AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782754807685
144 pages
Éditeur : Futuropolis (15/05/2012)
4.86/5   7 notes
Résumé :
Une édition prestigieuse pour un immense roman! Paru il y a 70 ans, L'Étranger a établi d'emblée Albert Camus comme un immense écrivain. En 1957, il obtiendra le Prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son œuvre. En 1999, L'Étranger sera élu meilleur livre du XXe siècle! C'est dans sa propre lecture de ce roman que nous convie José Muñoz. Ses dessins, incisifs et subtils, participent de l'émotion de l’écriture, et nous entraînent dans les méandres de cet étrang... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
blandine5674
  19 juillet 2020
Un roman valorisé en grand format illustré par les dessins en noir et blanc de José Muñoz, dessinateur argentin aux nombreuses distinctions. Ma précédente lecture était en format poche. L'histoire est connue de cet homme qui, sous pulsion, a tué un arabe sur une plage d'Alger peu après l'enterrement de sa mère. C'est là-dessus qu'il sera jugé pour ne pas avoir montré d'émotion envers celle qui lui a donné la vie. Pas agréable le bonhomme : égocentrique, ne pensant qu'à dormir, manger, se distraire. Une construction implacable. Roman illustré et non BD comme inscrit.
Commenter  J’apprécie          380
Missbouquin
  09 août 2012
Un livre magnifique en grand format, avec des illustrations en noir et blanc de Munoz. Une manière extraordinaire de redécouvrir le chef d'oeuvre d'Albert Camus.
Le texte est reconstruit autour des images, et l'on retrouve le plaisir de feuilleter un grand album.
Les illustrations sont d'une très belle qualité, et reconstitue l'ambiance du texte, tout en lui donnant une noirceur qui n'est pas déplaisante. L'esquisse des visages, des lieux laissent une marge d'interprétation intéressante.
Moi qui n'y connait rien en album de ce type, c'est un vrai bonheur. Et ça ne sera jamais adaptable en livre numérique.
Un livre à avoir dans sa bibliothèque si l'on aime Camus.
Commenter  J’apprécie          161
Manyoth
  01 juillet 2020

Il y a des livres que l'on dévore en première lecture, c'est plus tard en les relisant que l'on passe de gourmand à gourmet !
On présente encore le livre de Camus ?! Si ?! OK !
Alors voyons, Meursault vit à Alger, indifférent à ceux qui l'entourent, au décès de sa mère, à Marie qui l'aime. Etranger aux autres & à lui-même dans une vie apathique, dénuée de toute ambition.
Il flingue un Arabe, il est emprisonné, et dans l'attente de son jugement réfléchit lucidement à sa condition.
Sa vie, son geste assassin, visiblement, son procès ne lui semblent que l'inévitable enchaînement de l'absurdité de l'existence. Condamné à mort, Meursault persiste dans son obstination & demeure indifférent à sa sentence.
Avec beaucoup de recul, je relis l'Etranger 20 ans plus tard, honnêtement j'ai eu envie de lui filer des baffes !
Ce qui frappe avant tout à mon sens dans cette oeuvre, c'est la simplicité. Une ecriture aussi lapidaire que la sentence finale, des phrases courtes qui marquent une volonté de ne pas faire de style, d'échapper à l'esthétique pour mieux établir la cruauté d'un constat sombre, chaque homme « meurt sot » comme le narrateur !
Camus apporte dans ce livre une série d'interrogations morales qu'il convient de saisir. La vanité, l'excès d'autorité, les valeurs sociales & religieuses se heurtent ici à une écriture froide qui les dénonce dans sa dérision. Beaucoup de non-dits, de gènes & le sentiment d'une profonde solitude, un malaise bouleversant ou un homme a dû perdre confiance en le genre humain pour voir les choses ainsi.
Je ne vais pas faire de la philosophie encore moins de l'absurde mais je voudrais évoquer la beauté de ce livre illustré par José Muñoz. Ses illustrations cadencent le récit avec son fameux noir & blanc, entre fauvisme à la Matisse & expressionnisme aux éditions Futuropolis & aux éditions Gallimard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pascalthiriet
  28 janvier 2014
Il y a une confusion avec l'edition illustree ( magnifiquement ) par Jose Munoz chez futuropolis. Je crois que ce serait bien de clarifier
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MissbouquinMissbouquin   09 août 2012
Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’asile : « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. » Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier.
Commenter  J’apprécie          150

Video de José Muñoz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Muñoz
Vidéo de José Muñoz
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17306 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre