AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782207118757
256 pages
Éditeur : Denoël (03/09/2015)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Alice et Oliver Ryan sont l'image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu'il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d'une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours des cinquante dernières années. Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  18 janvier 2016
Un soir de novembre 2011, sur un coup de tête, Oliver Ryan frappe sa femme, Alice. C'est parti tout seul. Même pas soûl. Pas même pour une histoire de repas froid. Il la laisse là, étendue sur le sol, dans une position étrange et s'en va boire un coup. Après quelques verres de cognac, il se décide à rentrer chez lui. Il la retrouve alors assise dans la cuisine, le coffret en bois contenant ses secrets les plus noirs ouvert. Il la frappe à nouveau. Sans pouvoir s'arrêter. Jusqu'à la plonger dans le coma. Qu'a-t-elle bien pu découvrir dans ce coffret pour le traiter de sale menteur et le mettre hors de lui?
Pourtant ce couple sans histoires depuis des années menait une vie plutôt agréable. Lui auteur célèbre d'albums pour enfants, elle, l'illustratrice de ses livres. Un couple somme toute normal aux yeux des autres... Et pourtant...
Dans ce roman choral, profondément noir, l'on découvre petit à petit le véritable Oliver. de son enfance au soir où il commet l'irréparable, sa personnalité nous est dévoilée. Ce n'est plus alors l'auteur reconnu, séducteur mais heureux dans son couple qui nous apparaît. Comment cet homme a-t-il pu devenir le monstre et le manipulateur que ses proches nous dépeignent? Peut-on vraiment expliquer son geste? Lui-même peut-il l'expliquer? Liz Nugent nous plonge dans un roman psychologique et nous brosse le portrait d'un homme machiavélique, complexe et calculateur. Les chapitres s'enchainent, donnant la parole à ceux qui ont connu Oliver. L'on ressent une certaine tension au fil des pages et l'ambiance devient de plus en plus dérangeante dès lors que homme apparaît sous son vrai jour. Un premier roman efficace, maîtrisé et captivant, au scénario bien ficelé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          533
nameless
  22 décembre 2016
Oliver Ryan a tout pour être heureux. Il est beau, riche, célèbre. Il gagne sa vie en écrivant des livres pour enfants illustrés par Alice, son épouse de longue date. Pourquoi cette petite phrase : « Tu es un escroc, un menteur, et un voleur ! », prononcée par Alice le métamorphose-t-elle soudain en mari cogneur, qui plonge sa femme dans un coma éternel ?
 
Après cette scène inaugurale, il ne reste plus qu'à démêler les fils de l'histoire pour comprendre comment Oliver est arrivé à cette violence pour laquelle il s'apprête à être jugé. Pour son premier roman, Liz Nugent propose une intrigue qui se déroule sur une cinquantaine d'années et dans deux pays, l'Irlande et la France. A tour de rôle, plusieurs proches d'Oliver, un ami d'enfance, son demi-frère, sa maîtresse, Eugène et d'autres, apportent leur témoignage et révèlent une portion de sa vie ou un aspect de sa personnalité. Dans les chapitres qui lui sont consacrés, Oliver offre sa perception personnelle des mêmes événements, où curieusement il se positionne toujours en ptitmalheureux face à des femmes et hommes qui l'ont cherché ou mal compris, justifiant ainsi ce qui leur est arrivé. Peu à peu émerge le portrait d'un enfant élevé sans amour parental, d'un adolescent rapidement conscient de son charme, d'un homme ambitieux pour qui la manipulation est une arme naturelle pour atteindre ses objectifs. Certes !
 
Liz Nugent a choisi trois points d'ancrage historique : les années 50-60 en Irlande durant lesquelles la toute-puissance de la religion anesthésie les mentalités, façonne les comportements et broie des vies, celles des homos ou des mères célibataires ; l'année 1973 qui se déroule dans la douceur d'une exploitation viticole bordelaise dans laquelle des drames vont modifier à jamais le cours de plusieurs vies ; enfin, l'époque contemporaine où se produit l'agression conjugale perpétrée par Oliver, et son procès.
 
Il s'agit d'un bon roman qui se lit agréablement. Cependant, certaines coïncidences ou rebondissements un peu forcés me sont apparus à la limite du crédible, de même que le récit de l'enfance d'Oliver Ryan qui ressemble trop à celle d'Oliver Twist. Enfin, lorsque l'on a expliqué, voire excusé, ce que fait fort bien Liz Nugent, tout ce qui transforme un enfant en pervers narcissique frappeur, où se situe exactement sa responsabilité ? C'est une question restée en friche dans ce roman.
 
*** étoiles par cette bonne production initiale qui montre tout le potentiel de cette nouvelle venue sur la scène littéraire du thriller psychologique qui ne demande qu'à affirmer son talent. J'attends la suite avec impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Crossroads
  04 janvier 2016
La quatrième de couv' présente modestement Liz Nugent comme "le nouveau génie du suspense psychologique". Mazette, grosse promesse à l'horizon.
La barre est haute, la chute d'autant plus douloureuse.
♫O-liver, O-O-liver♪ aime Alice qui aime O-liver...
Mais ça, c'était avant qu'il ne l'agresse violemment, la plongeant dans un profond coma. L'image du couple idyllique en prend dès lors un sérieux coup, lui aussi.
Au travers de témoignages émanant de personnes ayant croisé la route de ce carriériste de niveau stratosphérique se dessine le portrait d'un homme déterminé à inscrire son nom en lettres d'or sur l'affiche du succès et ce par tous les moyens, y compris les plus inavouables.
Ce bouquin est-il génial ? Définitivement non.
Par contre, il faut lui reconnaître une certaine capacité à entretenir le mystère tout en le dévoilant doucettement en dépit d'un procédé ne présentant que peu d'originalité.
Un protagoniste par chapitre.
La mécanique n'est pas follement novatrice mais permet cependant de poser le récit, de le laisser respirer tout en entretenant savamment le suspense.
Sérieux bémol quant à l'écriture sans aspérité ni richesse susceptible de tirer ce potentiel "génialissime" thriller qu'il est trop d'la balle vers les plus hautes cimes.
Oliver n'est finalement qu'un très honnête passe-temps survendu à l'excès.
Dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Tostaky61
  28 mai 2016
Qui est Oliver ?
Le salaud vient de frapper sa femme, la charmante Alice, dans un tel déchaînement de violence qu'il la laisse dans un coma profond.
Liz Nugent entretient le suspense en nous le présentant par petites touches, chacune révélatrice de sa personnalité.
Oliver et ceux qui l'ont connu et côtoyé nous racontent, tour à tour, son histoire.
Un récit fait de flashback où l'on en apprend un peu plus sur l'enfant qu'il était et les troubles qui l'amèneront à commettre l'irréparable.
L'auteure nous livre le portrait, sans concessions, d'un homme, perturbé et manipulateur, qui passera sa vie à chercher ses origines et se réfugiera derrière le flou qui les entoure pour expliquer ses mensonges et trahisons.
Les femmes, présentes ou absentes, auront joué un rôle important dans la vie d'Oliver.
De révélation en révélation, Liz Nugent nous amène doucement à découvrir la vérité, aussi effroyable soit-elle.
Le mode de narration original, chacun des protagonistes parlant tour à tour, accentue la touche dramatique de ce roman que j'ai lu d'une traite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          395
diablotin0
  15 janvier 2017
Au risque de passer moi-même pour un monstre, j'ai trouvé l'histoire d'Oliver touchante et même le personnage est attachant, on sent ses failles qui peuvent émouvoir. Je fais bien sûr abstraction de la violence faite à sa femme Alice qui la laisse dans le coma, geste que je n'excuse évidemment pas.
Oliver se bat pour exister, pour être aimé et cet énorme manque durant son enfance va entrainer des drames mais je n'ai pas envie d'employer les termes de monstre ou encore de manipulateur comme le suggère le titre ou la 4ème de couverture.
La construction du livre permet, à travers les différentes personnes ayant rencontré et fait un bout de chemin avec Oliver mais aussi à travers le récit d'Oliver lui-même de saisir ce qu'il a vécu et comment il est devenu ce qu'il est aujourd'hui. Jusqu'à la fin on ressent cette dualité en lui.
Commenter  J’apprécie          291

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   18 janvier 2016
On a beau essayer, on n’oublie pas la pire période de sa vie. J’ai passé tellement d’années à espérer changer les choses. Et si nous avions fait ci, et si nous avions fait cela… La douleur est toujours présente. Le temps ne fait rien à l’affaire. C’est un mensonge. On s’habitue à la blessure, c’est tout. Rien de plus.
Commenter  J’apprécie          270
HamisoitilHamisoitil   03 septembre 2015
Tout au long de notre mariage, j'ai expliqué à Alice on ne peut plus clairement que je ne tenais pas à être informé des cycles, saignements, kystes, pertes ou autres manifestations dégoûtantes qui semblaient être l'apanage de son sexe, et je dois reconnaître qu'elle ne m'a jamais dérangé avec ça. Je tolérais une "migraine" mensuelle, et peu m'importait si elle devait entrer à l'hôpital pour une intervention de temps à autre. Cette chère Alice.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2015
Elle était très jolie, mais pas dans le genre actrice. Elle s’est jamais teinte en blonde comme les autres. Elles finissent presque toutes en blondes. Après avoir été très maigre quand elle était jeune, elle s’était remplumée partout où il fallait, et maintenant elle dégageait une certaine rondeur. Pas grosse, hein. Mais avec des formes, genre. Quand elle souriait, son visage rayonnait, et quand elle me surprenait à la regarder, elle rougissait et emmêlait ses doigts. C’est à ce moment-là que j’ai compris que j’avais vraiment envie d’elle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marina53marina53   18 janvier 2016
Il n’y a pas de justice en amour, et j’ai passé bien trop de temps à croire le contraire.
Commenter  J’apprécie          250
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2015
Pour finir, inspiré par Cyrano de Bergerac, la pièce de Rostand que nous étudiions à ce moment-là, j’ai décidé de lui envoyer une lettre d’amour. J’ai écrit plus de brouillons pour cette lettre que pour n’importe lequel de mes livres. Il y avait des versions fleuries, il y en avait une terrible avec des vers entièrement pompés sur Keats, et il y avait une variante contenant un sonnet shakespearien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Liz Nugent (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Liz Nugent
WE HAD AUTHOR LIZ NUGENT ON THE SHOW TODAY TELLING US ALL ABOUT HER NEW BOOK, 'SKIN DEEP' AND WHAT EVENTS IN HER CHILDHOOD SHAPED HER CAREER CHOICE. (10.04.18)
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Liz Nugent (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1982 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre