AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782603017913
192 pages
Delachaux et Niestlé (20/09/2012)
3.25/5   4 notes
Résumé :
Est-ce parce qu'ils sont le plus souvent noirs ? Parce que leurs cris sont peu harmonieux ? Parce qu'ils sont parfois ressentis comme des nuisibles ? Toujours est-il que la plupart des corvidés ont mauvaise réputation. Tantôt ils sont accusés d'être chapardeurs, tantôt de s'attaquer aux petits oiseaux, parfois même de porter malheur. Bref, ce sont les mal-aimés des oiseaux qui nous entourent... Et pourtant, cela n'a pas toujours été le cas... Il fut un temps où les ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique

"Les pies montrent leur propriété en se perchant le plus haut possible, mais aussi en marchant le long des limites, ce qui pourrait parfois faire croire que l'on observe un couple, alors qu'au contraire il s'agit de deux propriétaires voisins qui montrent la limite à ne pas franchir." (81)

L'auteur est à n'en pas douter un ornithologue actif et pointilleux. D'entrée se déroulent sous nos yeux des classifications, espèces, sous-espèces, disparités régionales, hybrides, questionnements de spécialistes, remarques très précises sur des confusions possibles, des difficultés de détermination. le tout, enchâssé dans une construction peu intuitive, commence par dérouter le lecteur simplement curieux des corneilles et corbeaux. D'autant plus qu'il est ici aussi question de cassenoix, chocards, pies, enfin de tous les plumés que rassemble la famille des corvidés. J'ai peu à peu retrouvé mes marques avec les familiers de mes escapades naturalistes et de mon environnement. Les craves à bec rouge des falaise de Saint-Beaulize, les chocards du mont Aigoual, les corneilles... de partout ! La pie ibérique bleue donne envie d'aller faire un tour au Portugal... En plus d'informations diverses, l'ouvrage fourmille d'anecdotes vécues et d'observations de terrain. le chapitre consacré à l'intelligence des corvidés est bien étayé. Pas sûr qu'on ait les mêmes capacités que le corbeau freux pour retrouver l'emplacement d'un gland qu'on aurait enfoui dans un trou au milieu d'un paysage quelques semaines auparavant !

Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Autre anecdote qui montre de quoi les pies sont capables pour défendre leur nichée. C'est arrivé le 26 avril 1973, au Chêne, petit hameau vauclusien proche d'Apt. Un chat, immobile, guette les lézards... deux pies descendent bruyamment du peuplier où se trouve leur nid et s'approchent lentement, attentives, l'un par devant, l'autre par derrière. Brutalement, les choses s'accélèrent : l'oiseau qui se trouve derrière le chat lui tire la queue et s'esquive; le chat se retourne et c'est la seconde pie qui lui tire la queue à son tour ! Le manège va se répéter plusieurs fois avant que le prédateur ne quitte les lieux... (83)

Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : ornithologieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
378 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre