AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782953106121
176 pages
Éditeur : A Contresens Editions (30/03/2009)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Quels événements, dans la Thiérache d’après-guerre, peuvent conduire du bistrot « Le Dernier Sou » à l’hôtel du Palais et de La Primatiale de Lyon, puis aux vitrines d’Amsterdam ? Le refus d’une vie tracée à l’avance, la passion de l’écriture ou tout simplement l’Amour ?

En dévoilant le quotidien de Laure et Lou, Claude Mouflard livre ici un bouleversant témoignage humain. Par sa sincérité, ce roman nous laisse un inoubliable parfum de candeur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
joedi
  14 mai 2011
L'écriture est belle, très belle. Les mots s'assemblent, coulent, dansent, empreints de lumière et de couleurs et donnent naissance à un livre merveilleux.
Je n'ai qu'une envie, le relire encore et encore.
Synopsis : Un ancien café "le dernier sou" est loué à un hollandais, Théo, nègre pour une maison d'édition. La petite fille de la propriétaire du lieu, Laure, âgée de 17 ans, vient faire le ménage. Ils font connaissance et Théo lui prête un livre, Galigaï de Mauriac. Plus tard, il lui apprendra l'écriture, elle est douée pour cela ! Voilà c'est le début, pour la suite, je vous encourage vivement à lire ce beau roman.
Commenter  J’apprécie          60
Selemion
  08 juin 2011
Ce livre raconte deux histoires : l'histoire de Laure et l'histoire de Lou, mais c'est avant tout l'histoire de Laure et Lou car les deux sont indissociables.
A mesure des mots enfilés comme des perles, plantés dans le sol de la Grande Thiérache et affranchis de la pesanteur, on découvre deux chemins, un aller et un retour, ni parallèles ni opposés et pourtant indiscutablement liés, se nourrissant l'un de l'autre. L'auteur a su utiliser des mots simples, comme une vie peut être simple autant qu'elle est compliquée, un vêtement léger qui ne voile pas les pensées de ses héroïnes mais nous les offre sans artifice. Car si ces deux femmes sont différentes, la pudeur des mots qui nous les livre est un peu la même, évitant tout voyeurisme sans masquer leurs âmes.
Ce roman m'a séduite car malgré la rapidité avec laquelle on entre dans ces vies et l'on en sort, on glisse aussi bien dans la peau de Lou ou de Laure. C'est toujours cette simplicité qui se fait efficacité, cette simplicité qui ne rime pas avec facilité mais avec justesse, qui porte le récit. J'aurais apprécié de suivre un peu plus longtemps, sur un peu plus de pages ces destins, mais après tout, y avait-il autre chose à dire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylire
  08 juin 2011
Nous sommes dans un petit village de la Thiérache d'après-guerre. Les mentalités y sont étriquées et le « qu'en dira t'on » dicte les moeurs. A dix-sept ans, Laure a peu de liberté, étroitement surveillée par sa grand-mère, chez qui elle vit. Née par "accident", elle n'a pas connu son père et ne voit sa mère qu'épisodiquement. Un jour, un écrivain s'installe dans une maison mise en location par sa grand-mère. L'homme, cultivé et bien plus âgé qu'elle, lui fait découvrir la littérature et l'incite à écrire. Laure tombe amoureuse...
Lou, la seconde héroïne du roman, est plus âgée que Laure et mène une vie peu rangée. Les deux jeunes femmes ne se croiseront jamais mais le destin de l'une conditionnera celui de l'autre. La première partie est consacrée à la toute jeune Laure et sa relation avec l'écrivain. Vers le milieu du livre, l'histoire prend brutalement une tournure inattendue. C'est alors que Lou apparaît. Il est préférable de ne rien dévoiler de cette seconde partie, surprenante et tout aussi passionnante.
