AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marie Tillol (Traducteur)
EAN : 9782290216019
576 pages
J'ai lu (21/06/2023)
3.24/5   19 notes
Résumé :
Un roman original, plein de tendresse et de fantaisie, avec en toile de fond une critique aigre-douce du développement personnel.

Depuis 20 ans, le frère d'Abigail a disparu et personne ne sait ce qu'il est devenu. Depuis 20 ans, les mystérieux Rufus et Isabelle envoient chaque semaine à Abigail les chapitres d'un livre de développement personnel pompeusement intitulé "Le Guide".

Aujourd'hui mère célibataire et propriétaire d'un petit c... >Voir plus
Que lire après 279 lettres pour se retrouverVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,24

sur 19 notes
5
2 avis
4
1 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis
Je dirais que les premières pages de ce livre ont été pour le moins surprenantes et déstabilisantes, comme une partie de son contenu finalement. le frère d'Abigail a disparu alors qu'ils n'étaient encore que des adolescents : parti rendre visite à sa petite amie de l'époque, on ne l'a jamais revu. Vingt-ans plus tard, le mystère reste intact. L'épisode a profondément marqué notre héroïne si proche de son frère et le cocon familial n'a pas résisté au drame. Tant de questions sans réponse. Comment faire son deuil lorsque l'espoir demeure ? Et puis, il y a ces étranges lettres qui commencent à arriver à la même époque. Un certain Rufus et une certaine Isabelle lui adressent depuis vingt ans des extraits d'un livre intitulé « le guide ». C'est avec eux qu'elle entretient une correspondance, plus ou moins curieuse depuis 20 ans. C'est sur ce nouveau mystère que se construit sa vie : pour espérer, pour ne pas oublier. Une sorte de béquille qui arrive au bon moment.

L'histoire apparaît passionnante et prometteuse. Selon moi, quel dommage de l'avoir malmené à travers cette pseudo-farce de développement personnel. Car même si le sujet de base est captivant et finalement peu commun dans mes lectures, j'ai cette impression, à chaque chapitre en relation avec « le Guide » d'avoir été noyé dans un laïus totalement inutile et ennuyeux : une farce pour notre personnage mais pas seulement, on entraîne également le lecteur dans la chute. Pour moi, l'originalité amenée par cette correspondance inattendue a fait un flop très rapidement. Une déception alors qu'avec le recul, je me dis que sans cette comédie, le roman m'aurait très certainement beaucoup plu. La plume n'est pas mauvaise, loin de là. Mais toutes ces longueurs qui en résultent et leur manque d'intérêt m'ont fait prolonger ma lecture. J'aurais aimé un traitement différent de ces lettres, une autre provenance ou alors que l'on synthétise le sujet. le roman aurait gagné en rythme et il aurait su davantage me passionner.

Malgré tout cela c'est une jolie lecture même si elle ne me laissera pas un souvenir inoubliable. Abigail est attachante. Fragile et malmenée par la vie, elle peine à se reconstruire et à trouver le bonheur. On comprend à travers ce roman qu'il est important de pouvoir clore un chapitre de sa vie pour en ouvrir un nouveau. C'est selon moi, le véritable sens de cet ouvrage. Et c'est sur ce point que se trouve toute la beauté de ce texte.
www.placedesbouquins.com
Commenter  J’apprécie          70
En suivant la plume de Jaclyn Moriarty (soeur de Liane Moriarty, auteure également), nous partons vers l'Australie, à la rencontre d'Abigail, surnommée Abi, maman célibataire d'un petit Oscar et entrepreneuse à la tête d'un café qu'elle a ouvert : le Café Bonheur. Son frère Robert a disparu au moment de son seizième anniversaire, et au moment où débute le roman, alors qu'elle est au milieu de la trentaine, elle est toujours sans nouvelles de lui. Depuis une vingtaine d'années, Abi reçoit régulièrement des courriers du « Guide », qui consistent en des chapitres hétéroclites envoyés de temps à autre. le roman débute alors qu'elle reçoit une invitation à découvrir ce qui ce cache derrière ce guide…

Dans ce roman divisé en dix-sept parties, nous suivons donc cette jeune femme à différentes époques de sa vie. le récit de sa vie présente alterne avec des chapitres remontant dans son passé, à partir de la disparition de son frère. Tour à tour, nous lisons tantôt des extraits du « Guide », tantôt les récapitulatifs annuels rédigés par Abi, qui nous conte ses études, amours, réflexions et désillusions.

J'ai reçu ce livre de ma maman qui pensait m'offrir ainsi un roman épistolaire dans le cadre de mon tour du monde. Si le titre le laisse en effet présager, il n'a d'épistolaire que les envois d'extraits du « Guide », qui oscillent entre parodies d'autres manuels de développement, réflexions et présentations de philosophes, courants de pensées et petites phrases censées porter à réflexion. le roman distille la dose nécessaire, pour qui aime, de (mélo)drame, de coups durs, de rebondissements et de bonnes intentions.

L'histoire se laisse lire, mais je l'ai trouvée brouillonne et peu vraisemblable (c'est un euphémisme). Quant à m'apporter quelque chose… j'ai tourné les pages en me disant que finalement, elles allaient me mener quelque part… mais non… Pourtant, je pense qu'il aurait été possible de traiter la thématique de base (la disparition du frère) d'une toute autre manière, qui aurait pu être bien plus intéressante. Ici, on ne sait finalement rien du fond des personnages, et la non-résolution de l'affaire pendant vingt ans trouve tout à coup, grâce à une succession d'heureuses coïncidences et trois coups de cuillère à pot, une conclusion.    

En résumé, les romans feel-good et de développement personnel ne sont décidément pas écrits pour moi !
Commenter  J’apprécie          10
Je remercie la masse critique de Babelio pour l'envoi de ce livre.
Depuis 20 ans, le frère d Abigail a disparu et aucune trace n'a été trouvée. Depuis 20 ans, Rufus et Isabelle envoient chaque semaine à Abigail les chapitres, se façon aléatoire, d'un livre de développement personnel intitulé le Guide!

Aujourd'hui, Abigail est mère célibataire et propriétaire du Café Bonheur. Un jour, un courrier l'invite à un week-end sur une île afin "de découvrir la vérité " ce qui fait renaître les espoirs d Abigail..

Ce roman alterne les tranches de vie antérieures où Abigail était une jeune fille, les chapitres du fameux guide et les moments se passant actuellement.
C'est un livre de développement personnel un peu particulier dans son genre... on suit la progression d Abigail dans ses recherches de son frère, dans sa progression au jour d'aujourd'hui, dans ses relations avec les autres...
Suite au week-end, certains vont être les heureux élus pour apprendre à voler à raison d'une rencontre tous les mardis soirs..
Les discours de connaissance de soi, de ses ressources et faiblesses sont distillés par touches, mais d'une façon autre que celle que j'ai pu lire précédemment.
Ce livre est plaisant à lire mais n'est pas le meilleur roman de développement personnel que j'ai lu.
L'écriture de Jaclyn est très agréable à lire, les mots s'enchaînant parfaitement..
Commenter  J’apprécie          30
La veille de ses 16 ans, le frère d'Abigail, Robert, a disparu. C'est à cette même période qu'Abigail a commencé à recevoir le Guide. Elle reçoit régulièrement un chapitre de cet ouvrage. Ils sont courts ou longs et ne se suivent pas forcément. Ils proposent parfois des exercices à faire.
20 ans plus tard, elle élève seul son fils. Elle reçoit une invitation pour un séminaire pour des révélations en lien avec le Guide. Elle s'y rend et rencontre des personnes de différents horizons. Suite à ce week-end, l'organisateur l'invite à poursuivre le voyage. Va t elle accepter ou continuer sa vie en sachant cette vérité ?

Le livre voyage entre deux époques : le passé et le présent. Ils sont bien définis et n'entraînent pas de confusion. Dans le passé, on cherche Robert et les raisons de sa disparition tout en découvrant les chapitres du guide. Cependant les chapitres du guide sont noyés dans le reste de l'histoire et comme Abigail nous les lisons dans le désordre, sans forcément en comprendre toujours l'intérêt. Dans le présent, on apprend la vérité et les choix d'Abigail.
J'ai aimé le fait de naviguer entre deux époques, la recherche De Robert et celle de la vérité.
J'ai lu ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique. Je remercie Babelio et les éditions Michel Lafon pour cet ouvrage
Commenter  J’apprécie          30
Coincé entre les 10 petits Nègres et le Monde de Sophie, cet étrange pavé de près de 600 pages avait des allures de feel good qui tranchaient un peu trop avec mon mood du moment, lecteur. Alors je l'ai remisé jusqu'à avoir l'impression que je pouvais feeler good de nouveau. Mais le serpent se mord parfois la queue, lecteur…

Est-ce qu'il y a pire que de perdre un frère ? Perdre un fils ? un mari ? Qu'en sais-je, moi, lecteur, qui n'ai perdu qu'un ami et qui ne m'en remets toujours pas…
Etrange débat que je te propose là, à la lumière de cette lecture qui m'a frappée par sa fantaisie, son originalité, et son côté un peu décalé aussi.

Il paraît que certaines personnes sont prêtes à apprendre à voler juste pour le plaisir de partager un peu de cette folie douce qui les habite et dont ils ne savent que faire.
Il paraît que d'autres acceptent, toute leur vie durant, de recevoir les chapitres désaccordés d'un guide de développement personnel juste parce qu'ils ne reçoivent pas de nouvelles d'un proche disparu.
Et il paraît que d'autres encore passent à côté de leur vie juste parce qu'ils se sentent obligés de se conformer à un schéma sec et stérile mais confortable.

Si je me suis souvent perdue dans les dédales de ce roman, je me suis ennuyée un peu, aussi, et j'ai parfois eu du mal à saisir où on voulait m'emmener. Mais j'en garde un souvenir à la fois doux et mélancolique ; la sensation confuse qu'une révélation m'attend au bout des pages mais qui ne vient pas, remplacée par de jolis mots qui réconfortent, même si je ne sais qu'en faire.

Dis-moi, lecteur, tu serais prêt.e à apprendre à voler si t'étais vraiment désespéré.e, un jour ?
*****************************************
Et pour d'autres façon de se développer personnellement (ou pas), rendez-vous aussi sur Instagram :

Lien : http://www.instagram.com/les..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Je pleurai sur moi, adolescente à la fenêtre, et sur le regard heureux, confiant, plein d’espoir, de sagesse que je portais sur l’allée sombre et déserte à la veille de mes seize ans. Sur le moi qui continue d’accepter, d’espérer, d’accepter, d’espérer encore, comme on arrête de fumer tout en sortant une dernière cigarette du paquet, les cercles de fumée magique enrobant les coïncidences de dates.
Commenter  J’apprécie          10
Pour finir, on trouvera la grandeur d’âme de pardonner à celle qu’on était d’avoir tant espéré, de s’être tant trompée, et le courage de diriger toute sa colère dans la bonne direction.
Commenter  J’apprécie          30
Soit présente dans ta vie ! C’était une bonne pensée. Mieux valait être dans sa vie qu’en dehors.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : absencesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (92) Voir plus



Quiz Voir plus

Rebecca Kean - Traquée

Dans quel état se trouve la ville de Burlington, le lieu de résidence de Rebecca?

New-York
Nouvelle-Angleterre
Nouveau-Mexique

20 questions
165 lecteurs ont répondu
Thème : Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’DonnellCréer un quiz sur ce livre

{* *}