AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290033937
251 pages
J'ai lu (11/04/2012)
3.77/5   107 notes
Résumé :
Antoine de Maximy possède plusieurs casquettes et une chemise rouge. De tout cela, il a fait une vie d'aventures et d'évasion. Le grand public l'a découvert avec une émission de télévision, J'irai dormir chez vous, et récemment au cinéma avec une échappée, drôle et émouvante, J'irai dormir à Hollywood. " Quand rien n'est prévu, tout est possible... " Telle est la devise d'Antoine de Maximy. II a pris sa vie pour un ballon avec lequel on joue sur une aire de jeux san... >Voir plus
Que lire après Avant d'aller dormir chez vousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 107 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis
Antoine de Maximy - Avant d'aller dormir chez vous - 7€90 - éditions "Bonne Pioche" Production "J'ai Lu" 2008.
A l'époque où on faisaient encore du stop, Antoine, qui vient d'une famille pauvre, apprend peu à peu la débrouille.
'Il suffit de se raccrocher à l'idée que ça va passer. Et ça finit par passer."
Thalassa, une émission sur les coulisses de Paris, Antoine a bien roulé sa bosse... Des -10° à la jungle moite...
Je suis passé en mode "Lecteur rapide" car malgré ce que je croyais ce n'est pas mon genre de Livre.
Besoin maladif de se mettre en scène ou passionné du monde?
Un homme très organisé ; -).
Phoenix
++
Lien : https://linktr.ee/phoenixtcg
Commenter  J’apprécie          275
*** L'homme aux chemises rouges ***

Vous le connaissez, j'en suis sûre !
Avec ses émissions J'irais dormir chez vous, Antoine de Maximy s'est forgé sa réputation de globe trotteur, aventurier à la "gueule" d'halluciné, ses aventures me réjouisse à chaque visionnage.
Derrière sa dégaine "cool la vie, je suis culotté", Antoine n'est pas moins qu'un très grand journaliste et autodidacte ! On est loin de s'imaginer qu'il a couvert des zones de guerre pour CBS, qu'il a accompagné des scientifiques en tant qu'ingénieur du son. J'ai été très surprise de son cursus professionnel avant de nous faire rire (ou trembler) avec J'irais dormir chez vous.
Cette autobiographie est très plaisante à lire. Accompagnée de photos, Antoine de Maximy, revient sur sa jeunesse, sur ses premiers reportages et sur la naissance de l'émission que vous connaissez.
De nombreuses anecdotes rigolotes mais aussi dramatiques, un livre passionnant !
Commenter  J’apprécie          174
Après avoir visionné pas mal d'épisodes de la série documentaire "J'irai dormir chez vous" ainsi que le film "J'irai dormir à Hollywood", j'étais ravie d'ouvrir enfin le livre autobiographique d'Antoine de Maximy, ce globe-trotter qui est parti à la découverte des gens et de leur mode de vie.
Ce récit de vie est très plaisant, Antoine de Maximy nous fait découvrir comment il est arrivé là où il en est aujourd'hui. de l'enfant, aîné de quatre enfants, dont les parents artistes sans beaucoup d'argent, à l'homme mûr la tête pleine de projet qui a peur d'une chose : la routine.
Après avoir été viré du lycée à dix-sept ans, sans son bac en poche, il se lance dans pas mal de petits boulots. J'ai été surprise de savoir qu'il avait travaillé dans une équipe de journalistes de guerre et qu'il a vécu des instants plutôt difficiles.
Au fil des chapitres, Antoine de Maximy nous raconte son ambition, ses batailles avec les chaînes de télévisions pour vendre ses émissions et ses projets. le long chemin qui le mène à réaliser les nombreux épisodes de "J'irai dormir chez vous" et du film "J'irai dormir à Hollywood" le fera parcourir beaucoup de pays, éprouvera sa motivation à de nombreux moments mais toujours il saura se relever et faire aboutir ses rêves.
Dans tout cela, la famille à une place quasiment inexistante dans le livre. Souci de pudeur ? Je l'ai ressenti comme cela. On sait qu'il a une fille qu'il ne voit pas souvent à cause de son rythme. Il raconte évidemment qu'il est difficile de garder des amis, des relations lorsque l'on est sur la route tout le temps. Néanmoins, comme une drogue, il a besoin de cette vie.
Le livre contient également deux livrets de photos : le premier sur la partie de sa vie avant son émission et le second qui contient des photos prises lors de ces émissions de "J'irai dormir chez vous".

Une lecture que j'ai beaucoup apprécié sur la plage !
Commenter  J’apprécie          111
Ah les vacances, l'été, revoici la fête nationale, les feux d'artifice, les "c'est encore loin ? Pipi !" des enfants, le sable dans les yeux et les pieds dans l'eau, la chenille qui redémarre dans les campings juste avant la valse des papillons sous les tentes... Certains iront gravir le mont Everest, pendant que d'autres franchiront le mont de Vénus…

Il existe plusieurs façons de vivre ses vacances et ses voyages surtout pour ceux qui franchissent les frontières de l'hexagone.
Antoine de Maximy, lui, un beau jour de 2003 (le jeudi 20 mars), décide de filmer ses voyages avec une idée loufoque et inédite à ce jour, y aller seul avec son sac à dos, et avec ses deux caméras (paluches) une qui filme sont visage et une autre qui filme les gens.Cette idée deviendra l'émission : J'irai dormir chez vous.
Cette émission est véritablement unique dans le PAF, ça change de tous les documentaires cartes postales qu'on a pu voir auparavant, car Antoine cherche le contact avec les habitants du pays, allant même jusqu'à dormir chez eux. On ne voit pas les monuments, les paysages où si peu, on apprend surtout à connaître les gens, leurs us et coutumes.
Ainsi il a fait de bonnes mais aussi de mauvaises rencontres ou situations compliquées, comme en Bolivie, au Vanuatu ou même au Québec avec un Inuit qui était drogué.

Après avoir adapté son concept novateur au cinéma en parcourant les Etats-Unis, en attendant qu'il apparaisse sur nos écrans, il décide d'écrire ce livre pour revenir sur son parcours professionnel. On reconnaît d'emblée son style simple qui transparaît à l'écran, il parle comme il écrit, ce qui est loin d'être un défaut, car ça le rend sincère et sympathique, ce n'est pas un écrivain, mais un inventeur de concept de génie, un peu le McGyver des documentaires.

Le livre commence brièvement sur son enfance, on apprend qu'il a vécu dans une famille sans le sou, mais qui avait une véritable richesse de coeur comme il est coutume de dire. Ils invitaient chez eux de nombreux inconnus, ses parents étaient des gens ouverts et un peu bohème. On apprend ensuite que sans aucun diplôme, avec la seule force de sa détermination, petit à petit il franchit des étapes, il devient ingénieur du son, reporter de guerre, puis réalisateur d'émission souvent innovant, voir même trop car peu de chaîne lui font confiance, il est passé également par la phase présentateur.
Puis en 2003, ce concept de dormir chez les gens et d'aller à la rencontre des habitants avec ses deux petites caméras se concrétise, d'abord la chaîne voyage, puis Canal + et enfin de nos jours France 5.
Il nous livre ses expériences difficiles lors du tournage de la série, on apprend quelques aspects techniques également et les pages sont agrémentées d'anecdotes du film.

Antoine de Maximy, n'est pas un écrivain, ça se ressent dans l'écriture un peu patchwork, il se lit vite. Mais il est loin d'être désagréable, bien au contraire, en refermant le livre, on garde le sourire, car tout au long du livre ce qui en ressort c'est d'avoir face à nous, une personne qui garde toujours le moral quoi qu'il arrive, d'un très grand optimisme qui n'hésite pas à se lancer dans ses projets les plus farfelues et ça fonctionne. Son émission est aujourd'hui appréciée et se démarque réellement de tout ce qui a été fait auparavant.

Sa devise : "Quand rien n'est prévu, tout est possible…", une belle philosophie de vie et un livre a faire lire à tout ceux qui sont exclus du système scolaire, rien n'est perdu, on peut s'en sortir.

Ce livre se destine principalement à ceux qui apprécient son émission car il faut l'avoir vu un minimum pour comprendre le concept et savoir de quoi il parle.
Commenter  J’apprécie          41
La biographie de l'animateur et réalisateur Antoine de Maximy par lui-même ( ?). Ce genre d'ouvrage à deux (ou quatre mains car je subodore une possibilité d'intervention d'une personne à forte pigmentation… Voilà où on en arrive quand même les mots les plus courants deviennent tabous…) répond à une certaine curiosité et même à un certain voyeurisme du public. Beaucoup d'éditeurs s'en sont fait une spécialité car c'est un créneau très rentable. Florent Massot n'est pas des moindres avec des bios de Mocky, Sébastien et d'une demoiselle Chaplin entre autres pipoles à son palmarès. Mais foin de purisme, si je me suis intéressé à Maximy, c'est parce que je le trouve infiniment plus sympathique que son homologue le pseudo écolo narcissique de la chaine en béton vibré. Il travaille sur le même créneau : le reportage animalier, scientifique ou naturaliste. Issu d'une famille assez bohème avec deux parents artistes peintres, Antoine de Maximy commence sa carrière comme ingénieur du son au service cinématographique des armées, puis devient reporter de guerre, puis cinéaste et participe à de nombreux tournages scientifiques comme « Le peuple singe » ou « Le radeau dans les arbres » jusqu'à ce qu'il invente le concept novateur de « J'irai dormir chez vous ». Un voyageur solitaire armé de deux petites caméras (une au bout d'un trépied pour se filmer lui-même et la seconde accrochée à la bretelle de son sac à dos pour capter l'image de son interlocuteur) part à la rencontre de parfaits inconnus dans de lointains pays et essaie de partager leur quotidien. Pas de grosse équipe de tournage, un homme seul, souriant, chaleureux et son hôte plus détendu, plus naturel.
Je ne ferai aucun commentaire sur un style d'une facture totalement standardisée et facile à lire malgré un certain nombre de coquilles et approximations qui donnent l'impression d'un véritable manque de relecture de la part de l'auteur, de son… double ou de son correcteur. L'intérêt de l'ouvrage est surtout de faire pénétrer le lecteur dans les coulisses de la réalisation de cette émission aussi sympathique qu'intéressante. le téléspectateur a vraiment l'impression d'accompagner Maximy et d'être lui aussi invité chez les Bantous, Papous, Péruviens ou autres habitants du Vuanatu. Ce concept a malheureusement ses limites qui apparaissent à la lecture de ce livre. Bien des fois, l'animateur globe-trotter ne s'est pas senti en sécurité (pour ne pas dire qu'il a frôlé la mort). Il a arrêté le tournage et n'a jamais diffusé les images. le téléspectateur n'a donc droit qu'au monde des Bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. de plus, même si l'artefact est le plus léger possible, il n'en demeure pas moins présent. Maximy réserve également une chambre d'hôtel pour y entreposer son matériel technique et ses bagages. Il ne se présente chez les gens qu'avec le minimum vital et ne manque jamais d'offrir des cadeaux, voire de l'argent. Comme quoi avec la télé, on est toujours dans l'apparence, le contrefait même dans les situations les moins truquées. Reality show jamais bien loin… Un oeil également sur le making-off de son film de cinéma « J'irai dormir à Hollywood ». La vie chez les Peaux-Rouges alcooliques et drogués des réserves américaines n'est pas triste non plus. Un dernier reproche : on reste sur sa faim, on aurait aimé en savoir plus sur le monde de la télé. Mais Maximy est un gentil, il ne veut gêner personne et cela se sent.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          72

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
'Il suffit de se raccrocher à l'idée que ça va passer. Et ça finit par passer."
Commenter  J’apprécie          190
Comme une spirale positive. Tu ne t'en rends pas compte tout de suite, mais quand tu veux être content, tu le deviens; et quand tu es content, tu rends les gens contents; et quand tu rends les gens contents ils te renvoient quelque chose de content.... En fait tout le monde est content. C'est comme une pompe qui s'amorce, qui génère des sourires. Je sais que ça a l'air ridicule, mais ça marche.
Commenter  J’apprécie          140
Tout cela m’a permis de comprendre que lorsqu’on veut quelque chose, il ne faut pas hésiter à le demander. Qu’est-ce qu’on risque ? Un refus mais c’est tout. J’ai découvert qu’il ne faut pas craindre les refus. Et quand, bien des années plus tard, je demanderai aux gens à aller dormir chez eux, ça ne sera pas plus compliqué
Commenter  J’apprécie          100
En gros, un scientifique cherche. Il ne sait pas précisément quoi, mais il cherche. Il y a tellement à découvrir, qu'il sait qu'il trouvera quelque chose. Que ce soit en physique, en chimie, l'étude de l'univers ou la découverte d'un autre être humain... tout peut se passer quand on n'a pas déterminé ce qu'on veut trouver. Moi c'est pareil. Je me mets à un endroit propice et j'observe, je fouine, je cherche. je ne sais pas avec qui le contact va s'établir, mais je sais que je vais trouver. (p. 195)
Commenter  J’apprécie          50
Mes parents appréciaient ces gens qui, comme eux, profitaient de la vie à fond. Pour eux la priorité n'était pas d'asseoir une position sociale mais d'échanger.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Antoine de Maximy (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine de Maximy
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Au programme de C à vous la suite : Invité : Thomas Goldberg - Influenceur & rappeur • Thomas Goldberg, “Promis, ça va aller” • Thomas Goldberg, de “La guerre des boutons” à la dépression • Thomas Goldberg, itinéraire d'un enfant gâté • Les illusions perdues de Thomas Goldberg • Thomas Goldberg, son combat contre la dépression • Cinéma, ton univers impitoyable ? • le soutien de Guillaume Canet & Marion Cotillard L'Oeil de Pierre - Miyazaki, l'animation au pays des merveilles Invité : Dave • Dave, mémoires vives • Dave, le temps du bonheur • du côté de chez Dave • Vanina, 50 ans déjà ! • Indémodable Dave Invité : Antoine de Maximy - Présentateur & réalisateur de “J'irai dormir chez vous” • Antoine de Maximy, 20 ans de voyages et d'insomnies ! • Antoine de Maximy, globe squatteur • Antoine de Maximy, destination Paraguay • Antoine de Maximy va dormir chez les gaulois ! Les actualités de Bertrand Chameroy • Ce que vous ne verrez pas ce soir • Les semaines se suivent et se ressemblent • 49 alinéatrois, sponsor officiel de Matignon • Papy Biden n'a pas vraiment compris le concept de Halloween • Leave le général De Gaulle alone • C'est parfois chiant la vie de roi • Avez-vous déjà vu des saucisses volantes ?
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Les différents médiaVoir plus
>Journalisme, édition. Journaux>Journalisme, édition. Journaux>Les différents média (13)
autres livres classés : Voyages autour du mondeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (219) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1674 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..