sale guerre ! C'était un grand inventeur, lui !
- Quoi ? Qu'est-ce que tu as dit ?! Mmm... espèce de petit... Sors d'ici ! tu ne vaux pas mieux que les autres !!! Sors d'ici immédiatement, sale petit ingrat !!! Pauvre idiot... Tous des idiots, et des ingrats...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   01 avril 2017
. « Aucun savant digne de ce nom ne devrait mettre ses inventions au service de la guerre. » (p. 33)
Commenter  J’apprécie          80
trogloniotroglonio   10 septembre 2016
- Vous avez voulu percer les mystères de la science? Nous allons vous faire gagner un temps précieux et vous envoyer vers le plus grand de tous...
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 septembre 2016
- Nous avons réussi ! Nous l'avons repéré ! Plusieurs de nos robots ont été affectés par un champ puissant... Par triangulation nous avons pu en déterminer la source ! Il se trouve dans un appartement meublé d'un hôtel de Lower East Side...
- Enfin ! Mon vieil ennemi, nous nous retrouvons... Envoyez immédiatement une équipe et ramenez-le-moi !
- Oui, Mr. Edison. Les robots sont déjà en route !
- Cette fois, la partie est finie, Tesla ! Votre nom disparaitra des tablettes de l'histoire des sciences. Vous m'avez défié trop longtemps ! Et vous avez été fou de croire que ma mort signifierait la fin de notre affrontement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 septembre 2016
- Maintenant, le monde court vraiment à sa perte...
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Richard Marazano (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Marazano
Richard Marazano en interview pour planetebd.com
autres livres classés : nikola teslaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1684 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..