AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278067397
Éditeur : Didier Jeunesse (21/09/2011)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 27 notes)
Résumé :

Petit Frère trouve un masque au coin de la rue, en sortant de l'école. Un masque qui peut le transformer en n'importe quel animal... Une histoire bouleversante, entre rêve et réalité.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  25 février 2013
Petit Frère trouve un masque qui lui permet de devenir l'animal qu'il veut. Mais ses émotions le dépassent et, après plusieurs colères, il est rejeté de tous. Seule sa Grande Soeur parviendra à l'apaiser...
Un album qui fait réfléchir sur la notion d'identité : peut-on tout se permettre lorsque l'on porte un masque ? Qui est-on vraiment au fond de nous, derrière notre masque ?
Les illustrations d'Ilya Green, dans un style un peu rétro, offre une palette d'émotions très réussies mais j'ai trouvé le texte de Stéphane Servant un peu dur pour de jeunes enfants.
Commenter  J’apprécie          120
Lagagne
  11 novembre 2017
Petit frère trouve un masque. Un masque tout simple qui lui permet de devenir ce qu'il veut, de faire ce qu'il veut. Et il va en profiter pour faire des choses pas très gentilles, pour essayer de dominer les autres, pour exprimer toute sa colère.
Le texte n'est pas simple pour de jeunes enfants. A mon avis ils passent complètement à côté s'ils n'ont pas au moins 8 ans. Etre caché, non reconnaissable est-ce une excuse pour faire de mauvaises choses? Pour exprimer toute la colère, la violence qu'il y a en soi.
Comme souvent avec Servant, pour moi il y a plusieurs niveaux de lecture en fonction de l'âge. Il y a le simple, ce n'est pas parce qu'on joue qu'on peut faire n'importe quoi, il faut rester gentil. Et il y a une version plus adulte : un pseudo, un avatar est-il une excuse pour déverser sa haine ? En tout cas c'est une des idées qui m'est venue à l'esprit à la lecture.
Et niveau illustrations, j'aime toujours autant celles d'Ilya Green, toutes en douceur, en émotions, en rondeur. J'aime beaucoup le soin apporté aux motifs des vêtements des enfants. Et j'aime beaucoup la pâtisserie derrière sa grille ! le mélange de couleurs et de crayonné gris fait merveille.
Un bel album dans lequel chacun peut voir le message à son niveau, je pense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Pavi33
  17 mai 2013
L'enfant enfile un masque... et tente de nouvelles expériences. C'est plus facile derrière un masque....mais d'une part, elles ne se terminent pas bien, et par ailleurs, il faut ensuite savoir tomber le masque.
Finalement cet album, demande à ses lecteurs s'il ne faut pas mieux rester soit même et ne pas se cacher derrière un masque.
Il leur dit aussi qu'on ose plus de manière anonyme... Il dit encore que caché derrière le masque, passé les premiers contacts et l'intérêt de la nouveauté, on est vite rejeté ou encore...que caché derrière le masque, même nos parents peuvent ne pas nous accepter... beaucoup de messages dans un texte court, donc plusieurs lectures à différents niveaux.
Commenter  J’apprécie          30
saomalgar
  05 novembre 2012
Très joli dessin à l'anglaise, très simples mais avec beaucoup de force et surtout très évocateurs.
Personnification de la colère dans la métamorphose de l'enfant en animal féroce avec le déclencheur qu'est LE MASQUE.
Le thème du rejet lorsque l'enfant fait des colères ou est odieux est adoucit par le fait que ce n'est pas vraiment lui, il a un masque qui le transforme en animal avec ses instincts.
Très très original et un thème moins abordé qui mérite le détour.
J'ai été très mal à l'aise (mon fils aussi) lorsque l'enfant/loup est rejeté par sa mère. Dixit mon fils, "mais sa maman ne le reconnait pas c'est pourtant son fils" limite au bord des larmes...
Une histoire au final qui a besoin d'explications, impossible à lire par l'enfant seul.
Commenter  J’apprécie          10
Gallisse
  29 octobre 2012
Le masque que Petit Frère a trouvé est magique. Grâce à lui, il peut se métamorphoser en ce qui lui plaît. Ouisiti pour amuser les filles, ours pour impressionner les copains ou encore loup terrifiant pour faire gronder sa colère, Petit Frère est rapidement dépassé par les pouvoirs de cet objet enchanté, au point de se retrouver seul et rejeté. Mais quand on s'appelle Petit Frère, on peut compter sur sa grande soeur pour se sortir des situations les plus compliquées. Voilà un livre émouvant où Stéphane Servant aborde subtilement des sujets délicats comme la gestion de la frustration, l'image de soi ou encore la colère. L'histoire est bercée par les images d'Ilya Green légères, rassurantes et sensibles.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   18 février 2012
La pluie s'est mise à tomber.
Doucement, le masque s'est effacé.
Et Petit Frère est revenu.
Commenter  J’apprécie          40
AsilAsil   30 mai 2012
Petit frère était en colère, tellement en colère qu'il s'est changé en loup terrifiant.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Stéphane Servant (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Servant
Interview de Stéphane Servant par Estelle Hamelin pour Actusf aux Imaginales 2019 autour de son roman, Sirius (Le Rouergue).
autres livres classés : émotionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Guadalquivir

Quelle épreuve Frédéric va-t-il surmonter pour sa meute ?

Le feu
La glace
La terre

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Guadalquivir de Stéphane ServantCréer un quiz sur ce livre