AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782072980749
374 pages
Gallimard (20/04/2023)
4.4/5   40 notes
Résumé :
D'où vient le jihadisme ? Où va-t-il ? Depuis l'effondrement de Daech en Syrie, ces interrogations semblent avoir disparu du débat public. Certes, les affaires qui émaillent tragiquement l'actualité rappellent que le sujet du terrorisme islamiste est loin d'être réglé. Mais en dehors des attentats, il est urgent de comprendre ce qui a permis au jihadisme de devenir, en l'espace d'une génération, un enjeu politique, sociétal et démocratique de premier plan. Hugo Mich... >Voir plus
Que lire après La colère et l'oubli : Les démocraties face au jihadisme européenVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Voici un essai intelligent, pédagogique et facile à lire.

Comment le salafisme et le djihadisme se sont implantés en Europe et ont atteint un tel niveau de nuisance alors qu'ils concernent une toute petite minorité de musulmans ? Tout commence en Afghanistan ou plus précisément à Peshawar au Pakistan. Des ultras, des vétérans et des prédicateurs s'y sont installés et prêchent un islam ultra rigoriste et le jihad contre les infidèles qui ont envahi le pays voisin. Après la guerre, ces prédicateurs vont essaimer notamment en Europe, : A Londres, au Danemark ou à Molenbeek en Belgique, à Toulouse par exemple. Ils vont faire des adeptes, former de nouveau prédicateurs et implanter dans ces villes petit à petit le salafisme, celui-ci aboutissant assez rapidement au djihadisme. Dans un premier temps, le combat s'exerce dans les pays musulmans envahis ou dirigés par des apostats (Afghanistan bien sûr, Bosnie, Algérie) pour finalement se retourner contre l'Occident.

La thèse de l'auteur est claire et nette : ce sont les implantations de ces prédicateurs salafistes qui sont à l'origine des vocations et des actes violents (engagements auprès de Daech, attentats) et non des problèmes sociaux-économiques. Les vagues de volontaires pour la Syrie partaient de lieux précis : Moelenbeek, Toulouse, Ulm, où sévissaient depuis longtemps ces prédicateurs alors qu'existent d'autres communautés musulmanes très peu touchées par cet islam intolérant et rigoriste.

L'auteur explique bien que le phénomène connaît des pics (Afghanistan, Bosnie, Irak, Daech) et des périodes de repli. Nous sommes dans cette période de repli après l'échec de Daech, ce qui ne veut nullement dire que le salafisme a disparu. Au contraire, la multiplication des prédicateurs et de leurs adeptes l'a bien implanté en Europe et la menace est latente et malheureusement prête à ressurgir avec puissance.

L'auteur rappelle également combien les états ont ignoré la menace jusqu'aux attentats du 11 septembre et ont permis à ces islamistes de s'implanter : à Londres, les imans ultras avaient pignon sur rue sans être inquiétés le moins du monde (Le « londonistan »). D'autant que les imans savaient jouer avec les codes de la démocratie en se prévalant de la liberté d'expression pour précisément détruire les fondements de la démocratie.

Il explique aussi avec clarté comment l'affaire des caricatures est née au Danemark, a été montée en épingle en Arabie Saoudite pour aboutir au carnage Charlie.

On comprend aussi comment l'extrême droite est le partenaire de jeu idéal des islamistes : les musulmans sont tous des salafistes en puissance, ce qui convient parfaitement à ces derniers puisqu'ils veulent que tous les musulmans deviennent salafistes... de l'autre côté, l'extrême gauche ne prend pas toujours la mesure du danger que représente ces imans ultras.

On se rend compte combien la liberté d'expression est actuellement menacée et fragile dans nos sociétés : quel journal osera montrer les caricatures ou se moquer de l'islam après Charlie ? Quel professeur osera en parler librement après l'affaire Paty ?

Voilà donc un livre passionnant pour qui veut un peu comprendre la montée de cet islam ultra qui concerne de petites minorités mais qui défrait la chronique depuis plus de 20 ans. C'est limpide, bien expliqué, accessible. Bravo !
Commenter  J’apprécie          297
Après la lecture de son livre sur le Jihadisme (c'est ainsi qu'Hugo Micheron l'écrit) français, qui m'avait énormément intéressé, je me suis précipité sur le livre suivant de ce jeune chercheur particulièrement brillant consacré au Jihadisme, cette fois à l'échelle européenne.
le livre reprend les mêmes méthodes que le livre précédent (interviews en prison de détenus pour motif de Jihadisme, entretiens avec des agents des services de renseignements, avec des directeurs de prisons etc...), mais cette fois à l'échelle européenne.
Au fond, il entend répondre à deux questions : quelle est précisément l'étendue de la menace jihadiste ? Et pourquoi est-elle plus forte à tel endroit ( le Danemark ou Trappes) plutôt qu'à tel autre (l'Italie ou le Portugal ) ?
Les réponses valent à nouveau les constates du précédents livres : sur un terreau salutiste, des personnalités issues du jihadisme en Afghanistan (années 1980) en Algérie ou en Bosnie (années 1990) puis en Irak ou en Syrie, se crée les conditions d'apparition d'un réseau reliant parfois différentes villes (Molenbeek, Toulouse, Londres ou Copenhague par exemple).
le livre est toujours clair, synthétique, précis, très accessible et ses conclusions apparaissent sans appel. Je suis frappé par les qualités d'organisation, de synthèse de ce jeune chercheur en science politique arabisant et dont la démarche m'apparaît très salutaire.
Loin des fantasmes et du climat anxiogène qui a pou dominer, essayer de penser à froid les choses pour éviter que cela ne se reproduise.
Sa conclusion rassure et fait peur tout à la fois. Mis en échec en Syrie et en Irak, le Jihadisme qui s'est déconsidéré aux yeux même de la quasis-totalité du monde musulman va forcément reprendre une nouvelle forme, reste à savoir laquelle.
Reste la question de l'expansion du salafisme, qui ne doit en aucun cas être confondu avec l'islam en tant que tel, mais dont on est bien forcé de reconnaitre avec Hugo Micheron qu'il n'est guère compatible avec notre France laïque. Celle-ci doit désormais tenter, et ce ne sera pas facile, de trouver des réponses appropriées.
Un ouvrage majeur que je recommande sans aucune réserve !
Commenter  J’apprécie          120
Le chercheur arabisant Hugo Micheron, professeur à Sciences Po, et deux ans à Princeton, nous propose à travers cet ouvrage, de 1979 invasion de l'Afghanistan par l'Union Soviétique, en passant par la guerre en Bosnie, à nos jours après la défaite de Daech, une histoire du djihadisme et de sa tentative d'imposer le Califat en Europe. de Toulouse et Artigat en France, en passant par Londres, Ulm ville allemande à cheval sur deux länder choisie par les terroristes pour cette raison, Copenhague, Malmö, Molenbeek commune de Bruxelles capitale, Trappes, Aubervilliers, Creil..., les parcours de l'Islamisation d'une génération de jeunes gens, pas forcément issus de territoires abandonnés socialement ou économiquement comme le pense le grand public et comme tentent de nous faire croire un certain nombre de politiques cyniques. Des pics de fièvre (Afghanistan avec al Qaida, GIA en Algérie, guerre en Bosnie, Irak et Syrie), les caricatures au Danemark et en France avec leurs terribles conséquences, aux périodes de marée basse, de la destruction des tours de Manhattan (marée haute) à l'assassinat de Samuel Paty (marée basse qui voit des terroristes fanatisés sur le Net se mettre en mouvement quasiment en free lance), au retour appréhendé des "revenants" des camps de prisonniers du Levant, dont la question se pose qu'en faire, et notamment des enfants, la vigilance s'impose, le djihadisme est toujours prosélyte dans les prisons, il mute toute en gardant le cap de l'allégeance (aux siens) et du désaveu (aux autres), utilisant toutes les facilités du droit de nos sociétés démocratiques pour imposer le même agenda : le Coran et la charia pour loi suprême, l'obscurantisme et le totalitarisme pour seuls horizons. On en a vu les applications meurtrières en Syrie, nous voyons la régression que subit actuellement l'Afghanistan sous le fanatique Emirat islamique et son application littérale des préceptes de l'Islam. Nous devons donc être lucides, prudents et défendre nos principes avec fermeté, sous peine de perdre face à la menace totalitaire.
Commenter  J’apprécie          00
J'ai déjà lu avec intérêt le livre d'Hugo Micheron sur le jihadisme français et j'ai eu envie de lire cet ouvrage très documenté sur l'implantation du jihadisme, cette fois à l'échelle européenne. L'auteur décrit avec précision et clarté l'évolution inquiétante de l'islamisme. Ce jeune chercheur, cité dans V13 par Emmanuel Carrère mène une réflexion fouillée et intelligente. le livre est factuel et permet ainsi une compréhension dépassionnée du problème pour qui veut réellement l'appréhender et objectivement l'analyser.

Commenter  J’apprécie          30
Hugo Micheron retrace de manière précise et documentée l'implantation du jihadisme européen. le livre est excellent. Il éclaire le sujet d'un jour nouveau. Il reste accessible et se lit aisément tant le rythme est agréable. La thèse avancée par l'auteur est brillante. A lire absolument pour qui veut comprendre le jihadisme et son histoire en Europe.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LaCroix
09 mai 2023
Après son essai sur l’essor du terrorisme islamiste en France, Hugo Micheron, docteur en sciences politique, fait dans son nouvel ouvrage l’histoire du djihadisme européen depuis le retrait soviétique d’Afghanistan en 1979 jusqu’au retour des talibans à Kaboul en 2021.
Lire la critique sur le site : LaCroix

Videos de Hugo Micheron (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hugo Micheron
Vendredi 22 mars 2024, Moscou a subi l'attentat le plus meurtrier qu'ait connu la capitale russe, créant une onde de choc dans l'Europe entière. L'évènement ravive la menace terroriste sur le continent et place sur le devant de la scène l'État Islamique au Khorassan. Est-ce le retour de Daech ?
Pour répondre à cette question, Guillaume Erner reçoit Hugo Micheron, politologue et spécialiste du djihadisme, et la journaliste Elsa Vidal, rédactrice en chef du service en langue russe de RFI.
Visuel de la vignette : policiers russes au Crocus City Hall où a eu lieu l'attentat / Sergei VEDYASHKIN - AFP
#geopolitique #russie #attentat ____________________ Découvrez tous les invités des Matins dans "France Culture va plus loin" https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDroMCMte_GTmH-UaRvUg6aXj ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-invite-e-des-matins
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : géopolitiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (234) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1849 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}