AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361900351
Éditeur : ESCABELLE (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 16 notes)
Résumé :
La narratrice, une petite fille dont le père est sans papiers, raconte son attachement à la France, jusqu'au jour où des policiers viennent la chercher à la sortie de l'école, pour la reconduire hors des frontières.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Juin
  11 avril 2017
Ils sont deux, un père et sa fille. Ils ont fui la guerre. Clandestins dans un pays dont ils ont rêvé après un long voyage raconté en quelques lignes. Mais on sent que cela a été dur pour la petite fille. Et puis..
'" Et puis, tout au bout du voyage, il y eut Paris.
Place de la République.
Nous sommes allés main dans la main jusqu'à la Seine.
Heureux et malheureux d'être là. "
La petite fille se dit française, enracinée. Mais il faut croire que la haine des hommes n'a jamais de fin....
Ce devait être une belle journée pour elle pourtant, ce jour-là. Elle qui avait tant assimilé en 4 ans...
Une histoire pour dire le drame des sans-papiers, vu à travers les yeux d'une fillette. Un texte sobre accompagné d'une illustration sombre, trop souvent, et animé d'ombres car dans ce monde il faut passer inaperçu, s'effacer...
Il y a du rouge aussi, celui du sang de toutes ces guerres et de rares taches de jaune. Rayon d'espoir vite disparu.
Un livre fort. Court et terrible.
A lire à tout âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Lagagne
  10 avril 2012
Une lecture forte.
Les sentiments qui se dégagent à la lecture ne sont pas anodins. Cette petite fille qui parle si bien de son attachement à la France, de son sentiment d'appartenance et qui pourtant va devoir la quitter.... le ton plutôt poétique du texte et de l'image renforce parfaitement ceci, bien au-delà de l'histoire, qui est en elle-même trés touchante. Les photographies noir et blanc de la ville sur lesquelles se détachent les silhouettes illustrées du père et de sa fille sont judicieuses et réussies : ces deux personnages de fiction n'en sont pourtant pas moins dans une situation réelle, que vivent de centaines d'étrangers dans tous les pays occidentaux.
Commenter  J’apprécie          40
Gallisse
  28 octobre 2012
On se demande parfois comment certains auteurs et illustrateurs arrivent à communiquer autant d'émotions, de sentiments et d'humanité avec simplement quelques pages soigneusement imprimées. Cet album de Cendrine Génin, Jean-François Martin et Rascal étonne par la sobriété de ses textes, séduit par la composition de ses images et bouleverse par la dure réalité qu'il fait jaillir sous nos yeux. Avec pudeur et innocence, une fillette raconte sa vie de sans-papiers, évoque ses souvenirs de guerre et partage l'espoir qu'elle fonde en notre patrie. En compagnie de son père, elle a fui un pays meurtri, perdu tragiquement sa mère et, au fil des années, s'est enracinée et imprégnée de cette France, pays des libertés, qui semble pouvoir lui offrir un avenir. Mirage ou réalité ?
Commenter  J’apprécie          30
Reseau_Co_Libris
  19 mars 2013
Quelque part, là-bas, dans un pays en guerre, un homme, qui a perdu sa femme sous les bombes, décide de quitter son pays avec sa petite fille (c'est elle qui raconte). Destination-refuge : la France, pays des droits de l'homme, de la liberté, de la fraternité aussi et puis de l'égalité.
Arrivés enfin à Paris, l'homme brûle ses papiers ; la France lui en donnera d'autres ! En attendant la petite fille apprend à aimer Paris et connaît tout de la France : son Histoire, ses chansons, sa gastronomie. Elle est « Française enracinée ».
Mais un beau matin…
Une fois de plus, Rascal appuie là où ça fait mal avec cette histoire au réalisme dérangeant qui posera question aux plus jeunes. Bon courage à ceux qui devront apporter les réponses.
Un mot des illustrations : évidentes !
Dès 7 ans

Lien : http://www.reseau-colibris.fr
Commenter  J’apprécie          00
MShaina31
  30 janvier 2017
Ce livre est très émouvant car la petite fille raconte son séjour en France, comment elle a appris a lire,ecrire apprendre les maths etc.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   23 mai 2012
Très bel hommage rendu à tous ces êtres humains, à tous ces survivants qui vivent clandestinement en « terre d'accueil ».
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JuinJuin   11 avril 2017
On s'est réfugiés dans une église
et on a prié avec nos voisins.

Pardonne-nous nos offenses.(....)

Dieu et son fils n'ont rien entendu.
Le bruit de la guerre couvrait le chant des prières.
Commenter  J’apprécie          100
Pavi33Pavi33   17 mai 2013
Je connais
La Marseillaise par coeur
La liste des 100 départements sur le bout des doigts
J'adore le boeuf bourguignon
Le poulet basquaise
Le bleu d'Auvergne et les croissants au beurre
Monsieur Hulot et Louis de Funes me font rire
L'histoire de Marie-Antoinette me fait pleurer
J'aime voir dépasser des toits gris la tour de Monsieur Eiffel et la pierre blanche de Notre Dame
Mes amis et mes amies s'appellent Jules, Anisa, Brigitte, Laurence, Arthur, Karim
Les poèmes de Jacques Prévert
et les contes de Charles Perrault,
Les peintures de Renoir,
Les gouaches de Matisse et les sculptures de Rodin.
Les chansons de Charles Trenet et celles de Boby Lapointe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JuinJuin   11 avril 2017
L'amour, je connais qu'un peu.
La guerre. Je connais beaucoup mieux.
Le poète a dit aussi !

"Il y a de grandes flaques de sang sur le monde
Où s'en va-t-il tout ce sang répandu ?"

Maman a été tué le premier jour de la guerre.

( le poète c'est Jacques Prévert)
Commenter  J’apprécie          40
LagagneLagagne   06 avril 2012
Papa m'a dit qu'il existait dans le monde des terres d'asile. Que ce voyage allait être long et difficile, mais qu'il me savait assez forte pour l'accompagner. Papa a choisit la France. Parce que ce pays c'est le pays des droits de l'homme. Que leur devise est : Liberté, Egalité, Fraternité.
Commenter  J’apprécie          30
FannyyyFannyyy   30 janvier 2017
Papa a choisi la France, parce que c'est le pays des droits de l'homme et que leur devise est : Liberté, Egalité, Fraternité.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean-François Martin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Martin
L'inventeur de Jean-François Martin
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

question pour un crapeau

Comment s'appelle le personnage principal

Philip
Rémi
Jock

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Questions pour un crapaud de Jean-François MartinCréer un quiz sur ce livre