AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849656280
192 pages
Asuka (09/07/2009)
3.93/5   46 notes
Résumé :
Vienne, 1908. Dimitri, un jeune chanteur d'opéra, se relève inexplicablement d'un accident mortel. Peu après, suicides et autres morts étranges se multiplient dans son entourage. Quand un mystérieux personnage l'approche avec de terrifiantes révélations, Dimitri prend conscience que quelque chose en lui est en train de changer... Tokyo, 2008. Azusa une jeune enseignante japonaise, vit une douloureuse aventure avec un de ses élèves, jusqu'au jour où un événement dram... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 46 notes
5
8 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

JennParoledelibraire
  03 novembre 2013
Black Rose Alice est le shôjo qui suit l'excellent L'infirmerie après les cours, série qui a fait connaître la mangaka en France. Publiée en 2008 via le Monthly Princess d'Akita Shoten, Black Rose Alice paraît en même temps qu' Heartbroken Chocolatier, série sur le chocolat.
Cette série propose une vision inédite et plus « nature » du vampire, créature redevenue à la mode en 2008 grâce au phénomène Twilight. Setona Mizushiro est allée à Vienne afin de récolter des documents sur lequels s'appuyer pourBlack Rose Alice. Elle a visité tout un tas de monuments historiques en imaginant comment les protagonistes pouvaient vivre. de plus, la mangakaadore l'époque art nouveau durant laquelle se déroule l'histoire. Elle s'est amusée à chercher des documents sur la mode de l'époque. Comme la robe à tournure qu'elle voyait pour Agnieszka était déjà dépassée, elle lui a dessinée une robe façon mucha.

En France, la série est d'abord parue en 2009 avec le logo Asuka avant que l'éditeur ne soit racheté et change de nom. Aujourd'hui, les tomes sont estampillés Kazé Manga. Pour fêter la sortie d'un nouveau titre de leur auteure phare, Kazé a même mis en ligne un site consacré à Black Rose Alice (site aujourd'hui disparu).
Après son très bon l'Infirmerie après les cours et la claque du tome 10, dernier volume de la série, Setona Mizushiro nous revient avec un genre totalement différent.
La mangaka s'éloigne du l'univers lycéen pour faire voyager son lecteur dans une atmosphère beaucoup plus sombre en revisitant totalement le mythe du vampire. Fini les crucifix, les pieux, le tas de cendres à la lumière du soleil, les vampires de Mizushiro se reproduisent par graines, tel des végétaux et boivent de l'eau, en plus du sang, cela va de soit. Ils se fondent dans la masse tuant de manière très subtile. En effet, certains d'entre eux ont un pouvoir rare, une simple note dans la voix suffit à envoûter les gens alentour et à les pousser à se sacrifier dans les 24 heures qui suivent. le vampire récupère alors le sang dont il a besoin par des moyens très……spéciaux.
Black Rose Alice est donc une oeuvre qui se veut provocante et originale, quitte à déstabiliser le lecteur. le manga se veut également romantique mais dur. Mizushiro l'explique elle-même au début de l'histoire. Si vous recherchez un manga doux et une histoire d'amour heureuse, passez donc votre chemin, Black Rose Alice sera sans doute tout le contraire.
Bien que le début soit un peu lent et contienne trop de blabla, la narration est efficace et le style graphique est envoûtant. La mangaka a fait d'importantes recherches et cela se voit. Son trait fin, sublime les nombreux décors fournis et fidèles de Vienne et Tokyo. On se sent très facilement transportés au XIXe siècle, dans l'atmosphère particulière et entraînante de ce siècle.
Un petit détail pourra, néanmoins, surprendre les lecteurs qui ont lu L'infirmerie après les cours. En effet, il semblerait que l'auteur ne veuille pas se défaire de ses protagonistes chéris puisque après avoir été les héros du Jeu du Chat et de la Souris, ils apparaissent désormais dans Black Rose Alice. Néanmoins, si physiquement, ils sont identiques, leurs personnalités sont biens différentes, bien plus torturées.
Ce premier tome pose les bases et laisse planer beaucoup de mystères, notamment sur la nature des vampires. Setona Mizushiro conte toujours aussi bien ses histoires, accrochant le lecteur dès les premières pages.On ne peut qu'être intrigués par les personnages très différents les uns des autres qui subissent le poids d'un destin qu'il n'ont pas voulu. Malgré eux, ils se retrouvent confrontés à des situations macabres et sanglantes qu'ils ont, eux-mêmes causées pour certaines.
Asuka chouchoute son auteur fétiche. Pour ce premier tome, on pourra dénoter une petite particularité sympathique. En effet, le lecteur pourra choisir entre deux couvertures différentes. Et si, il craque sur les deux, il n'aura pas besoin d'acheter ce manga en double, car l'éditeur à eu la bonne idée de la proposer en réversible.A cela, il pourra aussi profiter de quatre pages couleurs très jolies.
On marquera juste un petit bémol sur l'impression qui donne un rendu un peu trop sombre du noir et blanc.
Black Rose Alice est donc un manga bien spécial, comme seule Setona Mizushiro sait les faire. Cette oeuvre, qui surprendra les lecteurs et les amateurs du mythe vampirique garde en elle, un potentiel prometteur, riche en mystères et en rebondissements. Une chose est sûre, la mangaka n'a pas fini de nous étonner.
Lien : https://parole2libraire.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mei-Amadis
  31 mai 2011
Après le succès de L'infirmerie après les cours, Mizushiro Setona nous propose avec Black Rose Alice une saga fantastique unique qui renouvèle le mythe du Vampire.
Vienne, 1908. Alors que la vie sourit à Dimitri, un jeune et charismatique chanteur d'opéra, celui-ci se fait renverser par un fiacre, au détour d'une rue. L'accident aurait dû être mortel, mais étrangement, le jeune homme ressort indemne de cette collision. D'étranges évènements commencent alors à se produire dans son entourage : suicides et autres morts inexplicables se succèdent… Quelque chose semble avoir changé en lui. C'est alors qu'un certain Maximilien, tout aussi séduisant que charismatique, l'aborde et lui révèle leur véritable nature.
Tokyo, 2008. Azusa est professeur dans un lycée et vit une aventure avec l'un de ses élèves, jusqu'à ce qu'un accident vienne changer sa vie à jamais.
Dimitri, ayant mystérieusement traversé les siècles, propose alors un étrange pacte à la jeune femme… L'acceptera-t-elle ?
Quand Mizushiro Setona s'essaye au fantastique…
Captivé dès les premières pages, Mizushiro Setona fait voyager ses lecteurs d'époques en époques, de la société viennoise du XXème jusqu'au Japon d'aujourd'hui.
Dans ce tome à valeur d'exposition, les héros sont présentés un à un : entre Dimitri, personnage tourmenté au charme redoutable, et Azusa, timide et déterminée, ce manga marquera d'emblée par le charisme des personnages principaux. La mangaka prend le temps de développer son univers, à la fois fascinants et complexes, elle pose les débuts d'une intrigue dans laquelle rien ne sera laissé au hasard.
Mais l'intérêt majeur de la série réside surtout dans ce que fait Mizushiro Setona du Mythe du Vampire. Alors que ceux-ci, dans certains mangas, ne sont que prétexte qu'à dépeindre de beaux éphèbes pour faire fantasmer les lectrices, ici, ce sont les beaux éphèbes qui sont prétexte à une réflexion poussée sur l'Amour ou la notion de choix. Dans Black Rose Alice, les Vampires peuvent sortir en plein jour, utiliser des familiers, et même si ces caractéristiques ne sont pas sans rappeler le Dracula de Bram Stocker, les Vampires, chez Setona, sont différents sous bien d'autres aspects (à vous de découvrir leurs petites spécificités au fil des tomes ^^)
Le graphisme, quant à lui, est de toute beauté. Soigné, bien que parfois légèrement brouillon, on sent que Setona a particulièrement travaillé sur les décors et les costumes. Plein de raffinement, les dessins aideront le lecteur à plonger dans l'ambiance et apportent une petite touche shôjo très agréable.
