AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782732037752
125 pages
Sorbier (30/11/-1)
3.96/5   25 notes
Résumé :
Marie-Aude Murail retrace l'itinéraire qui l'a conduite devant le feuille blanche, de ses rêves d'enfant aux premières expériences souvent inattendues avec l'éditeur et les jeunes lecteurs...

Faut-il commencer à écrire tout petite pour savoir faire quand on sera grande ? Comment devient-on écrivain ? Et pourquoi jeunesse ?

Et comment le reste-t-on sans se répéter ? Marie-Aude Murail nous parle de création, de doutes et de convictions,... >Voir plus
Que lire après Auteur jeunesse : Comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée ?Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
J'ai souhaité lire ce livre après en avoir eu connaissance dans "Je ne suis pas un auteur jeunesse" de Vincent Cuvelier. Je ne connaissais pas Marie-Aude Murail auparavant. Je l'ai donc découverte en lisant ce livre témoignage dans lequel elle explique comment elle en est arrivée à écrire pour les enfants et, même, pour les adolescents. J'ai globalement apprécié cette lecture, toujours friande d'anecdotes d'écrivains, intéressée par les coulisses de leurs histoires, leur vie quotidienne. J'ai aimé découvrir une partie de l'histoire de cette autrice. le récit de ses débuts, écrivant des histoires sentimentales avant d'avoir l'opportunité d'écrire pour un magazine jeunesse, m'a marquée. Cela ne semble pas si évident de passer d'un registre et d'un public à un autre, si différents. Mais, bien que ne connaissant pas Madame Murail, j'ai bien senti, en la lisant, qu'elle avait cette capacité d'adaptation et des clés pour toucher le "coeur de cible", expression qui semble lui plaire. J'ai suivi avec intérêt les différentes péripéties, les commandes auxquelles elle tentait de répondre au mieux mais dont on souhaitait encore modifier le résultat (et, heureusement, la possibilité pour elle de publier ses histoires sans rien en changer, notamment grâce à une éditrice qui lui laissait carte blanche). le récit de quelques rencontres avec des lecteurs (ou non lecteurs, d'ailleurs) dans les écoles m'a touchée. J'ai apprécié que Marie-Aude Murail parle de ses difficultés, j'ai trouvé le récit honnête, authentique. J'ai été impressionnée par l'évocation de sa fratrie qui compte compositeur et écrivains comme elle ! Il faudrait maintenant que je mette le nez dans une ou deux histoire de cette autrice pour voir. J'avoue ne pas forcément être impatiente car c'est davantage son parcours d'écrivain qui m'intéressait, plutôt que ce qu'elle écrit, et lorsqu'elle parle de ses histoires dans ce livre, cela ne m'a pas spécialement donné envie (mots crus, argot ? je n'en suis pas friande à l'écrit, je trouve qu'il y en a déjà largement assez à l'oral...). Par curiosité, j'irai certainement découvrir un peu de l'univers écrit de cet écrivain. En attendant, j'ai apprécié cette lecture qui m'a permis de découvrir un peu de l'univers de cette dame qui semble être une référence dans la littérature jeunesse.
Commenter  J’apprécie          00
Suis-je vraiment objective moi qui aime tant Marie-Aude Murail, et ce depuis toujours?
Cette immersion dans sa vie d'auteur, à la recherche de l'inspiration et à la rencontre des lecteurs est vraiment plaisante. de plus, l'écriture ludique donne le sentiment que l'auteur s'adresse à nous, et rien qu'à nous!
C'est un ouvrage à conseiller aux jeunes lecteurs qui veulent rencontrer l'auteur qui se cache derrière leur livre préféré, mais aussi, à leurs parents qui pourraient découvrir une facette méconnue de la littérature jeunesse.
Commenter  J’apprécie          50
Marie-Aude Murail retrace son expérience de lectrice, puis d'auteur pour la jeunesse, son rapport avec l'éditeur, ses rencontres avec ses lecteurs : il y a ceux qui aiment les livres et ceux qui ne veulent pas en entendre parler. En toute franchise, sans tabou. Un goût de trop peu comme le bon chocolat.
Commenter  J’apprécie          40
Ce livre se lit d'une traite. Il est drôle et émouvant, sans prétention. Il montre bien le chemin d'une auteure célèbre (dans le monde de la littérature jeunesse) et au parcours beaucoup moins facile qu'on ne pourrait le croire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
La lecture à voix haute devrait se pratiquer couramment, régulièrement, à l'école comme à la maison. Mais comme le dit Jim Trelease, apôtre américaine de la lecture à voix haute : "Trois causes principales arrêtent les gens : c'est simple, c'est gratuit et les enfants adorent ça. Si cette méthode nécessitait quatre ans d'étude et coutait 150 dollars, la moitié des foyers l'utiliserait. Et si les enfants la détestaient elle serait dans toutes les classes."
Commenter  J’apprécie          30
- Et tu t'en fais de la tune avec tes bouquins ?
...
- Du fric pour quoi faire ? Vous n'avez pas de rêves. Que des rêves de conso à la con, des trucs pourraves vu à la télévision. Tu crois que ça te rend heureux d'avoir une virgule sur tes baskets ?
Et tandis que la colère m'électrisait, je me demandais de quel droit je leur parlais comme ça.
- Eh bien, vous, on vous comprend, me dit une fille à la fin de l'entretien.
Commenter  J’apprécie          20
J'avais vingt-trois, vingt-quatre ans, un petit garçon, un diplôme qui ne menait nulle part sur un sujet qui n'intéressait personne. Les livres pour enfants.
- Mais c'est de la sous-littérature! m'avait dit une étudiante qui, elle, planchait sur les livrets des opéras de Wagner.
Commenter  J’apprécie          30
... j'avais affaire à des enfants sans imaginaire. Ni peau d'âne ni Compère Lapin ne leur avaient été contés. J'avais en face de moi un peuple d'enfants que la baguette des fées n'avaient jamais touché. Je suis devenue conteuse et à plusieurs reprises, me penchant sur ces visages muets, j'ai fait le geste de les nourrir à la cuillère. Faim d'imaginaire.
Commenter  J’apprécie          20
Ma mère écrivait. Tout le monde écrit chez moi. Elle arrondissait ses fins de mois en fournissant des nouvelles sentimentales à Confidences. Par une inversion du sujet peu surprenante au fond, mon jeune mari écrivit une histoire d'amour au "je" féminin et la posta à Intimité, Nous Deux, les magazines concurrents.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Marie-Aude Murail (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
"Sauveur & fils", saison 1, Marie-Aude Murail, l'école des loisirs
Quand on s'appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d'affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s'évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme… Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s'occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?
Entretien mené aux éditions Petit à Petit.
Vidéo : Paris Normandie
+ Lire la suite
autres livres classés : écritureVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (41) Voir plus



Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
483 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..