AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749933115
567 pages
Éditeur : Michel Lafon (26/10/2017)
4.4/5   25 notes
Résumé :
Un roman qui fait l'objet d'une campagne de financement participatif sur le site ulule.com, du dimanche 22 novembre au mercredi 16 décembre 2016. L'éditeur Termites Factory a réussi le second meilleur démarrage de tous les temps en atteignant leur premier objectif de collecte de 10 000 euros en seulement 13 minutes et 20 secondes.

Le roman est accompagné d'un jeu de cartes : Les Couronnes de Kaelatt, le jeu le plus populaire de l'Ouvremonde !
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,4

sur 25 notes
5
11 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

basileusa
  24 janvier 2017
Très beau livre objet que ce nouveau roman d'Olivier Peru ,que j'avais hâte de lire .
Darryl est un ado comme les autres , en apparence seulement car la nuit ,il se faufile à travers une glyphe pour rejoindre l'Outremonde . Dans ce monde il est apprenti journalyste (oui sans i) et participe à l'écriture d'articles avec le grand journaliste Tortup. Mais lors d'une enquête ,ils vont être confrontés à ce qu'il y a de plus sombre et qui pourrait bien bouleverser l'avenir d'Outremonde ....
J'ai adoré ce roman ,déjà parce qu'il est émaillé d'illustrations sublimes ,ensuite parce que l'Outremonde est un monde magique qui fait rêver ! Les poulpiquets sont des êtres qu'on a envie de rencontrer ,ils ont l'air tout droit sortis de l'univers d'Harry Potter . Languetordue est d'ailleurs un de mes personnages préférés. Ensuite l'enquête est prenante et j'ai aimé le côté sombre et inquiétant des limbes et du monde noir ... l'amitié ,l'amour ,le sacrifice ,la différence , la magie ,tous les ingrédients sont réunis pour en faire un super livre de fantasy . Je suis bien contente d'avoir participé à son financement ,ça en valait vraiment la peine .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Aelynah
  10 novembre 2017
Pour ceux qui suivent un peu Facebook, vous avez dû voir il y a quelques temps de cela un participatif ulule sur un roman magnifique tant dans sa conception que ses illustrations. C'est ce roman que nous retrouvons ici grâce aux Editions Michel Lafon.
Avant même de le débuter je n'ai pu m'empêcher de le feuilleter. Autant la couverture est belle, autant l'intérieur est un album de rêves extraordinaires tantôt féeriques tantôt cauchemardesques.
Comment exprimer en quelques mots le voyage que je viens de faire en quelques heures?
Magique? Trop usité, cela gâcherait le potentiel dépaysant et surtout fortement éblouissant de l'univers crée par d'Olivier Peru.
Coloré? Trop fade pour exprimer les nuances de gris des nuages jamais absents et des couleurs des bâtiments plein de vie et de créatures en tous genres comme ce vifbyrd doré brillant comme un sou neuf.
Dynamique? C'est simplifié au possible les scènes d'action, de poursuite, de découverte de nos deux journalystes à la recherche du scoop.
Ce roman recentre à lui tout seul l'émerveillement de l'innocence, la turpitude de la trahison, l'éclat éblouissant d'une amitié naissante face aux épreuves, et surtout, met en avant de façon quasi obsessionnelle une qualité digne des meilleurs : la curiosité.
Ici elle encourage nos héros à partir à l'aventure. Elle les séduit face aux mystères à découvrir. Elle les pousse à avancer lorsque la peur aurait pu les stopper. Elle est le carburant de nos héros face aux rebondissements qu'ils vont croiser. Elle est leur meilleur atout et leur pire ennemi. Je dirais donc qu'elle est à elle seule l'Héroïne incontestée de ce roman.
Aidée en cela par une plume déliée et pleine d'émotions, des personnages attendrissants ou ronchons, un scénario qui nous mène toujours plus loin, plus profond dans l'Ouvremonde. A la recherche des origines de tout. de réponses aussi tout simplement.
Darryl Ryan est un jeune garçon d'une dizaine d'année. Il vit à Montréal avec son frère aîné Sam, depuis la mort de leurs parents.
Darryl est un adolescent particulier. Il peut déceler les Glyphes, ces marques phosphorescentes qui permettent de passer d'un monde à l'autre. Et particulièrement du monde gris qui est le nôtre à l'Ouvremonde.
Ah Ouvremonde, univers empli de merveilleux, de créatures toutes plus surprenantes les unes que les autres et d'une espèce bien particulière : le journalyste.
Non, non, il n'y a pas de fautes. Vous verrez que suivre l'Ouvremonde vous fait parfois mal aux yeux face à l'écriture de certains termes et aux paroles de certains personnages. Mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet univers, cela et le mystère qui va se présenter à notre jeune ami, son complice Ocelot et son mentor journalyste Tortup. Un mystère sombre et déroutant qui va les mener bien loin. Vers des secrets et des ennemis forts dangereux et à la réputation hélas jamais usurpée. Vous comprendrez aussi au fil des pages le pourquoi de cette lettre Y si présente en ce monde particulier.
En parallèle nous allons aussi suivre l'histoire d'un autre jeune ado. Il s'appelle Dean Mason. Il vit à Salem, la ville si célèbre pour ces procès de sorcières au 17e siècle. Parfois ses rêves lui montrent Darryl. Parfois ses pas le mènent vers de sombres secrets qui pourraient fort bien l'amener à faire de ses rêves une réalité. A son côté une complice. Une jeune femme sensible au surnaturel et courageuse.
Trois ados curieux, courageux et qui se sont fixés chacun en ce qui le concerne une mission.
Trois ados qui vont nous mener dans des contrées inexploitées de nos rêves et de nos cauchemars. Dans une aventure périlleuse et cependant tellement enthousiasmante que vous aurez du mal à lâcher ce roman malgré ses 568 pages.
D'ailleurs sur ce dernier point un conseil. Faites un peu de musculation avant de le lire, car il est magnifique, vous emporte sur presque 600 pages et ... pèse le poids d'un âne mort pour le lire à bout de bras. Mais quel bonheur de se coller des crampes quand il s'agit de la plume d'Oliver Peru et des aventures de Darryl et Dean.
Elle est aussi ce qui mène le lecteur par le bout du nez et vous conduira je l'espère tout comme moi au coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ramettes
  04 août 2021
C'est un roman très ambitieux car Olivier Peru explore plusieurs « genres » de la littérature de l'imaginaire et certains lecteurs spécialisés risquent d'être plutôt critiques puisqu'il on a l'impression qu'il a voulu explorer tous les genres. C'est certainement ce qui m'a plu car on n'a pas le temps de s'ennuyer on passe d'un monde à un autre. D'entrée de jeu j'ai adoré la petite référence à Patrick McSpare le complice d'Olivier Péru dans la série « Les hauts conteurs », un autre jongleur avec les mondes de l'imaginaire.
Les illustrations de ce roman sont magnifiques, elles donnent un petit plus à la narration. On découvre certaines créatures ou glyphes…
C'est un roman en trois parties. Pour chacune on a une illustration en double page. Chaque début de chapitre commence par la même illustration selon la partie. Ce sont des repères pendants la lecture. de plus on a une lettrine qui renvois aux textes anciens. C'est un bel objet, ces petits détails sont comme des mises en scènes qui rendent la lecture encore plus agréable. Et c'est beau cadeau à faire à un lecteur.
Ce roman joue avec différents codes de la littéraire de l'imaginaire. Nous pouvons y voir du fantastique (Julianne et Dean), de l'urban fantasy (fantômes dans la ville), de la fantasy (monde de magie, Aruspide etc.), du Steampunk (Darry, Maître Turtle et les autres) du roman de formation, quête et enquête… Pour chaque pièce de ce puzzle Olivier Péru trouve un langage et un champ lexical approprié. D'accord là, je prends de gros raccourcis, c'est beaucoup plus complexe et imbriqué.
Ce qui saute aux yeux rapidement c'est la relativité du temps. En effet le temps ne s'écoule pas de la même façon que l'on soit à Salem, Kaelatt, ici-là, ou dans le village mort…
J'ai aussi beaucoup apprécié la notion de frontière. Les barrières entre réalité, monde onirique ou fantastique, sont assez poreuses. La communication s'établit sur plusieurs plans par le langage (avec des spécificités), visuel (images mentales, ) symboliques (glyphes etc.) ou par télépathie. Les frontières entre le bien et le mal sont parfois floues. La folie et la normalité.
Le lecteur averti peut avoir l'impression de trouver des références telles que « Alice au pays des merveilles » « de l'autre côté du miroir » qui sont assez compréhensives. Par contre, je viens de lire une aventure de « Alfie Bloom » et j'ai retrouvé une relation entre le protagoniste et un oiseau particulier, ou encore l'apport de sucrerie d'un monde à l'autre pour le plus grand plaisir du maître. J'adore ce genre coïncidences. Les glyphes et les passages m'ont rappelée « Tennan ». On pourrait en trouver d'autres qui sont communes aux romans de ce genre.
J'ai aussi été très sensible aux notions de couleurs qui viennent compléter les notions d'ombre et de lumière et toute la symbolique qui les accompagnent. Cela commence par le monde gris (le nôtre) et le monde blanc (Ouvremonde).
Nous allons suivre le chemin initiatique de chaque personnage. Nous avons dans les personnages principaux des adolescents en quête d'identité, qui manient l'humour noir et l'enthousiasme de la jeunesse.
Darryl, un transfuge, entre dans l'Ouvremonde pour apprendre le métier de témoin pour devenir journaliste. Il est guidé par un maître. Il va apprendre une autre façon de parler, explorer cet univers.
Dean lui va tâtonner pour découvrir comment il est devenu un fantôme, Julianne va en partie l'aider. Mais des liens entre Darryl et Dean sont d'un autre niveau. Darryl de victime, il va devenir acteur.
Julianne joue un rôle d'intermédiaire entre les vivants et les morts. Elle aussi n'était pas préparée à ce mode de vie.
Je ne vais pas vous parler de tous les personnages qui entre dans cette histoire.
Les lieux sont très variés on explore aussi bien les bois que les bas-fonds. le monde de la violence, de la drogue et de l'alcool , que celui de l'amitié et des émois amoureux.
Ils vont se retrouver à enquêter sur les forces du mal, les quatre cavaliers de l'apocalypse (tiens un sujet déjà présent dans la Bible !).
Les chapitres n'alternent pas entre un personnage et un autre. On a le temps de les suivre dans une partie de leur progression dans leur enquête. A chaque fois on se plonge dans un univers et on en ressort comme si on avait lu en apnée.
De par sa composition ce roman se lit très vite car il y a beaucoup d'action. Les descriptions ne sont pas pesantes et on navigue bien d'un monde à l'autre.
C'est un roman très riche et je ne peux vous détailler tous les sujets qui sont abordés.
Quand à la résolution des énigmes je ne vais pas vous spoiler, je laisse le suspens jouer son rôle.
Lien : https://latelierderamettes.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BOOKSANDRAP
  04 mai 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/05/04/darryl-ouvremonde-oliver-peru/

« Darryl Ouvremonde » est une expérience de lecture très prenante et très complexe.
J'ai mit énormément de temps à terminer ce livre. Pas parce que je ne l'aimais pas, mais parce que j'avais du mal à rester concentrée durant ma lecture. C'est un livre qui se savoure et qui à la fois doit être lu assez rapidement sous peine de se retrouver complètement perdue dans l'intrigue.
J'ai été très impressionnée par la richesse de l'univers créer. En effet, rien ne me préparait à ce qu'Olivier Peru nous partage. On débarque à Montréal, dans notre monde bien à nous, et on finit par découvrir un autre univers, un autre monde où règne créatures maléfiques, fées et autres dons surnaturels insoupçonnés. On embarque finalement avec Darryl notre apprenti journaliste, son maitre Tortup et son vifbyrd Ocelot dans une aventure absolument dangereuse qui les ménera bien plus loin qu'ils ne l'imaginent. J'ai adoré l'idée. J'ai été tout de suite très intriguée par l'histoire qui nous est proposée et par l'univers qu'on nous dépeint, très sombre et à la fois très magique. Ce bouquin vaut le coup rien que pour cela. Tout un vocabulaire est mit en place autour de ce nouveau monde, tout les i sont remplacés par des y. L'apprenti journaliste devient un journalyste, de même pour pleins de choses et ça participe à rendre l'ambiance du bouquin bien particulière. C'est très riche, très prenant, on se prends vite au jeu de naviguer entre les deux mondes et de garder ce secret bien précieux. Si vous n'avez pas l'habitude, tout comme moi, de dévorer de la fantasy jeunesse, accrochez-vous car certains passages sont difficiles, j'ai par moments eu un peu de mal à me remettre dans l'intrigue tant il y a énormément de détails, de personnages, et de croyances anciennes, mais c'est une histoire qui vous emportera incontestablement autre part et c'est tout ce qu'on demande !

Malheureusement pour moi, j'ai eu du mal avec la seconde partie de ce roman.
J'ai dévoré la première moitié de Darryl Ouvremonde en quelques jours. J'étais absorbée par ma lecture, je me suis laissée entrainer dans un voyage unique que je n'étais pas prête d'oublier, j'étais bien, je trouvais ma lecture addictive et immersive… Et puis plus j'avançais, plus j'avais du mal à le lire. Je l'ai donc mit en pause plusieurs fois, repris aussi à de maintes reprises mais quelque chose me bloquait. J'ai trouvé la seconde partie du bouquin moins prenante. C'est assez bizarre à dire étant donné que toute l'action se passe réellement dans la fin du bouquin, mais j'ai été moins happée par l'histoire une fois qu'on en apprenait davantage sur les méchants et sur le chemin que nous allions emprunter pour secourir Dean et Darryl. On garde cette aura de mystère qui pousse nos personnages à se mettre en danger pour découvrir le fin mot de l'histoire et pourtant je n'arrivais pas à en venir à bout. J'ai beaucoup moins apprécié cette seconde moitié qui, pour le coup, est très fantastique. On y parle de fantômes, de références démoniaques, de fossoyeurs. J'ai eu du mal avec cet aspect très fantastique, qui plaira à coup sur à énormément de monde, mais qui continue à me freiner un petit peu dans mes lectures. Ce n'est pas un côté que j'aime beaucoup même si je ne regrette absolument pas d'avoir découvert cette histoire.

Malgré tout, je ne peux que vous le recommander. C'est jeunesse et c'est pourtant parfaitement adapté aux adultes.
Le personnage de Darryl, effronté, parfois timide, très courageux, m'a tout de suite beaucoup plu. C'est un adolescent qui sait ce qu'il veut et est prêt à tout pour écrire un bon artycle. J'ai adoré sa candeur, son innocence, son envie et son besoin de partir à l'aventure pour résoudre des anciennes affaires. Il n'a qu'une dizaine d'année et est pourtant bien plus aventureux que son mentor. Je l'ai adoré. Tout comme j'ai adoré Dean, que l'on suit en parallèle. J'ai adoré la manière dont ils finissent par se rencontrer, dont tout finit par se mettre en place. C'était très réussi.
Si vous aimez les quêtes périlleuses, les histoires d'amitié, de courage. Si vous aimez le fantastique, les créatures et si vous n'avez pas peur de plonger dans un monde inconnu alors procurez-vous « Darryl Ouvremonde » d'Olivier Peru de toute urgence. Je reste sur un avis en demi-teinte malgré tout car je ne suis pas forcément le premier public visé, bien que j'ai tout de même passé un agréable moment de lecture !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Katiecat
  05 décembre 2017
ALERTE COUP DE COEUR !
C'est le premier livre d'Olivier Peru que je lis et quelle surprise ! Je m'attendais à un livre pour « enfant » mais ce n'est pas du tout le cas (d'ailleurs je le conseille à partir de 14/15 ans mais pas avant..). J'aime beaucoup la façon d'écrire de l'auteur, il arrive à nous faire ressentir les mêmes émotions que les personnages de son roman.
J'ai beaucoup aimé l'histoire qui est très originale, on voyage dans différents mondes, on visite plusieurs dimensions et on rencontre des personnages touchants et remplis de bonté. Il n'y a pas un seul héros dans cette histoire mais un groupe entier, qui devra faire face à une menace terrifiante et qui n'est pas celle qu'on croit au final…
Beaucoup d'action, de frisson et des retournements de situation, ce livre est imprévisible !
Le personnage de Darryl est adorable, courageux et prêt à tout pour sauver ses mondes et ceux qu'il aime, un brin têtu de temps en temps et vraiment très curieux. Quant à Dean, le deuxième protagoniste est un jeune garçon tout aussi touchant, son histoire est bien sombre et triste mais il arrive à surmonter cela et aider ses amis dans les pires moments.
Olivier Peru nous fait également découvrir de nouvelles créatures magiques tel que les Poulpiquets (Languetordue♥) ou les Farfadons, ce sont des créatures tout à fait originales et quelque peu malignes quand elles le veulent.
On retrouve dans la trame du roman des mélanges de différentes légendes et mythes qui se marient à merveille dans l'Ouvremonde.
Ce livre plaira à toute personne voulant voyager dans des mondes magiques et mystérieux et n'ayant pas peur du Mal et ses serviteurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Actualitte   13 novembre 2017
Le lecteur est plongé dans une ambiance à part, découvrant avec émerveillement cet Ouvremonde, aux paysages à tendance tantôt steampunk, tantôt fantasy.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TomatoKetchupTomatoKetchup   13 décembre 2015
Bonbons, gâteaux, chocolat, pâtes à tartiner multi-saveurs, il y avait là de quoi fêter Noël tous les jours. Sam suivait en effet un régime qui aurait poussé au suicide tout diététicien digne de ce nom. Il se nourrissait peu, mais souvent et exclusivement de mauvaises choses. En revanche, il tenait absolument à ce que son cadet ingurgite son quota journalier de fruits et légumes.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Olivier Peru (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Peru
No Zombie - La nouvelle BD d'Olivier Peru avec Evgeniy Bornyakov et Benoît Dellac au dessin.
Résumé : Joseph était un zombie jusqu'à ce que le vaccin le ramène... Mais le goût du sang et l'esprit de la meute n'ont pas disparu en lui ; il est aujourd'hui un No Zombie. Il sillonne les routes pour sauver des zombies, un par un, et de rares survivants à l'agonie. Les No Zombies ne sont qu'une goutte d'eau dans l'océan, ils sont pourtant le dernier espoir du monde.
En savoir plus : https://www.editions-soleil.fr/bd/series/serie-no-zombies/album-no-zombies-t01
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/No-Zombies-T01-Livre-Joseph/dp/2302095081/ref=sr_1_1?camp=1638&creative=6742&dchild=1&keywords=9782302095083&linkCode=ur2&qid=1635864548&sr=8-1 Fnac : https://livre.fnac.com/a16001500/No-Zombies-Le-Livre-de-Joseph-Tome-01-No-Zombies-Olivier-Peru#omnsearchpos=1 Cultura : https://www.cultura.com/no-zombies-t01-le-livre-de-joseph-9782302095083.html
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Haut-conteurs tome 1

Qui a écrit les Haut-Conteurs ?

Erik L'Homme
Timothée de Fombelle
Oliver Peru et Patrick Mc Spare

20 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Les Haut-Conteurs, Tome 1 : La Voix des Rois de Olivier PeruCréer un quiz sur ce livre