Ce premier tome de Black Rose Alice est donc plus que prometteur. La mangaka revisite entièrement le mythe des Vampires en y insufflant des thèmes qui lui sont récurrents dans ses mangas, tels que l'Amour ou les liens entre attirance et répulsion. Mizushiro Setona, à travers son univers fantastique, réussit à entrainer ses lecteurs dans un tourbillon d'émotions, de poésie et de violence, qui ne laissera pas indiffèrent. Une fois le premier tome posé, le besoin de lire le suivant se fait sentir.
Black Rose Alice est donc la série à ne manquer sous aucun prétexte, surtout si vous aimez les Vampires !
Lien : http://antrelouve.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MangAstra
  23 juin 2019
☼ Mon avis ☼
Black Rose Alice est un titre aux allures vampirique tout en gardant une incroyable authenticité.
La jaquette est réversible, ce qui permet d'avoir le choix entre deux couvertures différentes.
La première possède un fond blanc avec une illustration des personnages.
On peut choisir celle aux tons rose aussi avec une illustration différente de la première.
Les deux premiers tomes sont dans un premier temps parus aux éditions Asuka en 2009 et grâce à la maison d'édition Kazé Manga, on a enfin la suite de la série.
Il faut savoir que cette mangaka est connue en France grâce à la série
" L'infirmerie après les cours ".
Lorsqu'on ouvre ce premier volume, on peut apercevoir quatre magnifiques pages en couleurs.
L'histoire de Black Rose Alice possède un univers tordu qui change de l'ordinaire, il est difficile de s'habituer dès le début aux croquis de l'auteur, mais ces dessins correspondent à l'ambiance du manga.
J'ai remarqué quelques irrégularités aux niveaux des visages et des bouches qui sont complètement botoxé.
L'histoire reste assez lente à démarrer, mais on reste quand même captivé par l'atmosphère sombre de la série.
J'aime beaucoup le style gothique qu'on retrouve grâce à leurs costumes.
Dans ce premier ouvrage, les vampires attaquent leurs victimes d'une différente façon de celle qu'on connaît.
Ils ne craignent plus la lumière du jour et leur reproduction est tout aussi loufoque, les mythes des vampires sont modernisés aux goûts de l'auteur et c'est l'un des points fort de la série.
On ressent que la mangaka maîtrise son œuvre grâce à de nombreuses documentations.
Les techniques utilisées sont étranges et peuvent rebuter plus d'un lecteur.
On retrouve dans cette saga, du romantisme mature, c'est pourquoi, je conseille ce manga à ceux qui recherche un titre avec des relations plus poussés.
Black Rose Alice pose simplement les bases, j'ai apprécié le début et malgré le côté décalé de la série, je n’ai pas réussi à aimé complètement ma lecture, ça manque un peu d'action.
En conclusion : Malgré un début très prometteur la fin de ce récit n'a pas été à mon goût.
Lien : https://mangastra.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cerisebio
  07 août 2015
Une nouvelle série captivante de Setona Mizushiro !
Graphiquement je trouve qu'elle a très bien évolué. Les décors art nouveau et le style gothique lui vont à merveille. Dimitri est l'archétype du héros romantique torturé, j'adore !
L'histoire évolue lentement mais sans ressentir de longueur pour autant. La vision asiatique du vampire comme une "plante" est surprenante, pas toujours ragoûtante au départ mais on finit par se faire à leurs intermédiaires qui ne sont finalement pas dépourvus de poésie.
Arrivée à la fin du tome 6 (fin du cycle 1), j'attends la suite avec impatience et me demande comment la mangaka va faire évoluer ses personnages.
Commenter  J’apprécie          50
idevrieze
  18 avril 2014
Un tome introductif romantique et mélancolique (tout en même temps).
Le fait de relire les tomes de L'infirmerie après les cours m'amène à papoter manga avec les copines (ici Yumiko). Celle ci me dit : Mais tu te souviens de Black Rose Alice. Bien entendu que je me souvenais mais où est-ce que j'avais rangé ce bazar.... Bref. Je ne l'ai pas retrouvé, je l'ai repris en numérique et j'ai relu ce premier tome, ne serait-ce que pour retrouver ce petit pincement au coeur de l'Infirmerie après les cours avant de lire le tome 3. Alors, curieusement, cela m'a donné envie de relire mes Hellsing. Alors que ce n'est pas du tout du tout le même truc. Mais au moins, vous savez quelle prochaine saga je vais lire quand j'aurai du temps.
Cette petite digression passée, me revoilà dans Black Rose Alice où nous rencontrons le destin de Dimitri, un artiste tsigane qui devient vampire. Il perd la femme qu'il aime (et de toute façons, il ne peut l'épouser) et toutes les personnes qui l'entourent et qui le contrarient ont tendance à avoir une fin brutale. Les siècles passent et nous retrouvons notre chanteur en 2008. Il tombe sur une jeune fille, Asuza, dont l'âme lui rappelle sa bien aimée. On va donc observer une réinterprétation du mythe de Dracula, avec des vampires assez différents dans leur mode de vie, certes, mais dont le romantisme inventé par Bram Stocker conserve de sa superbe.
Ainsi, si vous aimez le Grand Amour, le mythe de Dracula modernisé et les mangas. Et bien, venez lire Black Rose Alice, je suis persuadée que cela va vous plaire.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LilizLiliz   08 avril 2014
A la pleine lune, ses graines ont été dispersées.
Elles ont sillonné les airs à la recherche d'un cadavre humain, mâle, jeune et beau, favorable à la résurrection. Elles ensemencent le corps... en laissant une marque sur la nuque.
Fécondé par une de ces graines... Le mort revient à la vie, transformé en vampire.
Commenter  J’apprécie          30
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   30 avril 2018
"En te laissant guider par le Marquis et en travaillant tranquillement, tu aurais sans aucun doute fini par atteindre ta gloire actuelle. Alors pourquoi cours-tu après la renommé ? J'ai l'impression que tu vis en accéléré...
-Le meilleur remerciment que je peux offrir à mes bienfaiteurs est de réussir... N'est-ce pas ? Et puis... Si je me hisse suffisamment haut, je pourrai rêver... Aux étoiles.
-Aux étoiles ?
-Oui... A vous par exemple."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sidhounettesidhounette   17 juillet 2012
Dimitri: Je suis catholique, et ce matin encore, à la messe, j'ai parfaitement supporté la vue des crucifix. Et la lumière du jour ne m'a pas encore transformé en tas de cendres.
Maximilien: C'est plutôt vous qui mélangez fiction et réalité. Bien que Vampire, j'adore dormir à la lumière du jour... Et je suis moi même catholique.
Commenter  J’apprécie          10
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   30 avril 2018
"Monsieur... Vous avez été choisi par la graine de Mon Maître. Je suis, par conséquence, votre serviteur. Je suis si heureux de votre retour à mes côtés. Je vous jure une fidélité constante... Jusqu'à ce que mon corps parte en poussière. Que souhaitez vous faire, maintenant ?
-Quitter Vienne. Je me suis créé pas mal d'ennuis, ici. Tu viendra avec moi, Maximilien ?
-Evidemment. Et elle?
-Nous l’emmenons . Je réfléchirai plus tard... A ce que je peux faire d'elle. Prend la dans tes bras. Je crois que plus jamais... Elle ne me laissera la toucher.
-Comme il vous plaira."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   30 avril 2018
"Tu es si belle Agnieszka... Me voilà devant une vraie Dame.
-Dimitri...
-Quel beau parleur! Tu vois bien qu'elle n'est encore qu'une petite fille.
-Théo!!
-Mais dis moi, Théo... Pourquoi offrir un couteau à ta fiancée? C'est assez morbide...
-Celui-ci est une oeuvre d'art! Et puis... Ce bas-monde est empli de dangers. Je voulait qu'elle ait de quoi se protéger.
-Ah bon, moi qui croyais... Que c'était pour te poignarder en cas d'infidélité.
-Infidélité..
-Eh, retient ta langue, veut tu..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre