AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809415609
Éditeur : Panini France (09/06/2010)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Depuis que le jeune Dave Lizewski, seize ans, est devenu le super-héros Kick-Ass, il a à son actif deux jambes cassés, deux plaques de métal dans le crâne et une bonne popularité sur YouTube. Mais parviendra-t-il à survivre à son partenariat avec Hit-Girl et Big-Daddy, à la mafia et à Red Mist, le nouveau super-héros de la ville?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Etherckhos
  20 octobre 2014
Comme le précédent album, celui-ci réunit quatre parutions en kiosque, les quatre dernières parutions constituant la fin du premier film.
Mais contrairement aux précédentes auxquelles le film avait été assez fidèles, celles-ci sont nettement différentes. On s'aperçoit alors, réellement de tous les raccourcis qu'a pu prendre le film malgré son ton violent, proche du comic. L'histoire écrite par Millar ne dérive pas dans l'héroïsme de justicier et le fond de sentiments nobles.
Dans la fin de cette aventure de Kick-Ass, on découvre des secrets extrêmement noirs sur Big Daddy, mais ce n'est pas seulement cela qui est plus noir, la résolution même de l'affrontement avec la mafia, et la finalité de l'histoire de Hit-Girl sont bien moins glorieuses.
Toutefois, le ton se durcit sans changer, là où on pouvait attendre un véritable changement avec l'arrivée de Hit-Girl, comme dans le film, la ligne est restée la même et il n'y a pas de montée en puissance, pas de surenchère, Kick-Ass est un héros sans rien pour lui que des petites étincelles de courage de temps à autre, et l'histoire du comics lui est fidèle. Cela est, entre autre, dû au personnage de Hit-Girl, qui est, une fois n'est pas coutume, bien moins intéressant que la version holywoodienne, voire même fade.
Arrivé à la fin de ce premier arc de Kick-Ass, on est réellement satisfait d'avoir fait la connaissance de ce héros atypique. On l'a vu saigner, pleurer, avoir peur à s'en faire dessus, faire preuve de courage d'abord sous l'adrénaline et puis froidement.
En fin de compte, Kick-Ass, c'est l'histoire de Mr Tout le Monde qui doit choisir chaque jour de vivre sa petite vie peinarde en détournant les yeux de tous ces problèmes qu'il vaut mieux ignorer pour vivre plus heureux, ou de se mettre dans les ennuis jusqu'au cou pour de parfaits inconnus dont la reconnaissance sera, souvent, limitée.
Faire ce qui est juste, ou ce qui est mieux pour soi. C'est toute la question qui a torturé notre héros et l'a amené là où il en est.
Reculer face aux difficultés, ou persévérer. Au fond, c'est peut-être pour ça que Kick-Ass plaît... car de tous les héros, ce n'est pas seulement celui qui est le plus proche de ses lecteurs en terme de vie et de ses capacités, mais celui qui soulève les questions auxquelles sont confrontées les gens ordinaires, chaque jour qui passe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
garrytopper9
  31 décembre 2015
Ce second volume prend la suite directe du premier tome, et compile 4 chapitres qui vont venir terminer la première saison. Cela correspond également à la fin du premier film.
L'intrigue est toujours aussi bien menée, c'est toujours aussi trash et drôle à la fois, les dessins sont très réalistes et servent parfaitement bien le récit. Bref, c'est toujours aussi bon, et cela se lit sans aucune difficulté.
Le seul petit bémol pour moi est le prix. 12,50€ pour 4 chapitres, c'est quand même assez cher, quand on sait que les sorties kiosques des comics en général sont autour de 5€ pour 5 chapitres. Et même si l'on regarde dans les sorties librairies, on trouve par exemple, chez Urban Comics des récits de 10-12 chapitres pour une vingtaine d'euros. Un effort de la part de Panini Comics serait bienvenue.
Commenter  J’apprécie          170
Saiwhisper
  30 septembre 2018
Vous trouviez déjà le premier opus de Kick Ass violent ? Alors ravalez votre bile, parce que ce n'était rien par rapport à « Brume rouge » dont le carnage final est hyper sanglant ! Hit-Girl est vraiment impressionnante que ce soit dans le comics comme dans le film ! J'ai d'ailleurs apprécié découvrir toute la troupe : l'incroyable Hit-Girl, l'impressionnant Big Daddy et Red Mist le p'tit nouveau. Si, comme moi, vous avez vu l'adaptation cinématographique avant de lire la version originale, sachez que cet ouvrage se finit de la même manière que le premier film ! On a donc le droit à l'affreuse scène de torture (différente mais véritablement atroce), un combat final explosif et une fin ouverte permettant aux auteurs d'enchaîner sur la suite. (Ceux qui souhaitaient simplement découvrir la firme peuvent donc s'arrêter là s'ils le désirent.) Une fois encore, la trame principale ne change pas cependant, plusieurs passages sont différents comme la relation de Dave et celle qu'il aime, la trahison, les séquences avec Red Mist, etc. de ce fait, je ne me suis pas lassée dans ma lecture ! Je découvrais avec plaisir cette version dynamique, trash et pleine d'humour noir.
Le coup de crayon est toujours agréable, réaliste et travaillé. Même si certaines scènes ne sont pas « belles », elles fourmillent de détails et dégagent énormément d'émotions. Certaines planches ne m'ont pas laissée insensible, notamment celles où les héros vont se faire torturer… du côté des personnages, je reconnais que je n'ai plus aucune difficulté à les distinguer ou à les apprécier (sauf pour Red Mist qui n'est pas toujours représenté pareil…). D'ailleurs, contrairement au film, le comics fouille réellement le passé de certains protagonistes et propose une réalité glaçante, comme cela a par exemple été le cas pour Big Daddy ou certains membres de la mafia locale… Pour sa part, Dave/Kick Ass va progresser à son rythme et va surtout montrer que ce n'est pas un simple super-héros. C'est avant tout un ado dépassé par les événements qui n'a pas conscience de l'Horreur humaine ou de ce que sont capables certains… Et pourtant, malgré lui, il en est là… Que ce soit avec l'immeuble en fou ou lors de la séance d'électrocution, le jeune héros m'a fait de la peine… En bref, cette BD pour lecteurs avertis (violence, sang, sexe) sombre, glauque, violente et décapante m'a encore une fois plu ! Elle m'a même donné envie de regarder les deux films ce week-end !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alouett
  17 juin 2011
Dave est un adolescent de 16 ans. Gringalet, boutonneux, il partage la passion des comics avec ses amis. Une vie sentimentale inexistante, il se contente pour le moment de fantasmer sur le décolleté de sa prof de biologie et sur Katie, une jeune camarade de classe. L'adolescent vit avec son père (veuf) qu'il croise plus qu'autre chose, le paternel travaille de nuit. Une vie assez banale en somme.
Dave passe la majeure partie de son temps seul, plongé dans les jeux vidéos, les forums ou les comics. Il rêve de devenir un jour un super-héros, comme beaucoup. Rien ne laissait penser que ce garçon, plutôt réservé, permettrait à son rêve de devenir réalité. Un soir, il met l'idée en pratique, se fabrique un costume et part arpenter les rues de la ville en quête d'un criminel à punir. Kick-Ass est né…
-
La préface du premier tome est alléchante et s'ouvre sur une série de définitifs – plus prometteurs les uns que les autres – pour qualifier cette série. Un « Dévastateur ! » nous accueille, rapidement suivi par un « vraie claque » et un «bd mordante et ironique ». « Kick-Ass est l'une des oeuvres les plus originales et innovatrices de l'année 2009 »… me voilà prévenue ! En chemin, un portrait de John Romita Jr. décrit comme le « meilleur dessinateur de comics » (rien que ça). Bref, le menu était alléchant, sans compter les multiples conseils de lecture que l'on m'a faits pour m'inciter à découvrir cet univers. Il aurait été dommage de s'en priver…
Ais-je aimé ?
Non !
Enfin, je pondère puisqu'effectivement, le tome 1 était « presque » à la hauteur de mes attentes. Loin d'avoir été transcendée par cette révolution dans le monde des hommes en collants, j'ai été prise par le rythme du récit. D'autant que le regard posé par le personnage principal sur son parcours n'est pas inintéressant. Les premières planches nous mettent dans le bain rapidement. On y observe le crash d'un super-héros qui, en toute confiance, s'élance du haut d'un immeuble d'habitations et s'écrase lamentablement plusieurs mètres plus bas. Il ne lui reste plus qu'à allez s'acheter un dos et une boîte crânienne… mais je doute que cela lui soit encore possible. Les auteurs nous rassurent, ce n'est pas notre héros, juste un de ces nombreux justiciers anonymes qui se sont costumés à leur tour, inspirés par les agissements notoires de leur précurseur. Ce dernier est bien vivant… quoi qu'on doute sur son pronostic vital puisqu'il est en mauvaise posture : attaché à une chaise, deux électrodes branchées sur ses roubignolles et laissant visiblement passer des décharges… ce qui a pour effet immédiat de raviver ses souvenirs et l'occasion pour le lecteur de connaître le parcours de Dave / Kick-Ass.
A quelques pages du début de l'album, on fait donc rapidement le constat que devenir un super-héros est LA solution quand on trouve que la vie est trop longue. C'est donc sur de fragiles justiciers qu'on entre dans cet univers. le mythe du super-héros morfle sérieusement ! Pourtant, le ton de ce tome m'a plus : sarcastique et surtout assez accessible, voire crédible. L'introspection du personnage est agréable et lucide, son évolution crédible, les difficultés qu'il rencontre assez logiques au final. J'aurais certainement dû m'arrêter à la fin du premier tome et ainsi garder le souvenir d'une lecture atypique (totalement différents de mes thèmes de prédilection) et qui a su me surprendre. Mais non, armée du second tome sorti de mes étagères pour l'occasion, je me suis plongée dans la suite de l'épopée. Et là, je déchante. Tous les ingrédients que je fuis comme la peste sont présents : le sang qui gicle, les faciès qui se tordent de douleur, les boyaux qui se répandent par terre. le must : quand une gosse de 10 ans, une super-héros qui ne fait pas dans la dentelle, liquide deux vigiles en leur tirant une balle dans les couilles… la balle traverse le corps et sort par le crâne. Ça révolutionne le genre ce style de scènes ?? Passées ces scènes de violences, le graphisme est mordant : traits expressifs même si le rendu des visages n'est pas beau, bon rendu des scènes d'action et alternance scènes d'action / scènes plus calmes de transition. Ces dernières mettent le personnage aux nues, en proie au doute.
Pour les amateurs de série d'action, âmes sensibles s'abstenir. Une belle galerie de gueules cassées, quelques apparitions de fractures ouvertes le tout servi sur bain de sang… mmh, un réalisme qui fleure bon la castagne. Je ne suis pas fan du concept et peu tentée par l'adaptation cinématographique.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kazupanda
  18 juin 2014
Je continue dans ma lancée Kick-Ass puisque, comme je vous le disais, j'ai enchaîné ces deux tomes à une vitesse étonnante. J'avais vraiment envie d'en savoir plus sur les événements qui avaient placé Kick-Ass dans la situation décrite dès le début du tome 1, j'avais aussi envie d'en savoir plus sur Hit Girl et Big Daddy. J'en attendais donc énormément de ce deuxième tome du Comics de Mark Millar et de John Romita, Jr. Et bien je vous le dis, ce tome est allé au-delà de mes espérances et ce dès la première page! Oui, oui! Alors que le premier tome se termine se une planche de Hit Girl et Big Daddy, le tome 2 s'ouvre sur une planche représentant un tout nouveau personnage : Red Mist. La question est alors la suivante : les intrigues déjà lancées vont-elles trouver des réponses? Ou bien les auteurs vont-ils se contenter de balancer des tonnes de rebondissements sans jamais en conclure aucun? Et bien rassurez-vous, ce tome répond à toutes les questions laissées en suspens!
Comme je le disais donc, un nouveau personnage fait son apparition, Red Mist. Il est plus du genre de Kick-Ass - gamin qui se déguise en super-héros pour passer le temps - que du genre Hit Girl et Big Daddy - les super-héros vengeurs - mais on se rend compte au fil des pages qu'il est quand même bien moins courageux que Kick-Ass. Ce personnage reste assez désagréable à mes yeux : il a une grosse voiture donc on sent qu'il a du fric et qu'il sait pas trop quoi faire de sa vie. Mais pour David, ça va être l'occasion de partager sa passion à la fois pour les comics et pour le port du costume. En somme, il pense enfin avoir trouvé un ami avec qui il peut vraiment tout partager. Mais est-ce vraiment le cas? Quoi qu'il en soit, les deux apprentis héros vont être recrutés par les deux experts en super-héroïsme et l'heure de la vengeance semble enfin avoir sonné. Mais... tout va basculer. Très vite. Et on va rejoindre enfin la situation décrite au tout début du premier volume. Comment Kick-Ass s'est-il mis dans une telle situation?
On va donc comprendre comment Kick-Ass en arrive là, mais le voile va également être levé sur Red Mist et sur les réelles intentions de Big Daddy. Honnêtement, je n'ai pas vu Kick-Ass 2 au cinéma, donc je ne connaissais pas du tout la suite de l'histoire et je suis restée scotchée. Je pense que l'effet de surprise aurait été moindre si j'avais vu le film alors je ne regrette pas parce que vraiment, ce tome 2 est un petit bijou d'ascenseur émotionnel qui construit une intrigue pour tout déconstruire ensuite et mener le lecteur par le bout du nez. Et si, à la fin de ce tome, on pense que tout est bien qui finit bien ou presque, ce n'est évidemment pas le cas comme le laisse supposer la dernière planche et comme le confirme la sortie des volumes suivants. Je n'ose pas en dire trop ici de peur de dévoiler des moments clés de l'intrigue donc je vais m'arrêter là. concernant la critique pure. Mais encore une fois, les effusions de sang sont monnaie courante alors âmes sensibles s'abstenir. Les autres, foncez... même si apparemment, ceux qui ont vu le film avant ont été déçus de la tournure que prend le comics. Au final, il faut juste se dire que les enjeux de la version papier sont différents des enjeux de la version hollywoodienne qui se veut plus grand public.
Cette suite reste donc bien ancrée dans mes coups de coeur. J'ai vraiment adoré la façon dont le lecteur est ballotté dans tous les sens et si la découverte de nouveaux éléments sur les personnages a pu en décevoir certains, pour ma part, j'ai adhéré à 200%. Ce comics est bien plus profond qu'il n'y paraît sur la réflexion au sujet de l'héroïsme, pas forcément au sens de mettre un costume et d'aller sauver des gens mais au sens de savoir pour quelle raison on veut être reconnu en tant que super-héros. Et là, on a tout un panel de personnages qui nous montre que les raisons sont multiples. Les "vrais" super-héros le deviennent parce qu'ils ont un pouvoir qui leur tombe dessus un jour, ou bien ils sont nés avec, ou bien ils ont assez de frics pour construire des armures de malade. Ici, on est face à de simples humains. Tony Stark, dans Iron Man, se demandait si c'est l'homme ou la machine qui fait le héros, Hellboy se demandait quant à lui qu'est-ce qui fait d'un homme un homme. Je pense que Kick-Ass vient, des années après, répondre plutôt bien à ces deux réflexions.
Lien : http://kazupanda.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
EtherckhosEtherckhos   21 octobre 2014
Vous m'excuserez si je saute ce passage, mais je suis à peu près sûr qu'on en a déjà parlé.
Et puis cet interrogatoire n'a pas franchement été un de mes meilleurs moments. J'adorerais me la raconter, dire comment j'ai tenu... mais en vrai j'ai chanté comme un canari.
J'ai balancé mon nom, ma couleur préférée, mon amour secret pour Lizza Gibbons, et tout ce que je savais de Big Daddy et Hit-Girl.
Commenter  J’apprécie          80
dbaudeletdbaudelet   05 juillet 2011
Soixante-dix ans de Comics de Super-Héros avaient finalement un sens. J'avais enfin pigé pourquoi les Super-Héros travaillaient PAR PAIRE. Et ce n'était pas parce qu'ils se sentaient embarrassés...
Ce n'était pas parce qu'ils se sentaient moins cons en compagnie d'autres gens avec des masques et des capes.
Ils faisaient équipe pour une raison très simple: parce que...
C'était l'éclate.

Première Partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EtherckhosEtherckhos   21 octobre 2014
Kick-Ass :: Qu'est-ce que tu fais ?
Hit-Girl :: J'active l'alerte rouge. Papa m'a donné ça pour les urgences.Il paraît que ça me donnera la force de dix hommes.
Kick-Ass :: C'est de la cocaïne ?
Hit-Girl :: Dis pas de bêtises, Kick-Ass ! C'est une super-potion chimique secrète... inventée par des scientifiques ! Allez... Ouvre mon sac Hello Kitty... Je crois que ça agit...
Commenter  J’apprécie          40
dbaudeletdbaudelet   05 juillet 2011
- Ca fait mal de se faire tirer dessus?
- Pendant une seconde seulement. La force d'impact te fait tomber direct, mais sinon c'est pas plus douloureux qu'un coup de poing dans la poitrine.
- J'aime pas les coups de poing dans la poitrine.
- Tout va bien se passer ma chérie.

Deuxième Partie.
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   28 septembre 2018
- Quoi ? Qui c'est ?
- Juste une gamine en déguisement d'Halloween.
Commenter  J’apprécie          90
Lire un extrait
Videos de Mark Millar (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Millar
Vidéo de Mark Millar
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
181 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre
.. ..