J'ai littéralement dévoré ce livre. Dès les premières lignes, j'ai été séduite par l'écriture élégante et ciselée qui décrit à merveille les paysages et les lieux. Les portraits bouleversants de ces deux femmes sont esquissés avec beaucoup de pudeur et de sensibilité. C'est après avoir lu les billets élogieux de blogueuses qui avaient découvert ce livre dans le cadre d'un partenariat, que j'en ai fait la demande lors de l'opération « masse critique » de Babelio. Je ne l'aurais sans doute jamais lu sans cela. le roman est sorti en 2009 dans une petite maison d'édition, sans faire de bruit, après avoir été refusé par des tas d'éditeurs.
Lu d'une traite…

Lien : http://sylire.over-blog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Christine53
  10 mars 2011
Une histoire sur laquelle il ne faut pas passer
Lien : http://lire-visionner-creer...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   13 mai 2011
J'ai montré à Théo ce que j'écris. Il a dit :
- C'est bon petite, c'est bon ! Tu es douée pour ça. Continue, ajoute des adjectifs, beaucoup d'adjectifs, des synonymes aussi. Bouleverse l'ordre de tes paragraphes, coupe, découpe, copie, recopie, corrige, recommence. Bouleverse le temps et les temps. Le passé est par excellence, c'est vrai, le temps du récit mais quand on écrit, il est des moments où le souvenir de ce que l'on raconte, de ce que l'on "se" raconte, est si banal, si commun, si routinier, si quotidien ou au contraire si vif, si intense qu'il justifie pleinement l'emploi du présent. Il ne faut pas décrire mais évoquer, laisse au lecteur qui n'est pas plus bête que toi, le soin d'imaginer les choses à son idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   12 mai 2011
Pour garder tout cela - c'est du moins l'argument que j'ai utilisé pour convaincre Mamie qui prétendait qu'il n'y avait rien ici que l'on puisse voler - nous avons Persépolis. Persépolis est un chien abandonné que j'ai recueilli et que j'ai réussi à imposer à force d'obstination. Je l'ai appelé Persépolis parce que, Persépolis, c'est en quelque sorte l'anagramme de Perd Ses Poils et que perdre ses poils c'est précisément ce qu'il fait le bougre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
joedijoedi   14 mai 2011
Retranchée dans la haie, camouflée de verdure, immobile et retenant mon souffle, j'observe l'activité fébrile dont font preuve les abeilles. Ici, comme à Schipol, sur la planche de vol, les butineuses pressées atterrissent et décollent. Au sol, les ouvrières, plus jeunes, humble personnel non encore navigant et chargé des tâches ingrates, les libèrent de leur charge qu'elles s'en vont aussitôt ranger dans les rayons.
J'ai laissé les abeilles à leurs occupations et j'ai repris ma route.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   13 mai 2011
D'où me vient ce besoin que j'ai soudain d'écrire ? Cette manie nouvelle de me bourrer de sottises comme d'autres se bourrent de chocolat. Cette faim qui est en moi, qui me dévore et qui n'est pas Crandelain pour deux sous ? Cette urgence qu'à l'instar de mes cheveux roux et de mes yeux verts, on n'y sait retrouver ailleurs ? De ce soldat qui, à n'être pas couché sous l'Arc de Triomphe, ne m'en est pas moins inconnu ? Des livres que maintenant je lis ? Ou n'est-ce pas plutôt d'un exemple qui serait contagieux et me toucherait de près ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
joedijoedi   13 mai 2011
Venant de tout autre que de Théo, le terme "petite" usé à mon encontre m'aurait rapetissée. Venant de Mamie et en la circonstance, il me chargeait d'opprobre et me faisait voir rouge. De vierge que j'étais au sens littéral du terme, je me sentais devenir astrologiquement taureau, mais il me fallait me dominer et rester calme encore.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Claude Mouflard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Mouflard
Vidéo de Claude Mouflard
autres livres classés : après-guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Claude Mouflard (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2297 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre