AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782800141091
88 pages
Dupuis (03/12/2008)
3.96/5   50 notes
Résumé :
Fanny Montgermont et Alcante composent, pour leur première collaboration, une histoire bouleversante sur la maladie, la différence, la paternité. Des thèmes chers à Alcante, qui possède une plume capable de donner vie à ses personnages. Les dessins de Fanny Montgermont éclairent d'une manière tendre ce bref instant où deux êtres, le père et le fils, par-delà la douleur et l'indifférence, se découvrent.

Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 50 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Xavier, la trentaine, est un homme comblé. Il dirige une boîte d'infographie qui vient de signer un gros contrat avec Disney. Bel homme, dynamique, il connaît le succès auprès des femmes qu'il ne peut s'empêcher de draguer malgré une copine. Il profite de la vie qu'il mène comme il l'entend, ne pensant finalement qu'à sa petite personne. Lorsqu'une de ses ex, Natacha qu'il n'a pas revu depuis presque 14 ans, l'appelle pour convenir d'un rendez-vous, il s'en réjouit aussitôt. Mais, dès lors qu'elle lui annonce qu'elle est malade, qu'elle doit être hospitalisée quelques jours et qu'elle lui demande de s'occuper de son fils, qui s'avère être le sien, Xavier perd les moyens, abasourdi par cette nouvelle paternité. Il refuse alors de l'aider. Quelques jours plus tard, son fils, Julien, l'appelle à l'aide. En effet, Natacha vient d'avoir un malaise. le jeune homme ne peut refuser cette fois-ci et fonce chez Natacha. Quelle n'est pas sa surprise de découvrir que Julien est atteint de progéria...

Alcante aborde, tout en subtilité et sans misérabilisme, la paternité, la maladie, le deuil et le sens que l'on veut bien donner à sa vie. Xavier, cet homme plutôt sûr de lui, imbu de sa personne, un brin égoïste, immature et jouisseur de la vie, sera confronté à une situation qui, jusque-là, lui semblait inconcevable: être père, qui plus est, d'un enfant atteint de la progéria. Une maladie très rare (1 cas sur 8 millions) dont l'espérance de vie est de 14 ans. Quelles relations Xavier peut-il construire avec cet enfant découvert sur le tard? Peut-il s'attacher à lui sachant que les jours de ce dernier sont comptés? Comment vivre une telle situation? Vivre dans l'urgence? Renoncer? Alcante nous offre un scénario touchant et habilement mené. 

Tout en couleurs directes, Fanny Montgermont nous offre de très belles planches, sereines et poétiques. Beaucoup de tendresse se dégage de ces aquarelles, le trait est délicat et les silences lourds de sens. 

Un album très émouvant...

Commenter  J’apprécie          590

Xavier, patron dynamique d'une boite d'infographie, a tout pour réussir. Déjà, il est sur le point de remporter un contrat avec Disney. Une belle gueule, une rangée de dents blanches à faire pâlir un orthodontiste, une belle voiture de sport et un succès fou avec les femmes, le genre de type qu'on a d'emblée envie de détester. Séducteur, il n'a rien contre une aventure de temps à autre, même si petit détail, il a une copine. Ben oui, sinon la panoplie ne serait pas parfaite.

Quand l'une de ses ex le recontacte, pour prendre un verre, c'est frétillant comme un jeune chiot qu'il se rend au rendez-vous. La rencontre ne va pas vraiment se dérouler comme prévu. Natacha est très gravement malade et si elle a souhaité le revoir, c'est pour lui annoncer qu'il a un fils de treize ans. Quand peu de temps après, il va en plus découvrir que le fils en question est atteint de la progéria, c'est plus qu'il ne peut en supporter. le retour sur terre est plutôt violent.

Textes et dessins en parfaite adéquation pour cette très belle bande dessinée qui réussit le tour de force de ne jamais sombrer dans le pathos en dépit de la gravité de son sujet. Quelles relations pour un père et son fils qui se découvrent mais qu'aucun lien n'unit vraiment ? Quelle complicité espérer quand on sait l'issue fatale et proche ? Comment vivre avec cette terrible maladie ? Comment faire avec le regard des autres ? Comment accepter l'inacceptable ?...

Tendres, émouvants, jamais larmoyants, quelques jours ensembles…mémorables...


Lien : http://bouquins-de-poches-en..
Commenter  J’apprécie          400

C'est un face à face insolite entre Xavier, le beau gosse à qui tout réussit mais qui est d'une immaturité et d'un égoïsme crasse et Julien extrêmement mature en raison des épreuves que confèrent une maladie rare.

Julien est atteint de progéria cette maladie qui accélère le vieillissement du corps et lui donne l'apparence d'un vieillard.

Les dessins très réalistes ne trompent pas, la maladie creuse et râpe le visage accentuant les émotions du lecteur.

Une histoire de contrastes entre deux vies qui mettront du temps à se rejoindre, malgré l'urgence. Cette BD ne s'arrête pas au moment du drame et permet au protagoniste principal de faire un bilan après le virage qu'a pris sa vie.

Une rencontre inoubliable entre un stéréotype, Xavier et son opposé, Julien.

Commenter  J’apprécie          150

Voilà enfin une bd qui sort du lot habituel avec une histoire touchante et des personnages enfin plus vrais que nature. Elle traite des rapports père-fils mais avec une couverture assez trompeuse pour savoir qui est qui.

En effet, le père Xavier est un beau jeune homme âgé de 33 ans à la tête d'une start-up informatique qui marche plutôt bien. Il est sûr de lui, imbu de sa personne et franchement très égoïste, un vrai macho avec les femmes qu'il collectionne. Bref, le personnage qu'on va tout de suite détester dès les premières pages quand il déchire son procès-verbal établi par les autorités pour excès de vitesse.

Cependant, comme dit, les apparences sont souvent trompeuses ... Il ne faut jamais faire confiance au gars super sympathique très clean d'apparence où se cache souvent un manipulateur de premier ordre.

Le fils Julien lui est âgé de 13 ans mais en paraît 60 au visage à cause d'une maladie dégénérative à savoir la progéria. Il n'a jamais connu son père auparavant. Les circonstances de la vie font que cette rencontre va avoir lieu à un moment fort dramatique. C'est le choc des cultures. On va vivre un véritable traumatisme des deux côtés.

Bien sûr, on s'attend à savoir ce qui va se passer. Cependant, le plus important est ailleurs. C'est dans la manière de faire et que tout se met en place. Il y a une véritable magie qui opère véritablement.

Tout d'abord celle du trait féminin où l'on retrouve avec plaisir Fanny Montgermont après 5 ans d'absence (Elle). On constate que son graphisme a beaucoup évolué en bien. Elle nous offre des personnages pleins de grâce et de beauté. Il y a même un petit flouté qui me plaît bien.

Et puis, au scénario, il y a un de mes jeunes auteurs préférés qui est d'ailleurs le digne successeur de van Hamme que j'avais repéré lors au lancement de l'excellente collection Pandora Box et qui avait confirmé son essai également dans la série Jason Brice à savoir Alcante. C'est le futur génie en perspective !

Quelques jours ensemble ne sera peut-être pas objectivement le chef d'oeuvre que vous attendiez, tout au plus une excellente lecture. Pour moi, c'est un véritable coup de coeur.

J'ai été bouleversé par cette histoire au point de vouloir absolument acquérir cette bd. C'est le must de ce que j'attends d'une bd ! Sublime !!!

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 5/5 - Note Globale: 4.5/5

Commenter  J’apprécie          20

Une jolie bande dessinée sur la paternité, la maladie et la différence.

Xavier, la trentaine, patron d'une société d'infographie et coureur de jupons, est recontacté par Natacha, son ex qu'il a quittée quand ils avaient vingt ans. Atteinte d'un cancer pour lequel elle va être hospitalisée, il lui demande de s'occuper quelques jours de Julien, son fils de treize ans. Son fils, à elle, mais aussi à lui, bien qu'il en ignorait l'existence jusque là. Premier choc pour Xavier.

Deuxième choc quand il rencontre son fils : Julien est atteint d'une maladie qui provoque son vieillissement accéléré. Âgé de treize ans, Julien a l'apparence, et la fragilité cardiaque, d'un vieillard.

Cette BD nous propose donc une rencontre inattendue entre un père immature et franchement antipathique, et un fils forcé de mûrir plus vite que ses camarades. C'est un face-à-face dont Xavier ne sortira pas forcément inchangé.

Le dessin n'est pas forcément à mon goût, mais il fonctionne bien avec le récit. Celui-ci est sans grande surprise, efficace et sachant aborder des sujets difficiles. Cela donne une bande dessinée réussie, même s'il m'a manqué un petit quelque chose pour être totalement séduit.

Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Lecturejeune
17 février 2012
Lecture Jeune, n°129 - mars 2009 - La vie d'un homme bascule quand une femme, avec qui il a vécu 13 ans auparavant, l'appelle pour le rencontrer. Jusque là, il a mené une vie facile de grand adolescent, séducteur et égoïste. Il découvre qu'il a un fils, atteint d'une maladie génétique incurable, la progéria, qui accélère le vieillissement. La jeune femme, gravement malade elle aussi, sollicite son aide pour s'occuper de l'enfant pendant son hospitalisation. Comment assumer cette paternité imprévue qui, non seulement bouleverse sa vie sentimentale et professionnelle, mais le confronte à un fils dont l'apparence sénile le met mal à l'aise ? Le récit est admirablement servi par un dessin aux couleurs légères, expression juste et intime des émotions qui bouleversent les personnages. Au cours de ces instants partagés, le père et le fils se découvrent, se heurtent, vivent des moments de complicité émouvante où leurs mains se joignent dans un amour infini. Sans céder à la sensiblerie, cet album plein de pudeur éclaire le drame des enfants atteints d'une maladie génétique rare, qui vivent dans l'attente angoissante d'une mort prématurée. ? Colette Broutin
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

Pourquoi faut-il qu'on montre qu'on tient à quelqu'un précisément quand il est trop tard...

Commenter  J’apprécie          340

Non, ça va pas aller ! Comment veux-tu que ça aille bien ? Je vais bientôt mourir !

Et j'ai peur, j'ai peur !!!

Commenter  J’apprécie          220

Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite.

Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : paternitéVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4718 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre