AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265117792
384 pages
Éditeur : Fleuve Editions (08/02/2018)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 76 notes)
Résumé :

Maria Weston demande à devenir ton amie.
Et si c'était ça, l'origine de tous les problèmes ?
Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désespérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir. Pire encore, elle était devenue la victime facile de leurs manigances. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  14 juin 2018
"Vous avez reçu une demande d'ami".
Normalement ce message n'est pas porteur d'angoisse, mais c'est pourtant ce que ressentira Louise, car cette amie de lycée, (Maria Weston) est portée disparue depuis 25 ans …
Alors qui se cache derrière cette demande ? Maria réapparue parmi les vivants ? Forcément quelqu'un qui veut du mal à Louise, car cette dernière est en partie responsable de sa disparition, des trucs bien moches qu'elle a du mal à se pardonner . Mais la Louise adulte , est quelqu'un de bien . C'est ce qu'elle se martèle comme un mantra, pour mieux se persuader. Aujourd'hui , Louise est une femme divorcée, qui élève son petit garçon de quatre ans, tout en jonglant avec sa brillante carrière de décoratrice free-lance.
Oscillant sans arrêt entre passé (1989 ), et présent, entre cette fameuse soirée au lycée où tout a dérapé et aujourd'hui, l'auteur distille les informations au compte goutte . Louise est une jeune femme anxieuse, qui ne fréquente pas grand monde, comme si ce qu'elle avait fait , cette tache sur son CV impeccable, la freinait , l'empêchait de vivre.
Alors , qui a intérêt à ce qu'elle aille à cette soirée -anniversaire à son ancien lycée ? Qui veut régler des comptes ? Et à qui , va t'elle pouvoir faire confiance ?
C'est un premier roman très prometteur pour la suite de sa carrière que nous offre Laura Marshall. La paranoïa de Louise s'étend jusqu'à la lectrice, sa culpabilité transpire à chaque chapitre sans qu'on arrive vraiment à la plaindre. Et c'est ce qui fait la force de ce roman, l'héroïne, très fragile, n'attire pas spécialement la sympathie, la façon dont elle s'est comportée , adolescente, fait que si on ne lui veut surtout pas du mal, on arrive pas vraiment à l'aimer même si on la comprend.
Est-ce que , revoir ses "copains d'avant "fait du bien ? ( Surtout si on a su s'en passer depuis 25 ans… ), Qu'est ce que ça remue en nous ?
" Conservons-nous éternellement les blessures de notre adolescence ? "
Manipulation, harcèlement scolaire, culpabilité, maternité, divorce, danger des réseaux sociaux, sont les grands thèmes de ce roman .
Seule une écriture un peu plate m'empêche de mettre un cinq étoiles, mais cette lecture fut délicieusement angoissante, gentiment flippante, et très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          579
SZRAMOWO
  18 janvier 2018
En 2016, Louise Williams est replongée dans une page peu glorieuse de son adolescence après avoir reçu une invitation pour une fête de la promo 1989 de son lycée de Sharne Bay. « Conservons-nous éternellement les blessures de notre adolescence ? », pense-t-elle…
Elle se revoit à cette soirée de fin d'année, en juin 1989, au cours de laquelle elle a commis l'irréparable. Elle pensait alors : « Les drogues me font peur ; je crains de perdre le contrôle et de me rendre ridicule. »
Mais la volonté de paraitre aux côtés des filles les plus populaires du lycée l'a emporté, et elle-même s'est laissé emporter, quitte à blesser Maria Weston qui aurait pu devenir sa meilleure amie.
Sur cette base simple, Laura Marshall écrit une histoire au ton juste, crédible, sans pathos. Elle montre comment l'usage des réseaux sociaux peut faire ressurgir, pas toujours pour notre plus grand bien, des pans cachés de notre existence adolescente.
Et si nous n'étions pas vraiment l'adulte respectueux des autres que nous sommes devenus, soucieux d'inculquer à nos enfants le respect de l'autre, la compassion et l'empathie ?
« Je suis très différente aujourd'hui de la fille qui a fréquenté cet endroit pendant cinq ans. Mais certaines parties de moi doivent fatalement être les mêmes. La personne qui a fait ces terribles choses, c'est moi. »
Louise est proche de Maria Weston et Esther Harcourt, mais elle préfère s'afficher avec Sophie Hannigan, Claire Barnes, Joanne Kirby, Lorna Sixsmith, Matt Lewis et Sam Parker, les garçons et les filles les plus populaires du lycée. Elle accepte tout de cette bande, notamment ses mises à l'épreuve.
Depuis qu'elle a reçu cette invitation, Louise est la proie d'un véritable vertige qui la pousse à des allers retours entre 2016 et 1989, sans qu'elle ne puisse entrevoir le moyen de stopper la mécanique infernale qui s'est emparé de son cerveau et dévaste tout sur son passage. Elle néglige son travail, sa seule amie Polly, son fils Henry et n'a dès lors qu'un seul objectif comprendre pourquoi elle a fait ça.
« J'aimerais pouvoir revenir à ma vie d'avant l'invitation Facebook, quand tout était bien rangé à sa place dans ma tête. J'ai enfin réussi à mettre de l'ordre, et j'y ai passé tant de temps. »
Au deux tiers du récit, le lecteur ne sait rien de ce qui s'est réellement passé au cours de la fête de fin d'année 1989 et redoute ce qui pourrait se passer en 2016 lors de la rencontre de la promotion 1989 organisée dans les locaux du Lycée de Sharne Bayne.
Laure Marshall sait doser les révélations et entretenir l'intérêt du lecteur en lui faisant vivre ce que vit son personnage confronté à des angoisses qu'elle croyait avoir définitivement enterrées avec son passé.
Louise conclut amère, alors que les événements s'emballent autour d'elle et qu'elle s'enfonce à nouveau dans le mensonge et le déni de réalité : « Ma propre lâcheté, mon désir désespéré d'être acceptée et populaire m'ont menée là où je suis aujourd'hui. »
Un premier roman impressionnant qui ballade le lecteur de bout en bout jusqu'à un dénouement inattendu.
Une découverte à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
NoemieTrnr
  05 juin 2019
Avec une phrase comme "Maria te demande en ami, mais Maria est morte depuis 25 ans" comment ne pas avoir envie de découvrir la suite?
Et pourtant...
Dans le fond ce n'est pas un mauvais livre, l'idée de base est bonne mais j'ai le sentiment que l'auteur n'a pas saisi le potentiel de son intrigue de base...
J'ai beaucoup apprécié le côté mystère lié aux réseaux sociaux et au harcèlement. Malgré tout c'est une partie du livre qui n'est pas assez développé à mon goût; de plus j'ai eu la sensation tout au long du livre que l'auteur comblait les pages avec des dialogues qui ne sont pas forcément utiles pour l'avancement de l'histoire.
Ça traine en longueur, aucun rebondissement, c'est très long et très plat.
En bref, je sors de cette lecture assez déçue, j'avais mis beaucoup d'espoir dans ce livre. Tant pis.
Commenter  J’apprécie          220
croc1706
  06 février 2018
Ce polar à paraître jeudi 8 février est indéniablement une belle surprise. On y découvre Louise, mère de famille divorcée qui peu à peu avec l'aide d'amis reprend sa vie en main. Mais un beau jour ,voilà qu'elle reçoit une invitation Facebook mystérieuse. Maria Weston, ancien copine de lycée l'invite à devenir amie. Seul problème, Maria est morte depuis 25 ans. 
Et quand cette mystérieuse Maria commence à se montrer menaçante, la tension monte. 
Ce qui m'a plu en premier lieu dans ce polar particulièrement bien ficelé , ce sont les thèmes plus que d'actualités . Jalousie, vengeance, harcélement , réseaux sociaux et secrets rythment cette histoire , et entrainent le lecteur au coeur d'histoires de lycée qui se révélent plus complexes qu'il n'y parait. 
Ensuite les personnages attirent , ils sont la représentation classiques des élèves de lycée, et rappellent des souvenirs en chacun de nous . Qui se reconnaitra dans la fille populaire, celle qui la suit comme son ombre, le sportif ou le beau gosse séducteur, ou ceux qui restent plus à la marge, les victimes de la rumeur, les mal-aimés, rejetés, harcelés .... Et quand une de ces personnes se donne la mort, les autres s'interrogent. Culpabilité, tourments, ou simple oubli, les réactions hérissent, touchent, choquent, mais ne laissent pas indifférentes. 
Au final pris au jeu, on en vient même à se demander si Maria ne serait pas vivante. ... 
Alternant les point de vue et les époques , basculant avec facilité du passé au présent, Laura Marshall accroche le lecteur , et signe un premier roman réussi, au suspense accrocheur et qui se lit quasiment d'une traite.
La révélation finale très réussie laisse malgré tout un goût d'inachevé , mais qui sait peut-être retrouverons-nous certains de ces héros dans un futur roman . 
 Une très belle réussite ! 
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BlackKat
  18 mars 2018
Louise est une maman divorcée qui doit jongler avec son enfant, un ex dont elle a du mal à se détacher et la gestion de son entreprise. Un quotidien bouleversé par une demande d'amie peu banale sur Facebook. En effet, Maria est morte depuis 25 ans. Comment peut-elle demander qui que ce soit en amie sur un réseau social?
Et Louise se replonge avec appréhension dans son adolescence dont elle souhaiterait bien effacer quelques phases bien peu glorieuses!
Aaahhh les réseaux sociaux et les profils trompeurs, la nostalgie d'épousseter d'anciennes amitiés ou le sentiment revenchard pour les inimitiés qui auront laissé quelques cicatrices chez les adultes que nous sommes devenus! Est-il toujours bon d'ouvrir une porte grinçante, entoilée de poussière?
Louise, elle, ne peut résister.
Et entre passé, fin des années 80, et aujourd'hui, rien n'a changé au lycée! Il y a toujours la popularité des uns, la marginalisation des autres, le paraître qui prime sur l'être en vibrant sur la fragilité de la jeunesse, les jalousies superficielles et la cruauté mesquine. 
Nan, rien n'a changé, l'auteur nous le démontre avec les soucis de la fille de son amie Polly et ce qu'elle-même a fait subir à Maria en son temps. Et même si le harcèlement scolaire a changé de forme avec l'avènement du net et des smartphones, les dégâts sur un ado fragile sont malheureusement parfois fatals. 
En abordant ce sujet délicat, Laura Marshall essaye de nous prouver également que les souvenirs d'adolescence nous poursuivent toute notre vie. Nous le voyons bien avec Louise qui retrouve ses "réflexes" d'antan lors de retrouvailles et son malaise à ne plus savoir ce qu'elle est. Elle a honte, elle a l'expérience de la vie, elle se répète qu'elle est devenue une personne "bien" mais un rien surgi du passé la bouleverse. 
Avec le portrait de ses anciens camarades, comme celui de l'amie de Maria, Esther, par exemple, c'est aussi cette frontière perméable entre adolescence chaotique et vie sereine d'adulte qui ajoute à l'amertume du drame.
La vie lycéenne n'est qu'un passage qu'il faut traverser et ne grave en rien dans le marbre ce que sera l'avenir pour les victimes de harcèlement comme pour les bourreaux...
Mais chacun se retrouve avec le constat que les comptes ne sont jamais réglés. 
Une proie si facile aborde un thème grave auquel nous sommes tous confrontés, par notre passé ou notre anxiété pour nos enfants, mais j'avoue ne pas avoir été captivée par ce roman. Un peu de trop redondances dans le sentiment de culpabilité de Louise, de longueurs et de faux suspense sur le silence de ses actes. "Ah mon dieu, si vous saviez, lecteurs, ce que j'ai fait!" Et le fait de répéter sans cesse qu'elle a changé, qu'elle est devenue quelqu'un de "bien" m'a fortement agacée, je dois le dire! 
C'est dommage, je suis passée à côté de ces adultes meurtris, hantés par les souvenirs qui filtrent au travers des portes jamais totalement refermées du lycée...
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
Actualitte   13 février 2018
Une proie si facile est une histoire de passé honteux. Et ce que les générations précédentes ont pu endurer, les suivantes le vivent de la même manière. La narration qui va et vient entre passé et présent est cependant bien construite, le lecteur ne se perd pas en excès d’informations.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   13 juin 2018
Elle ressent souvent le besoin de se rassurer.Ses envies à lui n'ont rien que de très normal. Ça fait partie des choses normales. de toute façon , qu'est ce qui est normal ? La normalité n'existe pas, tant que ça fait de mal à personne. Bien que, des fois ça fasse mal, mais alors ça fait partie du jeu, non ?
Ce qu'elle doit garder à l'esprit, c'est qu'il la comprend. Il la connait ; en fait, il est le seul à la connaître. Avec quelqu'un d'autre, ça ne serait jamais pareil. Et au cas où elle oublierait, il est là pour le lui rappeler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   13 juin 2018
(…), il avait supprimé son compte Facebook, celui qui témoignait de notre histoire. Il en avait simplement ouvert un autre . Nos vacances, nos sorties, notre photo de mariage scannée plusieurs années après l'événement : tout avait disparu, remplacé par sa nouvelle vie. Il m'avait effacée comme une vieille tache sur la vitre.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   14 juin 2018
Ce que je sais sur le sexe , je l'ai appris en grande partie dans Jeune et jolie, et c'est loin d'être suffisant.
Commenter  J’apprécie          214
iris29iris29   14 juin 2018
Je le pousse presque dehors et referme la porte. dans la cuisine, appuyée contre le plan de travail, je serre mes bras autour de moi parce qu'il n'y a personne d'autre pour s'en charger.
Commenter  J’apprécie          110
SZRAMOWOSZRAMOWO   16 janvier 2018
D’instinct, je rabats l’écran de mon ordinateur portable ; j’ai l’impression qu’une espèce de boule visqueuse obstrue ma gorge et m’empêche de respirer. Je tente de remplir mes poumons, de retrouver mon sang-froid. Je me suis peut-être trompée… Ça doit être ça, ce n’est pas possible autrement. Au ralenti, je me rassieds et soulève l’écran du portable puis, les mains tremblantes, je retourne dans ma boîte mail. Cette fois-ci, plus de doute : Maria Weston m’invite à devenir son amie.
Jusqu’ici, la journée a été plutôt quelconque. Henry est chez Sam ce soir et j’ai profité d’une bonne séance de travail pour avancer sur le dossier d’un client avec une prédilection pour un intérieur aux tons beige et taupe – sans que cela ne paraisse monotone, bien sûr. L’arrivée d’un mail a été une distraction passagère bienvenue, et un courrier personnel plutôt qu’une énième démarche commerciale l’a été d’autant plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2015 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre