AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290033936
Éditeur : J'ai Lu (11/04/2012)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Antoine de Maximy possède plusieurs casquettes et une chemise rouge. De tout cela, il a fait une vie d'aventures et d'évasion. Le grand public l'a découvert avec une émission de télévision, J'irai dormir chez vous, et récemment au cinéma avec une échappée, drôle et émouvante, J'irai dormir à Hollywood. " Quand rien n'est prévu, tout est possible... " Telle est la devise d'Antoine de Maximy. II a pris sa vie pour un ballon avec lequel on joue sur une aire de jeux san... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
fee-tish
  13 septembre 2011
Après avoir visionné pas mal d'épisodes de la série documentaire "J'irai dormir chez vous" ainsi que le film "J'irai dormir à Hollywood", j'étais ravie d'ouvrir enfin le livre autobiographique d'Antoine de Maximy, ce globe-trotter qui est parti à la découverte des gens et de leur mode de vie.
Ce récit de vie est très plaisant, Antoine de Maximy nous fait découvrir comment il est arrivé là où il en est aujourd'hui. de l'enfant, aîné de quatre enfants, dont les parents artistes sans beaucoup d'argent, à l'homme mûr la tête pleine de projet qui a peur d'une chose : la routine.
Après avoir été viré du lycée à dix-sept ans, sans son bac en poche, il se lance dans pas mal de petits boulots. J'ai été surprise de savoir qu'il avait travaillé dans une équipe de journalistes de guerre et qu'il a vécu des instants plutôt difficiles.
Au fil des chapitres, Antoine de Maximy nous raconte son ambition, ses batailles avec les chaînes de télévisions pour vendre ses émissions et ses projets. le long chemin qui le mène à réaliser les nombreux épisodes de "J'irai dormir chez vous" et du film "J'irai dormir à Hollywood" le fera parcourir beaucoup de pays, éprouvera sa motivation à de nombreux moments mais toujours il saura se relever et faire aboutir ses rêves.
Dans tout cela, la famille à une place quasiment inexistante dans le livre. Souci de pudeur ? Je l'ai ressenti comme cela. On sait qu'il a une fille qu'il ne voit pas souvent à cause de son rythme. Il raconte évidemment qu'il est difficile de garder des amis, des relations lorsque l'on est sur la route tout le temps. Néanmoins, comme une drogue, il a besoin de cette vie.
Le livre contient également deux livrets de photos : le premier sur la partie de sa vie avant son émission et le second qui contient des photos prises lors de ces émissions de "J'irai dormir chez vous".
Une lecture que j'ai beaucoup apprécié sur la plage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Romanticolor
  24 janvier 2018
Ah les vacances, l'été, revoici la fête nationale, les feux d'artifice, les "c'est encore loin ? Pipi !" des enfants, le sable dans les yeux et les pieds dans l'eau, la chenille qui redémarre dans les campings juste avant la valse des papillons sous les tentes... Certains iront gravir le mont Everest, pendant que d'autres franchiront le mont de Vénus…
Il existe plusieurs façons de vivre ses vacances et ses voyages surtout pour ceux qui franchissent les frontières de l'hexagone.
Antoine de Maximy, lui, un beau jour de 2003 (le jeudi 20 mars), décide de filmer ses voyages avec une idée loufoque et inédite à ce jour, y aller seul avec son sac à dos, et avec ses deux caméras (paluches) une qui filme sont visage et une autre qui filme les gens.Cette idée deviendra l'émission : J'irai dormir chez vous.
Cette émission est véritablement unique dans le PAF, ça change de tous les documentaires cartes postales qu'on a pu voir auparavant, car Antoine cherche le contact avec les habitants du pays, allant même jusqu'à dormir chez eux. On ne voit pas les monuments, les paysages où si peu, on apprend surtout à connaître les gens, leurs us et coutumes.
Ainsi il a fait de bonnes mais aussi de mauvaises rencontres ou situations compliquées, comme en Bolivie, au Vanuatu ou même au Québec avec un Inuit qui était drogué.
Après avoir adapté son concept novateur au cinéma en parcourant les Etats-Unis, en attendant qu'il apparaisse sur nos écrans, il décide d'écrire ce livre pour revenir sur son parcours professionnel. On reconnaît d'emblée son style simple qui transparaît à l'écran, il parle comme il écrit, ce qui est loin d'être un défaut, car ça le rend sincère et sympathique, ce n'est pas un écrivain, mais un inventeur de concept de génie, un peu le McGyver des documentaires.
Le livre commence brièvement sur son enfance, on apprend qu'il a vécu dans une famille sans le sou, mais qui avait une véritable richesse de coeur comme il est coutume de dire. Ils invitaient chez eux de nombreux inconnus, ses parents étaient des gens ouverts et un peu bohème. On apprend ensuite que sans aucun diplôme, avec la seule force de sa détermination, petit à petit il franchit des étapes, il devient ingénieur du son, reporter de guerre, puis réalisateur d'émission souvent innovant, voir même trop car peu de chaîne lui font confiance, il est passé également par la phase présentateur.
Puis en 2003, ce concept de dormir chez les gens et d'aller à la rencontre des habitants avec ses deux petites caméras se concrétise, d'abord la chaîne voyage, puis Canal + et enfin de nos jours France 5.
Il nous livre ses expériences difficiles lors du tournage de la série, on apprend quelques aspects techniques également et les pages sont agrémentées d'anecdotes du film.
Antoine de Maximy, n'est pas un écrivain, ça se ressent dans l'écriture un peu patchwork, il se lit vite. Mais il est loin d'être désagréable, bien au contraire, en refermant le livre, on garde le sourire, car tout au long du livre ce qui en ressort c'est d'avoir face à nous, une personne qui garde toujours le moral quoi qu'il arrive, d'un très grand optimisme qui n'hésite pas à se lancer dans ses projets les plus farfelues et ça fonctionne. Son émission est aujourd'hui appréciée et se démarque réellement de tout ce qui a été fait auparavant.
Sa devise : "Quand rien n'est prévu, tout est possible…", une belle philosophie de vie et un livre a faire lire à tout ceux qui sont exclus du système scolaire, rien n'est perdu, on peut s'en sortir.
Ce livre se destine principalement à ceux qui apprécient son émission car il faut l'avoir vu un minimum pour comprendre le concept et savoir de quoi il parle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
  19 avril 2012
La biographie de l'animateur et réalisateur Antoine de Maximy par lui-même ( ?). Ce genre d'ouvrage à deux (ou quatre mains car je subodore une possibilité d'intervention d'une personne à forte pigmentation… Voilà où on en arrive quand même les mots les plus courants deviennent tabous…) répond à une certaine curiosité et même à un certain voyeurisme du public. Beaucoup d'éditeurs s'en sont fait une spécialité car c'est un créneau très rentable. Florent Massot n'est pas des moindres avec des bios de Mocky, Sébastien et d'une demoiselle Chaplin entre autres pipoles à son palmarès. Mais foin de purisme, si je me suis intéressé à Maximy, c'est parce que je le trouve infiniment plus sympathique que son homologue le pseudo écolo narcissique de la chaine en béton vibré. Il travaille sur le même créneau : le reportage animalier, scientifique ou naturaliste. Issu d'une famille assez bohème avec deux parents artistes peintres, Antoine de Maximy commence sa carrière comme ingénieur du son au service cinématographique des armées, puis devient reporter de guerre, puis cinéaste et participe à de nombreux tournages scientifiques comme « Le peuple singe » ou « Le radeau dans les arbres » jusqu'à ce qu'il invente le concept novateur de « J'irai dormir chez vous ». Un voyageur solitaire armé de deux petites caméras (une au bout d'un trépied pour se filmer lui-même et la seconde accrochée à la bretelle de son sac à dos pour capter l'image de son interlocuteur) part à la rencontre de parfaits inconnus dans de lointains pays et essaie de partager leur quotidien. Pas de grosse équipe de tournage, un homme seul, souriant, chaleureux et son hôte plus détendu, plus naturel.
Je ne ferai aucun commentaire sur un style d'une facture totalement standardisée et facile à lire malgré un certain nombre de coquilles et approximations qui donnent l'impression d'un véritable manque de relecture de la part de l'auteur, de son… double ou de son correcteur. L'intérêt de l'ouvrage est surtout de faire pénétrer le lecteur dans les coulisses de la réalisation de cette émission aussi sympathique qu'intéressante. le téléspectateur a vraiment l'impression d'accompagner Maximy et d'être lui aussi invité chez les Bantous, Papous, Péruviens ou autres habitants du Vuanatu. Ce concept a malheureusement ses limites qui apparaissent à la lecture de ce livre. Bien des fois, l'animateur globe-trotter ne s'est pas senti en sécurité (pour ne pas dire qu'il a frôlé la mort). Il a arrêté le tournage et n'a jamais diffusé les images. le téléspectateur n'a donc droit qu'au monde des Bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. de plus, même si l'artefact est le plus léger possible, il n'en demeure pas moins présent. Maximy réserve également une chambre d'hôtel pour y entreposer son matériel technique et ses bagages. Il ne se présente chez les gens qu'avec le minimum vital et ne manque jamais d'offrir des cadeaux, voire de l'argent. Comme quoi avec la télé, on est toujours dans l'apparence, le contrefait même dans les situations les moins truquées. Reality show jamais bien loin… Un oeil également sur le making-off de son film de cinéma « J'irai dormir à Hollywood ». La vie chez les Peaux-Rouges alcooliques et drogués des réserves américaines n'est pas triste non plus. Un dernier reproche : on reste sur sa faim, on aurait aimé en savoir plus sur le monde de la télé. Mais Maximy est un gentil, il ne veut gêner personne et cela se sent.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
mademoisellechristelle
  20 avril 2014
« Quand rien n'est prévu, tout est possible ! », telle est la devise d'Antoine de Maximy. Vous savez, ce drôle de personnage en chemise rouge qui s'invite à dormir chez vous..
J'ai toujours été une grande fan de « J'irai dormir chez vous » (ou JDCV pour les intimes) car l'émission ne cherche pas le scandale ou le drame pour faire de l'audimat : elle nous présente des gens comme vous et moi, tels qu'ils sont dans leur quotidien : ces gens-là ne trichent pas et me donnent encore foi en l'humanité quand je vois qu'ils sont prêts à accueillir un inconnu chez eux. Pour ma part, si un drôle de bonhomme en chemise rouge me demandais de dormir chez moi, il se ferait envoyer paître sur le champ..
Ainsi, JDCV nous fait découvrir ce qui se passe chez les autres (n'y aurait-il pas un peu de voyeurisme là-dedans ?) : les us et coutumes, la gastronomie, les conditions de vie etc.. tout en restant confortablement vautré dans son canapé.
Bien évidemment, les voyages se vivent.. en voyageant, mais mon maigre budget ne me permet malheureusement pas de partir où je veux quand bon me semble.. du coup, je les vis par procuration avec Antoine de Maximy !
Antoine de Maximy doit être le dernier descendant sur Terre du Bisounours car il est éternellement optimiste et voit toujours le verre à moitié plein. D'ailleurs, regarder un épisode de « J'irai dormir chez vous » vous redonne une bonne dose de pêche et l'envie vous aussi de tenter l'aventure de l'autre côté du palier en allant faire connaissance avec votre voisin.
Toutefois, ce côté un peu trop lisse et conventionnel m'a quelques fois dérangé car Antoine de Maximy ne présente que le côté positif des choses et cache le côté « obscur » de la force, qui est partie intégrante de la vie lui aussi. Ainsi, il révèle dans son livre qu'il n'hésite pas à couper certaines scènes qui présentent un aspect plus sombre de ses voyages ou de ses rencontres.
Mais Antoine de Maximy c'est aussi une sacrée tête de mule ! Et cet entêté va nous raconter comment il s'est battu pour vendre son concept JDCV face à des chaines de télé et des producteurs peu enthousiastes.
Antoine de Maximy a eu la chance d'avoir eu au moins mille vies en une car il a eu un parcours rocambolesque : sachez qu'il a visité pas moins de 80 pays et plusieurs fois pour certains ! Mais pour mener une telle vie, il y a un prix à payer. Ainsi, il n'évoque sa vie privée catastrophique que par petites touches discrètes et pudiques. Il n'est que très peu présent pour sa femme et sa fille et l'on sent nettement que, même s'il regrette cette absence, il dépend du voyage comme l'on dépend d'une drogue, et ce sont les multiples rencontres qu'il fait qui donnent un sens à sa vie.
L'autobiographie d'Antoine de Maximy n'est pas de la grande littérature (on sent clairement qu'Antoine n'est pas écrivain) mais elle vous permettra de passer un agréable moment, de sourire.. parfois et de vous émerveiller.. toujours. « Courir le monde de toutes les façons possibles, ce n'est pas seulement la découverte des autres, mais c'est d'abord l'exploration de soi-même, l'excitation de se voir agir et réagir. C'est le signe que l'homme moderne a pris conscience du gâchis qu'il y aurait à rendre passive une vie déjà bien courte ». (Xavier Maniguet)

Lien : http://mademoisellechristell..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Elamia
  20 février 2017
J'adore regarder l'émission J'irai dormir chez vous. Je m'étonne toujours de l'audace et parfois même de l'insouciance dont fait preuve Antoine de M. face à des situations dangereuses.
J'étais donc très enthousiaste à l'idée d'en savoir davantage sur les secrets de tournage de son film sur les USA, et aussi, je l'avoue sur sa vie personnelle. Nous découvrons de manière touchante à quel point son enfance fut restreinte matériellement parlant, mais riche en découvertes et en savoirs. Rien d'étonnant à ce qu'il se soit forgé une personnalité aussi unique.
Alternant chapitres parlant de sa vie et anecdotes sur le tournage de J'irai dormir à Hollywood, il s'exprime à l'écrit avec cette proximité, cette spontanéité que nous lui connaissons si bien à l'écran.
Finalement, c'est comme si nous discutions avec un vieil ami, comme s'il s'adressait à nous directement. Nous retrouvons dans le livre ce qui nous a diverti durant ses émissions, et c'est plaisant.
Je dois avouer que J'irai dormir à Hollywood n'est pas forcément la vidéo qui m'a le plus marquée. Certaines séquences sont dérangeantes, voire, angoissantes. Je vous laisse vous rappeler desquelles il s'agit.
Les épisodes au format plus court m'ont davantage plu. Notamment celle au Japon ou en Corée, qui sont à certains passages, à mourir de rire ! Mais je ne suis pas ici pour faire une chronique de l'émission.
Je terminerai juste en disant que c'est un livre divertissant, qui se lit d'une traite. J'ai vraiment passé un chouette moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
aligastiaaligastia   12 novembre 2011
Comme une spirale positive. Tu ne t'en rends pas compte tout de suite, mais quand tu veux être content, tu le deviens; et quand tu es content, tu rends les gens contents; et quand tu rends les gens contents ils te renvoient quelque chose de content.... En fait tout le monde est content. C'est comme une pompe qui s'amorce, qui génère des sourires. Je sais que ça a l'air ridicule, mais ça marche.
Commenter  J’apprécie          120
mademoisellechristellemademoisellechristelle   20 avril 2014
Tout cela m’a permis de comprendre que lorsqu’on veut quelque chose, il ne faut pas hésiter à le demander. Qu’est-ce qu’on risque ? Un refus mais c’est tout. J’ai découvert qu’il ne faut pas craindre les refus. Et quand, bien des années plus tard, je demanderai aux gens à aller dormir chez eux, ça ne sera pas plus compliqué
Commenter  J’apprécie          90
bleu_canardbleu_canard   16 décembre 2015
En gros, un scientifique cherche. Il ne sait pas précisément quoi, mais il cherche. Il y a tellement à découvrir, qu'il sait qu'il trouvera quelque chose. Que ce soit en physique, en chimie, l'étude de l'univers ou la découverte d'un autre être humain... tout peut se passer quand on n'a pas déterminé ce qu'on veut trouver. Moi c'est pareil. Je me mets à un endroit propice et j'observe, je fouine, je cherche. je ne sais pas avec qui le contact va s'établir, mais je sais que je vais trouver. (p. 195)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissonlyMissonly   27 mai 2014
Mes parents appréciaient ces gens qui, comme eux, profitaient de la vie à fond. Pour eux la priorité n'était pas d'asseoir une position sociale mais d'échanger.
Commenter  J’apprécie          70
aligastiaaligastia   12 novembre 2011
Tout cela m'a permis de comprendre que lorsqu'on veut quelque chose, il ne faut pas hésiter à le demander. Qu'est ce qu'on risque? Un refus c'est tout.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Antoine de Maximy (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine de Maximy
Une chemise rouge, trois caméras, 25 kilos de matériel, un moral d'acier et le monde comme terrain de jeu. « J'irai dormir chez vous » est devenue une émission culte qui nous prouve que la plus grande aventure réside dans la rencontre humaine. Pour cela il faut voyager léger, se dépouiller du superflu, des idées reçues, de tout ce qui encombre l'ego. « Quand rien n'est prévu, tout est possible », c'est la devise du globe- squatteur Antoine de Maximy ! Emission du 19/09/2009
Dans la catégorie : Les différents médiaVoir plus
>Journalisme, édition. Journaux>Journalisme, édition. Journaux>Les différents média (13)
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
799 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..