AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 978B08VBLBZ61
288 pages
Gallimard (11/02/2021)
3.91/5   16 notes
Résumé :
L’An 2020, marqué par la Covid-19 et l’effondrement du marché pétrolier, est celui de tous les bouleversements depuis le Moyen- Orient jusqu’aux banlieues de l’Europe.
Le conflit israélo-palestinien se fragmente avec, d’un côté, un pacte portant le nom du prophète Abraham, qui va des États-Unis à Abou Dhabi au Maroc et au Soudan en passant par Israël, agrège l’Égypte et l’Arabie, et lorgne l’Irak ; de l’autre « l’axe fréro-chiite » qui rassemble Gaza, Qatar, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
francoissarran
  04 novembre 2021
Ce livre serait particulièrement intéressant si l'on n'avait pas autant de mal à le lire. Keppel est vraiment une homme-ressource sur les questions touchant à l'Islam méditerranéen. L'ouvrage contient une quantité impressionnante d'informations. Il est illustré par des cartes qui valent bien des pages d'explications. Bien qu'agréables à lire, elles sont peut-être même un peu trop chargées. Keppel prend clairement parti sur les sujets qu'il traite et donne ses opinions. Même si on ne les partage pas toutes, au moins sont-elles clairement ennoncées. L'un des points sur lesquels l'auteur insiste est l'impact sur les politiques des différents pays concernés, pétroliers ou pas, de la chute des prix du pétrole et du gaz. de ce point de vue il faut donc se méfier de la volatilité des prix de l'énergie comme le montre le très fort retournement du marché. Il faudrait donc envisager désormais quelques modifications des conséquences que l'auteur induit du faible niveau des prix de 2020.
Et pour expliquer la difficulté de lecture mentionnée dans la première phrase : que de longues phrases bourrées de subordonnées et d'incidentes avant d'arriver enfin à la petite proposition principale….et devoir relire la phrase!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   22 mai 2022
Cet eurasisme turc n'est pas sans rapport avec celui qui est prôné dans la Russie de Vladimir Poutine - où ce concept a pris naissance au XIXe siècle avec une dimension tout aussi adverse à l'Europe occidentale, mais basée originellement sur la slavophilie, puis adossée à l'immense arrière-pays steppique s'étendant jusqu'à la Sibérie. Il construisait une identité « terrienne » existentielle face aux « thalassocraties » britannique, française puis américaine. En réaction à l'occidentalisation mise en œuvre par les tsars qu'inspiraient les philosophes des Lumières, telle Catherine II, cette doctrine s'est réclamée des religions « authentiques » de ce terroir, l'orthodoxie d'abord, puis l'islam. Persistant durant l'ère soviétique, elle a muté en contribuant à donner une dimension culturelle sous-jacente à l'opposition communiste à l'Atlantisme -incarné par l'OTAN depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après la chute de l'URSS et le traumatisme de l'ère Eltsine, où le dépeçage de l'industrie par de nombreuses entreprises occidentales a entraîné l'effondrement du pays et la plongée de la population dans la misère, elle a connu un regain de popularité, et notablement contribué à la vision du monde de Vladimir Poutine, beaucoup de ses proches et conseillers s'en récla mant. D'un côté, son culte de la « terre » l'a rapproché de l'extrême droite européenne, notamment du Front national. De l'autre, elle a agrégé à sa souche panslaviste de manière croissante une composante « turco-islamique », très opportune pour offrir un cadre inclusif à celles des républiques musulmanes qui restaient dans le giron russe, du Tatarstan à la Tchétchénie, ou maintenir le lien avec celles qui étaient devenues indépendantes succomber aux sirènes occidentales, comme l'Ouzbékistan ou l'Azerbaïdjan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   24 mai 2022
Mais ce triple assassinat, perpétré par un individu qui n'avait passé que quelques heures en France, et ne peut donc être lié à une quelconque « discrimination islamophobe » dont son auteur aurait été victime dans l'Hexagone, établit un lien préoccupant entre les dynamiques issues de l'Afrique du Nord - pauvreté portée au paroxysme par la Covid-19 et effondrement des cours du baril, déréliction de l'ordre politique, émigration clandestine, prégnance d'une idéologie islamiste radicalisée par la doctrine salafiste de « l'alliance et la rupture » - et celles qui touchent la cohésion sociale et culturelle de l'Europe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acerola13Acerola13   22 mai 2022
Ainsi au Soudan, au Yémen, à Djibouti, puis surtout en Algérie, et désormais partout dans la région, les entreprises de BTP arrivent avec leurs capitaux et leurs propres travailleurs, se faisant d'abord rémunérer en énergie fossile troquée à prix compétitif. L'immigration d'un prolétariat issu des campagnes surpeuplées de l'empire du Milieu - dont beaucoup de membres feront souche après achèvement des chantiers en reprenant les réseaux de boutiques traditionnelles (hanout au Maghreb) qui écoulent ainsi des produits chinois - est paradoxale dans un pays frappé par le chômage comme l'Algérie, et touché par un phénomène d'émigration de masse de sa jeunesse... vers la France et l'Europe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   24 mai 2022
En 2018, l’INSEE établit que, sur les 14 millions d’individus concernés (soit 20,9 % de la population française), ils comptent respectivement 6,3 millions de personnes soit 9,4 % de celle-ci. Si l’on y ajoute le demi-million en provenance de Turquie (0,7 %), on peut considérer que le poids de ces habitants de l’Hexagone de confession presque exclusivement musulmane est statistiquement supérieur à 10 % et frôle les 7 millions – un nombre supérieur à celui des citoyens de l’ensemble des Émirats arabes du golfe Persique, ou égal à celui des Syriens réfugiés hors de leur pays depuis le déclenchement de la guerre civile. L’attractivité de la France – et de l’Europe – reste forte, en dépit des protestations récurrentes contre les discriminations, le racisme et autres dénonciations de l’« islamophobie » dont l’axe frériste a fait sa ritournelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   18 avril 2021
C’est dans pareil contexte que la pandémie contraint à réduire en juillet 2020 le hajj – le grand pèlerinage annuel à La Mecque – qui rassemblait les années précédentes jusqu’à 2,5 millions de participants – à sa plus simple expression, quelques milliers de résidents du royaume dûment éloignés les uns des autres par la « distanciation physique » sanitaire.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gilles Kepel (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Kepel
Un entretien qui a eu lieu ne janvier 2016 au Théâtre de la Bastille Terreur dans l'hexagone (https://www.librest.com/livres/terreur-dans-l-hexagone--genese-du-djihad-francais-gilles-kepel_0-3722415_9782072706196.html?ctx=d20abe26ffb097980ee19a4f1cdfe7aa) (Gallimard, 2016)  Présentation de l'éditeur :  Pendant les dix ans qui séparent les émeutes de l'automne 2005 des attentats de 2015 contre Charlie Hebdo puis le Bataclan, la France voit se creuser de nouvelles lignes de faille. La jeunesse issue de l'immigration postcoloniale en constitue le principal enjeu symbolique. Celle-ci contribue à la victoire de François Hollande aux élections de 2012. Mais la marginalisation économique, sociale et politique, entre autres facteurs, pousse certains à rechercher un modèle d'« islam intégral » et à se projeter dans une « djihadosphère » qui promeut la rupture avec l'Occident « mécréant ». le changement de génération de l'islam de France et les mutations de l'idéologie du djihadisme sous l'influence des réseaux sociaux produisent le creuset d'où sortiront les Français exaltés par le champ de bataille syro-irakien. Fin 2015, près de mille d'entre eux l'ont  rejoint et cent cinquante y ont trouvé la mort, sans compter ceux qui perpètrent leurs attentats en France. Dans le même temps, la montée en puissance de l'extrême droite et les succès électoraux du Front national renforcent la polarisation de la société, dont les fondements sont aujourd'hui menacés de manière inédite par ceux qui veulent déclencher, dans la terreur et la désolation, la guerre civile. C'est à dénouer les fils de ce drame qu'est consacré ce livre. 
Biographie Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, anime le séminaire « Violence et dogme » à l'École normale supérieure et enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris. Il a récemment publié aux Éditions Gallimard Passion arabe (2013) et Passion française (2014). Antoine Jardin, spécialiste de la sociologie politique des quartiers populaires, est ingénieur de recherche au CNRS.
+ Lire la suite
autres livres classés : géopolitiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1588 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre