AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Terre noyée tome 3 sur 3
EAN : 978B09Q1F37LV
284 pages
AFNIL (22/01/2022)
4.61/5   19 notes
Résumé :
S’unir pour l’avenir.

Jamais ils n’auraient pensé ce sauvetage possible, et pourtant… Capitalia et Zéa sont loin derrière eux. Pleine de promesses, une nouvelle culture s’ouvre à Annaëlle, Adrian, Mattew et Max. Mais ils s’interrogent : les Rosaliens sont-ils réellement bienveillants ? Pourquoi prendre autant de risques pour la vie de quatre dissidents ? En dépit de leurs doutes, leur priorité reste inchangée : détrôner l’Élite.
Que lire après Terre noyée, tome 3 : Les RosaliensVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,61

sur 19 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Terre noyée est une trilogie que je referme avec le plaisir de ne pas avoir perdu mon temps tant l'histoire est cohérente et prenante.
Iléana Métivier est une auteure dont je partage les valeurs. J'aime son style et ses histoires toujours traitées avec beaucoup d'humanité et de bienveillance. Si cet aperçu du Mont Rose est une utopie. Il représente un condensé des aspirations d'Iléana.
Après leur fuite de Capitalia et les épreuves traversées pour atteindre l'hélicoptère, le retour à la vie normale va s‘avérer délicat.
Bien que les Rosaliens soient secourables, bienveillants et amicaux, les nerfs de nos fugitifs seront mis à rude épreuve. Des différents, de la culpabilité, des peurs refont surface et l'équipe sera moins soudée.
Ils vont découvrir un autre monde où les créatures magiques sont acceptées et participent comme tous les habitants des îles car il y en a quatre, il va falloir s'habituer à l'eau et au bâteau . Les élus représentent une tranche d'âge chacun incluant les enfants. Nos rescapés se verront pris en considération et seront aidés dans leurs choix pour mettre fin à l'Élite.
Annaëlle très échaudée et marquée physiquement par son expérience reste sur la défensive. Sa confiance s'est émoussée… Et puis un endroit sans télévision, sans surveillance, où l'on peut lire, écrire, faire ses choix et prendre ce que l'on veut est trop beau pour être vrai.
Si certains personnages usent et abusent de leur pouvoir sur Capitalia semant la violence et la désolation pour certains.
Nos amis resteront fidèles à leurs idéaux même si certains paieront le prix fort.
Nos héros ( pas de noms cités afin de ne rien dévoiler) vont payer de leur personne mais resterons intègres et résoudrons pacifiquement leur conflit. Leur amitié surmontera les épreuves. Et tout se terminera sur une note d'espoir.
Et je termine par cette phrase d'Iléana parlant de sa trilogie : « Pour tout vous avouer, je ne pensais pas m'attacher autant à ces personnages, mais passer trois tomes (pas loin de cinq ans) avec eux a tissé un lien assez incroyable. Et c'est réussi car en lisant cette saga, j'ai vibré avec eux et ressenti leurs émotions et frustrations.
Un grand merci Iléana.
SP lu via Simplementpro.
Commenter  J’apprécie          340
Je remercie chaleureusement Iléana Métivier pour l'envoi, en service presse, de Les Rosaliens, troisième tome de sa série Terre Noyée.
Jamais ils n'auraient pensé ce sauvetage possible, et pourtant… Capitalia et Zéa sont loin derrière eux.
Pleine de promesses, une nouvelle culture s'ouvre à Annaëlle, Adrian, Mattew et Max.
Mais ils s'interrogent : les Rosaliens sont-ils réellement bienveillants ? Pourquoi prendre autant de risques pour la vie de quatre dissidents ?
En dépit de leurs doutes, leur priorité reste inchangée : détrôner l'Élite.
Les Rosaliens est un troisième tome dans la lignée des deux précédents : captivant.
Une fois de plus j'ai adoré ma lecture et je suis totalement conquise par la plume d'Iléana Métivier.
C'est un plaisir de retrouver Annaëlle, Adrian, Mattew et Max.
Dans la première partie, nous découvrons leur arrivée parmi les Rosaliens. J'ai apprécié le monde crée par l'autrice, la façon des habitants d'y vivre. C'est assez calme, les bases de ce troisième tome sont bien posées. Certains trouveront que c'est peut-être un peu lent mais ce ne fût pas mon cas. J'ai trouvé cette partie nécessaire écrite ainsi. Comme une pause avant des évènements forts qui arrivent dans la seconde partie.
Car.. soudain.. tout s'accélère. Les moments importants s'enchainent, il y a énormément de suspens, de surprises. On ne s'ennuie pas une minute.
J'ai aimé ce contraste entre les deux parties, c'est appréciable.
Le dénouement m'a plu.
L'ensemble donne un très bon troisième tome. Tous sont de qualité, il n'y en a pas un en dessous des autres, je suis tout à fait conquise par cette série.
Difficile d'en dire plus car c'est une suite donc il est important de ne pas spoiler.
Ma note : cinq étoiles bien méritées :)

Commenter  J’apprécie          270
Eh oui, nous y voilà, c'est le dernier tome de cette série tellement passionnante ! C'est un peu triste de se dire que la série touche déjà à son terme, mais toute bonne chose à une fin et il faut savoir l'accepter paraît-il. Nous retrouvons donc Annaëlle, Adrian, Matthew et Max qui ont fui Capitalia et qui ont été sauvés un peu in extremis par les Rosaliens. Les voilà donc dans un nouvel endroit avec d'autres coutumes, une tout autre façon de vivre et surtout une vision des choses totalement différente. Mais pourquoi ces gens les ont-ils aidés ?

Les événements du tome précédent ont fait des dégâts dans la vie de nos héros… Il faut dire que l'Élite aura tout fait pour les empêcher de partir, ce qui malheureusement leur a coûté à tous très cher… Difficile du coup de s'en remettre pleinement, d'être apaisé et de pouvoir avancer. Les Rosaliens montrent beaucoup de bienveillance envers eux, mais ils semblent aussi cacher de nombreux secrets…

Alors quand tout ne va finalement pas se dérouler comme ils l'ont prévu, cela va amener encore plus de remous entre eux et les pousser dans leurs retranchements, ce qui mettra à mal leurs relations. Comment continuer sa route après autant d'événements dramatiques ? Difficile de l'envisager… Aussi, il n'est pas vraiment surprenant de voir les personnages avoir du mal à trouver leur équilibre et à vivre avec ce qui s'est passé.

Si ce tome est assez sombre, surtout au niveau relationnel et affectif, je l'ai beaucoup aimé car il permet aux personnages d'évoluer et de grandir d'une certaine façon. Annaëlle change dans ce tome et si communiquer reste un réel problème pour elle et Adrian, j'ai trouvé intéressant la tournure de leur relation. Je trouve que c'était assez prévisible étant donné qu'ils ont du mal à se dire directement les choses et qu'ils se laissent beaucoup submerger par leurs émotions.

L'histoire, quant à elle, évolue de façon passionnante et l'autrice nous réserve encore de beaux rebondissements, peut-être avec un peu moins d'action dans ce tome, mais cela ne gâche en rien le plaisir. Elle s'intéresse plus aux personnages, à leur évolution et à leurs relations, ce qui n'est pas plus mal pour bien comprendre la fin de cette histoire. Sans compter qu'avec les Rosaliens, c'est aussi toute une réflexion sur l'avenir de Capitalia qui est faite, sur ce à quoi aspirent les uns et les autres.

C'est donc une conclusion qui est totalement à la hauteur du reste de cette série et qui nous montre une fois de plus à quel point l'autrice nous offre des récits bien ficelés et bien pensés. C'est avec une certaine nostalgie que je dis au revoir à ces personnages et je sais qu'ils vont me manquer ! Aussi, je ne peux que vous conseiller de découvrir cette série si ce n'est pas déjà fait !

En bref, ce troisième tome est à la hauteur des précédents et il clôt parfaitement bien cette série ! Alors n'attendez plus avant de la découvrir !
Commenter  J’apprécie          60
Les Rosaliens est le tome 3 de la trilogie Terre Noyée d'Iléana Métivier.
Donc une suite directe !!! C'est pourquoi je ne vous parlerai pas ni du contexte, ni des personnages que vous avez déjà rencontrés.
On retrouve avec plaisir ceux qu'on a appris à connaitre et à apprécier avec les deux autres tomes.
Je les avais laissés dans des positions pas vraiment confortables, en quête de réponses et de vérité. Trouveront-ils ce qu'ils recherchent ? Y a-t-il un espoir, une lueur dans cette Terre noyée ?
Ils vont cette fois découvrir les Rosaliens. Mais sont-ils vraiment bienveillants ? N'ont-ils pas eux aussi quelque chose à cacher ?
Il faut dire qu'après ce qu'ils ont traversé, il y a de quoi douter. Ces Rosaliens ont une société différente de celles que nos personnages connaissent, c'est ce que l'on va découvrir dans une première partie. Un « temps de calme avant la tempête ». Parce qu'ici encore, l'action ne va pas manquer, même si ce tome est plus tourné vers la réflexion et la psychologie. Mais vers quoi va-t-elle les emmener cette fois ?
Et je n'en dirai pas plus, j'aurai l'impression de spoiler la fin d'une histoire !
J'ai apprécié de repartir à l'aventure avec Annaëlle et les autres. Ils ont encore grandi, mûri. C'est agréable de les voir évoluer au fil des tomes, de sentir une différence entre ce qu'ils étaient dans le tome 1 et maintenant. Cela les rend très vrais, très humains.
Encore une fois, ils vont devoir surmonter leurs faiblesses, leurs blessures. Ils vont gagner, mais perdre aussi. Ils vont apprendre, encore. Mais sauront-ils prendre les bonnes décisions ?
Un dernier tome qui nous apporte les réponses aux questions que l'on se posait et qui termine cette trilogie très agréable à lire, tant par son déroulé que par le style de l'auteure. C'est avec une pointe de regret que j'ai tourné la dernière page.
Les trois tomes sont intéressants, chacun à leur manière. le 1er pour la découverte de l'univers et des personnages, le deuxième pour l'action et le suspense et celui-ci pour la conclusion qu'il apporte au récit. (est-elle celle que vous attendiez ? A vous de me le dire !)
Iléana maitrise son univers, c'est évident. Elle sait nous y intéresser, nous donner l'envie d'y rester et de le découvrir. Chaque tome nous réserve des « surprises », les personnages sont attachants, l'écriture fluide nous immerge dans le contexte.
C'est une excellente découverte !
Le plus : le rappel, en début de tome, sur les familles composant l'Elite et sur les différents pouvoirs des créatures.
Commenter  J’apprécie          30
L'écriture de l'auteur

Une écriture encore une fois très immersive, je ne me suis pas perdue, j'ai repris l'histoire là où je l'ai laissé et quelle fin que ce tome 2. J'avais cette impatience de reprendre pour savoir, qu'était-il advenu de tous ces jeunes qui défendaient la liberté et leur peau. L'auteure, Iléana Métivier, m'a une nouvelle fois transporté dans un univers renversant, dans une histoire qui m'a complètement chamboulée tellement la vie de ces jeunes, ce qu'ils ressentent aussi, est si réaliste, si bouleversant.

Les personnages

Dans ce tome, j'ai trouvé les personnage si vrais, si bouleversant chacun à lutter avec leurs traumatismes, leurs doutes, leurs peurs. C'était éprouvant à lire, mon petit coeur s'est serré si souvent. J'ai ressenti de la fierté pour leur parcourt, de la tristesse pour leur détresse. J'avais envie de les serrer très fort dans mes bras. Ne croyez pas qu'ils ont tous réussit, qu'ils sont parfait et qu'ils ont traversé ce déchainement comme ça, simplement sans égratignure… Non, leur vie, leur découvertes les ont éprouvé !

Quant aux Rosaliens, je ne dirais rien, juste que leur mode de vie est étonnant et m'a conforté dans mes idées de vie !

L'histoire dans sa globalité

Après une fuite effrénée et chaotique, les personnages reprennent un semblant de vie. Ils font face à une autre culture, une autre vision de la vie. Les Rosaliens accueillent les rescapés de Capitalia… Mais la remontée à la surface de la réalité est violente, désarçonnante et chacun, à sa manière, ils vont devoir faire leur chemin vers la guérison de leur âme et de leur physique. D'autres problèmes très important vont apparaître et la solution qui apparaît indispensable sera terrible pour nos rescapés mais nécessaire !

Entre pouvoir et démocratie, entre une différence qui devient un secret ou un atout… Les Capitalians vont être bousculés dans leurs croyances, dans leur vision du monde.

Les thèmes abordés

Les psycho physico traumatismes
La bienveillance
l'acceptation par autrui dans son entièreté
l'envie de vengeance
la tristesse insondable
la colère
la rupture
Survivre
Aimer, Haïr, Jalousie
Trahison
Opération de la dernière chance
Mode de vie survivaliste
Démocratie
Le pouvoir du peuple, l'union dans la décision
En Bref
Un dernier tome époustouflant, chargé en émotion !

De jeunes personnages totalement matures qui détiennent la responsabilité de la survie de l'humanité entre leur main. Ils souffrent, ils perdent pieds mais ils s'accrochent à la vie avec voracité !

Quand deux mondes survivants, d'un grand cataclysme, grandissent, évoluent avec autant de différences mais aussi avec des limites qui ne pourront être surpassées que par l'union, le pouvoir n'a plus sa place dans la survie !

Je remercie encore à l'auteure, Iléana Métivier, pour ce tsunami d'émotion, pour cette bouleversante histoire et pour des personnages si réalistes et attachants.
Lien : https://fildediane.wordpress..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Donc non seulement Katalena devait avoir à peu près notre âge, mais en plus, elle devait être divinement bien foutue
grâce au sport. De mieux en mieux... Je décidai de stopper mes conclusions. Une part de moi, celle qui avait mûri au cours des derniers événements, me soufflait d'arrêter de me torturer en m'imaginant cette fille. Adrian la mordait pour vivre et pour affiner son don.
Commenter  J’apprécie          150
Maisons, immeubles, routes et ponts... Le béton, issu de tonnes de sable patiemment crée par le passage du temps et de l'eau, et pillé si rapidement par les humains, retournait à son état d'origine. Inlassablement, le liquide frottait, râpait , concassait grâce au flux et au reflux. Bientôt il ne subsisterait rien des balafres léguées par les hommes. La Terre pansait ses plaies lentement, mais avec une pugnacité dont elle seule avait le secret.
Commenter  J’apprécie          120
Construire peut être le fruit d'un travail long et acharné.
Détruire peut être l'œuvre d'une seule journée.
Winston Churchill
Commenter  J’apprécie          171
Pourquoi me méfiais-je autant ? Pourquoi ne croyais-je pas, tout simplement, à la bonté des êtres humains ? Peut-être parce que l'Élite avait violemment viré mes œillères.
Commenter  J’apprécie          40
Les yeux fermés, je me laissai bercer, acceptant ce beau cadeau de la Nature. Pour la première fois depuis très, très longtemps, je m'estimai tranquillisée. J'avais fait ce qui me semblait juste. Je m'étais battue pour des valeurs que je pensais universelles et primordiales. J'avais contribué à construire le monde dans lequel je voulais vivre.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : écologieVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
259 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..