AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Coutant (Éditeur scientifique)
ISBN : 2848091185
Éditeur : le Grand T (09/07/2009)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
« On m’a dit : on veut faire un livre portrait. J’ai répondu, je préfère un espace vision.
À l’idée de fabriquer un ouvrage qui donnerait la parole à des témoins ayant accompagné, d’une manière ou d’une autre, les spectacles que j’ai écrits et mis en scène, j’ai posé une seule condition : les auteurs devaient être engagés dans une relation avec leur écriture, qu’elle soit textuelle ou picturale, qui relèverait du combat et de la sauvagerie.
Lor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bernardbre
  07 octobre 2012
Phénomène incontestable depuis quelques années, fortune exceptionnelle pour un jeune auteur de théâtre contemporain, Wajdi Mouawad a notamment été en juillet dernier l'artiste associé du 63e Festival d'Avignon.
Né en 1968 au Liban, exilé en France à l'âge de huit ans, puis, faute d'obtenir les autorisations officielles de séjour sur notre territoire national, Wajdi Mouawad a choisi d'émigrer au Québec où il vit et travaille, toutefois artiste également associé à l'Espace-Malraux, scène nationale de Chambéry et de la Savoie.
À l'occasion de la création de sa pièce "Le Sang des promesses", quatuor du comédien-auteur-metteur en scène, le Grand T de Loire-Atlantique, qui reprend ce spectacle du 29 septembre au 17 octobre 2009, dans une co-réalisation avec Onyx – La Carrière, à Saint-Herblain, et le soutien de L'arc, à Rezé, a voulu publier ce recueil de contributions éclairant par des témoignages, des poèmes, des analyses ou des textes de l'auteur lui-même, la personnalité et le parcours de ce pyromane du théâtre qui «voudrait foutre le feu, que la ville s'embrase…»
De motifs en questionnements, Wajdi Mouawad, alliant qualités humaines et dramatiques exacerbées par le plurilinguisme de son pays natal et ses déplacements cosmopolites, en revient toujours, en narrateur, à l'altérité («comme horizon dramaturgique» écrit Lise Lenne pour qui l'enfer ce n'est pas l'autre, c'est le même»), à l'enfance, à la gémellité, à l'exil, à l'explosion de la parole.
Homme de partage, Wajdi Mouawad recherche la simplicité jusqu'à la parcimonie, engagé en faveur de la rencontre, et non du divertissement, pour «résister à la tentation de se rassurer».
On remarquera singulièrement dans ces pages la rare complicité qui lie le dramaturge au poète québécois Robert Davreu, disert ici pour réfléchir sur l'exil : «Penser l'exil comme l'élan et l'essor qui transforment l'obstacle en tremplin, la résistance de l'air en possibilité d'envol, celle de la terre en monde, celle de l'eau en élément porteur de la nage comme de la navigation, celle du feu en opérateur d'alchimie. (…) Penser enfin l'exil, même et surtout subi, comme la chance d'une libération à l'égard de toutes les forces, mortifères celles-là, de répression et d'oppression, des fantasmes identitaires qui les habitent et de leur vision de l'exil comme un châtiment.»
Mais qu'est-ce qu'un écrivain, fût-il «de théâtre», et qu'en est-il du dessein vers quoi il tend, pourquoi écrit-il, pourquoi continue-t-il? Wajdi Mouawad répond avec cette concision d'un tropisme que ne peut évacuer quiconque crée : «En attendant nous allons notre vie, en manque de cette phrase qui saurait ramener la grâce du silence.»
Critique parue dans "Encres de Loire" n° 49 page 26, automne 2009


Lien : http://www.paysdelaloire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BernardbreBernardbre   07 octobre 2012
Le théâtre comme asile pour les mots rescapés de la fragmentation. Le théâtre comme théâtre. Non pas comme un espace mais comme un temps, celui de la métamorphose. Non pas comme un divertissement mais comme un engagement, celui de la rencontre.

Un artiste est un scarabée qui trouve, dans les excréments mêmes de la société, les aliments nécessaires pour produire les œuvres qui fascinent et bouleversent ses semblables
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
XylXyl   13 mai 2013
Robert [Lepage] : Pour toi, est-ce important d'avoir des racines ?
Wadji [Mouawad] : Non, pour moi le plus important c'est d'avoir une route. un chemin. Le plus oppressant c'est d'être obligé de m'arrêter, perdu dans une forêt si dense que je ne suis plus en mesure de me déplacer, d'avancer. Quand, sous mes pieds, j'ai un chemin, alors j'ai le sentiment d'être réellement moi. Ou, si tu veux, je dirais que mes racines sont un chemin, une route, qui est là pour me permettre de voyager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Wajdi Mouawad (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wajdi Mouawad
Un spectacle de danse à voir jusqu?au 23 juin au Théâtre Montparnasse.
Le magazine s'associe à l'opération «Coups de théâtre» et propose toute la semaine des rencontres et des reportages sur le 6ème art. Au sommaire : Portrait du metteur en scène canadien Wajdi Mouawad. Dramaturge, écrivain et comédien, Wajdi Mouawad vient de prendre la direction du Théâtre de la Colline, à Paris.
autres livres classés : exilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre