AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Edgar Morin (Préfacier, etc.)
EAN : 9782757886090
229 pages
Points (22/10/2020)
4.25/5   4 notes
Résumé :
La vieillesse est-elle un naufrage ? Chateaubriand en était convaincu. Et pourtant, rien n'est moins sûr. Pour changer de regard sur l'âge, Julia Mourri et Clément Boxebeld partent à la rencontre des vieux du monde entier. Sur leur route, ils découvrent le jeu musclé des Soccer Grannies sud-africaines ; la joie de vivre des résidents de maisons multi-générationnelles au Japon, en Allemagne et ailleurs ; le dévouement des retraités belges, engagés auprès de jeunes mi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
camati
  22 mars 2021
Voilà qui tombe à pic ! Merci à Babelio et aux Editions Points de m'avoir envoyé « Vieillir ensemble » au moment où l'on reproche aux seniors de ruiner la vie des jeunes générations en ces temps de pandémie. Ne généralisons pas, tout le monde ne partage pas cet avis, mais quand même, voici quelques exemples de phrases entendues, que j'ai trouvées choquantes : « Pourquoi ne pas confiner que les vieux puisque ce sont eux les plus fragiles ? Pourquoi gâcher notre vie à nous, les jeunes ? Quand on a vécu 60 ans, on a déjà bien vécu, non ? » ; c'est à se demander si ces personnes-là ont des parents ou grands-parents. C'est d'ailleurs à ces derniers que Julia Mourri et Clément Boxebeld ont dédié cet ouvrage : A nos grands-parents qui sont les vieux que nous connaissons le mieux.
Ces deux jeunes, à peine trentenaires, sont partis un an à la découverte des vieux (c'est l'expression qu'ils utilisent, sans aucun mépris) du monde entier. le sous-titre de leur livre est « Un tour du monde des solutions qui rapprochent les générations » car le maître-mot, c'est solidarité !
Je me suis interrogée en recevant cet ouvrage : qu'est-ce qui a bien pu motiver ces jeunes auteurs à explorer le troisième – voire quatrième – âge ? Eh bien, c'est la crise sanitaire, car elle a accentué l'isolement des personnes âgées. Ils voulaient trouver des réponses à leurs questions : les vieux sont-ils fragiles ? Sont-ils un poids pour les autres ? Sont-ils inutiles, tristes, râleurs… ? Pouvons-nous vivre tous ensemble ? Peut-on goûter la vie jusqu'à la mort ?
Pour ce faire, ils ont donné la parole aux premiers concernés : les vieux toutes catégories. Petite précision à faire d'emblée : qu'appelle-t-on un vieux ? Chacun y va de sa définition, qui varie avec l'âge que l'on a et qui évolue avec l'allongement de la vie.
Ce livre se divise en trois parties. La première vise à voir les vieux autrement que comme des débris inactifs, oisifs et incapables. En effet, en suivant Julia et Clément dans leur tour du monde, le lecteur rencontre des vieux qui s'amusent, font du sport dans les parcs des villes chinoises, qui surfent sur le Net voire des influenceuses, de vieilles dames qui jouent au foot en Afrique du Sud, des retraités qui travaillent pour survivre à Hong Kong, des retraités qui se regroupent pour mettre leur argent en commun au sud de l'Inde, des vieux à l'avant-garde des combats écologistes en Amérique du Sud, etc… le but de cette première partie est de battre en brèche les idées reçues, les préjugés les plus courants.
La seconde partie vise à rapprocher les générations pour rompre l'isolement, empêcher le vieillissement prématuré et s'enrichir mutuellement. On y voit au Sénégal des grands-mères peser de tout leur poids, et avec un certain succès, pour s'opposer au mariage forcé, à l'excision, aux grossesses précoces. Elles dialoguent aussi bien avec les jeunes filles qu'avec les hommes et encouragent tous les enfants à poursuivre des études. En Europe, aux USA, des aînés deviennent des mentors pour de jeunes immigrants, pour leur apprendre la langue du pays d'accueil, les aider à décrocher un emploi ou pour leur transmettre un savoir-faire au cours d'activités de loisir.
La troisième partie fait la part belle au Japon, en ce qui concerne la question de goûter la vie jusqu'au bout. Les vieux y sont nombreux à travailler jusqu'à un âge avancé pour se sentir utiles tout en complétant une retraite parfois maigrichonne. On y voit que les vieux peuvent être des passeurs et que la tradition n'empêche pas nécessairement le progrès. le maître-mot de cette partie : créer du lien, dont l'une des façons est l'art (exemples au Brésil et en Italie). Peut-être avez-vous vu ce film documentaire très touchant, de Valeria Bruni-Tedeschi, intitulé Une jeune fille de quatre-vingt-dix ans qui nous montre le pouvoir de la danse dans un Ehpad ?
Ce petit livre, un peu comme le film Demain de Cyril Dion, redonne un peu d'espoir, ouvre des perspectives, à un moment où nous en manquons singulièrement. A la suite de ce voyage et de ce livre, les deux auteurs ont créé Oldyssey (voir leur site et leur page Facebook) pour mettre en relation les personnes intéressées par le sujet, pour informer sur les diverses initiatives qui permettent de découvrir le potentiel inexploité (ou pas assez exploité) de la vieillesse et de nous rapprocher tous.
Bonne lecture à toutes celles et tous ceux qui voudront leur emboîter le pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
maliroland
  06 mars 2021
Remercions d'abord Julia Mourri et Clément Boxebeld, tous les deux un peu plus de30 ans, de s'attacher et s'intéresser à ce sujet difficile qui est celui de la vieillesse. Celle ci fait peur, sans parler de ce qu'elle précède c'est à dire la mort, et plus d'un réagira par la fuite, la négation ou encore un jeunisme dangereux lorsque la prise de conscience de l'âge se fera. D'autres fort heureusement, majoritaires je pense, seront plus sereins.
Les auteurs se posent la question de pourquoi un tel intérêt, mais pas de réponse significative. Ils décident alors de courir le monde afin de découvrir dans d'autres cultures ce qui se fait pour les personnes âgées.
Le livre se découpe en trois parties, chacune composée de courts chapitres, chacun titré d'un lieu commun négatif se rattachant à la vieillesse. Lieu commun juste parfois, discutable souvent. Exemple les vieux auraient toujours raison. Les vieux n'auraient plus envie de vivre. Qui a dit cela. Il y a effectivement des vieux paranos ( toujours raison ) et des déprimés jeunes ou âgés d'ailleurs ( plus envie de vivre ), mais il ne faut pas généraliser.
La première partie : changer de regard.
Quelques exemples, les vieux n'auraient plus de désir, pour contrer les auteurs donnent l'exemple de cette Pékinoise à l'origine d'une émission : la vieille Pékinoise a quelque chose à dire. Ou encore, un autre chapitre les vieux seraient usés contré par en Afrique du sud une association de grand mères footballeuses, les soccer grannies. Etc.
Bémol, tout le monde ne joue pas au football ni ne crée son site internet. Pour ne pas être négatif, disons qu'il y a là survol de potentialités à développer.
Deuxième partie : vivre ensemble, partant je suppose du principe d'un isolement des personnes âgées. Idem, un catalogue d'expériences diverses type village urbain ou encore retraite solidaire ( coaching, tutorat, mentorat ).
Troisième partie : toujours cette fâcheuse tendance à associer systématiquement vieillesse et Alzheimer : donc de nouveau un catalogue d'expériences, intéressantes au demeurant, de ce qui peut se faire ici ou là.
Quelques réserves.
L'âge.
Les auteurs éludent le problème. A quel âge est on vieux. J'avance une fourchette de 75 à 85 ans selon son état physique, psychique et social. La langue française est pauvre en ce domaine et des dénominations plus précises que des paraphrases, il n'est plus tout jeune, il a un certain âge, restent à être créés. Parenthèse, il y a autant de différence entre une personne de 68 ans par exemple et une autre de 92, qu'un enfant de 2 ans, et un individu de 32 ans.
Papi, mamie.
Du bébé au papi de 90 ans, tous les âges cohabitent. Aïe, pourquoi cette tendance désobligeante et irrespectueuse de dénommer ainsi les personnes âgées, surtout si elles n'ont pas eu d'enfant. Regardant le pape à la télé, un voyage en Irak, va t on l'appeler papi François ? et Edgar Morin qui préface le livre, papi Edgar.
Psychique.
Vieillir ensemble met surtout l'accent sur la société. le physique n'est pas oublié mais la vie s'articulant autour du corps de l'esprit et du social, n'oublions pas trop l'individu et son psychique.
La vieillesse est un sujet riche de pistes de réflexions. C'est avec plaisir que je vois le projet des auteurs à centrer leur prochaine réflexion sur notre beau pays. Tout n'est en effet pas transposable à commencer par travailler jusqu'à sa mort en Inde faute de retraite.
Pour terminer une anecdote.
Elle me dit ( 90 ans ), parlant d'une connaissance décédée : Elle a fait son temps. Merci Madame.
Il me dit ( même âge ), il ne faut pas vieillir. Pas merci Monsieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Petitecigale
  23 mars 2021
Voilà un beau pied de nez aux stéréotypes ! Et voilà un de ces livres qui donne envie de le faire lire à tous ses proches...mais pas seulement : à ses voisins, à son employeur, à ses dirigeants politiques,... Touchant, drôle, intéressant, intelligent, je n'ai que du positif à en dire. Ce n'est pas un roman à proprement parler mais c'est une belle histoire remplie d'autres belles histoires. On lit un chapitre comme on mangerait une part de gâteau : on veut savourer, en garder pour plus tard et en même temps c'est tellement bon qu'on voudrait tout dévorer d'un coup!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
camaticamati   22 mars 2021
Mais surtout, nous nous sommes rendu compte qu'être vieux est avant tout une représentatiion sociale.
Commenter  J’apprécie          10
camaticamati   22 mars 2021
Le rôle des vieux ne s'arrête pas et ne doit pas s'arrêter aux petits-enfants.
Commenter  J’apprécie          10
camaticamati   22 mars 2021
Quand je suis chez moi, tout est calme, je pense au passé. Quand je viens ici, je suis dans le présent." (80 ans)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : clichésVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Julia Mourri (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18273 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre