AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070651894
32 pages
Gallimard Jeunesse (12/03/2015)
4.29/5   26 notes
Résumé :

On lui avait apporté des peluches, des mobiles, des jouets, des grenouillères, un cheval à bascule, une balançoire géante, parfaite pour un bébé de trois kilos, 437 grammes.

Tout cela était considéré comme des cadeaux de naissance acceptables et bienvenus.

Alors personne n'a compris quand grand-mère est entrée avec son cadeau à elle : une valise rose.

Et pourtant, c'est bien de cet étrange doudou que le petit B... >Voir plus
Que lire après La valise roseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
A quatre pattes et dedans, à deux et à côté pour les doudous, à deux et à côté tout en courant comme une locomotive tirant son wagon, la petite valise rose qu'avait offerte mamie à bébé Benjamin l'avait accompagné aux premiers âges de sa vie.

Et encore bien au delà au grand damn de sa maman qui tentait de la faire disparaitre par de la cave au placard. Une valise en cadeau, quel idée?! Et rose comme les joues roses de bébé Benjamin. Depuis qu'il s'y était lové dedans pour ses petites siestes, au chaud comme du temps du ventre de maman, Benjamin n'osait sans séparer. Elle passait l'usure du temps, roulait parfaitement, fermait correctement, jusqu'à son départ de chez papa maman. Benjamin adulte pourrait-il se séparer un jour de son "doudou" valise rose? Un jour, il dit "oui".

: On ne sait si il s'agit du même personnage à la voiture rose du précédent album avec Charles Dutertre vu sur l'ensemble de son destin. Cela n'a pas d'importance car si la problématique du rose bonbon les lient un peu, les histoires peuvent être lues parfaitement indépendamment l'une de l'autre ( ou des autres si Susie Morgenstern se penche pour un triptyque).
"La valise rose" met d'avantage les pieds dans le plat avec cette couleur jugée inappropriée mais l'on revient sur une idée commune ou le héros se désintéresse de ce détail pour ne s'attacher qu'aux doux moments partagés avec ces éléments transitionnels ludiques de la valise et de la petite voiture.

A la fin de l'album, nous nous rendons compte que cette valise est bourré au sens littéral de souvenir, accompagnant Benjamin à chaque étape importante de sa vie jusqu'au moment où il faille voler de ses propres ailes, "sans les petites roues" rassurantes et affectives de cette valise.
Un nouveau détail lui fera voir la vie en rose pour jouer sur les mots mais Susie Morgenstern ne renvoie pas le pauvre objet au rebut, à la cave, au grenier, la boucle est bouclée et la valise de Benjamin est confiée à sa mamie "excentrique" le temps de trouver une nouvelle personne pour l'aimer.

Le style de Serge Bloch reste marqué de sa touche graphiquement minimaliste, sobre d'illustrés et d'effets imprimés, douce et drôle. L'effet continue de s'harmoniser à la verve tendre et fine de Susie Morgenstern.

Cet album pourrait faire également le plaisir des jeunes lecteurs qui lisent seuls en premiers romans. Une jolie zizanie dont on attendrait volontiers un troisième volet.

Commenter  J’apprécie          120
Je connaissais de Susie Morgenstern ces romans pour jeune adolescentes mais cette petite histoire s'adresse à de plus jeunes enfants, 6-7 ans et aborde le droit au choix, le droit à la différence.
Les dessins de Serge Bloch tranchent avec leurs couleurs, les expressions de chacun qui montrent bien, colère, joie ou étonnement. Très bel album !
Commenter  J’apprécie          80
Une grand_mère qui ne fait jamais les choses comme les autres, un enfant qui ne cherchera pas à ressembler à tout le monde et une valise, rose fluo...
Tour à tour cadeau de naissance, berceau, doudou, coffre à jouets, cartable, cette valise accompagnera Benjamin tout au long de sa vie.

Le fond de l'histoire et le message qu'elle véhicule m'ont beaucoup plu mais je n'ai pas trop accroché aux dessins. J'ai bien aimé l'utilisation des couleurs : on ne peut pas louper cette petite valise rose fluo qui se distingue à chaque page!

Une ode à la différence, au refus des étiquettes, des stéréotypes, du qu'en dira-t-on. Difficile d'assumer des choix qui diffèrent de cette fichue norme quand on est adulte et déjà influencé et pétris d'à priori alors qu'il parait si simple de la faire enfant! Bon, ça serait dans le meilleur des mondes, les enfants sont aussi très souvent déjà des mini copies de leur parents, de leur environnement, pour le meilleur, le pire ou un mélange des deux!
Commenter  J’apprécie          20
Un jolie coup de coeur.

Une valise rose ? Pour un garçon ? La chose peut faire sourire encore de nos jours; malgré l'ouverture d'esprit et pourtant...

Et pourtant ce livre sympathique raye les clichés et ouvre la voix à la tolérance...

Un livre un brin émouvant, un brin contestataire, qui sous couvert de belle illustrations colorés, tente de faire passer un beau message de tolérance et d"ouverture d'esprit.

Chapeau !

Bonne lecture à tous.
Commenter  J’apprécie          50
Un peu déçue.
Peut-être parce que j'en attendais beaucoup, entre la signature et le sujet.

Effectivement, cette idée de cadeau qui parait totalement saugrenue, l'objet, une valise, pour une bébé,et la couleur, du rose, et vif en plus, pour un garçon !!
C'est original et j'ai bien aimé, avec l'attachement du garçon qu'on voit changer au fil des années, mais toujours inséparable de sa valise, l'utilisant à mesure selon son âge.

Côté illustrations, ces images à peine colorées, avec la tache vive de la valise sont intéressantes.
Mais je n'aime pas ces personnages qui ont l'air de se tordre le cou pour regarder le ciel.
Et surtout, les enfants ne sont pas très attirés par ce trait minimaliste, malgré l'attrait de la valise rose qui flashe.

Mais j'ai été surtout gênée parce que plus que l'histoire, chouette, de cet enfant et de sa valise - rose - ! ça m'a paru une histoire de rivalité et d'agacement entre adultes, entre belle-mère et belle-fille, tout le long du récit. Au début, ça m'a fait sourire, ça sent le vécu, mais à continuer tout le long de l'album, ça m'a agacée, ce ne sont pas des histoires qui concernent les enfants mais des problèmes d'adultes.

Dommage, il y avait là un chouette sujet.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
Ricochet
30 avril 2015
Avec humour, tact et volupté, Susie Morgenstern envoie balader les codes de la bienséance et de la normalité.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Culturebox
12 mars 2015
Ce nouvel album concentre tout ce qu'il y a de mieux dans le genre : drôle, intelligent sans être ennuyeux, avec les dessins ultra vivants et graphiques de Serge Bloch. Une réussite.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
On lui avait apporté des peluches, des mobiles, des jouets, des grenouillères, un cheval à bascule, une balançoire géante, parfaite pour un bébé de trois kilos, 437 grammes. Tout cela était considéré comme des cadeaux de naissance acceptables et bienvenus. Alors personne n'a compris quand grand-mère est entrée avec son cadeau à elle : une valise rose. Et pourtant, c'est bien de cet étrange doudou que le petit Benjamin ne se défera plus jamais.
Commenter  J’apprécie          40
C'en était trop. Elle descendit la valise à la cave.
Bébé Benjamin, grand et costaud, perdit son sourire et son appétit.
Commenter  J’apprécie          50
Les moqueries au collège sur la couleur et la forme de son "cartable" ne le Comme sa grand mère, il ne cherchait pas à ressembler à tout le monde, à être invisible.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Susie Morgenstern (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Morgenstern
Existe-t-il des règles pour écrire, ou faut-il improviser au fur et à mesure ? Les règles de la dramturgie formatent-ils les histoires, ou, au contraire leur permettent elles de se renouveller ?
4 auteurs francophones explique comment ils utilisent certains principes pour construire leurs histoires : Jacky Schwartzmann (auteur de romans noirs), Susie Morgenstern (autrice jeunesse), DOA (auteur de polar), Franck Thilliez (auteur de thrillers).
00:09 Jacky Schwartzmann 00:44 Susie Morgenstern 01:40 DOA 03:20 Franck Thilliez 04:53 Susie Morgenstern 06:23 DOA
Réalisé en avril 2023 à Quais du Polar et à La Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne
Interview & Caméra : Lionel Tran & Amoreena Winkler - Montage : Ryu Randoin.
QUI SOMMES-NOUS ? Les Artisans de la Fiction sont des ateliers d'écriture situés à Lyon. Nous prônons un apprentissage artisanal des techniques d'écriture et avons pour objectif de rendre nos élèves autonomes dans l'aboutissement de leurs histoires. Pour cela nous nous concentrons sur l'apprentissage et la transmission des techniques de base de la narration en nous inspirant du creative writing anglophone. Nos élèves apprennent en priorité à maîtriser : la structure de l'intrigue, les principes de la fiction, la construction de ses personnages… Nous proposons également des journées d'initiation pour vous essayer au creative writing et découvrir si cet apprentissage de l'écriture de fiction est fait pour vous. Retrouvez tous nos stages d'écriture sur notre site : http://www.artisansdelafiction.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : anti-conformismeVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus



Lecteurs (54) Voir plus



Quiz Voir plus

Confession d’une grosse patate, de Susie Morgenstern

Comment la narratrice est-elle physiquement ?

grosse
obèse
maigre

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : Confession d'une grosse patate de Susie MorgensternCréer un quiz sur ce livre

{* *}