AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811219161
Éditeur : Milady (20/01/2017)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Diplômée en histoire de l'art, Elizabeth Villiers jongle entre son boulot de serveuse et les gardes d'enfants. Quand elle se rend compte que son compagnon la trompe, Beth est anéantie. Sa tante Celia, qui vit dans les beaux quartiers de Londres, lui propose alors de venir s'occuper de son chat pendant cinq semaines. La jeune femme tombe aussitôt sous le charme de son voisin d'en face, Dominic. Cet homme charismatique va l'entraîner là où l'amour et le sexe ne connai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  30 novembre 2014
S'il y a une chose que je crains encore plus que de mourir idiote, c'est de juger sans connaître...
Suite à une intéressante conversation avec une lectrice au sujet du phénomène du mummy porn au cours de laquelle j'assumais pleinement le rôle de la mummy-pornophobe, il s'est avéré qu'en réalité je ne connaissais que très superficiellement ce "genre" dont ma seule expérience se résume à la lecture de quelques pages de "Cinquante nuances de Grey", pages que j'avais trouvées parfaitement risibles et illisibles. Mise au défi par mon interlocutrice de renouveler l'expérience pour tenter de comprendre ce qui pouvait autant plaire dans cette "littérature" (dommage que je ne puisse pas grossir les guillemets), je me suis donc résolument plongée dans "L'étreinte de la nuit", animée par une sincère volonté d'impartialité.
Verdict : parfaitement risible et illisible.
D'ailleurs, je n'ai pas pu le finir.
Forte de cette seconde expérience, je suis en mesure de conforter mon jugement et déclare que, faisant mentir l'adage, il n'y en aura pas de troisième.
Puisqu'il est question de plaisir, je suis vraiment ravie que des milliers de lecteurs y trouvent le leur - je ne contredirai pas cet autre adage qui affirme que tous les goûts sont dans la nature - mais, définitivement, ce genre n'est pas pour moi. Je n'ai trouvé aucun intérêt à cette histoire cousue de fils blancs et le spectacle des scènes de soumission sexuelle n'aura provoqué en moi que d'irrépressibles fous rires.
La trame de cette trilogie semble calquée sur celle du best-seller susnommé et je ne peux reconnaître à ce premier volet qu'une qualité d'écriture légèrement supérieure à son modèle. Toutefois, comme on partait de zéro avec la prose de E. L. James, Sadie Matthews n'a pas grand mérite à la surpasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Andyflo
  17 avril 2013

J'ai lu L'étreinte de la nuit très rapidement, si la lecture a été agréable, pas mal de choses m'ont chiffonnée.
Beth part à Londres pour garder l'appartement d'une personne de sa famille. Elle espère repartir à zéro, se construire pendant un mois une nouvelle vie, une vie où la tromperie de son ex ne l'accablera plus. Elle va, un soir, apercevoir par la fenêtre son voisin d'en face, et elle va tout de suite être fascinée par cet homme viril et charismatique. Par des concours de circonstances, ils vont être amenés à se rencontrer, et entre eux, l'attirance va devenir indéniable. Après une étreinte passionnée, Dominic va lui expliquer qu'il ne peut se passer de certaines pratiques dans le sexe. En effet, c'est un dominant, et le BDSM fait partie de lui. Beth, par amour, va alors tout entreprendre pour que Dominic l'initie à son monde où plaisir et douleur se mêlent.
Je disais donc plus haut que beaucoup de choses m'ont plu dans cette romance, mais aussi déplu, et je vais commencer par celles-ci.
Tout d'abord, Beth a un caractère plutôt effacé, elle se plaint plus que de raison (du genre nunuche), et surtout, elle tombe amoureuse de Dominic au premier regard. J'ai trouvé cela un brin trop rapide, au bout d'une semaine, ils s'avouaient déjà leur amour… Ensuite, le style de l'auteure est plutôt basique, sans aucun effet de style. Il est simple et ne provoque pas de grandes émotions ou une grande excitation. Je l'ai trouvé froid et impersonnel, manquant cruellement de sensualité. Donc en dépit du fait que le livre se lise vite, il manque le petit quelque chose qui fait la différence et qui pourrait faire que cette oeuvre se démarque de toute la vague romance érotique que l'on peut lire en ce moment.
Lire la suite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MxlleAnaB
  19 juin 2013
J'avais acheté ce livre par curiosité, intriguée par le résumé. Beth est une jeune femme plutôt réservée et blessée qui se retrouve par hasard à Londres pour rendre service à sa tante Celia. Son chat ayant besoin qu'on s'occupe de lui pendant son absence, Celia a naturellement fait appel à Beth pour l'aider. Lorsqu'elle emménage dans ce quartier luxueux de Londres, Beth est subjuguée par la beauté des lieux, mais lorsque son regard s'attarde son l'appartement d'en face, le décor lui semble soudain inintéressant. Son voisin d'en face, Dominic Stone la fascine et lui fait éprouver des choses qu'elle n'a jamais ressenti. Blessée par son ex petit ami Adam, Beth reprend peu à peu goût à la vie aux côtés de cet homme si mystérieux. Pourtant, en dépit de sa gentillesse et de sa beauté, Dominic n'a rien d'un homme ordinaire et semble hanté par terribles démons. J'ai aimé le personnage de Beth et sa narration, qui retrouve peu à peu l'envie de vivre avec Dominic. Pour ce qui est d'Adam, son ex, j'ai eu très envie de le frapper lorsqu'elle revenu dans sa vie comme une fleur, en s'excusant simplement. Je l'ai toute suite détesté et je ne parle même pas de Vanessa, l'ex de Dominic qui semble bien décidé à semer la zizanie dans notre couple. Quant à Dominic, c'est un héros ténébreux qui s'est converti au BDSM pour des raisons que je trouve encore très flou et même s'il confie un peu de son histoire à Beth, je pense que beaucoup de choses restent inconnues. le personnage de James, le nouveau patron de Beth, il m'a beaucoup fait rire et semble vraiment être un allier pour celle-ci. Je me demandais aussi à quoi pouvait bien ressembler Celia et je constate que c'est une femme qui non seulement est élégante et a bon goût, mais qui se montre très gentille envers sa nièce qu'elle voit très peu. le livre est aussi très riche en références et en lieux touristiques typiquement British et moi qui adore l'Angleterre, c'est un vrai régal. Quant aux scènes de sexe, je trouvé cela vraiment très hot et j'espère que Dominic arrivera mieux à exprimer et à mettre des des mots sur ses sentiments pour Beth car il est évident qu'il l'aime, mais il ne s'en rend pas encore compte. Pour moi, ce livre vaut un 3,5/5 car j'adore ce début de saga même j'ai constaté beaucoup de similitudes avec Cinquante nuances de Grey: le BDSM, l'ex maitresse qui joue le rôle de la méchante, une séparation, Beth qui hurle sur Dominic lorsqu'il dépasse les bornes durant leurs rapports. Mais globalement, j'ai bien aimé donc je continuerai cette série pour savoir ce qu'il advient de notre couple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MorganeTryde
  29 mars 2015
De quoi ça parle?
Beth est au bout du rouleau car elle vient de découvrir qu'Adam, son amour depuis toujours, la trompait avec Hannah. Désireuse de commencer une nouvelle vie et de s'éloigner de sa province, elle accepte de garder l'appartement et le chat de sa tante, Célia pendant 5 semaines.
Elle se rend donc à Londres l'esprit en miette mais avec la volonté de s'amuser et de découvrir cette superbe ville.
Dès les premiers jours, son regard est attiré par l'appartement en face de celui de sa tante. Ils sont en vis-à-vis et suffisamment proches pour que l'on voit tout ce qui s'y passe. Elle remarque alors son charmant voisin, un beau trentenaire ténébreux et charismatique. Elle se surprend à fantasmer sur cet homme qu'elle ne connait pas, s'inventant une vie où il l'aurait séduite.
Et puis, un jour, le rêve rejoint la réalité. Par plusieurs situations fortuites, ils finissent par tomber l'un sur l'autre et l'attraction est immédiate. Beth ressent un désir violent pour cet homme, un désir qu'elle n'avait jamais éprouvé jusque là.
Mais Dominic cache un lourd secret. Il n'est pas un homme comme les autres qui se contentent de relations amoureuses lambda. Domimic est un dominant, adepte du BDSM et attend d'une femme qu'elle se soumette à lui.
Beth, complètement éprise de cet homme, accepte d'être initiée. Elle est prête à tout pour partager la vie de celui qu'elle aime. Elle s'en remet complètement à lui, lui accordant une confiance aveugle. Confiance dont Dom va abuser, perdant le contrôle lors de leurs jeux... Beth pourra-t-elle lui pardonner son comportement? Pourra-t-elle accepter cette sombre partie de sa personnalité au risque de se perdre?
A quoi faut-il s'attendre?
- du sexe et du BDSM. A l'instar de 50 nuances de Grey d'ailleurs. Bien que je trouve que les scènes de soumis-dominant sont encore plus accentuées ici, même un peu trop. je ne suis pas vraiment à l'aise avec ça, du coup j'ai eu un peu de mal. Les scènes hot sont très détaillées et explicites.
- de l'amour. Concernant Beth en tout cas. En revanche, concernant Dom, on ne sait pas très bien. Avant que leurs jeux ne commencent, il est doux, tendre, affectueux, presque amoureux. Ensuite, son comportement change du tout au tout et il devient froid, distant et cruel.
- L'histoire est écrite en Je, c'est Beth qui parle, et le temps utilisé est le présent.
Les personnages principaux:
- Beth: jeune fille de 22 ans fraîchement diplômée en histoire de l'art. Elle n'a connu qu'un homme dans sa vie et n'espérait pas connaitre le grand frisson un jour. Dom lui fait découvrir la sexualité à l'état brut, faisant d'elle une femme.
- Dominic: homme de 21 ans, riche et charismatique en plus d'être incroyablement beau. Il a été initié au BDSM lors de ses années d'étude, lorsque sa copine de l'époque a voulu entrer dans ce monde. D'abord soumis, il a vite compris que ce qui le bottait vraiment c'était de dominer et de flageller les autres (sympa, non?).
J'en pense quoi?
Je n'ai pas aimé cette histoire.
Au début, je trouvais qu'elle commençait plutôt bien même si Beth m'a vite cassé les pieds. Elle est trop nunuche, trop naïve, trop serviable (un peu soumise quand on y pense). Et puis, de fil en aiguille, à mesure que le BDSM fait son apparition, j'ai commencé à ne plus trop apprécier cette lecture.
Je n'ai pas vraiment beaucoup de recul face à ce monde puisque le seul bouquin que j'ai lu où il était question de BDSM est 50 nuances de Grey que j'avais adoré.
Ici, je n'ai pas ressenti d'amour, pas d'affection concernant Dominic. Il est froid, distant et méchant en tant que dominant. Il n'a aucun geste tendre envers Beth à partir du moment où elle accepte de devenir sa soumise. Et elle, elle accepte tout sans rien dire car elle se dit que c'est elle qui lui a demandé de l'initier. Pourtant, elle n'est pas d'accord avec tout ce qu'il lui fait. Franchement, j'ai eu envie de la flageller moi aussi à plusieurs reprises.
Dom, pour moi, n'a rien d'attirant. On n'en sait pas beaucoup sur lui en fait. Pourquoi aime-t-il occasionner de la souffrance? A-t-il vécu des traumatismes? Toutes ces questions restent en suspend. Peut-être que l'auteur y répond dans les tomes 2 et 3, à voir.
Je pense malgré tout lire la suite de l'histoire afin de voir si celle-ci évolue positivement. Néanmoins, je doute fort que cela devienne un coup de coeur.
Ma note: 2/5
Pour qui?
Pour les femmes adultes qui aiment les romans érotiques où il est question de BDSM.

Lien : http://www.larbredefreya.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alinee
  22 avril 2013
Refroidie après ma lecture de "Dévoile-moi", trop vite après "Fifty Shades", j'ai longuement hésité à me plonger dans la trilogie "After Dark". Mais bon, il était à 5 euros en VO et en Kindle donc j'ai tenté le coup !
Cependant, ce fut une bonne surprise: C'est mieux écrit, les personnages sont un peu plus crédibles et enfin, on change de décor: on traverse l'atlantique pour retrouver la belle Londres.
Pour replacer le contexte, après une rupture difficile, Beth Villiers, fraîchement diplômée de l'université de sa petite ville natale, vient embrasser la capitale de son beau pays qu'est l'Angleterre. Elle occupe l'appartement de la marraine de son père, partie pour quelques semaines.
Et c'est depuis la fenêtre de la pièce principale qu'elle aperçoit un autre Dieu Grec (va falloir nous dire où elles les trouvent toutes hein ! ;-) ), répondant au nom de Dominic (et non, je ne vais pas faire la blague!).
Et forcément [ben oui], Beth n'est pas moche mais somme tout "commune" et lui est magnifique, intelligent et surtout TRES riche à tout juste 31 ans.
Je vous laisse deviner la suite: il tombe tout de suite sous son charme de fille gauche (il la ramasse sur le trottoir alors qu'elle vient royalement de s'exploser par terre) et là, c'est vite le BIG Love (et plus de BDSM si affinités).
J'aime beaucoup le personnage de Dominic (aucun n'avait encore su détrôner Christian Grey) Il est déjà, un peu plus vieux, il est riche sans être à la tête d'une multinationale et surtout, il semble moins facile à amadouer quand même. Il est un peu plus sombre que Christian.
Beth quant à elle est sans surprise, un peu naïve, trop hésitante mais bon, quel serait le charme du roman sans toutes ses petites choses :)
Un bon moment de lecture, le sexe n'accapare pas toute l'histoire, ça donne envie de rêver, de redécouvrir la passion d'un début de relation bref, un roman qui tient ses promesses, sans prétention.
J'attaque la suite (attaquée hier et j'en suis à plus de la moitié...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
sariahlitsariahlit   26 octobre 2013
Chaque jour, chacun d'entre nous croise des centaines de visages sans en être vraiment conscient. On échange des regards dans le train ou le bus, l'escalator ou l'ascenseur, à la caisse d'un supermarché ou d'un magasin, sur le chemin du travail ou du retour. Autant de minuscules connexions rompues sitôt établies. Pendant une poignée de secondes, on reconnaît l'existence d'une personne, le fait qu'elle a une vie, une histoire, un passé qui l'a amenée inexorablement sur notre route à cet instant. Puis on détourne la tête et on se perd, chacun partant vers son avenir propre.
Pourtant, alors que je regarde Dominic, j'ai la certitude de le connaître, même si c'est un étranger- comme si notre différence d'âge et d'expérience ne comptait pas.
Tout disparaît autour de nous. Je n'ai plus conscience de rien à part de sa main sur la mienne et du torrent d'émotions qui me traverse tandis que ses yeux semblent me comprendre de façon intime et absolue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Gwen21Gwen21   30 novembre 2014
Je prends une profonde inspiration pour essayer de calmer les papillons qui s’agitent dans mon ventre, puis vais ouvrir. Devant moi se tient Dominic, d’une beauté à couper le souffle dans un magnifique costume noir, les cheveux en bataille et le regard anxieux.
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21Gwen21   01 décembre 2014
La ville que je vois défiler depuis le taxi me coupe le souffle. J’ai l’impression de parcourir un gigantesque décor de théâtre que déroulerait une main invisible. Je ne suis qu’une spectatrice, calme, silencieuse et hors d’atteinte. Mais, dans la touffeur de cet après-midi de juillet, Londres bat son plein : les voitures encombrent les rues, les trottoirs grouillent de monde et les piétons se déversent par centaines sur la chaussée à chaque feu rouge. Partout, des corps, de tous âges, de toutes tailles, de toutes formes et de toutes les couleurs. Un lieu dans lequel sont ancrées des millions de vies. Je suis subjuguée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
josepinajosepina   15 mai 2017
Les yeux fermés, je me concentre exclusivement sur ce baiser fabuleux, qui gagne en intensité à chaque instant, ainsi que sur la sensation des mains de Dominic sur mon corps. Il cesse de me masser le dos et referme sa paume sur la courbe de mes fesses, tout en poussant un petit grognement.
Lorsque, enfin, nous nous écartons, j'ai le souffle court et les yeux brillants. Dominic me dévisage, le regard brûlant.

-- J'en avais envie depuis notre première rencontre, avoue-t-il avec un sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ninie067Ninie067   14 février 2017
La ville que je vois défiler depuis le taxi me coupe le souffle. J’ai l’impression de parcourir un gigantesque décor de théâtre que déroulerait une main invisible. Je ne suis qu’une spectatrice, calme, silencieuse et hors d’atteinte. Mais, dans la touffeur de cet après-midi de juillet, Londres bat son plein : les voitures encombrent les rues, les trottoirs grouillent de monde et les piétons se déversent par centaines sur la chaussée à chaque feu rouge. Partout, des corps, de tous âges, de toutes tailles, de toutes formes et de toutes les couleurs. Un lieu dans lequel sont ancrées des millions de vies. Je suis subjuguée.

Qu’est-ce que j’ai fait ?

Nous longeons un immense espace vert où des gens paressent au soleil, et je me demande s’il s’agit de Hyde Park. Mon père prétend que ce parc est plus vaste que Monaco. Je ne sais pas quoi en penser. Monaco est un mouchoir de poche, mais quand même. Cette idée me fait frémir et je me rends compte que j’ai peur. Étrange, pour moi qui suis pourtant plutôt téméraire.

N’importe qui flipperait, à ta place, rien de plus normal. Et puis, après mes dernières mésaventures, pas étonnant que ma belle assurance me déserte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
. .