AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Demanuelli (Traducteur)
EAN : 9782070422265
349 pages
Éditeur : Gallimard (27/02/2002)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Ann Lord « ne verra pas jaunir les feuilles » cet automne. Mais qui, d'Ann Grant, la jeune fille, ou d'Ann Lord, la vieille femme, va mourir ? Quelle est l'identité, quelle est cette part d'elle-même vouée à l'oubli des autres, qui va soudain sombrer ? Se peut-il que l'amour fou, le premier, le grand amour, qu'elle n'a connu que quelques heures de sa vie de femme, d'épouse, de maîtresse et de mère, soit le seul souvenir à émerger d'une existence qu'elle a traversée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
moertzombreur
  15 septembre 2014
Ce qui aurait pu être et n'a jamais été.
Nous sommes au crépuscule de la vie d'une femme. La morphine est distillée pour pallier les souffrances de la maladie. le passé remonte en surface, se fait de plus en plus prégnant ; la vie d'Ann Lord nous est racontée dans un récit éclaté. Les différentes scènes qui forment ce puzzle de la mémoire sont des fragments d'une vie, la manière dont elle s'est construite, la vie de famille, avec comme ciment une leçon difficile : le renoncement au bonheur. le flux et le reflux des souvenirs sont d'une intensité croissante, jusqu'à la révélation d'un amour à peine effleuré. Malgré le sujet difficile, on lit ce livre avec beaucoup de plaisir, il est d'une mélancolie poignante.
Commenter  J’apprécie          20
ClarissaDalloway
  15 avril 2010
Est- ce qu'à l'heure de la mort, présent et passé coexistent -ils aussi violemment pour nous faire entrer dans une autre dimension, abolissant ainsi les lois du temps (qui n' appartiennent au fond qu'au vivant) ? Est-ce que mourir, ce n'est pas avant tout voir tous ses souvenirs, les plus importants, les plus poignants s'évaporer avec soi pour ne plus revenir ?
Est- ce toucher ce qui au fond nous était essentiel et que nous nous dissimulions, parce que au fond il faut bien vivre ?
Ann Lord la vieille dame va mourir, et dans ses derniers instants, c'est Ann Grant, la jeune fille qui revit. Les souvenirs affluent, revisités, redécouverts, une conversation imaginaire se crée entre celui qu'elle a aimé, fugitivement, et celle qui va mourir. le livre s'ouvre et se ferme sur ce dialogue. C'est tout simplement magnifique.
Lien : http://lily-et-ses-livres.bl..
Commenter  J’apprécie          20
VivianeB
  09 décembre 2012
Des flash-back, des conversations intimes, des sentiments secrets font de ce livre un émouvant hommage à l'amour impossible.
Commenter  J’apprécie          20
latoute1
  05 août 2015
Mosaïque fatigante. Trop de personnages. Je n'accroche pas. Je commence consciencieusement. J'accelère. Je lâche.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ClarissaDallowayClarissaDalloway   15 avril 2010
Mais elle aurait beau le dire, le répéter à l'infini, elle ne retrouverait jamais ce qui était perdu. Elle ne savait pas s'il en avait été de même pour lui. Ne le saurait jamais. Elle ne savait que ce qui la concernait, elle. Et rien de tout cela ne transparaissait. Pour ne pas avoir été partagé, ce qu'ils avaient connu avait pris l'allure d'un mirage. Etait devenu un incident parmi d'autres. Elle ne pouvait pas laisser ce qui s'était passé entre eux prendre trop d'importance, si bien que lorsque le souvenir de ce qu'il en restait tenter de s'imposer, il lui fallait le refouler à force de raison, d'habitude et de temps, pour finir par en faire une entaille à peine visible sur une colline en broussailles. Elle avait travaillé à l'effacer. Et que tout cela ait été oublié, soit oublié une fois de plus, lui apparaissait soudain bien plus terrible que la fin de sa propre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AngieaAmsterdamAngieaAmsterdam   14 mai 2009
La route traverse des villes où des rangées d'ormes forment une voûte au-dessus de leur tête et jettent des ombres bleutées sur les toits. Du linge sèche au vent sur les vérandas, deux gamins pêchent dans une rivière; à Bath, les grues du port montent dans le ciel. Sur le bord de la route, des pancartes proposent de la lavande de mer, des anguilles, des maquereaux frais, des langoustes vivantes, des airelles, du maïs ramassé du jour, et, dans une camionette, une petite fille vend des confitures et des tartes. Le ciel est délavé derrière des nuages en lambeaux. II, 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AngieaAmsterdamAngieaAmsterdam   14 mai 2009
Elle avait eu une vie à une époque mais aujourd'hui elle en était sortie. Des nuits sans sommeil et des heures passées à fixer le vide, ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler une vie. Par instants la douleur semblait se hisser comme une voile gonflée par le vent, et le lit blanc voguait sur l'eau calme jusqu'à ce que quelque chose lui plante à nouveau ses crocs acérés dans la chair, alors les roues se remettaient à brasser l'eau et la machine en acier à bourdonner. II, 7.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
flambotteflambotte   12 janvier 2017
(...) Dans son rêve, c'était l'impression qu'avaient laissée les bagues qui demeurait, pas les bagues elles-mêmes. Elles laissaient leur empreinte là où un baiser n'en laissait aucune. Il en subsistait toujours une trace, tandis qu'il ne subsistait rien des étreintes d'un homme, si longtemps qu'elles aient duré.
Commenter  J’apprécie          10
agnesphilippeagnesphilippe   31 août 2019
Les yeux fermés, elle revoit le visage d'Harris Arden, et ce qu'il a été avec elle lui revient, elle sent à quel point il l'a changée et sait qu'elle ne pourra plus jamais être la même désormais. Voilà au moins quelque chose qu'on ne pourra pas lui retirer. Elle se dit que c'est incroyable ce que les gens peuvent vous changer. C'est exactement le contraire de ce que l'on entend toujours, que personne ne peut rien changer à personne. C'est archifaux. Ce n'est que par les autres que l'on se transforme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Susan Minot (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susan Minot
Evening
autres livres classés : états-unisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3883 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre