AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211028912
169 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (16/09/1994)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 95 notes)
Résumé :
Nils Hazard a reçu une lettre d'Italie : en fouillant une tombe, ses étudiants en archéologie ont trouvé un texte gravé sur des tablettes d'argile. Ni une ni deux, Nils s'envole pour l'Italie, emmenant avec lui Catherine Roque, sa secrétaire et petite amie. Mais c'est un tout autre secret que révèle la tombe : couloirs murés, pièges mortels et, pour finir, deux cadavres...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Syl
  20 mai 2014
Italie, Voltuci,
Nils Hazard, professeur en Étruscologie, reçoit une lettre de ses étudiants partis faire des fouilles en Italie. Ils auraient trouvé des tablettes d'argile près d'une tombe. Aussitôt, Nils souhaite les rejoindre avec sa secrétaire et assistante, Catherine Roque….
Il retrouve avec joie son ami le professeur Massimo Paleotti, mais ce plaisir se teinte de colère lorsqu'il apprend que leur découverte n'est en fait qu'une vilaine plaisanterie de potache ! La déception est amère, toutefois, puisqu'il est sur place, Nils décide d'approfondir les fouilles. La tombe a un atrium avec des salles dont une a un labyrinthe. Celui-ci pourrait les mener au trésor, la chambre funéraire du roi Porsenna.
L'endroit est peu sûr et il semble que l'on ait mis des pièges pour dissuader l'envahisseur ou les tombaroli, des pilleurs de tombes qui ont déjà essayé de se faufiler dans le dédale. Rien ne refroidit l'enthousiasme de Nils et rien ne freine son avancée, pas même la jambe cassée d'un de ses étudiants, ni les légendes sur la Dame qui tue, ni les jérémiades de Mateo, un pauvre fou… rien, sauf deux squelettes.
Police et médecin légiste se penchent sur les os. Pas besoin de carbone 14 pour voir que les cadavres ne datent pas du VIème siècle avant J.C. ! Un homme et une femme, jeunes, tués par balle, racontent une tragédie survenue il y a une trentaine d'années.
Nils, toujours avide de mystères à élucider, commence son enquête, en parallèle de celle menée par la police qui pense à un suicide passionnel. Dans la famille de feu Marcello Marzetto, l'archéologue qui a découvert la tombe, sa femme, Graziella Marzetto, est la seule à pouvoir apporter quelques informations susceptibles d'étayer l'investigation. Entourée de sa fille, son gendre et ses petites-filles, elle se rappelle trente ans auparavant de la disparition de sa soeur jumelle et de son mari.
Vieille histoire qui ne refait surface qu'avec la reprise des fouilles archéologiques et la découverte des squelettes ? Hélas, non ! Bientôt, un meurtre actualise la tragédie.
Quel est ce fantôme de la Dame en noir qui tue ? Légende ou alibi ?
Le troisième tome des aventures de Nils Hazard confirme les traits de caractère dévoilés ou suggérés dans les épisodes précédents. Notre professeur est un enquêteur pointilleux et perspicace. Mais s'il est toujours soucieux d'établir la vérité, il est capable aussi d'adapter ses conclusions et de rendre une justice personnelle.
Avec les fouilles qui livrent ses secrets et son lot d'aventures à la Indiana Jones, il y a une énigme à résoudre. Elle est sinueuse et diabolique, faite de faux-semblants.
En ce qui concerne ses rapports avec Catherine, ils sont toujours fantasques. Leurs réparties sont impertinentes, ils se vouvoient (même dans un lit), cachent leur tendresse et Nils, goujat, continue à reluquer la gente féminine. Il faudrait que Catherine lui rende la pareille… Si j'ai aimé les décors, l'histoire et le suspens, j'ai un regret sur la personnalité de Nils qui reste dans son univers et garde ses distances. Il se fait traité de "vieux beau" par un de ses étudiants et je partage entièrement ce sentiment !
Cette lecture est difficile à définir car elle a un côté désuet qui détonne. On ne sait exactement où la situer dans le temps, elle est actuelle et vintage ! Elle me rappelle mes livres de la bibliothèque verte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Biancabiblio
  08 février 2019
Nils Hazard ne sait plus où donner de la tête. Trop d'énigmes, trop d'émotions, trop de jolies filles !
Tout commence lorsqu'il reçoit une lettre d'Italie : Yacir, Claude, Anne et Jean-Eudes, ses étudiants en archéologie qui font des fouilles dans la nécropole de Voltuci sous la houlette du professeur Paleotti, ont trouvé dans une des tombes un texte gravé sur des tablettes d'argile, moitié en étrusque, moitié en latin.
Enfin, la langue étrusque va livrer tous ses secrets ! Nils s'envole pour l'Italie avec Catherine Roque, son inénarrable secrétaire et amoureuse.
Mais au fur et à mesure que Nils et son équipe poursuivent l'exploration de la tombe, ils se heurtent à des couloirs murés et à des pièges qui pourraient être mortels. Que cache donc ce labyrinthe souterrain muré depuis 1949 ?
Pourquoi vient-on la nuit voler les outils des jeunes archéologues ? Et pourquoi Mateo, le fou du village, a-t-il l'air terrorisé à la seule vue de Catherine ?
La dame qui tue est le troisième volume de la série signée Marie-Aude Murail consacrée à Nils hazard chasseur d'énigmes, après Dinky rouge sang et L'assassin est au collège que je vous ai récemment présentés.
Dans ce troisième opus, Nils quitte Paris et la Sorbonne, direction l'Italie et plus précisément le site étrusque de Voltuci car ses étudiants auraient retrouvé la sépulture du roi Porsenna. Hélas pour lui, ce n'était qu'une plaisanterie de potaches !
Au menu de la dame qui tue, toujours des énigmes avec des fouilles mystérieuses abandonnées en 1949, deux disparitions et un simple d'esprit qui prend peur dès qu'il voie une dame en noir.
Comme je vous le disais à l'occasion de mes précédents billets consacrés à cette série, j'ai enchaîné les trois premiers tomes tambour battant et comme Dinky Rouge sang et L'assassin est au collège, je n'ai fait qu'une bouchée de la dame qui tue que j'ai trouvé tout aussi réussi.
Cette histoire ravira les amateurs de romans policiers et les détectives en herbe car l'intrigue policière mitonnée par Marie-Aude Murail est comme toujours très bien écrite et elle tient formidablement bien la route.
L'histoire se révèle plutôt complexe, le vocabulaire riche, il y a beaucoup de péripéties et de retournements de situations, et le suspens est maintenu jusqu'au bout car on ne découvre le pot aux roses que dans les toutes dernières pages !
J'aime beaucoup l'atmosphère gentiment désuète de cette série et le duo formé par Nils et Catherine qui se révèle irrésistible, leurs joutes verbales sont un régal, je me suis bien amusée à les suivre lors des fouilles et les autres protagonistes apportent du piquant à l'histoire.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yuukikoala
  29 avril 2014
Ce tome trois des aventures de Nils Hazard était bien trop court. Je l'ai lu super vite et j'aurais pu le lire encore plus vite si j'avais pas une baisse de régime en lecture en ce moment. Mais en fait, même si je l'ai lu super vite, ça veut pas non plus dire qu'il est extra. Même si l'histoire est bien ficelé (et ce, alors que j'ai deviné un truc important), je me suis un peu ennuyée au début, mais finalement je me suis laissée emportée par cette histoire d'archéologie. J'ai toujours adoré Nils, bien qu'il m'ai légèrement déçu à quelques endroits, mais bon, on ne peux pas le changer. J'adore toujours sa relation avec Catherine, et j'aime sa façon de penser et de trouver la solution aux énigmes qui lui barrent le chemin. Son entêtement me fait sourire aussi. Dans ce tome j'ai également adoré Mateo, bien qu'on ne le voit peu de temps, parce que j'aimais sa façon d'être, de parler, et qu'il est vraiment un personnage clé.
Commenter  J’apprécie          50
Nahe
  22 mai 2014
Plus que jamais passionné par les Etrusques, Nils Hazard enrage : ses étudiants, en stage en Italie, auraient fait une découverte d'importance dans une tombe mise au jour d'après ses indications. Ne tenant pas en place, il boucle sa valise et part pour la Toscane, embarquant sa fidèle secrétaire Catherine dans l'aventure.
Sur place, bien de surprises l'attendent, parmi lesquelles deux cadavres qui font figure de petits jeunes à côté du fameux roi Porsenna ! Tombeau étrusque ou pas : Nils Hazard a du pain sur la planche ! Et, à veiller sur sa vie, Catherine aussi...
Dans ce troisième tome, Nils cumule à nouveau les fonctions de professeur d'étruscologie et de détective : il file encadrer ses étudiants en stage, de peur de rater un hypothétique rendez-vous avec la dépouille du roi Porsenna. Ici encore il tombe en pleine embrouille, soit deux squelettes assez récents et n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat, qu'il y ait ou non prescription.
Légendes, pièges, disparition de matériel, ... Tout est fait pour dissuader Nils Hazard de continuer ses fouilles et d'enquêter sur les dépouilles cachées sur le chantier. Qu'à cela ne tienne, notre enquêteur bravache tient à mener à bien ses investigations ! D'autant que de jolies jeunes filles sont dans les parages et que la concurrence est acharnée parmi ses étudiants : nouvel Indiana Jones ou vieux beau ? Nils ne peut résister à se montrer sous son meilleur jour. Hum, hum...
Cette fois encore, l'équilibre est respecté : Nils parade et Catherine lui sauve la mise ! Curieux duo d'amoureux : leur vouvoiement entretient un suspense parallèle à l'intrigue. le romantisme italien les poussera-t-il à se dévoiler ?
Soleil, mystère et humour, voici comment résumer ce nouvel volet des aventures de Nils Hazard. Trésor étrusque ou pas, l'aventure m'a plu et je serai au rendez-vous de Tête à Rap, de concert avec Syl. Son avis est par ici : a-t-elle goûté l'escapade toscane ?
Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alwenn
  05 décembre 2008
Déception ! de la part de Marie-Aude Murail, écrivain prolifique devant l'éternel, je m'attendais à une courte histoire policière bien ficelée comme elle sait les faire. Las ! L'intrigue est assez pauvre dans l'ensemble, les personnages sont inconsistants et je n'ai jamais pu éprouver de sympathie pour le héros, Nils Hazard, qui me faisait l'effet d'un professeur sur le déclin draguant sans vergogne les jeunes étudiantes faciles à débaucher (bizarre d'ailleurs, le personnage, pour un roman ado). L'histoire se déroule beaucoup trop vite, le dénouement aurait pu être retardé avec quelques scènes à suspens ou fausses pistes. Mais non. On dirait que ce livre fait partie de ceux que l'auteur a torché vite fait.
Le dernier que j'avais lu d'elle, heureusement était fantastique : Vive la République !, chez Pocket Jeunesse Littérature. de l'avantage et de l'inconvénient d'être un écrivain à succès... On produit des petits bijoux d'humour à côté de sombres ratées qui rapportent quand même de l'argent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Lexpress   19 juin 2012
C'est une bonne idée d'avoir réédité ce classique de Marie-Aude Murail qui campe, avec un brin d'humour, une intrigue efficace à l'ombre des cyprès.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   17 janvier 2019
- Quelle bonne idée d'avoir inventé l'avion ! m'exclamai-je, en bouclant ma ceinture.
- La Terre est devenue un jardin, me répondit machinalement Catherine.
- Non, je ne parlais pas de ça. C'est grâce aux photographies aériennes prises par l'armée que j'ai pu repérer la tombe.
- Oh, bien sûr, marmonna Catherine, où avais-je la tête ?
- Cela faisait une tache blanche sur la photo. C'était l'indice du tassement d'un tumulus. À mon avis, il y a tout un enchevêtrement de salles mortuaires là-dessous qui n'ont pas été explorées. Nous ne sommes qu'au début de nos découvertes et après tout...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
JuinJuin   05 mai 2020
-Mais vous êtes gelé, Nils ! rugit Catherine en me repoussant sauvagement vers le bord du lit.
Parfois je regrette que nous ne nous soyons pas mariés. Au moins , je pourrais demander le divorce.
p 57
Commenter  J’apprécie          70
EnyaPoloczekEnyaPoloczek   09 mars 2018
-Bon. Nous allons abandonner ce chantier.
-Quoi ? Vous vous dégonflez ? se récria ma secrétaire. Mais moi, je vais l'ouvrir, votre fichu cuniculum, et j'irai dire deux mots au roi Porsenna. De qui se moque-t-on ici ?
Cette fille est folle. C'est pour cela que je l'aime.
Commenter  J’apprécie          10
EnyaPoloczekEnyaPoloczek   09 mars 2018
-Que faisons-nous ? demandai-je à mon équipe réunie dans l'atrium. Est-ce que nous explorons à droite ou est-ce que nous creusons à gauche ?
Nous le sentions : l'aventure était à droite mais le mystère était à gauche.
-On tire à pile ou face ? suggéra Claude.
Je sortis une pièce de ma poche :
-Pile, à gauche. Face à droite.
Je lançais ma pièce. Pile. Va pour le mystère.
Commenter  J’apprécie          00
EnyaPoloczekEnyaPoloczek   09 mars 2018
J'avalai ma salive en grimaçant. Chercher la tombe du roi Porsenna est une chose, flirter avec un macchabée en est une autre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marie-Aude Murail (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Aujourd'hui, je vous emmène à la rencontres de jeunes filles qui - dans la seconde moitié du XIXe siècle - ont fait le choix de s'extraire de leurs carcans et dévoiler au grand jour leur amour (et leur compétence !) de l'art et des sciences...
Miss Charity - héroïne de Marie-Aude Murail, inspirée de Beatrix Potter - est l'une d'elle, et vous verrez comment les combats d'une jeune fille, puis d'une jeune femme, de la très bonne société anglaise il y a 150 ans peuvent trouver un écho dans les combats féministes d'aujourd'hui...
autres livres classés : etrusquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
356 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre

.. ..